• Le prochain plan santé d’Agnés BUZIN  préconise certes des mesures mais c’est du long terme dont il faudra aussi examiner la teneur et les effets.

    C’est à la situation actuelle à laquelle il faut faire face et cela demande donc des mesures urgentes hors plan. Sans cela l’Hôpital ne saura que continuer d’accroître ses déficits et  diminuer, pour y faire face, l’encadrement des patients et la qualité des soins, les investissements indispensables pour une médecine adaptée et à la pointe.

    HOLLANDE 3 ANS: BILAN SANTE MEDECINE 2 sur 4

    (caricature faculté de médecine de Strasbourg- auteur illustrateur Carb - Domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dans mon précédent écrit, j’estimais que « Pour sortir du cercle vicieux et éviter l'accélération de la spirale infernale dans laquelle est entrainé nombre de personnels, il y a des solutions qu’il faut avoir le courage de prendre si on considère que le service public de l’hôpital est une priorité nationale. »

    Il y a des priorités mais celles choisies ne sont pas les bonnes.

    SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 3 sur 4

    (auteur geralt, Pixabay, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Sur la CRISE actuelle - une de plus – je reviens donc et notamment sur ce que j’ai appelé le cycle infernal   dans lequel nos gouvernants ont enfermé l’hôpital public et nombre de ses services. Cycle parce qu'il revient chaque année, infernal parce qu'il met les hôpitaux dans un cercle vicieux * dont ils ne peuvent se sortir et dans lequel on les enferme.

    SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 3 sur 4

    (auteur geralt, Pixabay, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je terminai mon dernier article en disant que les réponses faites par le pouvoir face à la crise des hôpitaux et notamment des urgences étaient hors sol car elles ne répondent pas à la résolution immédiate de problèmes qui ne peuvent plus attendre.   C’est ce qu’on appelle aussi LES URGENCES…qui ne sont pas à solutionner à moyen terme mais en prenant des MOYENS EXCEPTIONNELS.

    Et ça URGE…mardi dernier  près du quart des services d’urgence étaient  en grève, une ampleur sans précédent… Une délégation des représentants des  personnels de santé reçue au ministère de la Santé estime n’avoir pas été entendue. Rien d'immédiatement concret n’est avancé. Elle a appelé à poursuivre le mouvement et demande à être reçue par la ministre Agnès Buzyn. Dans le même temps, cette dernière défend son projet de loi « Ma santé 2022 » devant le sénat et attend le rapport de Thomas Mesnier, député LREM chargé d’une « mission de refondation » pour faire des propositions concrètes qui seront remises… à l’automne.

     

    Et vous, la santé ça va?

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Comme pour l’Ecole, la CASSE du Service public de Santé se poursuit.

    Comme le dit Agnès BUZIN en direction des personnels soignants en arrêt de maladie : « ÇA N’EST PAS BIEN. »
    ÇA N’EST PAS BIEN car le Président, le premier ministre et sa ministre de la Santé sont très conscients de la situation.  Que font-ils pour y pallier par des mesures fortes et immédiates pour répondre à l’URGENCE des situations des personnels et des patients de certains  hôpitaux que ce soit aux "urgences" ou dans d’autres services ?  On entend des discours qui invoquent des solutions peu convaincantes, accompagnés d'actes qui ne sont pas à la hauteur des problèmes dont le règlement urgent est une priorité absolue.
    Les réponses de la ministre de la Santé aux membres du congrès des urgentistes de ce jeudi n’ont pas convaincu. La grève continue...( Voir https://www.whatsupdoc-lemag.fr/article/le-ministere-ne-convainc-pas-la-greve-des-urgences-se-renforce  )

    HOLLANDE 3 ANS: BILAN SANTE et MEDECINE 1 sur 4

    (Emblème du SAMU, travail de Miguel Martinez Almoyna, domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires