• Refondation de l’Ecole : la loi a été votée à l’assemblée nationale…La loi a été adoptée par 320 voix contre 227. Ont voté « pour » la totalité des députés PS et RRDP(Le groupe Radical, républicain, démocrate et progressiste) et 16 écologistes sur 17.

    Malgré des avancées , la  loi d’orientation et de programmation pour l’Ecole  a des manques et certaines politiques nuisibles du précédent gouvernement seront poursuivies si elle reste en l'état.  

    Il faut aller plus loin et notamment en ce qui concerne le lycée et l'enseignement supérieur.

    Très grave, la loi ne modifie pas le décret promulgué à la hâte sur les rythmes qui bloque et va bloquer  la refondation parce que les dispositions prises ne sont pas cohérentes et laisse la porte ouverte à tout et n'importe quoi :périscolaire bouche trou, carcan des demi-journées, samedi en priorité non travaillé, décision prédominante de fait des collectivités locales dont certaines ne construisent qu'un cadre horaire sans projet avec les partenaires que devraient être les enseignants et les parents.  Ces derniers sont d'ailleurs privés d'un certain nombre de droits antérieurs.

    Les imprécisions, flous et  autres oublis vont donner la part belle aux décrets qui préciseront les détails d'application. Cela peut  laisser trop  libre cours à des interprétations toujours dangereuses quand la loi n'est pas assez précise.

     Mais , on peut   encore la faire modifier et l’améliorer puisqu’elle doit passer au Sénat au mois de juin 2013.

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Refondation de l’Ecole : se mobiliser et proposer avant le 31 mars !J’ai pu consacrer de nombreuses pages sur ce blog à la refondation de l’Ecole annoncée par Vincent PEILLON. J’ai pu donner les raisons qui, à mon sens, plaident pour une vraie refondation étant, pour l’essentiel, en accord avec les objectifs fixés par le ministre dans le projet de loi. (http://www.assemblee-nationale.fr/14/projets/pl0653.asp)

    Cela ne m’a pas empêché d’être très critique sur la manière dont il a lancé la refondation par un décret sur « les rythmes scolaires » que j’estime toujours inadapté, inapproprié et ne répondant pas aux objectifs de la refondation. 

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Ce pourrait être l’occasion de revenir sur le décret des «  rythmes » mal nommés « scolaires ».

    Refondation de l’Ecole : la Loi à l’assemblée.Et tout reprendre à zéro.
    Pourquoi  avoir publié à la va vite un décret qui menace, par son insuffisance, la refondation avant d’avoir examiné et fait voter une loi cadre à l’assemblée ?

    Pourquoi parler de l’éventualité de six semaines de vacances l’été et ainsi  installer un débat qui n’est basé, comme pour les rythmes, sur  aucune vraie campagne d’information sérieuse ?

     Les  rythmes de la semaine ont été lancés – mal- que revoici donc les vacances scolaires et l’ habituel cortège des pours, des contres… qui n'apporte rien d'autres que de la confusion tant l'annonce est superficielle. 

    Pour ou contre quoi ? Six semaines ou huit semaines ? La belle affaire !

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • RYTHMES SCOLAIRES : le décret d’avortement de la refondation de l’Ecole ?La parution du décret sur les rythmes scolaire a lancé la première phase de l’avortement de la refondation de l’Ecole. 
     On assiste dans les faits à plusieurs types de mise en route qui prouvent la faiblesse de ce décret qui n’a pas su donner les directives fondamentales pour que partout se mette en action une organisation de la semaine qui se fasse dans l’intérêt des enfants. Je l’ai longuement exposé dans mes écrits sur ce même blog  (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/reforme-des-rythmes-le-nouveau-decret-va-bloquer-la-refondation-a67630185    et   http://quaiducitoyen.eklablog.fr/rythmes-a-l-ecole-il-faut-abroger-les-decrets-darcos-et-peillon-a67701441 )

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  Rythmes à l'Ecole: il faut ABROGER les décrets DARCOS et PEILLONMon précédent papier exposait les raisons qui, à mon sens, feraient que le nouveau décret sur les « rythmes scolaires » allait bloquer la refondation de l’Ecole.

    Avant d’entrer dans une impasse dont il sera difficile de sortir, il me semble adapté de prendre des décisions rapides  en mobilisant toutes les structures officielles de l’éducation nationale et les partenaires sur l’essentiel : les mesures immédiates pour que l’élan  déçu pour une vraie refondation se redynamise.  Le reste suivra et il faudra prendre  le temps de construire avec les acteurs dans la motivation sans laquelle rien ne se fait.  

     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique