• J’emprunte le titre à cette série de science fiction des années 60, dont l’accroche de tous les épisodes commençait ainsi :

    « Ce n'est pas une défaillance de votre téléviseur, n'essayez donc pas de régler l'image. Nous avons le contrôle total de l'émission : contrôle du balayage horizontal, contrôle du balayage vertical. Nous pouvons aussi bien vous donner une image floue qu'une image pure comme le cristal. Pour l'heure qui vient, asseyez-vous tranquillement. Nous contrôlerons tout ce que vous allez voir et entendre. Vous allez participer à une grande aventure et faire l'expérience du mystère avec « Au-delà du réel. » 

    Pour être exact, « Au delà du réel, l’aventure continue » tel est le titre de la suite dans la fin des années 90 et début des années 2000.Un clin d'œil en quelque sorte pour rattacher le passé au futur et inversement et surtout amorcer dans la bonne humeur ce qu'est ma réponse aux vœux présidentiels et pour dire de suite que le Macron d'aujourd'hui est bien le même que celui d'hier: Président de la République ce que je ne conteste pas mais toujours trop jupitérien sur son Olympe. Dommage...

     

     

    OUI VA FALLOIR REAGIR - 1 sur 2

    OUI VA FALLOIR REAGIR - 1 sur 2OUI VA FALLOIR REAGIR - 1 sur 2OUI VA FALLOIR REAGIR - 1 sur 2

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ( montage à partir images A USMC Paratrooper et Montgolfier brother's balloon, 1895 , domaine public)

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Non, les aumônes d'Emmanuel MACRON ne permettent pas de dire qu'il a amorcé un "tournant social" comme le prétendent abusivement certains "experts" ou journalistes.  Aucune mesure

    - ne résout à moyen et long terme les problèmes de pouvoir d'achat des français les plus en difficulté,

    - ne rétablit une justice fiscale qui permette d'avancer sans pressurer toujours les mêmes à savoir les classes moyennes,

    - ne remet en cause le cap du président quant à la destruction de piliers de notre solidarité nationale basée sur les cotisations sociales et la gestion de cette solidarité par les représentants de ceux qui cotisent.

    A l'heure où l'on lance l'idée du RIC  (Référendum d'initiative citoyenne ) que le gouvernement veut bien examiner dans le cadre des discussions qui auront lieu durant trois mois,  la destruction de nos acquis sociaux et du contrôle de notre solidarité sociale se poursuit de manière insidieuse et larvée. La tactique est classique: on met en avant une idée soi-disant centrale dans les revendications pour en faire un objet de cristallisation qui permet d'oublier les autres problèmes de fond

    J'y reviendrai.                                                MESURES MACRON : DES MIETTES POUR LES « GUEUX » - 2 sur 2

    MESURES MACRON : DES MIETTES POUR LES « GUEUX » - 2 sur 2

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • ...qui vont nous conduire tôt ou tard dans le mur de la révolte.

    A la suite des annonces d’Emmanuel MACRON pour tenter de faire baisser la pression du mouvement des Gilets Jaunes, quand j’entends nombre de journalistes de certains médias se gargariser de la formule « Macron a amorcé un tournant social » et de défendre les mesures annoncées comme si elles étaient à même de résoudre la crise des français dans « la gêne » économique, je me pose nombre de questions quant à la capacité d’analyse de ces médias et de leurs experts ou journalistes. Et si ce n’est pas leur capacité d’analyse qui est en cause alors ils n’ont rien analysé et sont de toute évidence de parti pris quand ils clament qu’Emmanuel Macron a fait des propositions qu’ils qualifient de « fortes ».

    LES BUZZ QUI GACHENT L’INFO...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J’en viens donc aux annonces que certains journalistes qualifient de « fortes ». Ils feraient bien de se dispenser de prendre parti et de mettre pour ce faire ce type de qualificatif qui ne correspond en rien à la réalité puisqu’à l’évidence elles sont consternantes de faiblesses et de complexité  et ne satisfont pas ni la majorité des Gilets Jaunes ni la majorité des nombreux oubliés. On peut tout juste les qualifier pour certaines, de légères avancées comme la suppression partielle de l’augmentation de la CSG. Quand aux autres ...on regarde dans le détail.

    10 DÉCEMBRE 2018 : INTERVENTION DÉCEVANTE D’EMMANUEL MACRON - 2 sur 2

    (PublicdomainPictures)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Cette déclaration étaient attendue sans doute de manière très diverse par les français : méfiance chez ceux qui, comme moi, ne se faisaient pas d’illusion, espoir pour certains qui voulaient voir terminer la crise ou espéraient que les annonces allaient permettre d’aller de l’avant dans leur vie... Après les annonces décevantes de ces dernières semaines du premier ministre ou des ministres de la République, Emmanuel MACRON a fait les siennes hier soir, de manière solennelle pour tenter de calmer la grogne des Gilets Jaunes et derrière eux nombre de français qui n’approuvent pas les décisions politiques qui les malmènent dans leur quotidien.

    Trop attendue sans doute, une fois de plus... 

    GILETS JAUNES:  VA-T-ON DANS LE MUR?

    (Emmanuel Macron aux cérémonies du 11 novembre 2017 à la statue Clemenceau, auteur Remi Jouan - CC BY 4.0-)

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique