• Notre démocratie est usée par les pratiques politiciennes…  Ça n’est pas nouveau.  Le président de la république actuel est bien dans la lignée de ses prédécesseurs. Pour remonter le temps je poursuis donc avec l’actuel président  mais je reviendrai sur les autres  car comme je l’affirmai, ils sont tous responsables, chacun à leur niveau, de la situation « démocratique » dans laquelle est la France.

     

    LA FRANCE : DÉMOCRATIE, RÉGIME AUTORITAIRE, DICTATURE ? -  2 sur 3

    (Jef-Infojef Creative Commons paternité ‚  partage à l'identique 3.0 (non transposée).

     

    Lire la suite...


  • Je terminai mon dernier article par cette citation de Montesquieu qui à mon sens résume assez bien la manière dont devrait fonctionner la démocratie :

    LA FRANCE : DÉMOCRATIE, RÉGIME AUTORITAIRE, DICTATURE ?

      

    C’est mon sens ce principe qui ferait qu’on ne puisse être en dictature ou glisser vers un régime autoritaire. 

    Quid de la France ?

    Lire la suite...


  • Je terminai mon précédent article  par la question « Sommes-nous dans une démocratie ? »et  je donnai une réponse partielle : « Notre système « démocratique » ne fonctionne pas bien au vu des évènements actuels et la situation de conflit permanent dans lequel est le pays. » Ce qui amenait  à une autre question : « L’attitude de ceux qui dirigent le pays est-elle à même de faire vivre la démocratie que nous méritons si on voulait que soit respectée la devise de la République : «Liberté,  Égalité, Fraternité » .

    Rien n‘est moins sûr quand on observe les pratiques : Celles  des politiques ou politiciens mais aussi celles   des citoyennes et des citoyens qui les portent ou pas au pouvoir et qui se désintéressent ou pas de la politique.

    Et d’abord observons ce qu’a déclaré le président Emmanuel Macron sur la démocratie en France.

    LA FRANCE : DÉMOCRATIE, RÉGIME AUTORITAIRE, DICTATURE ? -  2 sur 3

    (Jef-Infojef Creative Commons paternité ‚  partage à l'identique 3.0 (non transposée).

    Lire la suite...


  • Comme je l’exposai dans mon article précédent, même si je ne peux approuver les violences , je peux comprendre donc que certains actes de citoyens soient violents… parce qu’ils sont face à des dirigeants qui ne les écoutent pas, emmurés qu’ils sont dans leurs certitudes qu’ils ne justifient que par des éléments de langage sans arguments crédibles pouvant être compris au lieu d’essayer de comprendre le fond humain qui fait que la violence se marque de plus en plus parce que sans doute un certain désespoir règne.

    RETRAITES MACRON :  LE PASSAGE EN FORCE "D'UNE LOI  À TROUS" ... 2 sur 2

    (Image par Wendy Corniquet de Pixabay)

    Lire la suite...


  • On ne répond pas à une telle question dans la précipitation car le sujet est trop grave pour qu'on s'en saisisse sans réflexion ce que font parfois certains sous le coup d'une humeur subite parfois mauvaise conseillère.

    A la pression que mettent sur Emmanuel MACRON les contradicteurs du projet gouvernemental de la retraite à points dite « universelle » s’ajoutent actuellement certains propos de politiques qui laisseraient, selon le président,  sous-entendre que notre démocratie deviendrait un régime autoritaire voire une dictature…

    Ma première remarque est que les mots ont un sens et qu’il faut les utiliser si possible à bon escient.

    Ma deuxième remarque est que le président Macron, dans ses dernières déclarations à des journalistes lors de son retour d’Israël,  me semble perdre un peu de son sang froid ce qui pour un chef d’état n’est pas à mon sens l’attitude la meilleure d’autant plus que justement je ne pense pas qu’il ait utilisé les mots qu’il fallait pour défendre ce qu’il juge une attaque à "notre démocratie".
    Sur ces deux remarques je vais donc revenir pour essayer de voir dans quelle direction va notre pays du point de vue de la démocratie, entaché qu’il est par les violences tant  langagières que physiques, un mal être latent dans une grande partie de la population notamment vis à vis d’une « réforme » des retraites (mais pas que) qui laisse chacun dans le doute, le brouillard ainsi que je l’ai déjà expliqué dans mes articles précédents. …( http://quaiducitoyen.eklablog.fr/retraites-macron-l-enfumage-deletere-continue-a180078352 et http://quaiducitoyen.eklablog.fr/retraites-macron-ca-pue-grave-a179849578 ou http://quaiducitoyen.eklablog.fr/retraites-macron-un-manque-de-credibilite-a178522834 )

    LA FRANCE : DÉMOCRATIE, RÉGIME AUTORITAIRE, DICTATURE ?

    (Marianne de la démocratie,  Armel Le Coz,  Attribution  (CC BY 2.0)

    Lire la suite...





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique