• J’utilise les réseaux sociaux qui me permettent de communiquer parfois avec quelques « connaissances » mais il y a d’autres moyens pour ce faire.
    Ce qui peut –être intéressant ce sont les abonnements   à divers médias .Ces derniers informent parfois ou donne un avis sur l’actualité en cours. Une base  de réflexion qu’on peut croiser à d’autres sources sur le net ou ailleurs.
    Le problème que je rencontre, et il me semble de taille, c’est d’être tenté de lire les commentaires qui suivent la publication d’une « nouvelle » publiée par un média…

    LES RESEAUX SOCIAUX : UN DES OUTILS DE L’OSCURANTISME  RENAISSANT

    image geralt pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Des réponses sur les vaccins à base d’ARN messager ont donc été données avec la parution des littératures scientifiques  sur lesquelles les instances  européenne et française tableront pour donner l’autorisation de mise sur le marché. L’ADP, Ces informations commencent à arriver : Pour le vaccin Pfizer-BioNTechc celui qui serait distribué en France dès décembre la FDA, l'agence américaine du médicament, a publié   un rapport très détaillé sur l'efficacité et la sûreté de ce vaccin. Le rendu public des informations est importante ce qui permet aux divers spécialistes ( médecins, professeurs, épidémiologistes et autres )  de se pencher eux aussi  sur les données et d’avoir un avis . C’est essentiel si un médecin veut donner un avis sur le vaccin à ses patients. C’est essentiel pour la transparence auprès des populations qui auront à décider de se faire vacciner.

    A la veille de l’autorisation probable de la mise sur le marché du vaccin, le gouvernement français a tous les éléments pour commencer à prévoir sa campagne de communication qui aurait, comme je le disais dans mon billet précédent dû déjà être commencée à savoir informer clairement sur ce qu’est le vaccin à ARN messager et son fonctionnement dans l'organisme.

    ÇA URGE puisque les vaccinations devraient théoriquement commencer fin décembre. J'’apprends en effet que cela ira plus vite que prévu pour les autorisations et que dès le 21 décembre, les verdicts européen puis français dans  foulée seraient rendus. 

    VACCINS COVID 19: MON POINT DE VUE - 3 sur 3

    Image par Gerd Altmann de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je continue donc de donner mon avis sur la vaccination et notamment celle contre la COVID 19.  Après la défense de la vaccination de manière générale parce que les bénéfices sont à l’évidence bien plus importants que les risques, après la mise au point sur les polémiques que j’estime inutiles, j’en viens à d’autres questions que je me suis posées à propos de ces vaccins de type nouveau à base d’ « ARN messager ». Pour moi « citoyen lambda » c’est une découverte, pour les chercheurs c’est l’opportunité de mettre en œuvre leurs recherches sur un processus  qui est quand même travaillé  depuis une dizaine d’années. C’est peut-être aussi pour cela que ces vaccins ont pu être mis au point plus rapidement que les autres, de type conventionnel, qui semblent demander plus de temps pour être approuvés dans les différentes phases de tests. Ils commencent à faire état de leurs résultats prometteurs qui pourraient sans doute permettre d’adapter la vaccination en fonction du public en ayant besoin et pour lequel les vaccins « nouvelle génération » seraient moins adaptés. C’est aussi une bonne nouvelle pour l’avenir car rien ne dit que le virus ne sera pas saisonnier ou ne mutera pas comme celui de la grippe qui demande des ajustements chaque année. C’est le cas du vaccin français Sanofi par exemple qui sera mis au point plus tard que prévu et qu’on attend pour fin 2021.

    VACCINS COVID 19: MON POINT DE VUE - 1 sur 2

    Image par Tumisu de Pixabay

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le fait d’apprendre qu’il y aurait des vaccins qui puissent être opérationnels à partir de janvier 2021 en France est une bonne nouvelle, une lueur d’espoir dans cette grisaille que nous devons supporter depuis le mois de mars dernier.

    Environ 50% des français disent qu’ils ne sont pas prêts à se faire vacciner.

    D’aucuns disent qu’il ne faut pas se faire vacciner, ceci de manière catégorique : ce sont les anti- vaccins pour quelle que soit la maladie, ceux qui racontent tout et n’importe quoi sur aucune base scientifique sérieuse, surfant sur la crédulité de celles et ceux qui ne s’informent pas ou doutent.  

    Les rumeurs, affirmations sans arguments qui sont légions dans les réseaux sociaux entrainent donc, hélas, à gober tout cru n’importe quelle fadaise ou ânerie sans base scientifique.

    On peut comprendre que certains hésitent à répondre « oui je me ferai vacciner ». Ils attendent de voir… les résultats de ceux qui se feront vacciner les premiers. D’autres attendent des informations plus précises ce qui est une attitude normale et tout à fait compréhensible surtout que la confiance en nos politiques n’est pas au « top niveau ».

    Et puis il y a les polémiques inutiles mises en valeur pas certains médias et qui n’arrangent rien.

    Pour ma part, je ne peux être anti vaccin pour nombre de raisons tangibles ne pouvant me rallier à ce que j’appelle  l’incitation au retour à l’âge des cavernes comme si  la science n’avait pas fait de progrès dans la lutte contre les maladies. Mais je ne suis pas non plus à dire les yeux fermés, oui je me fais vacciner sans avoir ce qu'il faut d'informations pour le faire...ou pas.

    VACCINS COVID 19: MON POINT DE VUE - 1 sur 2

    Caricature publiée en 1802 de Jenner vaccinant des patients qui craignaient qu'il leur fasse pousser des cornes de vaches.

    ( James Gillray — Library of Congress, Prints & Photographs Division – domaine public)


     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • C'est la vraie question que je me pose pour qu'on puisse espérer un jour voir le bout du tunnel plutôt que celle qui se cantonne à dire "Pourra-t-on sauver Noël?".

    Le premier ministre, le ministre de la santé et celui de l’intérieur se sont donc exprimés ce jeudi 10 décembre à 18h, après donc le rituel habituel qui en devient lassant  qui a été décrit le 20 novembre dernier dans un de mes billets d’humeur (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/20-novembre-2020-ce-que-va-annoncer-ou-non-le-premier-ministre-a204222532 ):  annonce d’un conseil de défenses supputations journalistiques, conférence de presse du premier ministre  ( ou du président  quand il faut dramatiser plus). Comme le disait l’ami Bernard dans ce même billet « Peut-on rêver d’une communication  raisonnable avec moins de mise en scène ? ». Apparemment non.

    COVID 19 : MESURES AU 15 DÉCEMBRE - SERONT-ELLES EFFICACES ?

    Image par AURELIE LUYLIER, You're Welcome! de Pixabay

    Lire la suite...


    1 commentaire