• Marine LE PEN éliminée.

    C’était l’objectif... en tout cas pour moi.

    C'est un soulagement et une certaine fierté d'y avoir contribué.

    Bien sûr, celui qui est élu n'a pas  un programme  qui me satisfait mais au moins pourra-t-on se battre dans le cadre des libertés qui nous restent acquises pour faire infléchir la politique qui pourrait être menée.

    Pour cela, peut-être pourra-t-on compter sur les législatives mais pour le moment j'en doute un peu quand je vois les divisions se dessiner à l'issue de cette élection. 

    Je crois qu'il faudrait pouvoir aussi compter sur les citoyens en plus grand nombre pour ne pas se rendormir après l'élection car c'est souvent le cas. Il ne suffit pas de déléguer une fois tous les cinq ans à un parti quel qu'il soit le soin de représenter son mécontentement et ensuite laisser faire jusqu'aux prochaines échéances.

    C'est un constat qui se traduit dans les faits dans un monde où l'égoïsme est de plus en plus roi. Il y a de nombreux facteurs qui en sont responsables et notamment les pratiques de certains politiciens de ces trente dernières années qui ont en partie anesthésié le citoyen ou en ont oublié beaucoup d'autres.

    Mais peut-être aussi les choses sont-elles enfin en train de changer et que nous sommes dans un période de mutation citoyenne? Il faut l'espérer.

    Mais quand on voit les scores du Front national, on peut se dire qu'il y a encore du travail...

    La prochaine législature pourra-t-elle par une action et des résultats concrets permettre de faire reculer les causes de nombre d'injustices et de colères justifiées?

    (auteur Gouvernement français, CC BY-SA 3.0 fr)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je n’attendais pas grand-chose du débat entre Marine LE PEN et Emmanuel MACRON puisque j’avais déjà décortiqué les programmes de l’une et l’autre pour me prononcer au premier tour pour aucun des deux.

    Le moins qu’on puisse dire est que cette « rencontre » fut, comme toute cette campagne, hors normes et a bouleversé les lignes habituelles du débat traditionnel de l’entre deux tours.

    J'ai connu 7 présidents de la République, de De Gaulle à Hollande, et j'ai eu l'occasion d'assister à au moins cinq des débats du deuxième tour de l'élection présidentielle. Il y eut toujours pour tous ce que j'appellerai le sentiment d'une certaine qualité des échanges, projet contre projet, une certaine tenue des débats à la hauteur de la fonction à laquelle chacun des candidats (ou candidate) postulait avec des échanges parfois  vifs mais pas vulgaires.

    Hier soir, j'ai assisté à quelque chose de peu définissable, sans hauteur, médiocre voire vulgaire de la part d'une des protagonistes et en tout cas pas digne de la fonction pour laquelle les deux candidats sont en compétition.

    Consternant...

    LEPEN  VS MACRON 3 MAI 2017

    (auteur SEVENHEADS, CC0 domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je continue et essaye de terminer le tour de la situation qu’il est parfois bien difficile de fixer.

    Comme je l'affirmais dans un article précédent, je pourrai aisément dire «  Cette fois, je ne ferai pas comme LE 21 JUIN 2002. Je m’abstiendrai ou voterai BLANC. Que les électeurs qui n’ont pas voté à gauche se débrouillent avec leurs candidats. Je ne participerai pas à être de nouveau le dindon de la farce ! » Il est vrai, qu’à l’époque, Jacques CHIRAC qui a été élu avec un report très conséquent des voix de gauche n’en a absolument pas tenu compte d’un iota dans la politique qu’il a menée ensuite et cela a laissé un goût amer à nombre d’entre nous qui avons connu l’événement et la période qui a suivi.

    PRESIDENTIELLE : POINT DE SITUATION POUR VOTER AU DEUXIEME TOUR 4 sur 4

    (Affiches officielles des 16 candidats du 1er tour en 2002, auteur Vpe, domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Jour après jour les grandes manœuvres politiciennes sont foison pour essayer d’attirer l’électeur et d’aucuns ne reculent devant rien pour le faire pour conserver les uns une parcelle de pouvoir, les autres conquérir celui-ci.

    Et par exemple, le ralliement de Dupont-Aignan à Marine Le Pen ou l’appel à un Front républicain qui n’est plus d’actualité parce que les politiques ne veulent y céder que du bout des lèvres ou que l’électeur n’y croit plus ce qui est le plus grave.

    PRESIDENTIELLE : POINT DE SITUATION POUR VOTER AU DEUXIEME TOUR 3 sur 4

    (auteur Molière, Domaine public)

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je poursuis donc l’analyse de la situation qui motive le choix de mon futur bulletin de vote.

    Depuis jeudi, trois déclarations ajoutent des éléments qu’il faut examiner et prendre en compte dans la réflexion.

    Mais cela ne change rien à ce que sera mon vote du 7 mai 2017.

    PRESIDENTIELLE : POINT DE SITUATION POUR VOTER AU DEUXIEME TOUR 2 sur 3

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique