• Environnement

    EnvironnementParler de notre environnement, des moyens de le préserver pour conserver une planète qui puisse durer encore des millénaires semble aller de soi.

    Malheureusement, les ressources de la planète s'amenuisent avec notre complicité conciente ou non. Nombreuses ressources sont exploitées de manière parfois indignes et servent à enrichir des minorités qui ne se préoccupent que de leurs profits. Il est grand temps de leur confisquer les richesses qui appartiennent à tous et qui ne doivent faire l'objet de bénéfices que pour investir dans l'avenir de l'humanité: l'eau, les sources d'énergie, les terrains pour produire les ressources agricoles dont les peuples qui ont faim ont besoin...Il est grand temps d'encadrer l'utilisation des richesses pour l'utilisation de tous à long terme. Le libéralisme forcené, non encadré a abouti à la situation actuelle. Il est plus que temps de reprendre les choses en main et les politiques devraient en faire une priorité de leur programme d'action.

    (Photo ©  P. Patte 2003)

    Ce n'est pas le cas en France, on l'a vu dans la dernière campagne présidentielle où l'on n' a guère parlé des véritables enjeux pour le futur y compris chez les écologistes (Europe Ecologie Les Verts)s qui n'ont pas su porter la bannière du tournant à prendre dans ce domaine qui devrait leur être familier. Cela tient sans doute au fait que ce parti est encore assez enfermé sur lui -même  . Il eut peut-être fallu, à cette occasion, rassembler pour avoir plus d'impact sur la prise de conscience plutôt que d'en rester à ce qui pourrait presque ressembler à du sectarisme  majoritaire de mauvais aloi. Espèrons que cela va s'arranger...

    Aucun parti d'ailleurs n'a vraiment pris en main le sujet, chacun étant préoccupé d'essayer de démontrer qu'il était le seul à pouvoir faire face à la crise qui est certes un sujet important mais qui a ses racines profondes justement dans les agissements de tous  ceux qui ont créés de manière irresponsable les errements financiers que l'on connait. Ce sont ces lobbies de l'argent, du profit désordonné qui depuis des décennies agissent sans que les états et leurs gouvernants  interviennent vraiment pour réguler le désordre  soit parce qu'ils ne le veulent pas soit parce qu'ils n'ont pas le courage d'en prendre les moyens ayant en face d'eux des forces puissantes et organisées.

    Et il ne s'agit pas seulement de demander - toujours aux mêmes d'ailleurs- de faire des efforts au  quotidien pour trier ses déchets , économiser l'eau et l'énergie ce qui est normal, encore faudrait-il que les gouvernants prennent les véritables moyens à l'échelon de chaque pays et de la planète pour impulser le changement. 

    On en est loin: il n'y a qu'à considérer les résultats bien pauvres de ce qu'ont été ceux de la conférence des Nations Unies sur le développement durable" RIO + 20" et ce malgré, il faut le dire, des efforts de la France pour faire avancer les choses et notamment par le relai des représentants des collectivités territoriales dont certaines sont en pointe au niveau de la réflexion et des réalisations sur le sujet. 

    Le changement c'est maintenant ...mais pour toute la planète!

  • Lors de mon dernier billet,  j’ai fait un rapide inventaire de ce que je peux appeler les raisons de ma mauvaise humeur de rentrée.  En outre, après quelques sondes ici ou là chez nombre de citoyens je perçois qu’il y a une sorte de fatalisme à tout ce qui se passe. En  bref ça ne servirait  à rien de « râler »…  il y beaucoup d’inertie. A quoi bon…

    Heureusement, quelques unes ou uns se posent la question de savoir ce que chacune ou chacun pourrait faire pour obliger nos gouvernants à prendre de vraies décisions politiques par exemple pour agir pour que nos enfants et petits enfants puissent encore vivre dignement sur une planète qui se dégrade de plus en plus et pour que la vie continue d’y régner pour l’homme (avec un GRAND H) et les autres espèces vivantes .  Et ça n’est pas gagné alors que cela devrait être la priorité des priorités

    Les gouvernants, en France comme ailleurs, s’agitent en façade pour faire croire que c’est leur préoccupation majeure mais, en réalité  ne font pas grand-chose  qui soit à la hauteur des enjeux.

    Que pouvons nous donc faire ? Cette question peut amener un certain désarroi car on se rend compte des murs contre lesquels on se cogne. Pour ma part, je crois qu’il faut continuer de « râler » et de dénoncer les irresponsabilités de ceux qui freinent, ne font rien ou du bout des lèvres pour qu'on avance  que ce soit en France ou dans le monde.

    L’HYPOCRISIE ET LE DÉNI AU POUVOIR

    (Image par pixabay Tumisu)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • APRES GRAVELINES GREENPEACE ENVAHIT LA CENTRALE DE FESSENHEIM(auteur image Yann, domaine public)

    La catastrophe nucléaire japonaise de FUKUSHIMA est encore dans toutes les mémoires.
    Trois ans après où en est –on ?

    Pour les japonais, quel avenir pour ce territoire petit mais très peuplé.  Où en sont les déracinés ?  Même si nous n’avons pas la même culture, il est intéressant de voir de quelles manières les autorités japonaises traitent l’après désastre au niveau de l’humain.

    GREENPEACE vient de faire une nouvelle action de pénétration dans une centrale. Après Gravelines début mars, c’est au tour de Fessenheim, ce lundi 18 mars. Et ça marche : dans les deux centrales, les militants de l’association ont réussi à pénétrer très loin jusqu’à aller apparemment sur le dôme de protection.

    Que serait-il  arrivé si cela avait été un groupe de terroristes ?

    Pourquoi Greenpeace a-t-elle fait cette action ? Est-ce responsable de le faire? Autant de questions et d’autres que l’on peut se poser. Avant que d’y répondre, passons en revue quelques éléments d’information.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J’entends par "énergie" celle que nous consommons chaque jour à la maison.
    On apprend aujourd’hui que le réacteur nucléaire EPR* nouvelle génération de Flamanville va coûter plus de 8,5 milliards d’euros. ’EDF doit aussi , parait-il, rembourser des milliards d'euros aux consommateurs.  Dans le même temps, il est question que suite aux décisions du conseil d’état,  nous allons devoir payer un rattrapage de notre facture de gaz. Ce même gaz va augmenter  de 1 à 3% en janvier  mais cette augmentation est déjà contestée par les fournisseurs…

    Pour nous citoyens, tout parait opaque, tout est subtilement compliqué...comment s'y retrouver dans la jungle des informations contradictoires. Seule certitude: les factures augmentent.  

    Oui, il y a de quoi se préoccuper du "grand foutoir" de la maîtrise de l’énergie en France.

    Energie: le "grand foutoir"  

    (image auteur C. Clark, domaine public) 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Aéroport de Notre Dames des Landes : projet d’arrière garde ?Vaste sujet que ce projet d’aéroport qui, le moins qu’on puisse dire, ne fait pas l’unanimité dans le pays Nantais mais concentre toutes les attentions y compris au niveau national. 

    On assiste par médias interposés à une véritable guerre où est en jeu le respect d’un environnement et celui de citoyens qui veulent être pris en considération. Malheureusement au lieu de se faire dans le dialogue et la concertation, on utilise les armes de la violence contre ceux qui demandent à être écoutés.

    Avoir réussi à populariser le problème est une première victoire de ceux qui organisent la résistance.Il faut continuer d'informer pour éviter la désinformation qui parfois transparait dans certains reportages qui se contentent de montrer des affrontements en choisissant des images de faits mineurs qui desservent le mouvement.                                                 (auteur Llann Wé sur Wikipédia français, autorisation CC-BY-SA-3.0. 21/11/2012) 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • O.G.M.*:  la vérité va-t-elle germer?A la une de la presse, une  étude indépendante -  de chercheurs français -montre de spectaculaires  tumeurs sur des rats nourris avec un maïs OGM de Monsanto importé en Europe. Très secrètement, ces chercheurs ont suivi durant deux ans des rats témoins et 200 rats qu'ils ont répartis en trois grands groupes d’expérimentation.  

    En bref, les résultats montrent  que les OGM sous forme de maïs sont très dangereux pour la santé.

                                                                                                                                         (inconnu domaine public)

    Bien sûr, il faut confronter les résultats de ces expériences avec d’autres qui devront être menées par des structures scientifiques indépendantes.  On ne saurait se contenter d’une seule étude si bien menée soit –elle. Ça pose néanmoins question.

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique