• ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2019: UN BILAN CONTRASTÉ

    Je reviendrai sur ce bilan contrasté fait de surprises bonnes ou mauvaises selon le côté où on se place mais aussi de confirmations claironnées par les médias comme cela a été fait en 2014 et qui ont participé au jeu trouble menée par Emmanuel Macron et Marine Le Pen pour faire de ces élections un référendum national ou jouer la partie retour des élections présidentielles. Tout cela, avec la mascarade du grand débat, a occulté celui des européennes... j'y reviendrai sur cette manipulation politicienne que j'ai déjà dénoncée avant le scrutin.(http://quaiducitoyen.eklablog.fr/elections-europeennes-la-course-a-l-echalote-a163316458 )

    Comme je le disais dans l'article précédent, je suis donc allé  voter ce dimanche, la colère en moi car j’étais sûr que les forces véritablement humanistes et progressistes ne pouvaient être en tête du scrutin du fait de leurs divisions.

    ELECTIONS EUROPEENNES 2019: UN BILAN CONTRASTE

    (auteur dimitrisvetsikas1969, CC0 domaine public)

    LA RÉALITÉ DES RÉSULTATS  DE L’INEPTE FACE A FACE LE PEN/MACRON 

    RN ET LREM arrivent donc en tête. Le parti de Marine Le Pen  devance légèrement celui d’Emmanuel Macron de 205 213 voix. Pas de quoi pavoiser ni pour l'un ni pour l'autre.

    Pour le Rassemblement National, ce n’est pas la victoire écrasante qu’attendait ce parti malgré la liesse du soir des militants et les grandes déclarations de la patronne de l'ex Front national. Il  y a quand même 569 115 voix de plus qui se sont portées sur le parti d’extrême droite par rapport à 2014. Ce n’est guère une bonne nouvelle pour les citoyens qui croient au progrès de notre société.

    La bipolarisation lancée comme un enjeu national par Emmanuel Macron a profité à la liste LREM même si elle arrive en deuxième position. Le parti "godillot" résiste. Il faut dire que son chef, à l'Elysée,  avait fait ce qu'il fallait pour cela.   Il a été récolté les fruits des soi-disant cadeaux aux retraités dont certains (d’après les commentaires des instituts de sondage) sont donc revenus pour soutenir « le président » et ont donc voté pour sa liste.  Pour autant aucun cadeau n’a été fait mais la tactique macronienne a porté ses fruits : on augmente la CSG puis on fait croire ensuite que la réduire est un cadeau alors qu’en fait ce n’est qu’un retour à la case départ. Les retraités n’ont rien gagné mais le miroir aux alouettes a bien fonctionné et la duperie a porté ses fruits. Il ne s’agit que de l’abandon de la hausse pour les retraites des ménages dont le revenu fiscal est bas et donc d’une non augmentation d’impôt et pas d’une diminution d’impôt. Il ne s’agit donc pas de donner 1, 5 milliard comme Emmanuel Macron a voulu le faire croire. Cela n’améliore en rien le pouvoir d’achat. L’indexation des retraites sur l’inflation jusqu’à 2000 euros n’est pas non plus un cadeau.  Cela a juste été destiné à faire croire au bon peuple retraité qu’il a été pris en compte ce qui est sorti des « débats ». Objectif : regagner une partie de l’électorat retraité qui a voté pour lui en 2017. Le leurre a fonctionné…tout au moins partiellement. (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/les-annonces-eventees-d-emmanuel-macron-peu-satisfaisantes-1-sur-a162100350 )

     

    QUESTIONS A FRANCOIS HOLLANDE ET MANUEL VALLS

    Si on en revient aux « chiffres» de ce scrutin:

    • Le nombre d’électeurs inscrits était de 47 344 735.
    • L’ex Front national reconverti en Rassemblement national fait 5 281 576 voix soit 11,15% des électeurs inscrits contre 10,11% en 2014 et augmente donc son score de 569 115 voix par rapport aux élections européennes précédentes.
    • La République En Marche fait 5 076 363 voix soit 10,72% des électeurs inscrits. On ne peut comparer avec 2014 puisque ce parti n’existait pas.

    Force est de constater que même si l‘abstention a été de 49,88 % contre 57,57% en 2014  ce qui représente 3 983 359 votant de plus, elle est encore forte, trop forte.

    On peut se rendre compte que ce n’est pas l’ex front national qui en a vraiment profité beaucoup puisqu’il n’engrange que 569 115 voix de plus qu’en 2014 et aura 22 ou 23 députés  contre 24 en 2014. La liste LREM de Nathalie LOISEAU ne s‘est pas envolée et a juste pu se stabiliser. La déclaration de la tête de liste après les résultats : « Avec ce résultat, deux ans après la présidentielle, après six mois d'une crise sociale sérieuse, à l'issue d'une campagne où tous avaient fait d'elle leur cible, la majorité présidentielle fait la démonstration de sa solidité ! ». Solide ? Il n’empêche que le socle de celles et ceux des électeurs qui avaient voté Macron aux présidentielles et aux législatives est  en recul.   Même si il est difficile de comparer des élections aux enjeux différents, l’enjeu national qu’en a fait Macron peut quand même permettre de faire des liens que chacun interprétera comme il voudra.  
    Au premier tour des législatives 2017,  6 390 797 électeurs ont voté pour les candidats de la République en Marche soit 13,43% des électeurs inscrits. On est quand même loin des 10,72% de ces européennes. Il en manque beaucoup de ces électeurs (plus d’1 300 000) qui ont fait élire les députés d’En Marche. Quand aux pertes depuis le premier tour des élections présidentielles, c’est plus de 3,5 millions d’électeurs qui ont manqué à l’appel…

    RAZ DE MAREE  À L’ASSEMBLEE: LA DEMOCRATIE EN MARCHE ARRIERE - 3 sur 3

    (auteur felipeblasco, CC0 domaine public)


    LES PERDANTS :

    En premier lieu ce sont les français au vu de ce que j'ai décrit dans le paragraphe précédent.Il sera envoyé quand même 46 députés sur 79 qui représenteront la France et dont les programmes politiques opposés ne sont pas à même de nous permettre de faire, à mon sens, évoluer l'Union européenne comme il serait souhaitable, ce que j'ai décrit par ailleurs. Nationalistes VS néo libéraux ou vice versa. Triste...

    La France Insoumise prend une claque magistrale si on considère les espoirs qu’elle aurait pu avoir au vu des scores faits aux 1er tour de la présidentielle et aux législatives de 2017. Elle fait néanmoins un meilleur score ( +227 673 voix)  que le Front de GAUCHE  aux européennes de 2014 ce qui lui permettra d’avoir 6 députés au lieu de 3 . Le mouvement aura à analyser rapidement cette néanmoins défaite et en tirer les leçons pour reconquérir les électeurs qu’il avait et qu’il a perdus.(Européennes 2019 : 1 428 386. 1er  tour des Législatives 2017 : 2 497 622).  Ce ne sera pas facile. Un des effets de la division à gauche sur laquelle je reviendrai…mais pas que.

    LEPEN  VS MACRON 3 MAI 2017

    (auteur SEVENHEADS, CC0 domaine public)

    On a découvert Place Publique qui fait un score honorable, partant de ZERO et  malgré le boulet du PS et qui prône des idées intéressantes sur l’environnement. Le mouvement aura  5 puis 6 députés (quand le royaume uni aura quitté l’UE). Rappelons que la « gauche » hollandaise de 2014 avait rassemblé environ 3,2 millions de voix et envoyé 14 élus au parlement européen.

    Le parti Les Républicains s’effondre sans surprise. Il perd 2 023 289 voix  par rapport au 3 943 819 voix obtenues en 2014 par l’UMP et passe de 20 sièges à 8 sièges au parlement européen. La tactique de son chef, Laurent Wauquier, et celles et ceux qui l'ont laissé faire, d’avoir des positions qui empiétaient sur celles de l’extrême droite n’ont pas été du goût de certains  français qui votaient pour ce parti en 2014. La dégringolade a commencé avec Fillon puis s’est confirmée aux législatives. Là aussi la tactique de division de Macron a payé pour casser la droite. Avec son gouvernement « ni moule ni poisson » fait de transfuges du PS et de LR et ses mesures néo libérales pour l’économie, la fiscalité et le travail entre autres, il est clair que des électeurs de LR des précédents scrutins ont voté pour sa liste, Macron ayant une politique néo libérale de droite  qui est clairement affirmée dans les faits.  Avec les résultats de dimanche, il peut poursuivre ses soi-disant réformes… pour casser notre système social solidaire et continuer de dilapider les fonds publics de la France par une politique fiscale au profit des intérêts privés des grandes entreprises, les premiers assistés de France.

    GOUVERNEMENT EDOUARD PHILIPPE : NI MOULE...NI POISSON

    (d'après image auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

    Les autres, je les cite pêle-mêle mais il n’y a pas de surprise : Hamon courait vers l’échec du haut de son égo,  de même Dupont-Aignan. Le PC ne pouvait faire un score satisfaisant vu les divisions actuelles de la gauche.

    LES SURPRISES :

    Une meilleure participation qui viendrait d’un sursaut du vote « des jeunes »  qui prouve une prise de conscience qui se fait notamment sur l’avenir de notre planète.  C’est ce qui me redonne un peu d’espoir. Mais ce n’est pas gagné. Les chiffres montrent quand même que  l'abstention des 18-35 ans est restée forte (60 %) même si elle est en nette baisse par rapport aux élections européennes de 2014 (74 %). Il faudra que les « jeunes »   se « bougent plus » pour les prochaines élections nationales s’ils veulent voir arriver la construction des moyens réels de préserver leur environnement futur et la planète ce qui devrait être dans les grandes priorités de tous les partis politiques et qui n’est malheureusement pas le cas :  LREM n’a que de la façade écologique et des mesures électoralistes  sur le climat et la biodiversité insuffisantes faites  en  dernière minute  jeudi dernier lors de son nouveau gadget : «Conseil de défense écologique»  ,  LR n’effleure que peu le sujet dans son programme tout comme le Rassemblement National. Le reste, à droite ou au Centre je n’en parle pas…plus qu’insignifiant  mes yeux.

    Il y a eu heureusement deux ou trois organisations qui ont poursuivi ce qu’ils  avaient annoncé pour l’environnement et le développement durable lors des présidentielles et législatives à savoir notamment la France Insoumise et  EELV  dans le cadre d’un vrai programme ce que n’avait pas Emmanuel Macron dans le sien et qui ne fait que de l’écologie de circonstance électorale.

    ELECTIONS EUROPEENNES 2019: UN BILAN CONTRASTE

    (auteure annca, CC0 domaine public)


    L’élan VERT et sans doute le vote des jeunes a profité à EELV. Tant mieux. Le parti « vert » recueille sans doute une bonne part de ces près de 4 millions de voix de plus dues à la baisse de l’abstention. En 2014,  EELV faisait 1 696 442 voix et avait 6 députés. En 2019 il comptabilise  3 052 406 voix pour envoyer 12 à 13 députés au parlement européen.  

    Peut-être sera-ce autour de ce parti que pourra se construire de nouveau une union qui rassemble les vraies forces progressistes et humanistes? A suivre...

    CONCLUSION POUR L’AVENIR

    Il faut comme pour les législatives et les présidentielles remettre donc  les chiffres à leur place. Le parti des abstentionnistes est toujours le premier parti de France avec 23 613 483  électeurs qui ne sont pas allés voter soit 49, 88% du corps électoral même s’il y a moins d’abstention qu’en 2014.

    Pour les prochaines échéances électorales, les forces progressistes doivent donc se reprendre et se rassembler en faisant fi de leurs futiles différences sauf à vouloir continuer à faire fonctionner la machine à perdre qu’elles n’ont, hélas, que trop actionnée depuis ces dernières années. Le mouvement des Gilets Jaunes en est un symptôme dont ils devraient tenir compte.  Ils doivent arrêter de jouer avec les électeurs et retrouver le chemin de l’urgence citoyenne celle de construire un avenir enthousiasmant pour les français. Et c’est possible. Mais y en a marre d'attendre !!!

    Pour ma part je n’aurai de cesse de dénoncer  les trahisons sociales, fiscales et environnementales macroniennes bien sûr mais aussi  les mensonges de l’extrême droite et de celles et  ceux qui se disent « de gauche » et soutiennent le pouvoir  mais qui en réalité ne le sont pas de par leurs actes y compris en tant que ministres car ils font perdre les français et régresser la nation. (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/edouard-philippe-premier-ministre-a-droite-droite-a130172020)

    Car qu’on se s’y trompe pas, ce que j’appelais la « macronite » ou la « Casse à Macron » va poursuivre  ses ravages à l’assemblée nationale.  

    (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/referendum-du-grain-a-moudre-pour-occuper-les-esprits-a159101280

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/la-casse-a-macron-sur-fond-de-jeu-de-bonneteau-1-sur-a148752920   et suivants)

    LA CASSE A MACRON: INVENTAIRE - 1 sur 3

        LA CASSE A MACRON: INVENTAIRE - 1 sur 3

    Les trois années qui viennent seront déterminantes pour faire front à cette casse et permettre que notre avenir et surtout celui de nos enfants et petit enfants ne soit pas « bouché » par le néo libéralisme menteur, les mesures écologiques au rabais  payées par les moins aisés d’entre nous mais aussi les classes moyennes.  Il ne faut pas non plus laisser entraîner la nation dans la mortelle et morbide voie dans laquelle le Rassemblement national veut mener les français , faite de mensonges économiques imbéciles, de repli identitaires et de ségrégation.

    J’y reviendrai…

    ELECTIONS EUROPEENNES 2019: UN BILAN CONTRASTE

    (auteur DarkWorkX, CC0 domaine public)

    « EUROPÉENNES 2019: DIMANCHE, EN COLÈRE, JE VOTE...SANTÉ : LA CASSE DU SERVICE PUBLIC, "ÇA N'EST PAS BIEN"... - 1 sur 4 »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter