• Lors de mon dernier billet,  j’ai fait un rapide inventaire de ce que je peux appeler les raisons de ma mauvaise humeur de rentrée.  En outre, après quelques sondes ici ou là chez nombre de citoyens je perçois qu’il y a une sorte de fatalisme à tout ce qui se passe. En  bref ça ne servirait  à rien de « râler »…  il y beaucoup d’inertie. A quoi bon…

    Heureusement, quelques unes ou uns se posent la question de savoir ce que chacune ou chacun pourrait faire pour obliger nos gouvernants à prendre de vraies décisions politiques par exemple pour agir pour que nos enfants et petits enfants puissent encore vivre dignement sur une planète qui se dégrade de plus en plus et pour que la vie continue d’y régner pour l’homme (avec un GRAND H) et les autres espèces vivantes .  Et ça n’est pas gagné alors que cela devrait être la priorité des priorités

    Les gouvernants, en France comme ailleurs, s’agitent en façade pour faire croire que c’est leur préoccupation majeure mais, en réalité  ne font pas grand-chose  qui soit à la hauteur des enjeux.

    Que pouvons nous donc faire ? Cette question peut amener un certain désarroi car on se rend compte des murs contre lesquels on se cogne. Pour ma part, je crois qu’il faut continuer de « râler » et de dénoncer les irresponsabilités de ceux qui freinent, ne font rien ou du bout des lèvres pour qu'on avance  que ce soit en France ou dans le monde.

    L’HYPOCRISIE ET LE DÉNI AU POUVOIR

    (Image par pixabay Tumisu)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Les sujets ne manquent pas hélas, en cette rentrée, pour être  de mauvaise humeur en ce temps où les français reprennent le travail après un repos mérité suite à leur année de labeur… enfin pour ceux qui ont un travail ou peuvent partir un peu en vacances. Je ne parle pas de la caste des nantis, les vrais, ceux qui ne calculent pas leur budget et dépensent sans compter dans les hôtels ou stations de luxe   l’argent qu’ils ont souvent gagné grâce sans doute à leur travail mais aussi à celui des autres qui ne sont pas toujours rémunérés pour vivre dignement.

    LES NON DITS D’EMMANUEL MACRON

    Extrait du discours de Jean Jaurès à la jeunesse prononcé à Albi en 1903

    (construit sur Image NeuPaddy - CC0domainepublic)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le prochain plan santé d’Agnés BUZIN  préconise certes des mesures mais c’est du long terme dont il faudra aussi examiner la teneur et les effets.

    C’est à la situation actuelle à laquelle il faut faire face et cela demande donc des mesures urgentes hors plan. Sans cela l’Hôpital ne saura que continuer d’accroître ses déficits et  diminuer, pour y faire face, l’encadrement des patients et la qualité des soins, les investissements indispensables pour une médecine adaptée et à la pointe.

    HOLLANDE 3 ANS: BILAN SANTE MEDECINE 2 sur 4

    (caricature faculté de médecine de Strasbourg- auteur illustrateur Carb - Domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dans mon précédent écrit, j’estimais que « Pour sortir du cercle vicieux et éviter l'accélération de la spirale infernale dans laquelle est entrainé nombre de personnels, il y a des solutions qu’il faut avoir le courage de prendre si on considère que le service public de l’hôpital est une priorité nationale. »

    Il y a des priorités mais celles choisies ne sont pas les bonnes.

    SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 3 sur 4

    (auteur geralt, Pixabay, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Sur la CRISE actuelle - une de plus – je reviens donc et notamment sur ce que j’ai appelé le cycle infernal   dans lequel nos gouvernants ont enfermé l’hôpital public et nombre de ses services. Cycle parce qu'il revient chaque année, infernal parce qu'il met les hôpitaux dans un cercle vicieux * dont ils ne peuvent se sortir et dans lequel on les enferme.

    SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 3 sur 4

    (auteur geralt, Pixabay, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires