• Après l’annonce du premier ministre de prévoir donc le deuxième tour des municipales le dimanche 28 juin 2020, la décision est prise d’organiser la campagne qui serait plus longue  au lieu d’une semaine entre les deux tours dans l’exercice normal de l’élection. Le chef du gouvernement se laisse le soin, néanmoins, au vu de l’examen de la situation sanitaire,   comme souhaité par le conseil scientifique, de prendre une  décision "réversible" en fonction de l'évolution de l'épidémie de coronavirus. Avec le projet de loi pour fixer la date du 28 juin, il sera également présenté, le même jour, "à titre conservatoire, un projet de loi qui permettrait le report du scrutin au plus tard en janvier 2021". Si tel était le cas, les deux tours devraient alors être refaits. Il faut donc attendre une quinzaine de jours pour être fixé après avoir observé les effets du dé-confinement sur la circulation du virus.

     

    MUNICIPALES EN JUIN :  Y A POURTANT PAS LE FEU! - 1 sur 2

    Image par Reimund Bertrams de Pixabay

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • En plein pic d'épidémie de coronavirus, dans son allocution du 16 mars 2020, Emmanuel Macron avait annoncé, le report du second tour des élections municipales. Le code électoral indique, dans son article L56, que le second tour doit intervenir "le dimanche suivant le premier tour". Cela n’ a pas pu se faire et c’est bien compréhensible.

    Je pense qu'organiser le premier tour était une "connerie" qui n'a pas permis à chacun d'aller voter avec sérénité. La campagne a été bâclée et le taux d’abstention a battu des records. Avec des mesures sanitaires très strictes, pour parait-il, limiter la contagion, le premier tour des municipales a connu un taux d’abstention de 57% ! Les masques n’étaient pas  recommandés… on sait maintenant pourquoi et il faudra y revenir car l’histoire de ces « protections » qui sont devenues aujourd’hui indispensables selon le conseil scientifique et le gouvernement, est maintenant connue…

    MUNICIPALES EN JUIN :  Y A POURTANT PAS LE FEU! - 1 sur 2

    Image par Reimund Bertrams de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Mon précédent article faisait état d’un certain nombre de mesures de dé-confinement   mises en place pour redonner de « l’air » aux françaises et français notamment tous ceux qui ont dû subir parfois des conditions de confinement difficiles. La progressivité et la prudence d’ouvertures des espaces naturels sous réserve du respect de conditions de sécurité et de contrôles permettent d’aborder avec un peu d’optimisme une  nouvelle période pour redonner à chacune  et chacun un rythme de vie plus supportable et notamment les enfants.  Reste quand même les personnes à risque qu’il faut protéger  et qui se doivent de continuer à prendre des précautions pour ne pas se faire « choper » par la saleté de COD-19 et pour eux ce n’est pas facile. Pour les   personnes seules âgées ou même plus jeunes qui sont dans ce cas, c’est encore anxiogène…
    Le cod-19, lui, n'est pas en vacances...

     

    LE CORONAVIRUS ET LES VACANCES D'ÉTÉ...

    Image par bertvthul de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La phase 2 du dé-confinement est en route. Il s’agit donc d’autoriser ou pas l’accès aux parcs et jardins, forêts, plages et d’étudier si les français pourront aller en vacances cet été.

    Il est vrai que le confinement a été difficile notamment pour ceux qui n’ont pu rejoindre la  « résidence secondaire » qu’ils n’ont pas ou ne disposent pas d’un espace important là où il réside et notamment au moins un jardin pour prendre l’air. Il faut penser aux enfants bien sûr dans ce cadre, enfermés pour certains qu’ils étaient dans des appartements pas toujours très spacieux. Je ne reviens pas sur l’ouverture des écoles qui n a pas forcément arrangé les choses pour ces enfants là. Je me suis exprimé suffisamment sur le sujet. D’autres organisations eussent pu être mises en place pour aider les enfants à retrouver progressivement de l’espace. On a préféré les re-confiner à l’école pour les garder dans des conditions sanitaires ultra sécuritaires qui ne sont pas propices à faire disparaître l’angoisse ni même à retrouver les copines et les copains puisqu’une minorité d’enfants ont repris et ne se retrouvent même pas avec leur maîtresse ou leur maître… J’y reviendrai sans doute.

    Le confinement  sera encore d’actualité, au moins partiellement,  pour les plus fragiles, ceux qui ont des pathologies ou même les personnes âgées qui doivent continuer d’être très prudents. Le virus circule encore et risque de circuler plus encore si on n’y prend pas garde…

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Ce 12 mai est donc la reprise à marche forcée de l'école

    Je souhaite courage à celles et ceux qui sont au front face aux élèves, le masque au visage, pour faire l'éducation aux gestes barrières de tous ces enfants qui se posent beaucoup de questions sur ce qu'ils vont faire à l'école, pourquoi ils ne pourront pas jouer et discuter avec leurs copains à la récré... Une pensée particulière aussi pour les "petits" de maternelle dont le "gardiennage" sera encore plus difficile tant il est vrai que pour eux la distance physique avec le camarade, ils auront bien du mal à la respecter... Sans compter qu'il faudra ne pas leur permettre de manipuler ensemble. Pour eux, quel sera l'attitude de celles et ceux qui les encadreront quand ils auront un petit chagrin...avec la distanciation physique, pas simple...Heureusement des municipalités ont eu l'intelligence de ne pas ouvrir les écoles maternelles.

    Oui, une grande pensée pour les enseignants, les assistantes maternelles, tout les personnels de services qui auront à gérer la sécurité sanitaire aux multiples et indispensables règles tout en prenant eux-mêmes des risques pour leur santé. Quant à la pédagogie pour apprendre et instruire, pas sûr qu'elle soit souvent au rendez-vous dans la journée.

    12 MAI : UNE RENTREE SCOLAIRE A MARCHE FORCEE - 2 sur 2

     

    Image par Gerd Altmann de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire