• Politique

    Rubrique majeure qui pourrait tout inclure. Il est important de donner son avis sur les pratiques, les décisions, les actes, les actions de ceux qui sont élus pour leur rappeler de temps à autre que le citoyen n'est pas seulement là pour voter mais aussi pour être informé, consulté, écouté et entendu entre deux élections et qu'être élu ce n'est pas être au dessus du citoyen mais au service de l'état ou de la collectivité dans l'intérêt général de ceux-ci. 

  • Dans mon précédent billet, j’ai déploré les difficultés de l’acceptation de certaines règles du confinement par notamment nombre d’élus maires ou députés qui, en s’opposant à des fermetures de magasin, jettent le trouble dans la population qui pourrait pour une part d’entre elle, vu l’exemple de désobéissance civile donné,  ne pas respecter le dit confinement que j’ai qualifié par ailleurs de  confinement «  LIGHT ».   En bon français, « LÉGER »,  et je redoute qu’aux difficultés énoncées plus haut ne s’ajoute celui d’une efficacité qui pourrait être moindre que le premier confinement : écoles ouvertes, télétravail non respecté par toutes les entreprises au point que la ministre du travail a du faire un rappel à l’ordre, voire fronde de certains citoyens…

    Pourtant, ce n’est pas le moment de faire les idiots quand on  voit les chiffres annoncés pour la propagation de l’épidémie et le nombre de morts qui continue de monter. Peut-être est-ce le fait que je sois classé dans les "personnes à risques" qui fait que j’ai ce sentiment mais les chiffres sont là et celles ou ceux qui les minimisent ne sont  pas à la place des soignants qui sont au front.  Notre rôle de citoyen est de les aider à ne pas être submergés…dans l’intérêt de tous car nul n’est à l’abri d’une forme grave quel  que  soit l’âge même si c’est les plus vieux qui paient un tribu assez lourd en nombre de morts notamment.

    En être conscient n'exclue pas de donner son avis sur ce qui est fait ...ou pas..

    COVID 19 : UN NOUVEAU CONFINEMENT LABORIEUX  -  2 sur 2

    Image par moritz320 de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je le disais dans mon dernier billet, ce deuxième confinement lui-même est déjà aux prises avec des difficultés, il me semble, au vu des interrogations qu’il pose quant à la liste des structures qui peuvent ouvrir comme les magasins de première nécessité avec de nouvelles polémiques qui auraient pu être évitées.   Malheureusement elles  enflent y compris avec la caution de certains maires qui encore une fois, même si parfois dans leurs remarques ils n’ont pas tort , relève plus de la défense de  la  chapelle communale que du bon sens qu’il y aurait à avoir à ne pas entraîner la population dans une désobéissance qui risque de faire échouer le confinement et le prolonger dans le temps. Mais là, le gouvernement est  aussi en cause car à vouloir faire du confinement allégé ou plus souple il en vient à ce qu’une fois encore il y ait des incohérences causes d’incompréhension et de nombre de petites entreprises notamment commerciales mais aussi de citoyens qui se disent qu’il y a des injustices.  Il faut que d’urgence le gouvernement soit clair, net et précis et supprime les incohérences.

    COVID 19  ET QUERELLES DE CHAPELLES  - 1 sur 2

     Image par Ben Paul de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • On entend toujours parler de deuxième vague du COD 19.  Pour qu’il y ait deuxième vague encore faudrait-il que la première se soit arrétée ce qui n’est pas le cas. La vague est moins forte, a été contenue par le confinement mais le virus circule toujours, on le voit au quotidien avec les chiffres donnés. Tout cela bien sûr c’est ce que je constate dans les différents propos ou parutions des épidémiologistes et autres scientifiques, ne voulant pas moi-même jouer à l’expert que je ne suis pas.

    UN PLAN DE DÉ-CONFINEMENT SANS CONSENSUS - Chapitre 1: L'ÉCOLE

    Image par fernando zhiminaicela de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • C’est magique !!!

     

     

    22 JUIN 2020 :LES MESURES SANITAIRES IMPROVISEES DU  RETOUR A L ECOLE

    Image modifiée Image par Clker-Free-Vector-Images de Pixabay

    De 54 pages, le protocole sanitaire applicable à l’école est passé à 8 pages… car tous les élèves doivent aller en classe.

    Dans l’article précédent j’ai rappelé de quelle manière ce nouveau protocole avait été communiqué par les académies aux responsables d’établissement le mercredi  17 juin 2020, 3 jours après l’allocution du président de la république qui tel Jupiter (le retour) a décidé que tous les élèves devaient reprendre l’école le 22 juin.

    C’est donc ainsi que les directeurs d’école, les principaux de collèges, les enseignants et les communes ont dû en deux jours préparer matériellement l’accueil des élèves pour le lundi 22 juin avec tous les problèmes que cela peut poser et sur lesquels je reviens ensuite.

    A croire que comme le président et le ministre ont parlé, il n’y a qu’à faire et peu importe les délais… Le mépris le plus total des acteurs de terrain une nouvelle fois.

    RENTREE POLITIQUE...

      RENTREE POLITIQUE...

     

     

    ( à partir de Flick - Attribution 2.0 Generic (CC BY 2.0))  (Expression du mépris  - Inconnu                         

                                                                                   Popular Science Monthly Volume 36, Domaine public)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dimanche, Emmanuel Macron, président de la république s’est exprimé dans une allocution d’une vingtaine de minutes dans laquelle il a annoncé beaucoup de choses, les unes partiellement concrètes  par rapport à l’épidémie et le déconfinement, d’autres que je résume d’une part à des positions assez claires sur le « racisme » et le soutien aux forces de police d’autre part à un programme général  pour les deux années à venir en vue de préparer les futures présidentielles puisqu’il se situe dans « la décennie », espérant sans doute être élu de nouveau en 2022. J’y reviendrai comme sur la déclaration d’autosatisfaction un peu facile quant au traitement de la « crise sanitaire » car il y a beaucoup à nuancer.

    LE CORONAVIRUS ET LES VACANCES D'ÉTÉ...

    Image par Vesna Harni de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique