• Je terminai mon dernier billet sur l’urgence qu’il y avait à faire une campagne de communication notamment sur la manière correcte de porter un masque...mais pas que.

    Nous devons apprendre à vivre avec le virus et les contraintes donc qu’il génère dans notre vie de tous les jours.

    Aucun prétexte  ne me semble justifié pour refuser de faire cet effort dans la mesure où la vie de chacun est en jeu quel que soit son âge et encore plus les personnes fragiles.  J’ai expliqué pourquoi dans mon billet précédent. Il est juste bon de rappeler qu’il ne s’agit pas ici de prendre un quelconque médicament ou même se faire vacciner, le vaccin hélas n’existant pas encore. Le masque et les gestes barrières sont actuellement les  seules protections qui peuvent être efficaces… si chacun y met du sien.  Ce n’est pas insurmontable que de faire le  nécessaire pour préserver sa santé et celle des autres et, je le répète,  cela n’a rien  à voir avec la liberté  sauf celle de pouvoir vivre en s’adaptant avec un peu d'efforts collectifs. Ça changera pour une fois de l’égoïsme qui sévit de plus en plus dans notre société.

    Mais comme je le disais donc dans mon précédent billet,   il ne suffit pas d’avoir un masque encore faut-il qu’il soit porté correctement pour qu’il soit efficace et ne pas créer des risques d’infection quand on l’utilise.

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J’ai exprimé dans mon précédent billet la nécessité qu’il y avait de porter un masque pour contribuer à nous protéger les uns et les autres sans oublier les gestes barrières. Je ne suis pourtant pas pro gouvernemental.  Mes critiques sur l’action politique sur ce blog le montre aisément.  J’ai estimé que ne pas porter le masque de la part de certaines et certains montraient qu’ils avaient perdu le sens   de ce qu’est « la liberté » quand on vit en société.  Le problème n'est pas ceux qui portent le masque mais ceux qui ne le portent pas quand nécessaire.

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    Image par leo2014 de Pixabay

     

    L'astrophysicien Aurélien Barrau à Grenoble en 2019, Quantum poetry,  Travail personnel CC BY-SA 4.0

     

    J’ai lu avec plaisir un post d’Aurélien Barrau - astrophysicien qu’on ne présente plus- qui remettait les choses à leur place vis-à-vis de l’attitude de ceux qui refusent de porter le masque par « résistance ». On ne peut pas non plus taxer Aurélien Barrau  comme un fan inconditionnel du « pouvoir » actuel. Il sait de quoi il parle en matière de « résistance ».  Je le cite afin de ne pas déformer ses propos auxquels j’adhère. Dans un post daté du 20 juillet 2020, il exprime mieux que je ne pourrai le faire ce qu’il pense de ces attitudes des récalcitrants à porter le masque :

    « La désobéissance civile est un geste fort. Il y a peu, des milliers de scientifiques ont appelé à y recourir face à la catastrophe écologique en cours. C'est, à ma connaissance, sans précédent. D'autres causes immenses méritent sans doute que soit envisagée cette forme radicale de résistance. Il y a là matière à penser et à agir. Avec solennité.

    Mais comment n'être pas triste de constater que le refus des gestes sanitaires de base - qui ne sont qu'un infime effort d'intelligence collective élémentaire - soit aujourd'hui revendiqué comme une telle résistance ? Il me semble que cette obstination à mettre en danger la vie d'autrui relève en réalité plutôt de la bouderie presque obscène d'un enfant gâté paranoïaque qui ne veut rien, jamais, sacrifier de son confort. Fût-ce au prix de la mise en danger délibérée de la vie d'autrui. »

    Pour moi tout est dit et remis à sa place. (pour  le post en entier avec un rappel ,à mon avis,  limpide de la situation : https://positivr.fr/aurelien-barrau-refus-porter-masque-coronavirus/  )

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    Image par Marek Studzinski de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J’écrivais le 9 juillet dernier qu’il y avait urgence à ce que le gouvernement rende obligatoire le port du masque dans nombre de lieux selon diverses circonstances. A mon sens, il eut en effet fallu aussi réglementer le port du masque avec plus de vigueur. J’estimai qu’il était incohérent de ne pas le rendre obligatoire dans les supermarchés et les commerces et tous les lieux où les gens se retrouvent dans un endroit clos. ( http://quaiducitoyen.eklablog.fr/covid-19-quelles-decisions-et-actions-pour-eviter-le-rebond-a195222526 et  http://quaiducitoyen.eklablog.fr/covid-19-halte-au-flou-gouvernemental-sur-le-port-du-masque-a195620828). ).

    Dans son allocution télévisée du 14 juillet, le président de la République, Emmanuel Macron, annonçait qu’il était étudié une obligation du port au 1er août.

    Le nouveau premier ministre, Jean CASTEX a promulgué un décret ce lundi 20 juillet pour une obligation dans les lieux clos.

    ENFIN ! On avance…

    CODVID 19 : ENFIN LE PORT OBLIGATOIRE DU MASQUE…

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le FLOU va continuer de régner   quant aux consignes sanitaires en cette période de vacances où chacun fait ce qu’il veut au nom d’une liberté retrouvée qui fait que les gestes barrières sont oubliés et que le masque n’est plus porté.

    C’est pourtant ce samedi 11 juillet que prend fin L’URGENCE SANITAIRE sur le territoire métropolitain.

    COVID 19: HALTE AU FLOU GOUVERNEMENTAL SUR LE PORT DU MASQUE

     Image par soumen82hazra de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Nous avons donc un nouveau premier ministre. En mai 2020, dans son rapport rendu en tant que «coordonnateur national à la stratégie du déconfinement », il avait indiqué que : «   la possibilité d’une réversibilité des mesures doit toujours pouvoir être offerte et l’éventualité d’un reconfinement en urgence doit rester dans les esprits et être anticipé par les pouvoirs publics. »

    Je pense qu’il est donc au fait de ce qu’il faudrait faire au cas où…

    Déjà j’estime que  dès maintenant  il faut prendre des mesures et ne pas attendre comme on l’a fait en février que l’épidémie ne puisse plus être contrôlée. J’y reviens.

    CORO CONFINEMENT: LE POINT A DEUX SEMAINES - 3 sur 3

    Image par fernando zhiminaicela de Pixabay

     

    Lire la suite...


    1 commentaire