• DE PORT EN PORT...EN 44, PIRIAC-SUR-MER.

    Après les plages, les ports. Il nous semblait que nous n’avions pas fait encore tout le tour de celui de Saint –Nazaire bien que déjà, lors des années précédentes nous ayons pu y faire des arrêts mémorables.(voir http://quaiducitoyen.eklablog.fr/loire-atlantique-un-departement-a-decouvrir-a48003344 et 

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/loire-atlantique-un-departement-a-decouvrir-suite-a84165460)

        Nous décidâmes donc de compléter notre visite mais une question se posait : Avions-nous vu ou non celui de Piriac-sur-Mer ?

    Pour y répondre, le plus simple était d’y aller.

    DE PORT EN PORT...EN 44

        (  auteur Pouick44, travail personnel, Le pont de Saint-Nazaire, autorisation CC BY-SA 3.0,)

     

    Nous prîmes donc le chemin des écoliers à savoir en n’y allant pas par les grands axes mais plutôt les petites routes sinueuses qui frôlent la Brière ce qui nous permit de voir et revoir au passage PONT CHATEAU (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/balade-en-loire-atlantique-suite-4-pont-chateau-et-la-briere-a98346443 ) où nous avions fait des découvertes l’avant veille : une épicerie fine Le Jardin des Saveurs avec un grand choix de fruits, légumes, crèmerie et fromages proposé. Une épicerie fine avec une cave dont nombre de whyskies que j'eusse aimé déguster (situé au 34, rue Maurice-Sambron). Nous avons apprécié le beurre BORDIER fabriqué en Bretagne et qui se décline au naturel mais aussi avec des saveurs comme au piment d'Espelette, au sel fumé, aux algues, au Yuzu... Un chocolatier, la maison PERRAUD, est installé dans la même rue et propose des chocolats maison : chocolat noir plus moins intense, chocolat au lait, chocolat blanc, chocolat coloré aromatisé, nature ou agrémenté de fruits secs, chocolat en tablette,bonbons en chocolat, sucettes, cacao en poudre ou truffes, nougats aux nombreuses variétés... Une petite gourmandise: le raisin sec à l'alcool de pêche enrobé de chocolat noir...addictif! Tout un programme.

    Puis nous avons traversé Sainte-Reine de... Bretagne, encore un nom évocateur pour un rattachement intelligent et Saint Molf pour arriver à Piriac-sur-Mer.

    DE PORT EN PORT...EN 44

     

    Nous nous sommes restaurés avec bonheur dans un établissement nommé " Pacific Café" que l’on peut conseiller pour son excellent rapport qualité prix. On y déguste, en autres, des sardines grillées, un Fish and ship comme « in england ». D’ailleurs la carte est écrite en anglais puis en français sans comporter de multiples plats mais ceux-ci sont confectionnés avec des produits frais selon les arrivages.  Un hasard qui a bien fait les choses que d’être tombé sur le bon restaurant parmi les nombreux qui parsèment ce village agréable et touristique. ( http://www.pacificcafe.fr/ )

    Piriac-sur-Mer est située à la pointe de la presqu'île de Guérande, à 11 km au nord-ouest de Guérande et 25 km au nord-ouest de Saint-Nazaire. Il fait également partie de la Bretagne historique.

    DE PORT EN PORT...EN 44La ville fut une grande productrice de vin dès le X ème siècle puis se reconvertit à la pèche au XVI ème siècle avec des conserveries.  Tout cela n’existe plus. Aujourd'hui, Piriac-sur-Mer vit essentiellement du tourisme et de la plaisance. Une partie de l'ancien village est protégée. On peut parcourir les ruelles étroites et sinueuses, souvent fleuries (hortensias et roses trémières notamment). Le centre ville est de style breton avec de vieilles maisons du XVII ème siècle, la plupart construite en granit gris. Au milieu de ce centre historique se trouve une église massive, l'église Saint-Pierre, construite en 1766, à l'emplacement d'une église plus ancienne. Le clocher est une tour carrée, couvert d'un dôme à pans.

    Pour le reste, l'office du tourisme et son site apporte toutes les informations nécessaires pour le goût de chacun.

     

    DE PORT EN PORT...EN 44

     

     

     

    DE PORT EN PORT...EN 44 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous eûmes ensuite la chance de voir le port complètement débarrassé de ses eaux que l’on percevait à quelques encablures du fait de la grande marée qui s’était installée. Une vue pas ordinaire et rare. De nombreux pêcheurs à pied faisait la cueillette de coquillages, .... A un moment nous les vîmes revenir en masse : la mer commençait à reprendre ses droits et...à grande vitesse. Des sorties sont organisées pour apprendre à identifier les coquillages ou les algues. L’ostréiculture existe aussi.

    DE PORT EN PORT...EN 44

    En définitive nous n’étions pas venus auparavant à Piriac-sur-Mer.

    Cela valait le détour et l‘arrêt avant que de revenir vers le « grand »port de Saint Nazaire par des voies plus directes.

    A conter plus tard...

    « DE PLAGE EN PLAGE...EN 44DE PORT EN PORT EN 44... SAINT-NAZAIRE. »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jojo
    Mercredi 27 Août 2014 à 11:41

    merci Patrick pour ces descriptifs de notre région,si je ne l'habitais pas,j'aurais follement envie d'y venir.


    à très bientôt pour d'autres découvertes....


     

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter