• Ce 11 mai,  alors que les enseignants peuvent pour la première fois sortir de leur confinement pour se réunir et se préparer pour la « rentrée » de demain (ou plus tard dans la semaine…), il m'était indispensable de faire le point sur cette rentrée scolaire que j’estime précipitée et qui à l’évidence est mise en place à marche forcée. Une forme de mépris des réalités et de ceux qui seront à l’œuvre dans les écoles pour appliquer les directives autoritaires d’un ministre de l’éducation nationale et d’un gouvernement qui n’ont pas conscience, une fois de plus,  des réalités du terrain.

    Et c'est aussi pour avoir une pensée pour celles et ceux , parents, élèves et enseignants, directeurs d'école (et ex collègues) et mes proches qui sknt dans cette galère d'une reprise de l'école pour laquelle il est difficile de trouver des qualificatifs tant elle est imprévue, difficile, hors normes sauf celles que les gouvernants actuels veulent de manière inconséquente imposer d'en haut sans se soucier du terrain et de ceux qui y vivent au quotidien.

     RETOUR A L'ÉCOLE LE 11 MAI : LA BOULE AU VENTRE... 2 sur 2

     Image par Med Ahabchane de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Il faut certes dé-confiner un jour et la date du 11 mai a été choisie comme objectif pour que cela démarre.

    Je n’entrerai pas dans le débat des zones rouges ou vertes qui anime  nombre de responsables locaux notamment en ce qui concerne les parcs et jardins et les plages. J’y reviendrai sans doute plus tard si je l’estime utile.

    Il faut quand même considérer que sur tout le territoire la situation n’est pas la même qu’on soit habitant de la Lozère, de la Nouvelle Aquitaine, de la Moselle, de l’Ile de France ou Les Hauts de France. Mais il semble impossible de faire des règles nationales différenciées tenant compte de chaque situation. Des possibilités semblent donc exister de pouvoir agir localement en concertation avec les élus locaux et  le préfet. Je  pense qu’au vu de ce qui a été annoncé par le premier ministre, il semble qu’une certaine prudence  est prise de manière générale selon des critères notamment d’occupation des lits de réanimation. Et c’est une bonne chose. On ne peut se permettre en effet de risquer d’aggraver les situations qui sont encore très tendues bien que de manière inégale dans les zones classées en rouge.

    11 MAI 2020: EN FRANCE ON DECONFINE... PARFOIS A MARCHE FORCEE

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je dis bien incertitudes car c’est de cela qu’il s’agit aujourd’hui.  Les diverses informations que l’on peut voir passer depuis quelques semaines quant à la contagion au niveau des enfants me laissent perplexe surtout quand on annonce qu’on va rouvrir les écoles quand on commencera à déconfiner.

    COD-19 ET LES ENFANTS A L'ÉCOLE: LES INCERTITUDES QUANT A LA CONTAGION

     Image par Robin Higgins de Pixabay

    Un plan de dé-confinement a été annoncé qui certes ne fait pas l’unanimité mais a le mérite d’être progressif pour tenter de reprendre une vie qui ne sera pas normale mais laissera plus de respiration. Ce serait pour le 11 mai à condition que les conditions soient réunies pour ce faire au niveau de la situation sanitaire des départements.  Ensuite, il faudra que chaque citoyen fasse le nécessaire pour continuer de respecter   les gestes barrières voire porte un masque dans les lieux publics et ait un comportement qui ne soit pas celui d’un relâchement inconséquent . Cela peut être possible. Le confinement a eu l’air d’avoir été respecté par la grande majorité d’entre-nous. C’est ce qui a permis de faire face aux soins à prodiguer dans les conditions difficiles que l’on sait dans les hôpitaux.  Il faut maintenant qu’il n’y ait pas de deuxième vague qui puisse survenir alors que la première n’est même pas encore terminée et que les soignants n’ont pas eu le temps de se reposer. Ceci brièvement dit.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dans l'article précédent, en étudiant le protocole sanitaire pour l'ouverture des écoles aux élèves le 12 mai, je montrai la foule de choses qu'il y avait à préparer alors que ce protocole était paru ce 1er mai et que la semaine suivante, il fallait que les écoles et les collectivités locales préparent une rentrée des élèves pour le 12 mai, ceci sans avoir pu se réunir concrètement avant le 11 sauf en visioconférence qui chacun le sait est  pratique pour travailler sur l'aménagement d'une classe et d'une école... Entre le 1er mai et le vendredi 8 mai férié: 4 jours ouvrables pour des visioconférences , lundi 11 mai pour mettre en place physiquement l'accueil des élèves... DU GRAND N'IMPORTE QUOI !

     Petit visuel pour s'en rendre compte:

     RETOUR A L'ÉCOLE LE 11 MAI : LA BOULE AU VENTRE... 1 sur 2

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dans mon dernier article, je disais qu'un protocole sanitaire serait publié vendredi (1er mai)à l'intention des représentants des acteurs de terrain à savoir les organisations syndicales et les représentants des collectivités" consultés" mercredi et jeudi derniers!  Ils ont plutôt été informés par visioconférence des décisions du ministre.

    PLAN MACRON DE DE-CONFINEMENT : PRECIPITE ET HORS SOL

    Image par congerdesign de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire