• Quelques heures avant son intervention, Emmanuel Macron, président de la République, fait rendre public une vidéo dans laquelle il est censé préparer son discours du lendemain, le 14 juin, devant les responsables de la MUTUALITÉ.

    A l’évidence c’est bien sûr une habile communication dont se sont emparés les médias qui l’ont commenté, préparant ainsi une attente du discours présidentiel sur les mesures sociales qu’il veut prendre. Les mots n’ont pas été choisi au hasard : « On met un pognon de dingue dans des minima sociaux et les gens sont quand même pauvres. (...) Il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens ! ».

    LA CASSE A MACRON : LES AIDES SOCIALES

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je concluais mon dernier article en confirmant que « le POKER MENTEUR* se poursuit avec les diverses suppressions de taxes des plus riches et notamment d'une partie de l’IMPÔT sur la FORTUNE. ».

    Mais pas que...

    COMME HOLLANDE, MACRON JOUE AU POKER AVEC L'ARGENT PUBLIC - 2 sur 2

    ( auteur Louis Wain (1860-1939), domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Dans mon dernier article, j’affirmai qu’Emmanuel MACRON jouait aussi au poker avec l’argent public, comme l’a fait son prédécesseur François Hollande (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/macronite-alerte-aux-mirages-fiscaux-a144695010).

    Emmanuel Macron veut faire croire que les mesures qu’il prend vont accélérer la création d’emplois.

    Je n’en citerai que deux pour illustrer le propos :

    1. la pérennisation du CICE par son remplacement par une baisse des charges (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/interviews-televisees-du-president-macron-2-sur-3-a143620182 ) est IRRESPONSABLE vu les résultats
    2. La suppression de l’ISF pour favoriser l’investissement est un LEURRE qui ne fera que renforcer les avoirs des plus fortunés.

    En réalité donc ce ne sont que des « coups de poker » car comme l’a dit lui-même le Président à une question qui lui a été posée lors de son interview télévisé :

    Quelles garanties avez-vous que les 6 milliards d’euros de cadeaux aux plus riches n’iront pas dans la spéculation ? » Il répond qu’il n’en a pas !

    C'est bien là qu'est le problème. Pas plus que François  Hollande, son prédécesseur, Emmanuel Macron ne veut demander des garanties à ceux à qui il donnera de l'argent public.

    C'est irresponsable.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Emmanuel Macron ne cesse de vouloir faire croire aux français qu’il agit pour augmenter leur pouvoir d’achat, notamment celui des actifs.

    Pour ce faire il fait croire à un certain nombre de mirages qui masquent les réalités dont certains s’apercevront bientôt. Il joue au poker avec les caisses de l'État et le financement de nos systèmes de solidarité.

    MACRONITE : ALERTE AUX MIRAGES FISCAUX

    ( auteur Louis Wain (1860-1939), domaine public) 

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Quand François Hollande a été élu, porteur d’un certain nombre d’espoirs pour de nombreux électeurs, j’avais quelques réticences face à son programme. J’ai néanmoins fait la part des choses de ce qui, à mon sens, pouvait être positif pour les français et ce qui ne l’était pas. Ainsi par exemple, dans le domaine de l’Education que j’aime à suivre particulièrement, j’avais trouvé excellente l’idée de Refonder l’Ecole. Il est malheureusement apparu que, même s’il y eut quelques avancées positives, très vite l’électoralisme et le manque de courage politique de Hollande et de ses divers ministres de l’Education ont abouti à l’avortement de la Refondation. Pour le reste, très vite je me suis aperçu que le Président qui se disait « de gauche » trahissait les électeurs qui avaient voté pour lui.

     RAZ DE MAREE  A L’ASSEMBLEE: LA DEMOCRATIE EN MARCHE ARRIERE - 1 sur 2

    (A partir image OpenClipart-Vectors , CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique