• ALERTE ROUGE

    La rubrique "HUMEURS" sera donc complétée par cette nouvelle rubrique dans la mesure où son contenu contiendra des informations qu'il me semble devoir être des alertes quant à des  PRÉOCCUPATIONS majeures pour notre avenir et surtout celui de nos enfants, petits enfants...

    En souhaitant que l'ALERTE ROUGE puisse aussi bien sûr passer au VERT, l'objet n'étant pas d'être d'un alarmisme pessimiste mais tout au contraire contribuer à une prise de conscience et à une réflexion salutaire qui fait avancer ou anticiper...

    Nombre de problèmes majeurs doivent en effet nous faire réagir pour ne pas se retrouver devant le fait accompli parce que nous n'y avons pas accordé d'importance vu le flot continu des errances de notre monde en mutation mais aussi en régression.

    Cela peut se trouver dans la vie de tous les jours, ici ou ailleurs, en France ou dans le monde...

    Ceci bien sûr sans vouloir prétendre tout balayer des mouvements sur notre  Terre mais humblement faire part aux autres de ce que j'ai pu en saisir qui m'apparait important, voire vital pour l'avenir.

     

  • Oui, il y a des manques dans la communication. Je  terminai mon dernier billet sur le conflit que je trouvai insupportable entre l’état et les élus marseillais.

    Tout cela relève d’un manque de communication républicaine ou démocratique  mais aussi d’une attitude de certains élus qui n’est pas admissible. Ils ont certes le droit de critiquer les mesures et d’argumenter pour prouver pourquoi, selon eux, elles ne sont pas adaptées.  Les exagérations sont à l’ordre du jour : Marseille serait prise comme cible par le gouvernement. Ce n’est pas un argument recevable car je n’y vois pas l’intérêt du gouvernement.  Sur cette pseudo affaire d’état, je reviens dans un prochain billet...

    GESTES BARRIERES ET MASQUE : POUR UNE VRAIE CAMPAGNE DE COMMUNICATION -3 sur 3

    Carte postale humoristique : la sardine sortie du port par le pont transbordeur. Domaine public

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je vais bientôt cesser de faire des billets sur le COVID 19. Je m’aperçois qu’au bout du temps, d’autres informations à traiter ne le sont pas. Puisqu’il faut vivre avec cette cochonnerie, je vais essayer de retrouver les sujets sur lesquels de coutume je me penche et qu’il me semble que je ne dois pas oublier.
    Je vais néanmoins finir le tour de ce que j’ai entamé à la lumière des dernières situations. Et j’en reviens donc à la nécessité de ce plan de communication qui n’existe pas et qu’on remplace par des discours au jour le jour au gré de l’évolution de la contamination qui progresse et qu’à l’évidence le gouvernement a du mal à maîtriser par ses mesures un peu disparates et parfois peu claires ou convaincantes pour d’aucuns.

    La nécessité d’un plan de communication pour éclaircir nombre de points notamment quant à la protection contre le virus est nécessaire. Celui de montrer clairement, sans noyer les citoyens dans une mer de chiffres et de mesures qui apparaissent contradictoires ou pas explicitées est plus que nécessaire. L'impression de la navigation à vue doit cesser pour redonner confiance en l'avenir.

    Image par Sergio Cerrato de Pixabay

    Ça  urge car en vérité nous avons encore un train de retard dans la communication et dans le traitement de la lutte contre le COVID comme le confirme la courte  intervention du premier ministre le vendredi  11 septembre 2020 suite à la réunion du Conseil de défense réuni sous la houlette du président de la république mais aussi le point fait par le ministre de la santé cette semaine.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je terminai mon dernier billet sur l’urgence qu’il y avait à faire une campagne de communication notamment sur la manière correcte de porter un masque...mais pas que.

    Nous devons apprendre à vivre avec le virus et les contraintes donc qu’il génère dans notre vie de tous les jours.

    Aucun prétexte  ne me semble justifié pour refuser de faire cet effort dans la mesure où la vie de chacun est en jeu quel que soit son âge et encore plus les personnes fragiles.  J’ai expliqué pourquoi dans mon billet précédent. Il est juste bon de rappeler qu’il ne s’agit pas ici de prendre un quelconque médicament ou même se faire vacciner, le vaccin hélas n’existant pas encore. Le masque et les gestes barrières sont actuellement les  seules protections qui peuvent être efficaces… si chacun y met du sien.  Ce n’est pas insurmontable que de faire le  nécessaire pour préserver sa santé et celle des autres et, je le répète,  cela n’a rien  à voir avec la liberté  sauf celle de pouvoir vivre en s’adaptant avec un peu d'efforts collectifs. Ça changera pour une fois de l’égoïsme qui sévit de plus en plus dans notre société.

    Mais comme je le disais donc dans mon précédent billet,   il ne suffit pas d’avoir un masque encore faut-il qu’il soit porté correctement pour qu’il soit efficace et ne pas créer des risques d’infection quand on l’utilise.

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J’ai exprimé dans mon précédent billet la nécessité qu’il y avait de porter un masque pour contribuer à nous protéger les uns et les autres sans oublier les gestes barrières. Je ne suis pourtant pas pro gouvernemental.  Mes critiques sur l’action politique sur ce blog le montre aisément.  J’ai estimé que ne pas porter le masque de la part de certaines et certains montraient qu’ils avaient perdu le sens   de ce qu’est « la liberté » quand on vit en société.  Le problème n'est pas ceux qui portent le masque mais ceux qui ne le portent pas quand nécessaire.

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    Image par leo2014 de Pixabay

     

    L'astrophysicien Aurélien Barrau à Grenoble en 2019, Quantum poetry,  Travail personnel CC BY-SA 4.0

     

    J’ai lu avec plaisir un post d’Aurélien Barrau - astrophysicien qu’on ne présente plus- qui remettait les choses à leur place vis-à-vis de l’attitude de ceux qui refusent de porter le masque par « résistance ». On ne peut pas non plus taxer Aurélien Barrau  comme un fan inconditionnel du « pouvoir » actuel. Il sait de quoi il parle en matière de « résistance ».  Je le cite afin de ne pas déformer ses propos auxquels j’adhère. Dans un post daté du 20 juillet 2020, il exprime mieux que je ne pourrai le faire ce qu’il pense de ces attitudes des récalcitrants à porter le masque :

    « La désobéissance civile est un geste fort. Il y a peu, des milliers de scientifiques ont appelé à y recourir face à la catastrophe écologique en cours. C'est, à ma connaissance, sans précédent. D'autres causes immenses méritent sans doute que soit envisagée cette forme radicale de résistance. Il y a là matière à penser et à agir. Avec solennité.

    Mais comment n'être pas triste de constater que le refus des gestes sanitaires de base - qui ne sont qu'un infime effort d'intelligence collective élémentaire - soit aujourd'hui revendiqué comme une telle résistance ? Il me semble que cette obstination à mettre en danger la vie d'autrui relève en réalité plutôt de la bouderie presque obscène d'un enfant gâté paranoïaque qui ne veut rien, jamais, sacrifier de son confort. Fût-ce au prix de la mise en danger délibérée de la vie d'autrui. »

    Pour moi tout est dit et remis à sa place. (pour  le post en entier avec un rappel ,à mon avis,  limpide de la situation : https://positivr.fr/aurelien-barrau-refus-porter-masque-coronavirus/  )

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    Image par Marek Studzinski de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J’écrivais le 9 juillet dernier qu’il y avait urgence à ce que le gouvernement rende obligatoire le port du masque dans nombre de lieux selon diverses circonstances. A mon sens, il eut en effet fallu aussi réglementer le port du masque avec plus de vigueur. J’estimai qu’il était incohérent de ne pas le rendre obligatoire dans les supermarchés et les commerces et tous les lieux où les gens se retrouvent dans un endroit clos. ( http://quaiducitoyen.eklablog.fr/covid-19-quelles-decisions-et-actions-pour-eviter-le-rebond-a195222526 et  http://quaiducitoyen.eklablog.fr/covid-19-halte-au-flou-gouvernemental-sur-le-port-du-masque-a195620828). ).

    Dans son allocution télévisée du 14 juillet, le président de la République, Emmanuel Macron, annonçait qu’il était étudié une obligation du port au 1er août.

    Le nouveau premier ministre, Jean CASTEX a promulgué un décret ce lundi 20 juillet pour une obligation dans les lieux clos.

    ENFIN ! On avance…

    CODVID 19 : ENFIN LE PORT OBLIGATOIRE DU MASQUE…

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique