• Humeur

    Comme son nom l'indique, cette rubrique contiendra sans doute des articles faits sur le coup d'une envie,d'un coup de coeur, une émotion. Espérons qu'elle sera souvent bonne et pas trop de "chien".

  • Difficile de trouver les mots pour qualifier l'ignominie de l'état russe et de son président Vladimir Poutine et ceux qui cautionnent les horreurs commises au nom de mensonges d'état. 

    Je me suis donc exercé à jeter sur une toile mon émotion...

    Sans commentaires de plus. Pour une fois je serai bref...

    Lire la suite...


  • Des circonstances personnelles ne m’ont pas permis de m’exprimer depuis quelques semaines sur le sujet des présidentielles, du COVID mais aussi tout récemment de la guerre en UKRAINE ou d’autres. C’est la vie et ses aléas, ses étapes, ses pages qui se tournent...y compris douloureuses. C'est donc un retour...

    Ce n’est pas catastrophique notamment pour les présidentielles. Cela permet d’observer les candidats éventuels leurs actions pour faire connaître leur programme... quand ils en ont un ce qui n’est pas le cas de tous.
    Pour le COVID, élections obligent, on fait comme si cela se "tassait": on peut enlever le masque mais les "fragiles" faites attention... même si le virus est plus contagieux et que le taux d'incidence remonte. La liberté est retrouvée!!! Illusoire. Pas sérieux

    Pour ma part, ma préoccupation essentielle est celle de la GUERRE en EUROPE subie par les habitants de l’UKRAINE que le président de Russie, Vladimir POUTINE, fait tuer sans vergogne.
    Combien d’enfants, de femmes et d’hommes sont et seront tués pour la vaine gloire d'un individu méprisable soutenu par la cour de  lâches qui l'entourent? 

    Rien ne justifie ce que je qualifie de meurtres infâmes... Mais les mots ne sont pas assez forts.

    LE RETOUR...

    Domaine public

    Lire la suite...


  • Je ne reviens pas sur le cirque électoral dont j’ai parlé lors de mon dernier écrit. Ça continue bien sûr de plus belle. J’ai laissé passer la frénésie des déclarations électoralistes et de sondages ou des commentaires divers et variés de nos chroniqueurs nationaux qui s’attachent ( pas tous heureusement ) aux petites phrases ou aux petits évènements pour en faire le buzz du jour voire de la semaine.

    Je me contenterai de commenter pour ma part les dernières décisions gouvernementales pour faire face à la montée des prix de l’énergie et la baisse du pouvoir d’achat. Comme je le disais dans mon dernier mot d’humeur quant à la préoccupation essentielle des français : « ...l’hiver arrivant avec son lot de problèmes pour beaucoup comme de savoir comment  payer les factures de chauffage, d’électricité ou de carburant pour aller notamment travailler et percevoir un salaire qui lui n’augmente pas… quand on est pas au chômage. »

    Il semble qu’Emmanuel Macron et le gouvernement l’aient compris ce qui ne veut pas dire qu’ils prennent toutes les bonnes mesures pour y faire face.

    HUMEUR D’OCTOBRE- NOVEMBRE 21 suite

    Image par Jiří Fröhlich de Pixabay 

    Lire la suite...


  • Cela fait presqu’un mois que je n’ai rien écrit sur ce blog. Ce n’est pas volontaire car j’écris quand j’en ai envie et je remercie celles et ceux qui consentent à lire ma prose que je libère avant tout pour réfléchir au présent ou à l’avenir.

    Manque d’envie donc mais sans doute parce que pas de sujets qui me motivent sur lesquels s’arrêter. Pour l’instant j’observe, écoute, regarde… Mais comme je suis de mauvaise humeur, je vais donc écrire.

    HUMEURS D'OCTOBRE 2021

    Image par Wilson Joseph de Pixabay

    Lire la suite...


  • Dans l’état actuel de la situation de contamination, lobligation vaccinale n’est pas la solution car elle serait impossible à mettre en place pratiquement mais la question devra se poser pour l’avenir au même titre que l’on s’est posé la question en son temps pour d’autres maladies. Avant l’arrivée des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, ces maladies représentaient de véritables fléaux, responsables à elles trois de plusieurs milliers de décès d’enfants par an en France. Se sont ajoutés l’haemophilius influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le méningocoque C (bactérie provoquant des méningites), le pneumocoque (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites). Au vu de sa dangerosité, le coronavirus entre à mon sens dans cette catégorie des vaccins qui vont devenir obligatoire si on veut atteindre une certaine immunité nous permettant de retrouver une manière normale de vivre dans les années qui viennent.

    SE VACCINER OU PAS : UN CHOIX CONSÉQUENT

    Image par bridgesward de Pixabay

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique