• HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! C'EST LUI QUI L'DIT - Education 1 sur 2

    Si, si...

    C’est pas moi qui l' dit.

    C’est le président de la République lors des journées de la Refondation et venu soutenir  sa souriante ministre de l’éducation Najat Vallot Belkacem accompagné de ses deux prédécesseurs Vincent PEILLON, le « viré » et Benoit HAMON, le « frondeur ».

    C’est François Hollande au meeting du bilan de « la gauche »...

    C’est madame la ministre de la Santé qui le dit en parlant de son bilan sur lequel je reviendrai.

    J’oubliais :

    ça IRA MIEUX quand madame la ministre Myriam El Khomri, qui s‘est auto proclamée "de gauche" à l’assemblée nationale,  aura fait passer sa loi TRAVAIL...  Mais c’est elle qui le dit.

    C’est pas moi qui l' dit. 

    Et je les contredis.

     HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! ???  1 sur 6     HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! ???  1 sur 6

    (Najat Vallaud-Belkacem, auteur Benjamin Geminel,CC BY 2.0)             SUPER, CHOUETTE, YOUPIE !

     

    Je commence donc par l’Education.

    LES QUELQUES POINTS POSITIFS 

    Ils existent mais il faut sans doute les relativiser avant d’en faire de grandes avancées.

    Il est vrai que l’on a remis des postes pour tenter de revenir à la situation en nombre de ce qu’elle était avant  le massacre de l’ère SARKOZY : « sous sa législature, il a supprimé entre 70 000 et 80 000 postes d’enseignants ( selon les sources): on en subit encore les conséquences et il faut essayer actuellement d’en recruter 60 000 et les former pour palier aux carences qui ont ainsi été créées au niveau de la prise en charge des élèves. L'ex-président a aussi fait supprimer 35 000 postes de surveillants dans le second degré, personnel référent dont la tâche est, entre autres, d’être à l’écoute des élèves et de permettre de faire, par exemple, baisser les tensions qui peuvent exister entre eux quand ils se retrouvent en dehors des classes dans l'établissement. »

    On peut donc porter au crédit du gouvernement d’avoir essayé de revenir à la situation antérieure. Il a été promis de compléter à hauteur de 60 000 d’ici 2017. Dont acte. 

    Pour l’instant le compte n’y est pas.

    Mais il en manquera encore néanmoins et compte-tenu du fait que le nombre d’élèves augmente. 

    Les plans de communication pour lutter contre le harcèlement à l’école peuvent être considérés comme positif.

    HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! ???  1 sur 6

    La réflexion sur l’évaluation que j’estime très importante a été lancée mais n’a guère abouti, étouffée par le faux débat sur la note.

    (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/noter-ou-ne-pas-noter-a57308721)  ou (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/couac-sur-la-notation-a-l-ecole-le-serpent-de-mer-est-de-retour-a113839946)

     

    HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! ???  1 sur 6Quant aux programmes, l’élaboration a pris du retard.  Mis en place trop tardivement en octobre 2013, même s’il y a des avancées, tout cela n’est guère satisfaisant. Comment a-t-on pu parler de rythmes, d’horaires, de contenus sans que ce travail fondamental soit achevé pour, par exemple, déterminer le nombre d’heures qu’il faut dans l’année pour permettre à nos professeurs d’enseigner à leurs élèves les contenus utiles ?  Parler par exemple de repos annuels, de vacances ne sert à rien tant que les programmes ne sont pas clairement fixés et cohérents entres les diverses sections, classes et degrés d’enseignements de notre Ecole  de la maternelle à la terminale.

    (Voir mes propos sur http://quaiducitoyen.eklablog.fr/decret-sur-les-rythmes-ce-qu-on-pourrait-faire-a107713) 

     

    Tenter de diminuer le redoublement à l’école : On ne peut être que d’accord sur cet objectif d’autant que l’on sait que le redoublement n’améliore pas, dans la grande majorité des cas, le niveau des élèves. Le problème est donc bien de quelle manière sont pris en charge les élèves à l’école pour qu’ils puissent avancer et apprendre.  Il faut que l’on considère  chaque élève selon  ses difficultés dues à son milieu socio culturel, ses rythmes …Le redoublement est hélas considéré en France comme le moyen  le plus apte à  remédier aux problèmes scolaires ce qui est une erreur. Sans doute est-ce plus facile que de mettre les véritables moyens pour changer l’Ecole.

    Le débat du pour ou contre le redoublement est donc un faux débat.  Malheureusement rien n’est réglé car même si des instructions ont été données pour qu’il y ait moins de redoublements, on retombe dans les travers de la course des circonscriptions à celles qui en aura le moins sans se préoccuper vraiment si, dans certains endroits, on aura les moyens de prendre en charge les élèves autrement. Car il ne suffit pas de « pondre » des circulaires il faut encore qu’elles puissent être appliquées dans l’intérêt de l’enfant. Et si rien n’a changé tant au niveau de la prise en charge pédagogique et des moyens ad hoc... un excès de zèle peut aussi être plus préjudiciable.  A suivre.

    (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/diminuer-le-redoublement-a-l-ecole-a61547459)

     

    HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! ???  1 sur 6

    (François Hollande, auteur Kenji-Baptiste OIKAWA, CC BY 3.0 )  

    LES JOURNÉES DE LA REFONDATION ou JOURNÉES DE L’AUTO SATISFACTION

     Dire que la refondation a eu des effets de l’ampleur de ce qui est annoncé  relève au mieux du fantasme au pire d’une incapacité à se rendre compte des erreurs faites pour mettre en place une vraie refondation et pas un replâtrage.

    Je ne vais pas redire tout ce que j’ai énoncé dans 65 articles sur le sujet depuis 2012 et récemment en mars 2016  quand la conférence a été annoncée :

    « ...des « Journées de refondation de l’Ecole » OUI, mais il faut que ça serve à quelque chose d’autre que de faire mousser la communication sur les soi-disant avancées de l’action de François Hollande en matière d’Education ... »

    C’est bien ce qui vient d’être fait.

    Une opération de communication pour vanter un bilan médiocre et annoncer une indemnité pour les profs d’école.
    Quant au bilan, le vrai, il disparaît derrière les formules d’auto satisfaction.

    De refondation il n’y a en effet pas.

     

    LA REFONDATION N’AURA PAS LIEU

    Une des plus grandes tromperies du quinquennat avec la loi El Khomri , la loi Urvoas qui redéfinit les règles des élections présidentielles  et le pacte Hollandais de responsabilité c’est bien la réforme des rythmes dits « scolaires » que nos trois ministres glorifient comme un acte majeur de la refondation. 

    ÇA VA MIEUX, paraît-il, pour les élèves : ils font tous du périscolaire! Super! Faudrait examiner de près partout dans quelles conditions. Quel beau résultat pour l"école pour tant d’énergie mobilisée sur le terrain, tant d’argent dépensé!

    DANS LES CLASSES OÙ SONT LES PROGRÈS  mis à part ceux de l’initiative propre habituelle des enseignants?

    Non, en réalité ça ne va pas mieux dans les classes des écoles, nombre de faits le prouvent. Il suffit d'aller sur le terrain.

    On a préféré lancer une non réforme des rythmes « dits scolaires » gadget, à la va vite, complétement déconnectée de la réalité des classes et qui n’a rien apporté dans l’amélioration de la prise en charge des enfants du point de vue de leur scolarité. Pour cela, on a fait fi d’une vraie concertation avec les acteurs : enseignants comme parents ou éducateurs, chercheurs... Le vrai objectif était électoraliste : ne pas toucher au samedi matin mis en place par Darcos pour ne pas déranger les parents. Et à partir de là, des technocrates ont pondu un décret complétement absurde qui a mis à bas toute ambition réelle de vouloir prendre en compte sérieusement les rythmes des enfants et des jeunes.  

    Monsieur Vincent Peillon était donc là, aux journées de la Refondation pour défendre son inepte décret de « ministre des activités péri scolaires ». Son successeur a modifié le décret à la marge pour laisser un peu d'air que certaines écoles ont pu utiliser pour faire un peu mieux...

    (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/non-monsieur-hamon-le-debat-sur-les-rythmes-n-est-pas-clos-a108295922)

    HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! ???  1 sur 6

    On retrouvera l’ensemble de ce que j’ai énoncé lors de l’annonce des journées de la refondation : http://quaiducitoyen.eklablog.fr/les-journees-de-la-refondation-de-l-ecole-1-sur-2-a125428044 

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/les-journees-de-la-refondation-de-l-ecole-2-sur-2-a125435126

    ...et dans les 65 articles que j’ai écrit sur divers sujets ayant trait à l’Ecole, sur ce blog.

    Entre autres  et pour insister sur des points fondamentaux:

    -       La formation des enseignants certes remise en action dans sa partie initiale après sa disparition sous Sarkozy mais dont l’ambition est plus que réduite. Il ne peut y avoir de refondation sans une vraie formation continue et une formation initiale digne de ce nom.  Depuis l’article que j’ai publié en 2013, il n’y a guère de progrès notamment en ce qui concerne la FORMATION CONTINUE qui reste à l’abandon alors que ce devrait être le fer de lance de la refondation. (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/refondation-de-l-ecole-quel-avenir-2-a91985793)

    -       Les non remplacements qui génèrent désorganisation des écoles, perte de temps et de savoirs pour les élèves. Dans les écoles primaires notamment c’est le règne du «DEBROUILLE TOI » en répartissant les élèves. Ce n’est pourtant pas nouveau.

    -       L’abandon à leur sort sans moyens supplémentaires des RASED et de l’aide aux élèves en grande difficulté.

    HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! ???  1 sur 6

     

    -       Le rythme des enfants et des jeunes, le re découpage des vacances ont été complètement occultés. La réforme des « rythmes scolaires » a complètement fait table rase d’une vraie refondation en profondeur des rythmes des enfants et des jeunes.  La ministre a cédé aux lobbies du tourisme  comme d’habitude depuis des décennies. Pour preuve, Il suffit de considérer le découpage des vacances en cette année 2016. C’est plus qu’édifiant de la volonté de ne pas modifier en profondeur les rythmes.

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/vacances-scolaires-le-retour-a114646014

     

    -   La co-éducation sur laquelle il n’y a eu guère d’avancées concrètes alors que c’est un point fondamental de la refondation

    (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/refondation-de-l-ecole-quel-avenir-partie-4-et-la-co-education-a92844179)

    -       Les programmes  (voir plus haut)

    -       .... 

     

    HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! ???  1 sur 6

     

    L’INDEMNITE DES PROFESSEURS D’ECOLE

    Celle qui fait le BUZZ, celle qui est indirectement censée faire revenir les profs au vote socialiste,  celle qui fait des jaloux y compris parmi certains profs du secondaire qui s’estiment lésés, celle qui est critiquée par certains nombre de français qui disent que ce n’est pas une priorité ou qu’ »ils sont assez payés pour ce qu’ils font  avec leurs trois mois de vacances»...j’en passe.

    Pour cette fameuse indemnité des professeurs d’école, je redis que l’aligner avec celles des profs du second degré, il en était plus que temps! Ça fait au moins 27 ans que ça dure voire plus. Un rappel s'impose de plusieurs années pour remettre à niveau cette injustice. Au lieu de cela, NVB et ses prédécesseurs ont mégoté pendant 4 ans au lieu de mettre tout de suite à niveau cette prime. Mais sans doute attendait -on les élections prochaines... Ce n'est pas une aumône qui fera que les profs d'école dans leur majorité voteront pour le PS aux prochaines élections présidentielles. A quand la remise à plat pour un vrai salaire digne de ce nom sans prime dans le cadre d'une vraie justice en matière d'horaires, de missions ce qu'ont refusé tous les gouvernements y compris avec l'aval ou la pression de nombre de syndicats du second degré ? Diviser le personnel a toujours été l'objectif pour payer moins ceux qui faisaient la même tâche pour faire croire à une revalorisation de la fonction. On l'a vue sous Jospin comme sous tous les gouvernements de gauche comme de droite.

    Rappel: les enseignants du premier degré français sont toujours les moins payés d'Europe alignement de la prime ou pas. A quand l'alignement du reste tant au niveau du salaire que des conditions de travail?

    A quand une formation initiale et continue digne de ce nom pour un renouveau pédagogique qui ne soit pas limité à quelques expérimentations mais permettent de généraliser des pratiques connues et efficaces, œuvres de pionniers de terrain mais qui ont souvent dû subir l'indifférence voire le mépris des gouvernants de tous bords. On préfère que chaque ministre fasse sa réformette. C'est plus facile.

    Pour l‘histoire on peut rappeler de quelle manière et de tout temps, les gouvernements de tous bords « ont joué » pour diviser le personnels et faire des économies. Que le prof d’école soit le moins payé des enseignants de l’EUROPE n’est donc pas un hasard et relève de la responsabilité de tous les ministres de éducation nationale depuis des décennies.

    A lire entre autres : http://quaiducitoyen.eklablog.fr/refondation-de-l-ecole-quel-avenir-partie-3-l-ecole-primaire-a92531519

     

    Afin qu’on ne se méprenne pas et qu’on puisse croire que demain ce sera mieux avec Nicolas Sarkozy si on avait la malchance qu’il revienne au pouvoir, on peut connaître sur le sujet mon sentiment sur les propositions de celui qui n’est pas encore candidat pour les prochaines présidentielles : http://quaiducitoyen.eklablog.fr/la-revalorisation-des-enseignants-selon-nicolas-sarkozy-1-a112938438   et   http://quaiducitoyen.eklablog.fr/la-revalorisation-des-enseignants-selon-nicolas-sarkozy-2-a112979868

     

    HOLLANDE : ÇA VA MIEUX ! ???  1 sur 6

    PREMIERE CONCLUSION 

    Vincent PEILLON et le président de la République  avaient eu raison de lancer la Refondation de l’école mais ils en ont freiné et la réflexion et la mise œuvre au profit de dérapages politico électoralistes qui ne donnent comme résultat des avancées plus que décevantes pour une meilleure prise en charge réelle de tous les  élèves.

    Ce qui est condamnable ici c’est qu’il eut été possible de refonder.

    L’histoire retiendra que l’occasion n’a pas été saisie malgré une forte adhésion de départ aux principes énoncés. Et pourtant Vincent Peillon a été averti par nombre de gens sensés qu’il devait changer de cap, écouter et entendre les acteurs de terrain. Que nenni, il a préféré les ignorer :

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/la-refondation-de-l-ecole-est-en-danger-d-asphyxie-a91422307

    J’écrivais, le 31 mai 2013, "que la "Refondation" que Vincent Peillon était censée défendre, s’écraserait, du fait de son décret, sur le mur ou de l’indifférence due à la démobilisation ....à moins que ce ne soit celui de l’écœurement et du désenchantement des acteurs de terrain et qui seront à la hauteur des espoirs qui ont été suscités…et défaits".  

    C’est ce qui s’est produit.

    Etant, pour l’essentiel, en accord avec les objectifs initiaux fixés par le ministre Peillon,  la déception que j’ai pu ressentir s’est marquée au fur et à mesure des semaines et des mois car les actes n’ont plus été progressivement  en conformité avec les grandes déclarations d’intentions de l'ancien ministre de l’éducation nationale et du président de la république.

    De Refondation il n’y a pas, et il n’y aura pas.

     

     

    A suivre : Ce qui n’a pas été abordé dans les journées de la refondation...    

    « LA DEMOCRATIE A ETE GRAVEMENT AFFAIBLIE CE MARDI 5 AVRIL 2016...49.3: ILS NOUS REFONT LE COUP... »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter