• LA CASSE À MACRON : SUR FOND DE JEU DE BONNETEAU - 1 SUR ...

    La semaine dernière et précédente furent difficiles à suivre. Il aurait fallu réagir à un nombre incroyable de faits, déclarations, nouvelles lâchés par les médias sans ordre d’importance...A peine le temps de lire et de réfléchir et de recouper. Il faut cependant trier et ne pas se laisser abuser par ce qui en définitive n’est guère qu’accrocheur et qui, fait exprès ou non, masque ce qui est important d’approfondir. Si on ajoute à cela les imprécisions voulues des annonces gouvernementales destinées à leurrer l’électorat il y a de la matière à moudre...SURTOUT SI ON VEUT DÉMÊLER LE VRAI DU FAUX, LA FUMISTERIE ET LES FAUX SEMBLANTS DU RÉEL SOUS FOND DE MALHONNÊTETÉ INTELLECTUELLE...

    EMMANUEL MACRON ET SON MIROIR AUX ALOUETTES

    (auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

     

    LE MIROIR AUX ALOUETTES CONTINUE D'ÊTRE ACTIVÉ

    Après l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la république, le 8 juin 2017, j'écrivais un article intitulé "Emmanuel Macron et son miroir aux alouettes"*. J'ai la sensation que, si jusqu'à présent le système à bien fonctionné vis à vis de certains français y compris pour élire une majorité au parlement, il y a quelques morceaux du miroir qui se décollent... L'ensemble reste encore opérationnel mais se fragilise ce qui à mon sens est une bonne nouvelle. Hélas, le pouvoir reste entre les mêmes mains avec sa capacité de nuisance tout en essayant de continuer de faire croire aux françaises et français qu'on fait du neuf alors qu'en réalité Emmanuel Macron ne fait pas  de la nouveauté mais continue une politique du « progressisme » à la sauce néo libérale en prenant les français pour des pigeons qu'on illusionne pour mieux les enfermer dans une nasse dont il sera difficile de sortir.

    Car le POINT COMMUN de tous ces plans qui doivent changer les choses, c'est que l'on veut nous faire croire qu'on y met des moyens qu'en réalité on a retirés et que si l'on observe bien la manœuvre c'est un jeu de bonneteau** qui s'anime avec la complicité des "barons" que sont les ministres au cœur des tours de passe-passe et l'approbation des députés de  la majorité qui couvrent et certains médias ( pas tous heureusement) notamment télévisés qui concourent à diffuser les écrans de fumée. Les BUZZ distillés ici et là pour essayer de phagocyter l'attention des français y aident aussi grandement: "affaires" BENALLA, ZEMMOUR et autres...

    En définitive, ce qu'on donne aux uns on le prend aux autres. Quand on supprime la taxe d'habitation par exemple, il s'agit bien d'un jeu de bonneteau fiscal qui continue... Le manque à gagner des collectivités locales dont les charges augmentent pourtant de plus en plus , il faudra bien le trouver quelque part. Le ministre des comptes publics et celui de l'économie  n'apportent à ce sujet aucune réponse nette et claire. Et tout est du même tonneau: santé, éducation, suppression des cotisations,retraites ...

    Pour nombre de collectivités locales, l'état se déchargeant de plus en plus sur elles, il faut trouver de l'argent. On a supprimé récemment nombre d'emplois aidés par exemple. Le choix est simple: on supprime le service faute de moyens ou on augmente les impôts. Il ne sera bientôt plus possible d'augmenter la taxe d'habitation... Pour nombre de françaises et de français qui viennent de recevoir leur taxe foncière, ils vont vite comprendre où l'on peut trouver le manque à gagner...

    LA CASSE À MACRON : SUR FOND DE JEU DE BONNETEAU - 1 SUR 2

    (Jérôme Bosch, L'Escamoteur. Domaine public)

    Pas facile donc de s'y retrouver dans ce fatras bien organisé en haut lieu... surtout que les français ne jouent pas à égalité: les politiques et les autres cités ont tout leur temps libre pour organiser leurs dangereuses "fumisteries" alors que la majorité des citoyens "Lambda" après leurs nombreuses préoccupations quotidiennes n'ont que peu de temps pour vérifier ce qu'on leur distille sur le "petit écran"...

    J’y reviens.

     

    EMMANUEL MACRON ET SON MIROIR AUX ALOUETTES

    (auteur kai Stachowiak, CC0 domaine public)

    PLAN PAUVRETÉ ET CHÔMAGE: fumisterie, mauvaise foi ou malhonnêteté ?

    Les trois sans doute quand justement on ne s’en tient pas qu’aux déclarations et aux informations souvent partielles voire partiales de certains de nos médias notamment télévisés.

    Avec une communication destinée à faire croire que nos gouvernants et le premier d’entre eux vont se préoccuper des plus pauvres pour que le président ne passe plus pour celui des riches, l'essentiel de la prise en main du problème  n’est, en réalité, en aucun cas à la hauteur des difficultés que vivent les 9 millions au moins de citoyens concernés.

    Rappelons que ce plan avait été retardé pour cause de coupe du monde jugé bien plus importante, électoralement parlant, pour les millions d’amateurs de foot, les yeux et le cerveau rivés sur leurs écrans, que de traiter du problème le plus important de notre pays , celui de la misère grandissante qu’aucune action gouvernementale n’a jusqu’ici sérieusement jugulé.

    Quand Benjamin Griveaux, le porte parole du gouvernement dit "C'est un choix fort" ! Tu parles!!!
    Parlons en, oui, simplement au niveau des chiffres sans entrer dans les détails : 2 milliards d’euros en moyenne par an débloqués pour 9 millions de personnes = 222 € et des poussières par personne soit 0,60 euros par jour... même pas le prix d'une baguette de pain !

    Par contre, en ce qui concerne le PLAN RUISSELLEMENT ou 1er de cordée qui ne fonctionne pas bien sûr car rien ne ruisselle ou ne ruissellera, oui là c’est « un choix fort ». On ne connait pas encore les chiffres exacts des détails mais des estimations globales peuvent être faites. Il y a environ 4 milliards d'euros pour la simple suppression de l'ISF offerts aux 1% les plus riches : 280 000 ménages soit 14 285 € par ménage. C'est une moyenne.
    On peut y rajouter environ 4 milliards par an en comptant la suppression de la taxe sur les hauts salaires, la fin de la taxation sur le capital, la fin de la taxation à 3% des dividendes. Au TOTAL pour les "premiers de cordée"(comme ils disent): environ 8 MILLIARDS, la même somme en une année que celle pour la pauvreté sur 4 ANS.

    DE QUI SE MOQUE--T-ON?

    LA CASSE À MACRON : SUR FOND DE JEU DE BONNETEAU - 1 SUR ...

    (Vue générale des appareils pour la préparation du gaz - première partie -Louis Figuier - Figuier - Les Merveilles de la science, 1867 - 1891, Tome 4.djvu - Public Domain)

    Le reste n'est qu'une usine à gaz destinée à faire des économies sur les prestations sociales et à faire croire AU BON PEUPLE qu'on "s'occupe" de la pauvreté. J'y reviendrai par ailleurs...

    Je citerai néanmoins dans ce plan une véritable erreur de terme qui est celui du REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ (RUA), vague fusion « conditionnée » des diverses allocations sociales comme le RSA, les APL.... Les pauvres auront des devoirs, accepter au bout de 2 offres un emploi sous-payé dans la droite ligne de la leçon faite par le président , du haut de ce que j’estime sa suffisance méprisante, au chômeur horticulteur qui l’interpellait « "Je traverse la rue, je vous trouve un emploi". Rien d'universel dans tout cela sauf pour faire croire par le vocabulaire que c'est une mesure de "gauche", celle qu'un certain Hamon Benoit  avait mis en avant lors des présidentielles, guère plus convaincante d'ailleurs.

    Un bon coup de BUZZ encore! 

    Cette réplique abondamment relayée par les médias  a dû plaire à cette partie de la population qui considère les chômeurs comme des « fainéants » profitant des aides sans chercher de travail. J’estime ces propos vexants et insultants et irresponsables venant de la part d’un président de la république.

    Ma première remarque est, qu’une fois encore, l’opinion est leurrée par des déclarations perverses pour culpabiliser les chômeurs alors que le président de la république sait très bien, de plus, que le nombre de postes non pourvus en France est de l’ordre maximum de 350 000 et que cela ne fait pas le poids face aux 6 millions de chômeurs (au moins) qui ne peuvent pas retrouver de travail.

    Le but est bien de faire croire que le problème vient donc des chômeurs qu'on soupçonne de ne pas faire assez d'efforts... : c'est ce que j’estime de la mauvaise foi et de la malhonnêteté intellectuelle...

    OUI VA FALLOIR RÉAGIR - 2 sur 2


    Ma deuxième remarque est que les cadeaux d’Hollande du CICE poursuivis par Macron ne résolvent en rien la crise du chômage pour lesquels d’autres efforts ciblés et conditionnés devraient être faits tant par l’Etat que par certaines entreprises qui se contentent d’engranger les exonérations fiscales ou les subventions tout en protégeant les profits de leurs actionnaires. Il suffit de regarder les chiffres d’augmentations de ceux –ci pour s’en convaincre et balayer l’hypocrisie de la collusion état et patronat pour modifier les droits des chômeurs citoyens en attendant d’installer à, la manière de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne, une précarisation ce ceux qui seront des travailleurs effectuant des petits jobs sous-payés et qui feront comme dans les deux pays cités, baisser illusoirement les chiffres du chômage tout en laissant s’installer une pauvreté cachée pourtant bien présente. Ce sera l’ère du travailleur pauvre corvéable et jetable à merci....

    Avec le Revenu (faussement) universel d’activité, c’est ce vers quoi le gouvernement nous entraîne insidieusement.

    Ma troisième remarque est que tout cela me renforce dans mon ressenti qu’Emmanuel Macron a une vision néolibérale de la pauvreté à savoir que pour lui être pauvre est le résultat, comme il le dit, "d'accidents de la vie, de batailles perdues", le résultat donc d’une situation individuelle alors qu’en réalité la pauvreté est incontestablement le produit des inégalités sociales qui perdurent et s’aggravent.

    La politique élitiste fiscale de ce gouvernement n’y changera rien bien au contraire puisque l’argent public est offert en pure perte sous forme de cadeaux aux plus aisés et aux entreprises sans condition aucune de retour à la différence de ceux qui toucheront un maigre revenu universel conditionné lui par un strict encadrement.

    Le ruissellement n’est qu’une théorie fumeuse qui a montré partout son inefficacité.

    LA CASSE À MACRON : SUR FOND DE JEU DE BONNETEAU - 1 SUR ...

    Et puis, ce revenu n’a rien d’universel. Ce ne sera qu’une allocation unique dont la fusion impactera, selon une étude réalisée par France stratégie , d’une manière négative nombre de millions de citoyens dans le besoin et risquera donc d'être beaucoup moins avantageuse pour les bénéficiaires actuels des dites prestations même si pour d’autres il y aura un gain . (https://www.nouvelobs.com/politique/20180803.OBS0531/fusion-des-aides-sociales-3-5-millions-de-menages-subiraient-une-baisse-selon-un-rapport.html )

    Du jeu de bonneteau, on a là un bel exemple et les gogos seront ceux qui en pâtiront pendant que l'on fera les économies sur leur dos dont on se demande la destination qui est plus que floue du moins en apparence.

    Si on ajoute à cela que le gouvernement ne lutte pas contre le chômage mais contre les chômeurs en mettant en place un renforcement des contrôles alors qu’il faut d’abord renforcer les moyens d’aider à retrouver du travail, un vrai travail celui qui permet de vivre dignement par le revenu qu’il procure.

    En ce qui concerne certains de ceux qui travaillent, il ne lutte pas contre la souffrance au travail mais contre les malades en arrêt de maladie...avec un bel appui des médias qui diffusent des statistiques sur l’augmentation de ces arrêts pour culpabiliser ceux qui s’arrêtent. Il y a même des primes au non absentéisme dans certaines collectivités locales ou entreprises.

    DERNIÈRE MINUTE: UNE PARTIE DU PLAN RUISSELLEMENT EST CHIFFRÉ!!!

    Hé oui, 1,27 milliard pour les 0,01% les plus riches: le gros cadeau de Macron a été enfin chiffré...

    Les 5034 Français les plus riches vont recevoir en cadeau 253 000 € .Merci Macron.

    8 millions de retraités vont perdre jusqu'à un demi mois de retraite par an. Merci Macron.

    Faut avoir du "podingue"  dans les yeux (comme on dit à Dunkerque) pour ne pas voir "qu'on se fout de nous". 

    Les constructeurs de  yachts doivent se frotter les mains...

    LA CASSE À MACRON : SUR FOND DE JEU DE BONNETEAU - 1 SUR ...

     (auteur larsen9236, CC0 domaine public)

    POUR SUIVRE...

    La prochaine fois je continuerai de montrer de quelle manière Emmanuel MACRON son gouvernement et sa majorité essayent de nous leurrer par leurs tours de passe passe en ne faisant des économies que pour les dilapider comme je viens de le montrer précédemment tout en essayant de nous faire croire que le pouvoir d'achat de tous va s'améliorer par leurs fumeuses, trompeuses et dangereuses manipulations.

    On peut le faire en abordant la SANTÉ, L'ÉDUCATION, LA CULTURE, L'ENVIRONNEMENT, LA FISCALITÉ, LES RETRAITES...mais pas que.

    Les élections Européennes approchant, les grandes manœuvres de manipulation de l'opinion ont, elles aussi, commencé. On est en train de nous refaire le coup des deux seules voies possibles: la LREM macronienne ou le RN Le Peniste (Ex FN).

    Il faudra y répondre en ne votant ni pour l'un, le néo libéral de la finance  ni pour l'autre, la nationaliste irresponsable . D'autres voies sont possibles pour élire des représentants français qui veulent construire une autre Europe, pas celle de la finance ou des nations qui se replient sur elles mêmes mais celle au service des citoyens européens et de la paix.

    J'y reviendrai en temps utile.

    Les jeux de bonneteau vont continuer et les gogos qui perdront seront toujours les mêmes...

    Oui, va falloir réagir...

    OUI VA FALLOIR RÉAGIR - 2 sur 2

    (karosieben, CC0 public domain)

     

    * Miroir aux alouettes : Expression qui désigne une technique de chasse. Cette technique est expliquée dans le Dictionnaire de Furetière (1690) « Miroir. Terme d’Oiselier. Morceau de bois taillé en arc avec plusieurs entailles où sont de petits miroirs collés. Ce morceau de bois est soutenu d’une cheville, au milieu de laquelle il y a un trou pour mettre une ficelle afin de faire tourner ce miroir qu’on fiche en terre, au milieu de deux rets qu’on lève, & qu’on fait tomber sur l’autre quand les alouettes qui viennent le mirer volent assez bas pour y être enveloppées. Prendre des alouettes au miroir. (Source Wiktionnaire)

    ** Jeu de bonneteau: Le jeu se fait traditionnellement avec deux cartes noires et une carte rouge. Le manipulateur tient deux cartes dans l'une de ses mains et montre où elles sont placées. Deux cartes (la carte rouge et l'une des deux cartes noires) sont tenues entre le pouce, l'index et le majeur d'une main, et la troisième dans l'autre main. La carte rouge est placée de sorte qu'elle soit logiquement déposée en premier. La troisième carte ne sert qu'à distraire l'attention

    « HUMEUR DE DEBUT SEPTEMBRE 2018 : LA MACRONITE POURSUIT SES RAVAGESLA CASSE À MACRON : SUR FOND DE JEU DE BONNETEAU 2 SUR ... »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter