• EUROPÉENNES 2019: DIMANCHE, EN COLÈRE, JE VOTE...

    Je  n’ai pas attendu bien sûr pour examiner les autres listes  « plus connues ». Je dirai un mot des listes que j’apparente à celles de la droite ou du centre et pour lesquelles je ne voterai pas compte-tenu de mes convictions mais aussi pour ce qu’elles proposent.

    Ai-je décidé pour quelle liste je voterai ?  Pas encore. Les divisions marquées  des listes que j’estime plus progressistes et dites de «  gauche » par les médias ne rendent pas les choses aisées pour avancer sans amertume.

    Il faut aussi examiner ce qui se passera après l’élection quand tout ce petit monde devra choisir le groupe dans lequel il siègera pour être susceptible d’avoir un poids pour agir au sein  du parlement d’autant que tous disent  qu’il faut « changer » l’Europe.

    CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE : LE VOTE DIT « UTILE »

    (auteur Hans, CC0 domaine public)

    LES LISTES LREM,  LR, UDI et le RN

    Je ne voterai pas pour elles, je  l‘ai déjà dit et ce ne sont pas les débats au rabais auxquels nous avons assisté ces derniers jours sur France 2 et BFM qui me feront changer d’avis bien au contraire.

    Dissoudre la campagne des élections européennes dans la confusion entretenue par Emmanuel Macron et sa liste LREM qui peut se résumer : pour sauver l ’Europe votez pour moi, le progressiste, contre Marine le PEN la Nationaliste - cette dernière ne se faisant pas prier pour accepter le duel... j'allais dire le deal. Un simplisme absolu qui cache – mal – que l’ambition est surtout pour l’un et pour l’autre un enjeu national : celui d’être le premier parti de France.

    Honteux ! Lamentable et pervers!

    La république en marche arrière...un slogan qui irait très bien à Macron Emmanuel et Le Pen Marine.

    CAMPAGNE PRESIDENTIELLE : UN GRAND « MICMAC »... 2 sur 2

    (auteur RyanMcGuire, pixabay, CC0 domaine public


    Derrière,  fait la course LR qui essaye de ramasser vainement des électeurs de la droite dure avec ses positions sur l’immigration notamment.  Faut quand même savoir que ce parti n’exprime pas non plus sa position sur les libertés fondamentales et l’Etat de droit que bafouent Orban, le premier ministre hongrois et le gouvernement polonais. Les Républicains rejoindront sans doute, après les élections,  le PPE (Parti Populaire Européen ou droite européenne)  dont nombre de ses membres comme le Fidesz ( Parti Hongrois) ont une politique identitaire et ultra conservatrice. Même si le groupe PPE risque de voir le nombre de ses membres en baisse après les élections il reste le groupe le plus important qui fera nombre de  décisions au parlement européen futur comme il l'a fait lors de cette dernière législature.

    Cela et bien d ‘autres positions ou  non positions (harmonisation sociale par exemple)  feront donc que je ne pourrai voter pour ces listes.

    Seule l’UDI semble se démarquer honnêtement et de LREM et de LR en ayant quelques propositions intéressantes. 
    Quand aux députés de LREM qui seront élus, on ne sait quel groupe* du parlement européen  ils rejoindront mais force est de penser, au vu de la politique actuelle de Macron en France que ce sera pour continuer d’appliquer les traités et poursuivre dans des décisions néo libérales qui continueront de favoriser les industries polluantes même s’il est annoncé qu’on mettra des moyens pour le développement durable. Comment ? Mystère. Il est aussi exclu d’abandonner la politique actuelle des accords de Libre Echange qui ouvre la porte des inepties  environnementales et économiques.

    A GAUCHE : ON A PRÉFÉRÉ COMPTER LES POINTS

    Je dis « gauche » avec des pincettes car peut-on encore qualifier de gauche un parti comme le PS qui a une lourde responsabilité de la déliquescence de celle-ci et qui malheureusement a cassé la dynamique qui aurait peut-être pu se construire en regroupant quelques forces susceptibles de donner un nouvel élan ?
    Je classe à gauche sans équivoque la France Insoumise, le PCF, EELV  et  même Lutte ouvrière quoiqu’avec des nuances.  Mais qu’importe ce terme de "gauche" qui ne veut plus dire grand-chose compte tenu de ce qu’ en on fait certains de ceux qui en étaient porteurs en participant avec Hollande à la mise en orbite du président actuel et de quelle manière il est interprété par les médias pour désigner parfois un membre du gouvernement parmi ceux qui ne sont en réalité que des opportunistes  du PS ou "verts" qui ont rejoint le "macronisme".

    LA CASSE À MACRON : SUR FOND DE JEU DE BONNETEAU  2 SUR ...

    (auteur  Clker-Free-Vector-Images, CC0 domaine public)

    Qu’on ne me parle pas de divergences programmatiques...Tout cela est du pipeau. Les convergences auraient pu permettre de proposer un programme pouvant donner un nouvel élan, une dynamique qui aurait pu mieux mobiliser. On peut citer la rupture avec l’austérité installée par la signature des traités que nos gouvernants ont signé (Sarkozy puis Hollande).
    De nombreux points d’accord auraient  pu se trouver : harmonisation de la fiscalité, sortir de la règle des déficits publics, un SMIC européen,  refuser les traités de Libre Echange, taxe carbone à la frontière de l’Union Européenne immigration, environnement... Les nuances sont infimes mais chacun fait croire qu'elles sont indiscutables... PFFF!!!

    Sur la politique agricole commune ou le maintien ou non dans l’OTAN il est sûr qu’il y a des divergences mais ne pouvaient-elles pas être surmontées ?

    Au lieu de cela, on a 5 listes qui partent dispersées ce qui fractionnera les électeurs et bien entendu diminuera le nombre de députés élus avec pour certaine listes le risque de ne pas en avoir. L’éparpillement des voix annoncé  pourrait conduire des déçus vers une abstention massive.

    Des listes progressistes sur les 5 auront probablement des élus dimanche soir pour être « majoritaire parmi les minoritaires ».  

    L’important eut été d’œuvrer ensemble au parlement au moins à partir de certaines idées forces communes ce qui n’aurait déjà pas été si mal au vu des difficultés qu’on peut avoir dans un tel système pour se faire entendre et agir notamment pour le changer .

    Ils le pourront toujours mais avec moins de parlementaires élus que s’ils s’étaient unis.
    Quels groupes du parlement européens rejoindront-ils les uns et les autres ?  Il est juste à espérer que ce ne sera pas une division de plus qui ne permette pas d’agir.

    LÉGISLATIVES : LA GAUCHE EN DÉSORDRE DE BATAILLE

    (auteur 95C, CC0 domaine pu

    DIMANCHE IL FAUT DONC VOTER

    La machine à perdre « de la gauche » s’est remise en route de la même manière que pour les présidentielles. Je ne rentrerai pas dans le jeu des dénonciations des responsabilités, il y en aurait pour tout le monde et cela ne servirait à rien. Ils ont tout simplement fait preuve d'irresponsabilité.

    Mais il est sûr aussi  que si tout ce petit monde ne se reprend pas, la Gauche française humaniste, écologiste et sociale n’est pas là de revenir au pouvoir pour gouverner la France. C’est pourtant en elle que je peux me reconnaître tout au moins au niveau de nombre d'idées.

    .J’irai donc voter, mais en colère, pour au moins ne pas laisser ma voix favoriser LREM et LR à droite et le Rassemblement National ou  l’extrême droite par une abstention de plus...

    Comme en 2014**, à moi de choisir mon vote ...avant dimanche dans le respect des idées auxquelles je crois et qui depuis 2014 n’ont pas changé sauf à s’affiner et se consolider en direction de la sauvegarde de notre planète pour l’avenir de nos enfants et petits enfants.

    ELECTIONS EUROPEENNES: DES LISTES, DES LISTES, DES LISTES...

    (auteur Patrick Patte, copyright, 23 05 2019

     

    *groupes du parlement  européen, pour info entres autres :https://www.rtl.fr/actu/politique/europeennes-ppe-pse-cre-qui-sont-les-partis-au-parlement-europeen-7797675686 ou https://www.franceinter.fr/politique/a-quoi-ressemblera-le-futur-parlement-europeen

    **En 2014  je disais sur ce blog (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/elections-europeennes-je-vote-a108008922 )

    Extrait : « Pour ma part, je me prononce pour une Europe réformée institutionnellement dans le sens de plus de fédéralisme et de transparence et qui permette aux citoyens de s’exprimer, de se sentir concerné et de décider et donc qui soit plus démocratique.Pour cela il faut 

    -       Rompre avec les traités en cours au profit d’un nouveau traité pour une Europe sociale : Donner des objectifs sociaux à l’Union européenne alors que jusqu’à présent on ne s’est occupé que de l’inflation qu’on veut la plus faible possible ce qui n’est pas toujours un avantage,

    -       Lutter contre le chômage en investissant dans l’avenir et en réorientant la politique économique pour créer des emplois nouveaux dans les domaines de l’environnement, de la recherche, de l’écologie, ...

    -   Avoir une vraie solidarité envers ceux qui souffrent (voir mes propos sur le sujet http://quaiducitoyen.eklablog.fr/l-aide-alimentaire-europeenne-est-gravement-menacee-a57869371 )

    -       Réorganiser le fonctionnement actuel des instances européennes et mettre en commun des moyens en rapport avec une gouvernance commune comme la défense, la recherche technologique,

    -      Harmoniser la fiscalité et mettre en place le salaire minimum et harmoniser les législations pour rendre impossible le dumping social,

    -       Se séparer de la tutelle de l’OTAN au profit d’une défense européenne commune

    -      Contrôler politiquement la Banque centrale européenne qui doit prêter directement aux états et avoir une politique de l’Euro adaptée aux échanges

    -      Mutualiser la dette des états et cesser de plonger certains d’entre eux dans l’austérité en les aidant par des prêts à taux faible plutôt que de les obliger à emprunter aux banques

    -       Mettre en place un protectionnisme juste au lieu d’un libre échange échevelé

    -       Mettre en place les moyens nécessaires pour lutter contre la spéculation et la fraude

    -       En finir avec les paradis fiscaux (au moins 50 milliards détournés chaque année pour notre pays)

    -       Faire une priorité véritable de la lutte pour préserver notre environnement

    -       Exiger la transparence quant aux négociations du traité de libre échange transatlantique et s’opposer à tout ce qui va à l’encontre de la qualité notamment des produits alimentaires

    -    Mettre en place une politique agricole qui permette une agriculture de qualité et de proximité et produisant des produits sains plutôt qu’une agriculture fondée sur les subventions qui ne favorise d’ailleurs que des grands groupes utilisateurs de processus sanitaires discutables notamment quant aux pesticides et autres poisons générateurs de maladie,

    -........

    Peut-être faut –il aussi revoir la manière de fonctionner d’une Europe à 28 membres qui ne sont pas tous au même niveau sur nombre de plans et qui est source de blocage et de lenteur par son système décisionnaire alors que dans ce monde en constante évolution, il faut réagir rapidement. »

    « ELECTIONS EUROPEENNES: DES LISTES, DES LISTES, DES LISTES...ÉLECTIONS EUROPÉENNES 2019: UN BILAN CONTRASTÉ »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter