• Dans mon précédent « billet d’humeur » j’ai dit que je traiterai d’au moins deux ou trois actualités choquantes qui font qu’on peut se poser des questions quant à la capacité du pouvoir actuel de gouverner avec toute la sérénité qu’il faudrait pour que des décisions sages soient prises pour le pays...

    Quand un président se permet donner une leçon de sagesse à une septuagénaire bousculée par les forces de l’ordre lors d’une manifestation lui faisant comprendre qu’il n’est plus de son âge de manifester... Ça me choque.

    HUMEURS DE MARS 2019 ( 2 ) - LE SÉNAT, L'ÉXÉCUTIF ET L'AFFAIRE BENALLA...

    On peut lui retourner la leçon quant à la sagesse avec laquelle il ne maîtrise pas la situation actuelle de la France... et le manque de sagesse évident quand il s’est agi, au début de son quinquennat de choisir nombre de ses collaborateurs...

    Je veux, en effet, au moins aborder les suites de l’affaire Benalla et les manifestations des Gilets Jaunes des 20 samedis. 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Il y a bien des motifs pour avoir des humeurs, plutôt mauvaises d’ailleurs, en ce mois de mars 2019 qui se termine.

    Mauvaises car de plus en plus, le pouvoir actuel n’arrête pas de nous donner prétexte à « râler » avec raison : les suites de l’affaire Benalla, le buzz sur l’utilisation de l’armée pour les manifestations des gilets jaunes à Paris ce dernier week-end, une manifestante septuagénaire blessée, les grandes manœuvres des élections européennes , la loi sur « l’école de la confiance », la réforme des retraites, le statut des fonctionnaires... J’en passe sans doute.

    Un billet "d'humeurs" s'imposait donc, sans doute pour évacuer ce qui serait susceptible de me mettre plus en colère que je ne le voudrai. La colère étant mauvaise conseillère... mieux vaut la contrôler ou la canaliser. Exprimons nous donc. On le peut encore...

    HUMEURS DE MARS 2019 ( 1 ) - DE TOUT EN VRAC FAUT QUE ÇA SORTE...

    (image TheDigitalArtist, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je ne retiendrai de la signification de la couleur «  JAUNE » arborée pour cette action que sa nuance vive et éclatante qui ma foi, s’il elle avait été choisie, pourrait signifier donc, comme en occident, qu’elle est l’insigne de « la gloire, de la sagesse et du bon conseil »...

    GILETS JAUNES:

    (PublicDomainPictures, CC0 domaine public)

    Gloire pour celles et ceux qui vont montrer qu’ils ne s’en laissent plus conter par un président aux théories et pratiques de gouvernance obsolètes.

    Sagesse et bon conseil que le dit président devrait prendre en compte pour modifier son   comportement technocratique hors sol et «redescendre vraiment sur terre » et pas comme il l’a faussement fait croire ces derniers jours dans son périple mémoriel en rencontrant des français (et pas les français) qu’il a écoutés...C'est lui qui le dit.

    Pour ma part, je résume l'action gouvernementale en matière de mise en place de la transition énergétique et écologique en quelques mots: FLOUE, HORS SOL, INJUSTE, INCOHÉRENTE, INADAPTÉE et BRUTALE.

    Je m'en explique.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Deux faits marquants, le 16 octobre 2018, m’incitent à manifester des commentaires :

    • l’annonce du remaniement du gouvernement  que tous les médias ou presque nomment Edouard PHILIPE 3 alors qu’en fait le premier ministre n’ a pas donné sa démission...
    • La déclaration aux français d’Emmanuel Macron, président de la république à 20h sur les chaînes de télé

    J’eusse pu y mettre la perquisition au domicile de Jean-luc Mélenchon et dans les locaux de la France Insoumise et du parti de gauche mais j’aurai sans doute l’occasion d’y revenir pour l’analyser si nécessaire.

    Je dis que ce sont des faits marquants parce qu'en réalité ils ne sont que des pirouettes stériles qui n'ont pour effet que de donner le change et n'apportent rien de neuf aux citoyens que nous sommes sauf la confirmation, une fois encore, qu'on nous prend pour des imbéciles voire des cons alors que tout va continuer comme avant de par la volonté de celui qui se prend pour "le maître des horloges" comme il s'est qualifié lui-même avant les élections présidentielles.  Comme celui-ci, il est sûr qu'il garde son cap et veut tenir bon y compris dans ses erreurs mais il n'éclaire guère notre horizon et ne sait pas bien distinguer l'important de l'urgent. Ses actes le prouvent.  Il rappelle des valeurs mais celles-ci sont partisanes et ne peuvent convenir à notre société française. Il n'est maître que de son agenda personnel qu'il impose aux autres...ceci pour remettre les choses à leur place.

    HUMEUR DU 17 OCTOBRE 2018: DES ACTES D'ÉTAT SANS IMPORTANCE

    (Pittonaccio, auteurThéophile Schuler (1821-1878) — Original source, domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique