• HUMEUR DE DEBUT SEPTEMBRE 2018 : LA MACRONITE POURSUIT SES RAVAGES

    Nombre de faits ont attiré mon attention voire mon indignation en cette fin du mois d’août et en septembre ce qui mérite un petit inventaire destiné à marquer le temps pour en quelque sorte relancer mon suivi de la politique en France. Ne pas le faire en s’informant serait comme se replier sur soi-même et abandonner ce qui fait le citoyen c’est à dire s’intéresser à ce qui se passe autour de lui et réagir en donnant son avis et en agissant quand on le peut.

     

    LA CASSE A MACRON: INVENTAIRE - 1 sur 3

        LA CASSE A MACRON: INVENTAIRE - 1 sur 3

    Sans vouloir tout aborder, on peut prendre quelques faits significatifs de ce qui se passe en France et qui selon moi ne vont pas dans le bon sens pour une majorité de français. Ça n’exclue pas qu’on peut aussi dire ce qui va bien mais à l’évidence, il faut quand même bien chercher pour trouver.

    LE GOUVERNEMENT SOUTIENT DES MINORITÉS

    Il me semble en effet percevoir que, finalement, le pouvoir agit en faveur de nombre de minorités agissantes et souvent au détriment des autres citoyens, les plus nombreux.

    Il en est ainsi de ces groupes de pressions minoritaires que sont les chasseurs, le MEDEF et son nouveau président, les nantis, les religieux,... j’en passe...pour le moment.

    Je me suis fait donc fait une petite liste non exhaustive qui m'a invité à réfléchir sur la "marche" de la France et sur la manière dont gouvernent le Président , ses ministres et les députés « En marche » de la « majorité» mais aussi sur les incidences d'une politique que j'estime discriminatoire vis à vis de nombre de français.

    EN MARCHE...SÉLECTIVE

    En première impression c’est plutôt la « Marche arrière » qui prévaut pour le fonctionnement de nos services publics, les retraités qu’on veut mettre dans la catégories des assistés voulant faire de leur pension de retraite une allocation sociale, la solidarité par la cotisation qu'on veut faire disparaître au profit d'une main basse par l'état sur les systèmes de solidarité sociale,   sur l'avenir des bacheliers dont on force certains à devenir des étudiants sur des voies de garage ou pas de voie du tout et bien sûr l’École à qui le ministre Blanquer veut faire prendre une direction inquiétante pour les enseignants et leurs élèves. J’y reviendrai.

    Si on ajoute à cela la « Marche avant » à grande vitesse pour enrichir ceux qui n’en ont pas besoin au détriment de la majorité de la population y compris des plus pauvres pour lesquels on a freiné un plan de lutte « contre la pauvreté » remis à plus tard pour cause de « coupe du monde » de Football, on arrive à faire le tour, vite fait, de tout ce qui est préoccupant dans cette France qu’on est en train d’assassiner socialement en mettant à bas ses piliers de solidarité au profit de la théorie libérale du « chacun pour soi » chère à Emmanuel Macron et à ses séides.

    LA CASSE A MACRON : LES AIDES SOCIALES

    Tout cela se fait pour moi sur fond d’un appauvrissement de nos recettes fiscales dans le cadre d’un grand discours sur la dette qu’il faut réduire tandis que l’on dilapide les finances publiques pour servir les intérêts privés des plus aisés. C’est pourquoi le premier ministre vient de demander, sans honte, aux français de faire des efforts... ou plutôt à certains français, les plus nombreux, toujours les mêmes, mais pas à la minorité des plus riches qui eux encaissent les fruits des cadeaux « macroniens » sous couvert d’un ruissellement qui n’existe pas et qui est l’image même du mensonge que nos dirigeants veulent faire avaler aux français sous forme de potions amères et indigestes.
    Cela m’apparaît être de la très mauvaise gestion qui ruine le patrimoine de la France et des français et va obérer leur avenir : baisse des cotisations, casse de la solidarité sociale dilapidation de nos ressources fiscales, casse des services publics, vente au privé de nos biens publics... j’en passe mais j’y reviendrai puisque je vais continuer de lister les dégâts présents et futurs ce que j’ai déjà appelé LA MACRONITE AIGÜE dont on trouvera le premier chapitre de ce que j’ai intitulé la « CASSE À MACRON »... http://quaiducitoyen.eklablog.fr/la-casse-a-macron-inventaire-1-sur-3-a145856658

     

    LA CASSE A MACRON : LES AIDES SOCIALES

    AVANT GOUT D'INVENTAIRE...

    - une politique de L’ENVIRONNEMENT qui manque gravement de souffle et de conviction : DÉMISSION de Nicolas HULOT de son poste de ministre d’État chargé notamment de la transition écologique et son remplacement par François GOULLET DE RUGY*, affidé notoire du Président Macron et donc ex président de l’Assemblée nationale et tout ce qui s’y rattache: glyphosates, néonicotinoïdes, nucléaire, la chasse...

    - un état qui me semble virer vers la brutalité policière non contrôlée avec l’affaire BENALLA qui ne montre pas une belle image de la manière de faire fonctionner l’état par les « puissants » qui sont à sa tête... Tout cela n'est pas clair, donne l'impression que certains proches du pouvoir sont protégés... A suivre de près

    - inquiétante rentrée scolaire avec les prémisses de ce que je ressens comme une dictature politique sur les contenus et la pédagogie, suite du retour vers le passé, poursuite de la pratique du "déshabiller Paul pour habiller Jacques", poursuite de la destruction des rythmes des enfants et des jeunes, l'ineptie de vouloir évaluer les enseignants par rapport aux résultats,... J’y reviendrai dans le détail mais on peut déjà lire ce que j’écrivais en septembre 2017 et juin 2018 sur ce que je considère comme des impostures qui se poursuivent et s’amplifient à cette rentrée de septembre.(http://quaiducitoyen.eklablog.fr/le-quinquennat-commence-mal-pour-l-ecole-a131557396   et http://quaiducitoyen.eklablog.fr/l-uniforme-a-l-ecole-fantasme-des-politiciens-hors-sol-2-sur-2-a145122650 ) « Tout cela avec la "bénédiction" et l’aide de nombre de médias qui laissent les imprécisions et le flou, comme pour le « retour de l’uniforme à l’école », sur tous ces faux semblants destinés à accréditer une politique éducative rétrograde. » 

    HUMEUR DE DEBUT SEPTEMBRE 2018 : LA MACRONITE POURSUIT SES RAVAGES

    - la déliquescence, donc, de certains MEDIAS qui participent à mon sens à brouiller les esprits en n’informant plus mais en relayant sans vergogne les vérités du pouvoir 

    - les symptômes inquiétants POUR NOS UNIVERSITÉS qui ont certes besoin d’une réforme en profondeur mais qui en réalité sont en train de subir la course à l’élitisme laissant sur le pavé des bacheliers qu’on va priver de la possibilité de choisir leur voie pour l’avenir. PARCOURSSUP est le glaive de cette mise en place larvée du traitement inégalitaire des jeunes de notre pays

    - la casse des piliers de nos systèmes de solidarité : cotisations, assurance chômage, retraites et bien sûr la sécurité sociale avec un SYSTEME DE SANTÉ qu’on laisse aux mains de gestionnaires dont le seul soucis est comptable à savoir faire des économies sur dos du personnel et des patients et au détriment de la santé de ceux-ci

    - Les symptômes d’une dérive autoritaire d'un président qui veut tout contrôler.

    La liste est loin d'être terminée.

    Ah , j'oubliais ce que je considère comme du mépris qui frise l'insulte... les français selon certains dires du Président...mais il dit que c'est de "l'humour"...

    HUMEUR DE DEBUT SEPTEMBRE 2018 : LA MACRONITE POURSUIT SES RAVAGES

    Humour gaulois repris sur le Net : Carte de la population Française vu par le Président et mise à jour tout dernièrement.

     

    A suivre... bientôt dans le chapitre 2 de la "CASSE À MACRON".

     

    * De Rugy: à propos du président de la nouvelle assemblée nationale 

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/l-assemblee-nationale-en-desordre-de-marche-a130606102

    « BALADE EN NORMANDIE 5 : ISIGNY-SUR-MER et autres découvertes

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter