• Quand François Hollande a été élu, porteur d’un certain nombre d’espoirs pour de nombreux électeurs, j’avais quelques réticences face à son programme. J’ai néanmoins fait la part des choses de ce qui, à mon sens, pouvait être positif pour les français et ce qui ne l’était pas. Ainsi par exemple, dans le domaine de l’Education que j’aime à suivre particulièrement, j’avais trouvé excellente l’idée de Refonder l’Ecole. Il est malheureusement apparu que, même s’il y eut quelques avancées positives, très vite l’électoralisme et le manque de courage politique de Hollande et de ses divers ministres de l’Education ont abouti à l’avortement de la Refondation. Pour le reste, très vite je me suis aperçu que le Président qui se disait « de gauche » trahissait les électeurs qui avaient voté pour lui.

     RAZ DE MAREE  A L’ASSEMBLEE: LA DEMOCRATIE EN MARCHE ARRIERE - 1 sur 2

    (A partir image OpenClipart-Vectors , CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Lors de la reprise de mes écrits sur ce blog , après 4 mois d’absence, j’écrivais :

    « La macronite est une maladie dangereuse dont certains effets seront irréversibles: droits du travail, droits à l'école et à l'université, égoïsmes exacerbés, retraites, solidarité entre générations...sacrifiés sur l'autel de la sainte "rentabilité" financière. Au profit de qui?  

    Si on ne met pas en place les anti corps nécessaires pour y faire face: l'information, la réflexion, le dépassement des égoïsmes, l'action citoyenne... les générations futures ont du soucis à se faire. » 

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/presque-4-mois-a137676882

    LA COURSE AUX RÉFORMES ou LES DANGERS DE LA MACRONITE... 1sur2

    ( germe, auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Pour changer de sujet-  mais je ne vais pas prétendre faire le tour des interviews que, comme je l'ai dit au début de ces propos, je n'ai vu qu'en partie - il convient quand même d'aborder les points qu'Emmanuel MACRON range dans la catégorie des revendications qui n'ont pas lieu d'être car injustifiées, dit-il, comme le blocage des Universités. Dans un autre domaine, les licenciements dans certaines entreprises qu'il range dans la catégorie "ce n'est pas mon problème". Je ne parle pas de la SNCF puisque de toute façon il n'y a pas à discuter, la réforme se fera... Et puis il y a ce qui est à son sens une bonne idée: la journée de travail supplémentaire de solidarité non rémunérée...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • C’est peut-être dans l’attitude du président pour ceux qui ne l’avaient pas encore senti que celui-ci s’est encore plus découvert : sûr le de lui, à la limite de l’arrogance, piqué au vif il réagit de manière un tantinet irrité. Il a confirmé l’image qu’on avait pu avoir partiellement de lui quand il s’adressait à d’aucuns dans ses déplacements : difficulté à supporter la contradiction ce qui le rend nerveux et irritable et lui fait perdre de son sang froid jusqu’à devenir agressif et répondant par des détours voire des approximations ou des mensonges.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Pour faire suite aux deux interviews télévisées d’Emmanuel MACRON de la semaine dernière  , la première en direct à 13 h d’une école rurale sur TF1/LC au « micro » de Jean-Pierre PERNAUT , la seconde ce dimanche sur BFM face à Edwy PLENEL de Médiapart et  Jean Jacques BOURDIN de RMC, la première chose qui me vient à l’esprit est que si la manière d’interviewer le Président de la république a été différente, rien de bien nouveau n’a été découvert sur le fond de la politique d’Emmanuel MACRON entre les deux interviews .

    Pour être franc, je n’ai pas regardé dans leur intégralité les deux prestations de communication parce que je n’avais pas envie de passer des heures à écouter la parole présidentielle qui m’importe moins que ses actes qui sont les réalités de sa politique. Ce que j’en ai saisi me suffit pour en tirer mes propres conclusions.

    INTERVIEWS TÉLÉVISÉES DU PRÉSIDENT MACRON - 1 sur 2

    (auteur misode43, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique