• Je poursuis donc l’inventaire des mesures qui sont censées nous éviter un confinement.
    Parmi elles il y a celles autour de l’école. Ce sont à mon sens celles qui sont les moins abouties et qui pourtant auraient pu permettre de rassurer une grande partie de la population concernée par tous les élèves qui chaque jour se croisent…

    CONFINEMENT VS COUVRE FEU ET MESURETTES - 2 sur 4  - L'ECOLE

    Image par chenspec de Pixabay

    Lire la suite...


  • Le mot qui a fait la une de tous les médias depuis au moins trois semaines…

    Pour ma part ce n’est pas ce mot qui me tarabuste mais plutôt celui de contamination ou  propagation de la contamination... et savoir si les mesures qui sont prises sont les bonnes pour nous éviter la catastrophe sanitaire que serait un bon de l’épidémie qui coûte déjà cher en vie humaine mais aussi en séquelles pour certains de ceux qui ont été atteint pas le virus. Et puis, plus il y aura propagation plus on peut craindre personnellement d’être parmi celles ou ceux qui seront  touchés, la vaccination étant encore très loin de notre portée.

    C’est le non confinement qui a été choisi.  Cela peut se comprendre encore faut-il que les mesures qui soient  mises en place soient efficaces pour l’éviter.

    Faisons en le tour…

    CONFINEMENT… 1 sur 4

    Image par StockSnap de Pixabay

    Lire la suite...


  • Le premier ministre, Jean CASTEX, a donc fait une très courte déclaration   vendredi  de la semaine dernière pour annoncer qu’il n’y aurait pas de confinement…pour l’instant. Apparemment cela ne devrait pas se produire pour les vacances  de la première zone, tout au moins il faut l’espérer pour les français qui ont  peut-être osé  réserver une location et pour les bailleurs qui, si confinement brutal il devait y avoir, devront rembourser leurs clients qui devront  retourner chez eux. Et ça recommencera… ou pas pour les deux autres zones qui suivent… Mais là n'est pas l'essentiel.

    COVID : HALTE A L’ANGOISSE DU LENDEMAIN

    Image par chenspec de Pixabay

    Lire la suite...


  • Ce dernier  jeudi, Jean CASTEX a donc décrété le couvre feu généralisé à 18 heures à partir du samedi 16 janvier sur l’ensemble de la France pour tenter de contenir l’épidémie. Les « variants » anglais et sud africain sont sous surveillance, parait-il. De l’avis de tous les épidémiologistes, l’un des deux au moins va inéluctablement remplacer le virus actuel.

    Selon les propos même du Premier ministre cette mesure de couvre-feu élargi  fera peut –être ralentir la contagion qui pour le moment progresse. Il n’exclut pas un confinement mais veut l’éviter. Le pourra-t-il ? Rien n’est moins sûr. Alors pourquoi attendre que le pire arrive pour agir vraiment de manière préventive et ralentir tout de suite la propagation du virus, l’actuel et le nouveau variant ?

    COVID: DU COUVRE-FEU EN ATTENDANT LE CONFINEMENT?

    Image par Pexels de Pixabay

     

    Lire la suite...


  • Dans mon précédent billet, j’ai déploré les difficultés de l’acceptation de certaines règles du confinement par notamment nombre d’élus maires ou députés qui, en s’opposant à des fermetures de magasin, jettent le trouble dans la population qui pourrait pour une part d’entre elle, vu l’exemple de désobéissance civile donné,  ne pas respecter le dit confinement que j’ai qualifié par ailleurs de  confinement «  LIGHT ».   En bon français, « LÉGER »,  et je redoute qu’aux difficultés énoncées plus haut ne s’ajoute celui d’une efficacité qui pourrait être moindre que le premier confinement : écoles ouvertes, télétravail non respecté par toutes les entreprises au point que la ministre du travail a du faire un rappel à l’ordre, voire fronde de certains citoyens…

    Pourtant, ce n’est pas le moment de faire les idiots quand on  voit les chiffres annoncés pour la propagation de l’épidémie et le nombre de morts qui continue de monter. Peut-être est-ce le fait que je sois classé dans les "personnes à risques" qui fait que j’ai ce sentiment mais les chiffres sont là et celles ou ceux qui les minimisent ne sont  pas à la place des soignants qui sont au front.  Notre rôle de citoyen est de les aider à ne pas être submergés…dans l’intérêt de tous car nul n’est à l’abri d’une forme grave quel  que  soit l’âge même si c’est les plus vieux qui paient un tribu assez lourd en nombre de morts notamment.

    En être conscient n'exclue pas de donner son avis sur ce qui est fait ...ou pas..

    COVID 19 : UN NOUVEAU CONFINEMENT LABORIEUX  -  2 sur 2

    Image par moritz320 de Pixabay

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique