• Il a commencé depuis plusieurs semaines.

    Chacune ou chacun s’invite et utilise l’un ou l’autre évènement pour se construire ou consolider une « notoriété » qu’il n’a pas pas ou croit avoir. C’est selon.

    Ils sont une trentaine environ. Le slow langoureux qui rapproche ne sera pas la danse qui pourra marquer le bal à entendre ceux qui sont prêts à nous abreuver du slogan « Je suis le.la meilleur.e. » (écriture inclusive malaisée et peu lisible.Je préfère «  je suis la meilleure ou je suis le meilleur » qui respecte la parité et me semble plus lisible que la bobo inclusion. Mais ce n’est pas sujet et ça n’engage que moi.)

    PRÉSIDENTIELLE: LE BAL DES PRETENDANT.E.S. - épisode premier

    Le bal paré; Ausschnitt aus Stich von Antoine Jean Duclos, 1774, domaine public

    Lire la suite...


  • La vaccination contre le COVID  est incontournable si on veut tous revenir à une vie plus normale. Il est exclu que l'on revienne à des contraintes telles qu'on les a connues pour travailler, aller faire ses courses, voyager, aller au restaurant...

    A chacun d'y mettre du sien et à prendre ses responsabilités pour que le vaccination soit massive et en premier chef l'État bien sûr et il faut espérer que son chef, Emmanuel Macron, sera ce lundi 12 prochain clair, net et convaincant pour que nous y parvenions. Le citoyen doit évidemment  jouer son rôle dans la prise de responsabilité.

    Il convient donc de lancer la mobilisation générale pour que la vaccination se fasse pour nous protéger au mieux pour l'avenir.

    COVID: POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 4 sur 4

    image gérant, pixabay

    Lire la suite...


  • Après les nombreuses questions que je me posais dans mon dernier écrit et les constats de situation que je faisais je concluais en me demandant quelles décisions et mesures devaient être prises pour faire face à la situation sanitaire due au COVID à la rentrée de septembre. La réponse est « complexe mais simple à la fois ».

    Les questions sont faciles à poser mais ne suffisent pas…
    Puis-je en apporter quelques unes ? Sans doute mais doivent-elles être uniquement sanitaires ou prendre en compte d’autres facteurs. Je pense que oui mais lesquels ? Tout est aussi là dans la complexité.

    Le plus simple au niveau décisionnel serait de rendre obligatoire la vaccination pour tous à partir de 12 ans comme le recommande actuellement avec lucidité l’Académie nationale de médecine.

    Est-ce possible ? Et quand ? Peut-être mais cela reste à examiner.

    COVIS: POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 3 sur 4

    Image par Shafin Al Asad Protic de Pixabay

    Lire la suite...


  • Je terminai mon dernier écrit en affirmant que prendre des mesures pour faire face à la contamination actuelle par le covid était « complexe mais simple à la fois ».

    De fait, la situation évolue chaque jour. Ainsi certaines régions voient une progression exponentielle de la contamination par le variant delta. Elle peut atteindre par exemple dans les Landes 80% des contaminations, le taux d'incidence étant passé à 56 pour 100.000 habitants ce qui par rapport aux taux que nous avons connus est faible mais alerte.

    Il est sûr que nous ne sommes pas dans la même situation qu’en Angleterre, au Portugal ou en Russie. Cela nous donne du temps pour réagir mais ce temps il ne faut pas le perdre à attendre sans prendre les mesures ad hoc.

    La simplicité c’est la vaccination de tout le monde. Doit-on passer à la vaccination obligatoire pour tous ? La décision serait en effet simple mais il serait très complexe de la mettre en œuvre. Je n’y crois pas.

    Il semble qu’il y ait, depuis quelques jours, toujours selon le ministre de la santé un augmentation de l’injection de la première dose de 40 %. C’est mieux mais insuffisant.

    Comment donc gagner la course au vaccin ?

    COVID : POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 2 sur 3

    Image par Gerd Altmann de Pixabay

    Lire la suite...


  • Le taux de contamination baisse.
    Les restaurants rouvrent avec des jauges.

    On peut tomber le masque à l’extérieur sauf dans les endroits fréquentés.

    Les gens s’apprêtent à aller en vacances tout au moins ceux qui le peuvent…

    En apparence tout va mieux et c’est bien mais il semble néanmoins que le variant "indien" commence à se disséminer sur le territoire et même si on nous dit qu’on le contrôle, il va se répandre et d’ici la fin de l’été sera majoritaire. Ce n’est pas moi qui le dit mais les épidémiologistes.

    C’est ce qui est en train d’arriver en Grande-Bretagne où l’on recule d’un mois les décisions de desserrements des contraintes.

    C’est ce qui est en cours en Israël où plus de 60 % de la population est pourtant vaccinée.

    Plus contagieux et plus virulent il faut s’en méfier nous dit-on.

    Les deux doses de vaccinations nous protègent en principe des formes graves à plus de 90 %…

    Mais le « nous » c’est insuffisant en nombre comme on le verra plus loin.

    Beaucoup de questions se posent. J’essaie d’en faire le tour.

    COVID : POINT CITOYEN DE SITUATION DEBUT JUILLET 2021 - 1 sur 2

    Image par Arek Socha de Pixabay

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique