• Tout dépend des graphistes qui ont essayé de représenter les sièges acquis par la "REM"dans la nouvelle assemblée nationale dans les médias. Pour le bleu c'était pris, le rouge aussi. 

    LA REPUBLIQUE EN MARCHE A L'ASSEMBLEE: VAGUE JAUNE OU VIOLETTE?

    (Image dessinée par Olivier LOUIS (utilisateur:leluis), CC BY-SA 2.5)

    Le jaune est une couleur qu'on ne peut donc pas produire à partir de pigments ou teintures d'autres couleurs comme le rouge ou le bleu. Elle ne peut donc convenir pour représenter ce qu'est la "REM", ce super mixage de droite et de "gauche". Pas sûr non plus que ce sera la couleur qui sera conservée même si elle symbolise la clarté car elle a aussi un sens péjoratif. Ainsi  le « syndicalisme jaune » (connu également sous les appellations de mouvement jaune, syndicats jaunes, les jaunes ou « droite prolétarienne ») est un mouvement syndicaliste français, connu également sous cette dénomination dans d'autres pays, tant francophones qu'anglophones (« yellow unions »). (source Wikipédia). Cette forme de syndicalisme refuse certains modes d'action comme la grève et l'affrontement avec le patronat. Pour les grévistes, les jaunes sont les non-grévistes. Ce qualificatif, en se généralisant, a pris un sens péjoratif, désignant les « traîtres »... Ma foi, dans la "REM" il y en a bien quelques uns de ces opportunistes qui ont trahi leurs électeurs et issu notamment du parti socialiste...mais pas que...

    Le violet est donc un choix plus logique puisqu'il désigne des couleurs situées sur le cercle chromatique entre les pourpres et les bleus...A droite et à gauche donc... la couleur de la mystification...Gageons que c'est cette couleur qui sera retenue pour représenter dans l'avenir la "REM" dans la nouvelle assemblée... LOL! 

    Mais revenons aux choses sérieuses...

      Les résultats : (source ministère de l’Intérieur) :

     

    Nombre

    % Inscrits

    % Votants

    Inscrits

    47 292 967

       

    Abstentions

    27 125 535

       57,36

     

    Votants

    20 167 432

       42,64

     

    Blancs

    1 397 496

         2,95

       6,93

    Nuls

    593 159

         1,25

       2,94

    Exprimés

    18 176 777

       38,43

    90,13

     

    Le socle de légitimité de l’élection à l’Assemblée nationale se rétrécit comme cela n’a jamais été vu sous la 5ème république avec une abstention record de 57,36% ce qui confirme les remarques que j’avais faite pour le premier tour de l’élection : c’était le signe que notre système démocratique était plus que malade voire moribond.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La vague d’abstention de ce premier tour des législatives est certainement plus forte en intensité durable que le raz de marée des députés de la « République En Marche » en cela qu’elle prend ses forces, comme la « vague scélérate* » océanique, de la propagation de vagues d’abstentions allant dans des directions différentes. Il faut s’en méfier car elle atteint tout comme elle une hauteur exceptionnelle dont l’énergie, à terme, pourrait bien prendre de travers le bateau de la république ou porter celui-ci par sa partie centrale dans le vide et le casser en deux si le capitaine ne réagit pas vite...à la hauteur du phénomène.

    RAZ DE MAREE  À L’ASSEMBLEE: LA DEMOCRATIE EN MARCHE ARRIERE - 3 sur 3

    (vague Estampe japonaise, extraite des trente-six vues du Fuji de Katsushika Hokusai.

    D'après Hokusai(1760-1849) — Travail personnel, domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Oui, il y a démobilisation des électeurs. Et les raisons en sont multiples.

    Il y a celle habituelle des électeurs et électrices qui se sentent largués par la république- qu’elle soit ou non en marche - et qui n’attendent plus rien d’elle pour sortir des conditions dans lesquelles ils se trouvent. Pourquoi s’intéresser à ceux qui ne vous aident pas... Ça se comprend même si on peut critiquer la réaction. C’est l’abstention habituelle, celle qu’on a retrouvé aux présidentielles. Elle représente environ 15 à 20% de l’électorat.

    RAZ DE MAREE  À L’ASSEMBLEE: LA DEMOCRATIE EN MARCHE ARRIÈRE - 2 sur 3

    (Jupiter - auteur takazart, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dans mon dernier article, j’ai montré que le RAZ DE MARÉE qui se profile à l’assemblée nationale pour la « République En Marche » (entre 400 et 450 députés sur 577) alors que l’abstention pour le premier tour des législatives est de plus de 50%, était le signe que notre système démocratique était plus que malade voire moribond.

    L’assemblée nationale ne représentera pas, une fois de plus, mais cette fois –ci de manière « énorme », les électeurs dans leur très grande majorité, le projet d’Emmanuel Macron au travers des candidats de son mouvement n’étant porté que par 6 390 797 des électeurs inscrits soit 13,43% des 47 581 118 électeurs.

    C'est le non changement dans la continuité.

     RAZ DE MAREE  A L’ASSEMBLEE: LA DEMOCRATIE EN MARCHE ARRIERE - 1 sur 2

    (A partir image OpenClipart-Vectors , CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le miroir aux alouettes a fonctionné pour les électeurs qui voulaient s’y laisser prendre.

    Mais le miroir aux alouettes, s’il a fonctionné, ne peut tout expliquer.

    Plus de 50% des électeurs ne se sont pas fait prendre aux éclats du miroir puisqu’ils se sont abstenus et ceux qui se sont déplacés pour mettre un bulletin dans l’urne ont voté pour d’autres candidats que ceux de la REM. Et c’est bien plus que le nombre de  voix recueillies par les candidats de la « République en Marche ».

    LEGISLATIVES, UN RAZ DE MAREE  POUR LA "REM" ?

    ( Palais Bourbon, La façade septentrionale (2009). auteur kimdokhac — Flick, CC BY 2.0)

    Lire la suite...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires