• Refondation de l’Ecole : se mobiliser et proposer avant le 31 mars !J’ai pu consacrer de nombreuses pages sur ce blog à la refondation de l’Ecole annoncée par Vincent PEILLON. J’ai pu donner les raisons qui, à mon sens, plaident pour une vraie refondation étant, pour l’essentiel, en accord avec les objectifs fixés par le ministre dans le projet de loi. (http://www.assemblee-nationale.fr/14/projets/pl0653.asp)

    Cela ne m’a pas empêché d’être très critique sur la manière dont il a lancé la refondation par un décret sur « les rythmes scolaires » que j’estime toujours inadapté, inapproprié et ne répondant pas aux objectifs de la refondation. 

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Ce pourrait être l’occasion de revenir sur le décret des «  rythmes » mal nommés « scolaires ».

    Refondation de l’Ecole : la Loi à l’assemblée.Et tout reprendre à zéro.
    Pourquoi  avoir publié à la va vite un décret qui menace, par son insuffisance, la refondation avant d’avoir examiné et fait voter une loi cadre à l’assemblée ?

    Pourquoi parler de l’éventualité de six semaines de vacances l’été et ainsi  installer un débat qui n’est basé, comme pour les rythmes, sur  aucune vraie campagne d’information sérieuse ?

     Les  rythmes de la semaine ont été lancés – mal- que revoici donc les vacances scolaires et l’ habituel cortège des pours, des contres… qui n'apporte rien d'autres que de la confusion tant l'annonce est superficielle. 

    Pour ou contre quoi ? Six semaines ou huit semaines ? La belle affaire !

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • RYTHMES SCOLAIRES : le décret d’avortement de la refondation de l’Ecole ?La parution du décret sur les rythmes scolaire a lancé la première phase de l’avortement de la refondation de l’Ecole. 
     On assiste dans les faits à plusieurs types de mise en route qui prouvent la faiblesse de ce décret qui n’a pas su donner les directives fondamentales pour que partout se mette en action une organisation de la semaine qui se fasse dans l’intérêt des enfants. Je l’ai longuement exposé dans mes écrits sur ce même blog  (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/reforme-des-rythmes-le-nouveau-decret-va-bloquer-la-refondation-a67630185    et   http://quaiducitoyen.eklablog.fr/rythmes-a-l-ecole-il-faut-abroger-les-decrets-darcos-et-peillon-a67701441 )

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  Rythmes à l'Ecole: il faut ABROGER les décrets DARCOS et PEILLONMon précédent papier exposait les raisons qui, à mon sens, feraient que le nouveau décret sur les « rythmes scolaires » allait bloquer la refondation de l’Ecole.

    Avant d’entrer dans une impasse dont il sera difficile de sortir, il me semble adapté de prendre des décisions rapides  en mobilisant toutes les structures officielles de l’éducation nationale et les partenaires sur l’essentiel : les mesures immédiates pour que l’élan  déçu pour une vraie refondation se redynamise.  Le reste suivra et il faudra prendre  le temps de construire avec les acteurs dans la motivation sans laquelle rien ne se fait.  

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Réforme des rythmes : le nouveau décret va bloquer la refondation !Il est paru au journal officiel en date du 26 janvier 2013 le décret relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires.

    Son objet : modification des rythmes scolaires dans l’enseignement du premier degré.

    Cet objet contient en lui-même, par le terme « rythme scolaire », l’erreur initiale de ne pas vouloir se préoccuper véritablement et en cohérence des rythmes de l’enfant et du jeune dans leurs ensemble.  (Voir mes propos dans la rubrique Education de ce blog)

    (Un cadran solaire à Saint Rémy de Provence, en France,                                                                                           photo personnelle 2002, domaine public)

    Il faut aller plus loin.  Ces mesures organisationnelles n’augurent pas  d’une future remise à plat des rythmes non pas seulement scolaires mais bien de l’ensemble des rythmes auxquels sont soumis les enfants et les jeunes souvent à leur détriment (notamment par rapport à leur santé) du fait des préoccupations souvent inconsciemment égoïstes des adultes.  

     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique