• L’AIDE ALIMENTAIRE EUROPEENNE EST GRAVEMENT MENACEE…

    pour 18 millions d’Européens dont 4 millions de Français en difficulté sociale.

    Nous avons  récemment vu l’adoption du pacte budgétaire européen par l’assemblée nationale. Nos « élites » ont décidé. Soit.

    Il faudra qu’ils prouvent avec le président de la république et le premier ministre leur détermination et la force de la France  pour que l’Europe évolue.

    Ils en ont l’occasion tout de suite : l’AIDE ALIMENTAIRE EUROPEENNE est menacée.

    L’AIDE ALIMENTAIRE EUROPEENNE EST GRAVEMENT MENACEE…

    (Archives internationales SCI, pas d'auteur, domaine public. Aide alimentaire en Espagne en 1937)

    Des chiffres  qu’il faut connaître.

    Il faut savoir que le PAED (Programme Européen d’Aide alimentaire) a permis, depuis 1987, d’aider les familles européennes en difficulté de manger notamment grâce aux relais des associations comme le Secours Populaires, la Croix Rouge , les Restos du Cœur et les Banques alimentaires qui distribuent des vivres aux 4 millions de français dans le besoin.

    En Europe, 18 millions d’européens touchés par la pauvreté sont chaque année concernées par ce programme.

    Les associations ont besoin de ce PAED pour les aider à compléter toutes les ressources alimentaires dont ils peuvent disposer du fait de leur action incessante. Chaque année le nombre de citoyens européens qui en ont besoin de manière vitale augmente. C’est la triste réalité.

    L'aide alimentaire ne représente qu’ 1 euro par an et par Européen. Le montant annuel de l’aide est d’environ 480 millions d’Euros ce qui est peu comparé à tout ce qu’il a été prévu de donner aux banques.

     Où se situe le problème ?

    Au printemps 2011, le PAED avait déjà subi une première menace par le blocage de certains pays : l'Allemagne, la Suède, le Royaume-Uni, le Danemark, les Pays-Bas et la République tchèque  ne voulaient plus payer « estimant que le PEAD a dévié de son objectif initial qui était uniquement d'utiliser les surplus agricoles. »

    Heureusement un accord a été conclu in extrémis avant l’hiver, entre la France et l’Allemagne pour prolonger l’Aide jusque 2014. Le PAED « représente entre un quart et la moitié de la nourriture donnée par les associations françaises ». "Nous allons être mis en difficulté, mais ce n’est rien par rapport à des pays comme la Pologne dont les distributions de vivres vont fondre de 80%"  (Alain Seugé Président de la Banque alimentaire).

    L’Allemagne a accepté de payer jusqu’en 2014 « à condition que ce programme social européen s'arrête à cette date ». Au-delà elle estime que chaque pays doit se débrouiller seul. Il est vrai que le système allemand d’aide alimentaire est organisé de telle manière  que l’Allemagne n’a pas réellement  besoin du PAED. Or comme elle paye la plus grosse part du budget du PAED…cela peut expliquer sa position. Cela ne veut pas dire que ça la justifie.

    Ou l’Europe se construit dans tous les domaines et pas seulement sur des bases financières ou elle ne se construit pas valablement. Ou l’Europe doit faire de la solidarité pour les peuples son emblème ou alors elle faillit à ses missions essentielles qui ne doivent pas être seulement de préserver les intérêts des banques.

    Que faire ?   MOBILISER EN URGENCE , FAIRE SAVOIR.

    Si le PAED venait à disparaître il sera  impossible  de continuer à aider les 18 millions d'Européens qui souffrent de la faim dans les autres pays y compris en France.

    Quatre associations (Banques Alimentaires, Croix Rouge française, Restos du Cœur et Secours populaire) alertent l’opinion publique et les autorités françaises  et européennes pour sauver l’aide alimentaire européenne tant pour les français concernés que pour les autres européens. Elles se sont associés aux autres associations européennes pour alerter et agir en Europe.

     Il faut savoir que le 23 novembre 2012 aura lieu la délibération sur le PAED en Conseil des chefs d’Etats européens. 

    Il faut donc mobiliser  pour que l’Europe prennent ses responsabilités et affirment par leurs décisions fortes et pérennes  leur engagement solidaire  envers les hommes et les femmes de l’Europe en difficulté sociale majeure

    La situation est grave. IL Y A URGENCE !

     A l’Europe de montrer où se trouve sa vraie solidarité pour ses citoyens.

     A la France de montrer qu’elle est à la hauteur pour impulser un changement des mentalités de ses partenaires et en premier chef, le président de la république et son premier ministre.

     Les politiques sont au pied du mur. Aidons- les, par le rapport de force, à le monter…

     « Les associations humanitaires veulent créer une grande chaîne de solidarité autour de la sauvegarde de l’aide alimentaire. Elles ont ainsi rencontré leurs homologues allemands qui leur ont témoigné leur soutien et ont lancé une campagne de sensibilisation auprès de l’opinion publique. »

    (extrait du site du secours populaire français : http://www.secourspopulaire.fr

     "Il faut que les Européens de tous les pays fassent pression sur leur gouvernement et sur la Commission européenne", a souhaité Julien Lauprêtre, président du Secours Populaire Français.

     EN URGENCE, IL FAUT EXPRIMER SA SOLIDARITE: 

    DEVENEZ UN AIR FOODER !

     En allant sur le lien

     http://www.theairfoodproject.com/Accueil/Bienvenue

     

    Je l’ai fait.

     Patrick PATTE

    « Vincent PEILLON devant le Conseil supérieur de l’EducationLa crise comme prétexte de gouvernance non démocratique? »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :