• HOLLANDE: ÇA VA MIEUX! C'EST LUI QU'IL L'DIT - Education 2

    HOLLANDE: ÇA VA MIEUX! C'EST LUI QU'IL L'DIT - 2 sur 6Je continue donc dans le domaine de l’Education et par ce qui n’a pas été abordé parce qu’une fois de plus on est resté dans la glorification de ce qu’on a fait (ou pas).

    Si, si, ÇA VA MIEUX !

    C’est le président qu’il l’dit.

    RIEN DE FINI, DES RUSTINES, DES ABANDONS...

    Pour l’école maternelle et élémentaire : où sont les véritables évolutions ? Dire qu’il faut donner la priorité au primaire OUI mais en arriver à une conception technocratique de la formation des maîtres, la non prise en charge réelle des élèves les plus en difficulté, ... tout cela sans écouter le terrain et sans tenir compte de tous ces acteurs qui innovent et construisent.

    Pourquoi ne pas généraliser ce qui a produit de vrais résultats positifs pour les élèves y compris quand les rythmes, les vrais pas ceux de Peillon, ont permis des avancées positives? Pourquoi ignorer et ne pas développer et faire connaître à grande échelle la pédagogie ( l’esprit) Freinet , ce que les pédagogies alternatives ont mis en place... sans pour cela en faire des doctrines ou des modes mais en en tirant la substantifique moelle lors des formations...quand elles existent. Le problème est justement est que cette formation est réduite à peau de chagrin.

    La réforme du collège fait polémique parce que, comme les rythmes scolaires, cette réforme a été faite d’en haut, sans consulter les acteurs.
    Pour le lycée on en est toujours à l’état « sarkozien » de la réforme, incomplète...

     HOLLANDE: ÇA VA MIEUX! C'EST LUI QU'IL L'DIT - 2 sur 6   HOLLANDE: ÇA VA MIEUX! C'EST LUI QU'IL L'DIT - 2 sur 6

    ( Domaine Public, Loi de séparation des Églises et de l'État.  ( granie na nosie , auteur Vilhelm Pedersen DP)

    Page 1 - Archives Nationales - AE-II-2991.jpg                                                                                        image  modifiée distorsion P. Patte 01/03/2015)

    LE MANQUE DE COURAGE POLITIQUE

    Si on a quelque peu côtoyé le « terrain », on sait que pour mettre en place un projet éducatif territorial, par exemple, qui va dans le sens d’une prise en compte des besoins de l’enfant et du jeune, de ses rythmes et pas du seul « rythme scolaire », il faut une vraie implication et une vraie mobilisation des différents acteurs éducatifs. Ce n’est pas ce qui a été fait.

    J’avais dit en 2013 que « si la confiance n’est pas au cœur de la rénovation, celle-ci  ne se ferait pas ».

    Et c’est le cas et il y a de quoi être en colère quand on voit la manière dont on a gâché les possibilités de mettre en œuvre les bases d’une vraie refondation, tout cela par manque de courage politique.
    Ce manque de courage politique que François Hollande masque par ce qu’il appelle le compromis est à la base de tous les abandons qui ont été faits par pur électoralisme.

    Et le premier de ces abandons, c’est celui du renforcement de la LAICITE autrement que par des discours qui contredisent les actes.

    Car je suis obligé, en matière d’Ecole, d’en revenir à la notion de service public et à ce qu’on doit bien appeler la continuation du retour en force de l’école privée.
    Certains diront, ça y est il veut rallumer la guerre scolaire.

    Que nenni. Je veux juste qu’on arrête de continuer à nous prendre pour des imbéciles comme nombre de politiciens et de gouvernements le font depuis des décennies. Là aussi François Hollande et les socialistes ont failli de nouveau.
    Par rapport à l’école privée, le gouvernement socialiste et son assemblée n’ont pas fait mieux que leurs divers prédécesseurs soit par manque de courage politique comme en 1981 soit par manque de conviction envers la laïcité dont ils se gargarisent pourtant.

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/les-grignotages-de-la-loi-de-1905-et-la-laicite-3-6-a114853416

    et  http://quaiducitoyen.eklablog.fr/les-grignotages-de-la-loi-de-1905-et-la-laicite-2-6-a114804910

    Avec la refondation c’était le moment de créer ce grand service public de l’éducation. Au lieu de cela, on a continué de renforcer les écoles privées et d’une certaine manière le communautarisme éducatif.

    L’ECOLE PRIVEE DE NOUVEAU FAVORISEE ET RENFORCEE :

    Ou « Des contournements de la loi de 1905 pour continuer de favoriser l’école catholique sous la législature de François Hollande »

    Dans les journées de la refondation on n’en a pas parlé et pour cause.

    La carte scolaire :

    Il y a les écoles, collèges et lycées privées qui a mon sens participent d’une manière forte au contournement d’une carte scolaire qui devrait favoriser le brassage des élèves tout au moins dans les villes ou secteurs d’hétérogénéité sociale.

    Pour être clair : on choisit l’école, le collège ou le lycée privé que l’on veut.

    Le nombre d’élèves concernés par les écoles privées n’est en effet pas anecdotique:

    « En 2011-2012, 2 084 400 élèves étaient scolarisés dans les établissements d’enseignement privés du premier et du second degrés, soit 16,96 % des élèves scolarisés en France ; ce ratio s’élève à 13,41 % pour les écoliers et à 21,24 % pour les collégiens et lycéens. Le nombre d’écoles et d’établissements scolaires privés avoisine 8 800 en 2011-2012, soit 13,6 % du nombre d’écoles et d’établissements. » (Source ministère de l’éducation nationale) : 8 485 écoles catholiques, 282 écoles juives et 30 musulmanes.

    La ministre de l’éducation nationale se devait de prendre en compte la participation de l’enseignement privé à ce souci qu’elle a exprimé de modifier l’utilisation de la carte scolaire pour plus de mixité. Nous en sommes pour l’instant au point ZERO.

    HOLLANDE: ÇA VA MIEUX! C'EST LUI QU'IL L'DIT - 2 sur 6

    (Création Patrick Patte 14/03/2015, à partir image carte France vierge auteur pixeltoo, domaine public)

    La réforme des rythmes dits "scolaires".

    Je reviens à la question que je posais en juin 2014 dans mon article http://quaiducitoyen.eklablog.fr/humeurs-educatives-de-juin-2014-a108388994)

    « Pourquoi l‘école privée n’est-elle pas tenue de mettre en œuvre la « réforme »des rythmes ? Pourtant, la plupart de ces écoles sont sous contrat d’association avec l’Etat. »

    Un exemple flagrant d’une intervention écoutée et preuve d’une prise en compte par le gouvernement de François Hollande du "réseau de l’enseignement privée", c’est celui concernant les rythmes scolaires. Au moment de la mise en place du décret Peillon en 2013, on entend cette déclaration d’Eric de Labarre, secrétaire général de « l'enseignement catholique » : "Nous sommes à la recherche d'un accord avec le ministère,.... Nous souhaitons qu'il exprime officiellement sa volonté que le privé entre dans la réforme, sous la forme d'un protocole ou d'une déclaration commune." (Le Monde de l’Education du 26 février 2013). En effet selon un statut à part lié à la loi de 1959, qui définit leur "caractère propre", les directeurs des écoles privées sont libres de l'organisation du temps scolaire dans leurs établissements.

    C’est donc bien une intervention directe d’un réseau de l’enseignement catholique qui n’a pas, selon la loi, à se faire reconnaître comme entité représentative pour négocier au nom des écoles catholiques. Un nouveau détournement ou une pression auquel Vincent Peillon et le gouvernement ont cédé, les faits le prouvent.

    Il faut savoir, de plus -et c’est là le pire de l’inégalité de traitement d’avec les écoles publiques- que les écoles privées sous contrat n’ont aucune obligation d’appliquer la réforme et peuvent rester à 4 jours de classe. On voit donc bien que nos gouvernants ne veulent pas faire appliquer la soi disant réforme aux écoles privées pourtant sous contrat et subventionnés et dont les enseignants sont payés par l’Etat. La loi le permet va-t-on rétorquer. Alors il n’y a qu’à la changer !

    Mais bien sûr, elle a été faite pour cela et le responsable est le gouvernement, le ministre Vincent Peillon et les députés socialistes qui ont voté la loi et approuvé le décret.

    Non seulement le décret Peillon a été électoralement fait pour ne pas toucher au fameux samedi libéré dans le public pour faire croire qu’on revenait à 9 demi-journées d’école mais, en plus, il laisse aux parents qui veulent conserver le rythme de la semaine de 4 jours la possibilité de s’inscrire dans le privé ce qui a été fait à la rentrée 2014.

    Le gouvernement a accentué la concurrence entre l’école publique et l’école privée qui s’organise comme elle veut et a la partie belle devant le  désarroi de certains parents... Je n’ai toujours pas de réponses sur ce point de la part du gouvernement ni d’avis d’ailleurs de l’opposition qui conteste pour contester mais n’apporte aucune solution sur le fond. Et pour cause, elle a été, entre autre, à l’origine de la semaine de 4 jours... une ineptie idéologique majeure comme celle de ne pas avoir remis le samedi comme demi journée travaillée.

    Et pour les écoles privées qui consentent à appliquer la réforme, elles reçoivent de l'argent de l’Etat pour organiser les « rythmes scolaires » c’est à dire le périscolaire : il leur suffit d’organiser la semaine scolaire sur neuf demi-journées d’enseignement. Est- bien ce légal ? Jusque là le financement des activités post et périscolaires des écoles privées étaient interdites.

    Si Tout cela ce n’est pas céder aux pressions du réseau de l’enseignement privé et favoriser les établissements privés...Qu’est-ce donc ? L’hypocrisie a été ici majeure.

    L’influence de ce "réseau" qui en réalité coordonne l'enseignement privé, se fait de plus en plus importante, à la limite de la légalité, et ce qui est grave c’est que les gouvernements de François Hollande y succombent sans résistance aucune.

     HOLLANDE: ÇA VA MIEUX! C'EST LUI QU'IL L'DIT - 2 sur 6            HOLLANDE: ÇA VA MIEUX! C'EST LUI QU'IL L'DIT - 2 sur 6

     

    L’affichage de la charte de la laïcité

    Les établissements privés sont tenus d'insérer dans leurs cours la notion de laïcité, ils ne sont pas tenus d'utiliser la Charte comme support pédagogique et ont le choix de l'afficher ou non en leur sein.  CHERCHEZ L'ERREUR .

    Y aurait-il donc une laïcité différente selon qu'on soit élève de l'enseignement public ou de l'enseignement privé sous contrat avec l'Etat?

    C’est encore à une pression du « réseau de l’enseignement catholique » auquel le gouvernement à cédé.

    Le concordat Alsace-Moselle

    François Hollande n’a pas non plus le courage - comme en 1924 le cartel des gauches- d’étendre la séparation de l’église et de l’Etat en Alsace- Moselle comme dans toute la France, continuant donc ainsi à favoriser les églises dans le cadre d’un concordat qui n’a pas lieu d’être et qui est une atteinte flagrante à la laïcité sur notre territoire.

    Et l’UMP et le Front national s’en frottent les mains car eux aussi sont pour le maintien.

    Question légitime d’un citoyen »lambda » que je suis : comment concevoir que l’Etat interdise le « voile » dans les écoles publiques (et je suis contre tous les signes religieux à l’école) alors que sont payés, sur les impôts de tous les Français, athées, agnostiques, bouddhistes... chrétiens et musulmans, les salaires des pasteurs, des rabbins et des curés qui organisent un enseignement religieux dans les établissements scolaires des trois départements français  en question ?

    En effet, les évêques, les prêtres, les rabbins et les pasteurs étant toujours assimilés à des fonctionnaires et l'entretien des bâtiments payé par l'État nous rémunérons sur le budget national 1 400 ministres du culte (1 059 prêtres, 306 pasteurs et 28 rabbins) sur la base du salaire des professeurs des écoles, pour un coût de 58 millions d'euros selon le budget 2013. 

    De qui se moque-t-on?

    La validité de cette exception a été confirmée en février 2013 par le conseil constitutionnel.

    Le régime concordataire n'a jusque là pas été étendu au culte musulman. Mais il n’y a pas de raison que cela ne se fasse pas. Des « ententes » informelles sont en train de se faire

    Ne sont ce pas les prémisses larvées vers l’extension du concordat dans toute la France ?

    La libéralisation de l'enseignement  pour détruire l'école publique n'est-elle pas en marche? Je suis en droit de me poser la question.

    (Plus de détails: http://quaiducitoyen.eklablog.fr/les-grignotages-de-la-loi-de-1905-et-la-laicite-4-6-a114871114)

    POUR CONCLURE CE PREMIER BILAN

    Peut-on encore qualifier de "gauche" un parti socialiste qui continue de laisser faire de compromissions en compromissions?

    Doit-on continuer de favoriser à ce que les communautés puissent se séparer de l’école de la république pour organiser leurs propres écoles ? Où est l’intérêt alors qu’il est clamé par nos gouvernants le « vivre ensemble » des citoyens et la défense de la laïcité pour ce faire?

    Aider à développer des écoles qui mettent des jeunes à part de l'école de tous les jeunes, c'est-à-dire de l'enseignement public laïc, me semble être une trahison regrettable et dommageable pour la cohésion nationale. Aider au développement d'institutions scolaires communautaires n’est-ce pas aider à la séparation des citoyens qui vont se replier dans des structures identitaires refermées sur elles-mêmes ?

    Cela existe déjà même si certaines écoles sous contrat disent appliquer la loi sur l’accueil des élèves quelles que soient leurs croyances. On peut aisément montrer dans les faits que pour certaines écoles confessionnelles c’est difficilement applicable...

    Qu’on me prouve le contraire.

    Et je ne parle pas des crèches privées financées sur fond public comme à Paris...

    Mais tout cela ne m’étonne pas quand on sait de quelle manière l’esprit et la lettre de la LAICITE ont été mis à mal par nombre de membres du parti socialiste ou de l’observatoire national de la laïcité dont son président.

    ( Pour plus de détails :http://quaiducitoyen.eklablog.fr/grignotage-de-la-loi-1905-le-ps-trahit-l-ecole-publique-et-la-laicite-a115020720)

    Non, de tout cela, on ne dit mot dans les journées de la refondation.

    HOLLANDE: ÇA VA MIEUX! C'EST LUI QU'IL L'DIT - 2 sur 6

    ( image créée par P. Patte à partir de l'image symbole de la république française créée par TaniaPS , CC BY-SA 3.0)

    « 49.3: ILS NOUS REFONT LE COUP...HOLLANDE: ÇA VA MIEUX! C'EST LUI QUI L'DIT - Loi Travail 1 sur 2 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter