• ILS SONT DE RETOUR... LES INDIGNES !

    Ils ont fait vite, cette fois ci, très vite... bien trop vite... lamentablement vite...

    Il ne s’agit pas là des INDIGNÉS mais bien ceux qu’on ne peut qualifier que d’INDIGNES tant leur attitude irrespectueuse est honteuse juste après les évènements tragiques d’hier. D’où l’importance de l’ACCENT sur le E dans notre langue française...

    ILS  SONT DE RETOUR... LES INDIGNES !

    ( auteur Unsplash,  CC0 domaine public)

    Une fois encore, les terroristes ont frappé, cette fois en Belgique, à BRUXELLES, le 22 mars 2016.
    Les attentats ont été revendiqués par l’ « état islamique ».

    À ce jour, il est dénombré au moins 31 morts, 270 blessés dont de graves brûlés, tous des victimes innocentes, comme à Paris, Istanbul, Tunis ou ailleurs... dans le monde. Il y en a tant dont on parle plus ou moins.

    Ici c’est la Belgique, un pays ami, limitrophe au nôtre, un peu comme la France où, quand on habite dans le Nord, on y va aussi pour manger des frites, boire une bière ou se balader à la Panne... sans frontière et c’est bien.

    Ici ce sont des symboles qui ont été visés : La Belgique mais aussi tout ce que signifie sa capitale BRUXELLES, son aéroport international et le siège de la commission européenne où, à quelques centaines de mètres, les séides de DAESH ont assassiné et meurtri des dizaines d’innocents prenant le métro pour commencer une journée ordinaire...

    Bien sûr, il y a eu immédiatement tous les messages de solidarité qui sont venus pour apporter un soutien à la population belge meurtrie.
    Le président Français a énoncé le soutien et la compassion de la France et a appelé une nouvelle fois à l’unité contre les barbares et appelé à la vigilance, unité des français mais aussi unité de l’Europe et de ses dirigeants. Et dans ce domaine il y a fort à faire encore.

    ILS  SONT DE RETOUR... LES INDIGNES !

    (montage Patrick Patte d'après image de Peggy_Marco, CC0 domaine public)

    MAIS LES CHOSES ONT BIEN CHANGE AU NIVEAU DE L’UNITE NATIONALE DES POLITIQUES FRANÇAIS.

    Il n’y a pas que les terroristes qui ont frappé : il y a aussi, hélas, les politiciens sans vergogne...*

    Alors que lors des évènements précédents, il y avait eu cette compassion unanime, une certaine unité tout au moins un certain temps, celui nécessaire qui respecte les victimes, le deuil des familles et des proches, ceux qui sont entre la vie et la mort ou gravement blessés...

    Cela a changé non pas de la part de la population française qui reste « CHARLIE » mais bien de la part de certains de ceux qui prétendent les représenter aujourd’hui ou demain.

    Nombre de responsables politiques de toutes tendances ont apporté leur soutien dans un esprit d’unité et de manière digne dans leurs propos. Je ne les cite pas car ils sont heureusement très nombreux.

    Mais d’autres n’ont pas pu résister, dans leurs déclarations, à utiliser les évènements en oubliant le respect dû aux victimes et à leur familles au profit de leurs basses préoccupations électoralistes.

     

    INDIGNE !

    ILS  SONT DE RETOUR... LES INDIGNES !

    ( auteur Peggy_Marco, CC0 domaine public)

     

    LES DECLARATIONS DE CES INDIGNES :

    Du côté de la « majorité »

    Le président des députés PS Bruno Le Roux : "Attentats terroristes et protection de notre pays, la droite sénatoriale qui bloque la révision constitutionnelle est irresponsable".

    Cela me semble très nettement dépassé. D’autant qu’inscrire l’état d’urgence et la déchéance de nationalité dans la constitution ne sert à rien...selon moi.

    Il a été vertement remis en place par certains de ses collègues. Tant mieux.

    Du côté de LR :

    Daniel Fasquelle, député du Pas-de-Calais accuse les députés socialistes d’«irresponsables» d’avoir fait «perdre trop de temps sur la déchéance de nationalité pour faire oublier la vraie question des moyens mis en œuvre pour assurer la sécurité des Français».

    Nicolas Sarkozy, président des Républicains (LR): "Je veux exprimer ma solidarité et rappeler tout mon soutien aux autorités gouvernementales belges qui font face à une attaque coordonnée d'une grande ampleur. Mes pensées vont aux victimes, à leurs proches et à leurs familles. Après la France, la Belgique est directement ciblée. Nos démocraties doivent faire face à une menace intérieure et extérieure qui n'a jamais été si élevée. Dans ces circonstances tragiques, nos dispositifs de sécurité doivent être adaptés et nos partenariats de renseignement renforcés. C'est un impératif absolu".

    Pourquoi n’a-t-il pas commencé à le faire quand il était au pouvoir ? La menace islamiste était déjà très présente, non ?

    Le président de LR ne peut s’empêcher d’être en campagne au mépris de toute retenue devant ces évènements tragiques... se posant une fois de plus en donneur de leçon, lui qui a supprimé des milliers de postes dans les forces de sécurité durant son quinquennat ** et réformé de manière peu efficace nos services de renseignements.

    Ce qui est critiquable c’est moins le fait qu’il se soit trompé, ça peut arriver, mais c’est qu’il puisse, après avoir à l’évidence affaibli nos potentiels de sécurité, donner des leçons surtout pour les utiliser à des fins électoralistes juste après des évènements aussi tragiques que ceux survenus, hier, à Bruxelles. 

    Au Front National :

    Marine Le Pen a certes exprimé sa solidarité mais a aussi demandé "la fermeture immédiate de la frontière franco-belge"... comme si cela allait changer quelque chose.

    N’importe quoi ! Une partie du texte de la déclaration pour en apprécier toute la finesse :

    Le FN "apporte son soutien aux Belges frappés très durement ce matin par la barbarie islamiste. Dans l'urgence, et pour la sécurité de tous, il est impératif de procéder à la fermeture immédiate de la frontière franco-belge, fermeture réelle et non pas fictive comme depuis plusieurs semaines, et au rétablissement de contrôles sur l'ensemble des frontières nationales de notre pays. La France n'est pas épargnée par les zones de non-droit du type de Molenbeek. Il faut dès aujourd'hui lancer une vaste opération de police pour investir l'ensemble de ces quartiers en marge de la République"

    On croirait déjà entendre le bruit des bottes sur les pavés et l’asphalte des banlieues... et ailleurs.

    Il est vrai que sa nièce Marion Maréchal Le Pen a affirmé récemment le 20 mars sur BFM TV : « avec le FN », sous-entendu au pouvoir, "il n'y aurait pas eu de 13-Novembre" « "La plupart de ceux qui ont frappé la France (...) auraient été derrière les barreaux".
    On est sauvé ! Ce n’est pas super women mais super Marion ou super FN. WOAHOU!!!

    On pourrait continuer dans la même veine avec Robert Menard : "Peu de chance que ce soit l'œuvre de militants néo nazis » "Attentats à Paris, à Bruxelles. Pas à Saint-Denis ni à Molenbeek. Comme c'est étrange…"

    Rappel : Saint-Denis a été frappé par un commando terroriste qui a fait un mort et une dizaine de blessés le 13 novembre . Molenbeek est une commune de Bruxelles.

    Sans commentaire...

     Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France: 

    "Les graves attentats survenus ce matin à Bruxelles sont une nouvelle tragédie pour l'Europe (...) Sans des mesures plus fortes, la France reste elle aussi largement menacée. Or, notre pays n'a toujours pas pris les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des Français" 

    Allons y de la propagande électorale : Avec moi, la France debout sera sauvée... OYEZ, OYEZ !!!

     

    ILS  SONT DE RETOUR... LES INDIGNES !

    (auteur geralt, CC0 domaine public)

    AYEZ DE LA DÉCENCE MESDAMES, MESDEMOISELLES ET MESSIEURS LES POLITICIENS...

    C'est le moins que puissent attendre de vous les citoyens de ce pays en ces tragiques circonstances.  Le reste... j'y reviendrai quand il faudra.

    C’est donc encore pire que la semaine qui a suivi le 13 novembre 2015 : Certains n’ont même pas attendu une heure pour se vautrer dans la fange politicienne électoraliste.

    Mon indignation reste la même ... ( voir http://quaiducitoyen.eklablog.fr/ayez-de-la-decence-mesdames-mesdemoiselles-messieurs-les-politiques-a119313238)

    Comme je le disais le 16 janvier 2016: 

    « Il faut poser les bonnes questions au bon moment et au bon endroit pour améliorer nos systèmes de prévention et d’action. Elles doivent bien sûr être examinées là où nécessaire mais pas sur la place publique mais au sein des structures faites pour cela ... » et arrêter d’utiliser a tout propos, publiquement des évènements tragiques pour se faire mousser. « Les faux débats pleins de sous-entendus partisans et politiciens à propos des « il aurait fallu faire autrement », « les moyens de prévoir ont-ils bien été mis en place, les forces de sécurité ont –elles agi au bon moment, de la bonne manière... (Etc.) » ne sont pas de mises actuellement car ils affaiblissent le travail mené par les forces de sécurité et nous fragilisent. »

    ( Voir http://quaiducitoyen.eklablog.fr/etat-de-l-urgence-a119819498)

      

    Patrick Patte 

     

     

    * vergogne: Pudeur, retenue, modestie. (Comment peux-tu, ma chère enfant, plaisanter avec ces choses sacrées? Tu as donc perdu toute vergogne? (Zola, Dr Pascal, 1893, p. 183) . Sans vergogne. Sans crainte, sans scrupule, sans pudeur, sans honte.

    **  Un rapport parlementaire de 2014  fait le bilan : "La police nationale a perdu près de 7000 agents réels entre la fin de l’année 2007 et la fin de l’année 2012. Dans le même temps, la gendarmerie a perdu 6790 postes". Le total s'élève donc à 13.000 pertes de postes. Pour être précis on peut dire qu’il y eu néanmoins la création de 2700 postes d'adjoints de sécurité dans la police). D’autre part, la réforme des services de renseignement, conduite par Nicolas Sarkozy en 2008, dont l’objectif était de rationaliser les services de renseignement du pays en fusionnant les renseignements généraux (RG) et le contre-espionnage (DST) pour former la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI devenue la DGSI). Cette rationalisation a mené, selon nombre d’experts du renseignement  “à la disparition du vaste réseau d’agents de terrain qui avait mis un demi-siècle à se constituer – et dont on aurait bien besoin aujourd’hui pour contenir la menace intérieure du djihadisme.”

    « LOI EL KHOMRI : LES JEUNES, LES CONS ET LES BULOTS VOUS SALUENT BIEN...PRESIDENTIELLES 2017 : UNE LOI QUI SAPE L'ÉGALITÉ DU TEMPS DE PAROLE 1 sur 2 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter