• LES ANNONCES EVENTEES D’EMMANUEL MACRON

    S’ il est vrai qu’Emmanuel Macron , président de la République a renoncé, avec raison, à faire ses annonces au français lundi dernier pour cause d’incendie à Notre Dame de Paris, il faut bien que je dise que je ne m’attendais pas à ce que le dit président  fasse des révélations fracassantes sur son changement de ligne politique pour conclure son « Grand Débat ».

    J’ai lu dans la presse ou entendu dans les médias télévisuels ou radiophoniques que les français étaient  impatients d’écouter ce que l’hôte de l’Elysée devait leur dire.  Vrai ou faux, je ne sais. Les mêmes médias s’étaient pourtant empressés de faire connaître ce qui depuis lundi dernier « a fuité » de l’allocution qui n’a  pas été faite.

    C’est le premier motif pour lequel je dis que les annonces sont éventées.

     

    MESURES MACRON : DES MIETTES POUR LES « GUEUX » - 1 sur 2

     

    LA MASCARADE CONTINUE

    Le deuxième motif est que je n’ai pas cru un seul instant que le président Macron allait modifier sa politique d’un iota puisque de fait, ce qu’il a « annoncé » ce jeudi soir , ce ne sont que quelques mesures insuffisantes teintées de discrimination et pour beaucoup n’étant pas des avancées comme par exemple le retour de l’indexation des retraites sur l’inflation jusqu’à 2000 euros. Elles  sont destinées à faire croire au bon peuple retraité qu’il a pris en compte ce qui est sorti des « débats » mais qui sur le fond ne changera rien à la politique menée. En réalité il ne fallait pas de débat pour prendre une telle mesure. Objectif : regagner une partie de l’électorat retraité qui a voté pour lui en 2017. Pas sûr que ça suffise.

    Avec le « Grand Débat » il a surtout joué la montre et laissé pourrir la situation pour faire retomber la pression, prendre les mesures nécessaires y compris autoritaires pour discréditer le mouvement des gilets jaunes auprès des français et essayer de regagner quelques maigres points dans les sondages avec des prestations télévisées de type « one man show » pour montrer  une image de "chef compétent qui a réponse à tout".(  Voir http://quaiducitoyen.eklablog.fr/grande-consultation-citoyenne-l-esprit-la-lettre-et-les-actes-2-sur-4-a158370364 et http://quaiducitoyen.eklablog.fr/le-grand-debat-mascarade-et-operation-de-communication-a158640150 )

    GRANDE CONSULTATION CITOYENNE : CHICHE! -  2 sur 2

    (Char de la mascarade des artistes français à Rome en 1748. Vien — Gravure, domaine public)

     Car le « grand débat » a bien été  une mascarade  et ses résultats de participation que j’estime peu probants ne doivent pas masquer que l’on a perdu du temps à attendre ce qui ne viendra pas à savoir une politique économique, fiscale et sociale juste et équilibrée.  J’y reviendrai pour faire suite aux annonces de ce jeudi soir, 25 avril 2019.
    Comme je le disais dans un article du 15 février 2019 à propos d’un éventuel  REFERENDUM dont l’idée avait « filtré»  lors d’un entretien du président avec des journalistes, à l’Élysée,  j’estimais que c’était  du grain a moudre pour occuper les esprits.

    Je rappelai que « Durant ce temps, ce que j’appelais la « macronite » ou la « Casse à Macron » poursuit ses ravages à l’assemblée nationale : après la loi sur la sécurité, les lois qui sont actuellement discutées ne vont pas dans le sens d’un changement de politique. C’est le moins qu’on puisse dire : loi pour une école de la « confiance », projet de loi relatif à "l'organisation et à la transformation du système de santé" sur lesquelles je reviendrai car elles sont des dangers pour deux systèmes piliers de la nation. Les godillots parlementaires de LREM continuent l’œuvre de leur patron d’affaiblissement de nos services publics.(…)Grand débat mais poursuite à toute allure de la macronite aigüe...

    Débattez, débattez,...il en restera toujours quelque chose. Pendant ce temps là, la "casse" continue sans ralentir... » .

     

    QUESTIONS A FRANCOIS HOLLANDE ET MANUEL VALLS

    Pour ma part je pense que rien de fondamental n’a changé : le président, avec ses annonces garde son cap initial et n’amorce aucun virage fondamental. Il a dit lui-même penser « très profondément que les orientations prises durant ces deux premières années, à bien des égards, ont été justes ». « Les transformations en cours et les transformations indispensables à faire dans notre pays ne doivent pas être arrêtées, parce qu'elles répondent profondément à l'aspiration de nos concitoyens ».

    Ce ne sont pas les quelques concessions mises en avant auprès d’une partie des  retraités ou les annonces quant à la suppression de l‘ENA ou même la création de nouvelles structures d’accueil au public qui doivent nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Pour certaines des mesurettes, Emmanuel Macron joue d’ailleurs  encore avec le temps comme par exemple pour la ré indexation des retraites sur l’inflation pour 2020 et  2021, entre autres..

     LES ANNONCES

    Ce n’est pas ce baratin , sur l’effet magique démocratique soit disant insufflé aux français avec le « grand débat » vanté par le président, qui changera  quoi que ce soit y compris mon opinion.   

    Celle d’une majorité des français non plus d’ailleurs si on se fie aux sondages sortis après la conférence de presse télévisée qui m’a saoulé par sa longueur, son verbiage… une nouvelle opération de « com » dans la lignée des « one man show » décentralisés  du grand débat de monsieur « J’ai réponse à tout »comme je pourrais me plaire à nommer monsieur Emmanuel Macron.

    Au lieu de se contenter d’un inventaire précis et concis de mesures concrètes, le président s’est livré à un exercice de questions réponses avec les journalistes qui a noyé et lassé.

    Ainsi un sondage ELABE pour BFMTV publié vendredi 26 avril 2019 révèle

    • que 65% des français ne l'ont pas jugé convaincant et que 35% ont été séduits.
    • 6 Français sur 10 (63%) ne croient pas à une baisse significative de l'impôt sur le revenu "pour ceux qui travaillent" ( 5 milliards de baisse d’après le chef de l’état) des classes moyennes. 37% des Français jugent donc  cette mesure "crédible".

    On peut aussi constater au travers de ces sondages que

    • 7 Français sur 10 jugent que le président l n'a pas été à la hauteur des attentes exprimées lors du grand débat national. 77% d'entre ces français pensent que le chef de l'État n'a pas répondu à la crise des gilets jaunes à travers son allocution lors de la conférence de presse.
    • 26% des personnes sondées ont estimé que les mesures pourraient "améliorer leur situation personnelle"
    • 36% pensent que les annonces "vont améliorer la situation du pays

    Au total, près de 8 Français sur 10 soit 78% des français n'ont pas été convaincus par les annonces en tant que « moyens de sortir de la crise sociale que traverse la France depuis novembre 2018. »

    Mais ce ne sont que des sondages...

    Comme pour les 10 ou 12 milliards annoncés en décembre et qui  n’ont rien apporté   ou si peu à la résolution des problèmes, le président fait de même dans le jeu du miroir aux alouettes. (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/la-casse-a-macron-sur-fond-de-jeu-de-bonneteau-1-sur-a148752920) et  (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/10-decembre-2018-intervention-decevante-d-emmanuel-macron-2-sur-2-a155228670

    Il a donc bien l’intention de garder son cap et croit peut-être encore que sa campagne de communication suffira  à le sortir de la crise.  Je le redis donc  : Il se fait toujours  « des illusions sauf s’il arrive à convaincre les français par ses arguments économiques fallacieux en agitant les spectres de la dette et des économies qu'il faut , d'après lui faire sur les deniers publics qu'il a jusqu'ici mal gérés.

    C'est en tout cas mon avis que j'ai déjà eu l'occasion d'argumenter. »

     

    HUMEURS DE MARS 2019 ( 1 ) - DE TOUT EN VRAC FAUT QUE ÇA SORTE...

    POUR CONCLURE TRES PROVISOIREMENT

    Emmanuel Macron a raté sa dernière chance d’être crédible pour solutionner les problèmes de la France et des français.  J’y reviens dans le détail des annonces faites.
    Comment est pris en compte ce que réclame la majorité de la population et entre autres :

    • une vraie justice fiscale
    • des revenus qui soient suffisants pour chaque citoyen vivre décemment 
    • La lutte pour la survie de la planète et donc des vraies mesures pour la transition énergétique
    • Une vraie modification de notre système démocratique qui est dépassé et injuste notamment pour représenter chacun à tous les niveaux de l’organisation du pays

    Les annonces du président de la République ont –elles répondu aux revendications des Gilets jaunes ?  Je ne le pense pas.

    Ce samedi, le XXIV ème, les « Gilets Jaunes » manifestent de nouveau dans toute la France. Je les soutiens ne serait-ce que pour leur courage et leur détermination dont nous devrions nous inspirer pour sortir de nos immobilismes ou nos fatalismes. Il semble, que cette fois, ils aient acceptés ici ou là que d’autres forces traditionnelles comme les syndicats ou des organisations politiques se joignent à eux. Cela me semble très positif.
    A suivre avec optimisme…

    HUMEURS DE MARS 2019 ( 3 ) -

     

    « L'INCENDIE DE LA CATHEDRALE "NOTRE DAME" DE PARISLES ANNONCES ÉVENTÉES D'EMMANUEL MACRON: PEU SATISFAISANTES - 1 sur ... »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter