• Le « Grand Débat » a été voulu par Emmanuel Macron comme moyen de calmer la colère après l’annonce du 10 décembre des 10 milliards de soi-disant efforts sans précédents qui ne sont en réalité que des aumônes qui n’ont répondu que très partiellement à la réalité des préoccupations.

    En jouant de cet exercice, le Président a-t-il mesuré que si les citoyens jouent le jeu, ils en attendront autre chose que des miettes mais bien un changement profond de la politique menée jusqu’ici qui seul peut permettre que la crise profonde qui s’est exprimée soit résolue ?

    Il ne doit pas croire qu’il pourra atténuer les revendications légitimes des Gilets Jaunes et à travers eux nombre de françaises et de français qui se reconnaissent dans leurs demandes.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • J’en viens donc aux questions posées par le président dans sa lettre, questions que l’on retrouve dans les documents d’aide au débat qui sont susceptibles d'être distribués aux participants et qui peuvent, selon le gouvernement, aider à l’animation.

    Et il me semble que c’est là qu’est confirmé que le grand débat est non seulement encadré  mais orienté puisque nombre de sujets ou de questions qui seraient à poser sont exclues.

    Ce qui me fait douter des intentions du chef de l'État de remettre tout à plat pour un nouveau contrat.

    GRANDE CONSULTATION CITOYENNE: L'ESPRIT, LA LETTRE ET LES ACTES  - 4 sur 4

    (extrait des documents officiels pour le débat)

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je commence à écrire ce billet alors que le président Macron va cette fois rencontrer les maires du LOT à SOUILLAC.

    Il paraît qu’il va faire cela douze fois dans les deux mois.

    Je ne regarderai pas la prestation présidentielle, estimant qu’elle n’a plus d’intérêt pour moi. Ce sont après tout les maires qui sont concernés.

    Après le tour de chauffe de ce mardi qu’il était intéressant de voir, je crois qu’on pourrait cette fois éviter de mobiliser 4 télés de la TNT pour chacune de ces réunions locales et laisser le soin à « France 3 région » de rapporter éventuellement les rencontres.

    Continuer ainsi durant les deux mois va être lassant pour ceux qui auront le courage et le loisir de regarder.

    Cela contentera peut-être les maires invités mais au delà de l’essai d’une reconquête de celles et ceux qu’il a jusqu’ici snobés, les maires, et pour faire montre de ses capacités d’être près du  terrain , pas sûr que ce soit d’un intérêt flagrant pour population qui en est écartée tout comme d'ailleurs ceux qui sont à la base de tout ce remue "méninges": LES GILETS JAUNES. On ne peut que les en féliciter.

    CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC » OU UN VAUDEVILLE?

    (auteur 383961, pixabay, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Alors que le président de la République commence sa tournée auprès des maires de France, j’ai donc largement le temps de lire le contenu de sa lettre que beaucoup dans les médias commentent mais que tout le monde n’a pas lu sauf à n’avoir que cela à faire depuis sa parution. De plus tout le monde ne regarde pas la télé, n a pas internet... C’est en tout cas ce que je constate autour de moi. C’est dire qu’il faudra du temps pour que les français qui décident de la lire,  prennent vraiment connaissance du contenu, l’assimilent, y réagissent et décident de participer ou non aux échanges ou à la consultation.

    De toute façon, les 5 personnalités qui doivent être garantes de l’impartialité des remontées ne sont pas encore nommées ce qui est pour le moins un flop dans le lancement. C’est pourtant un des éléments importants pour décider si cette consultation-débat vaut la peine qu’on y participe.

    Il n’y a toujours pas de réponses dans la circulaire du premier ministre sur la manière dont les fruits du débat remonteront pour être pris en compte. Quels fruits seront mis dans la corbeille? C'est aussi la grande question.

    CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC » OU UN VAUDEVILLE?

    (auteur Pexels, pixabay, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le président de la République vient de publier une lettre qu’il adresse aux citoyens.

    Dans mes écrits précédents, j’ai dit combien je regrettai les paroles provocantes, injustes et insultantes du Chef de l’État vis à vis des français qui selon lui sont "beaucoup trop" à ne pas faire l’effort nécessaire pour assumer leurs devoirs et avoir des droits. Ceci dit en résumé mais sans équivoque. Mépris et suffisance sont les deux mots que j’exprimai pour manifester ma colère vis à vis de propos inadmissibles venant d’un président de la République qui lui ne fait pas l’effort nécessaire pour se placer dans la position que devrait être la sienne d’apaiser les graves tensions actuelles dont l’expression visible sont les manifestations des Gilets Jaunes mais qui en réalité sont plus profondes dans l’ensemble de notre société.

    Je confirme ma colère avant la lecture de sa lettre...

    VŒUX DU PRÉSIDENT : AU DELA DU RÉEL, MACRON CONTINUE - 1 sur 2

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique