• GILETS JAUNES...

    Je ne retiendrai de la signification de la couleur «  JAUNE » arborée pour cette action que sa nuance vive et éclatante qui ma foi, s’il elle avait été choisie, pourrait signifier donc, comme en occident, qu’elle est l’insigne de « la gloire, de la sagesse et du bon conseil »...

    GILETS JAUNES:

    (PublicDomainPictures, CC0 domaine public)

    Gloire pour celles et ceux qui vont montrer qu’ils ne s’en laissent plus conter par un président aux théories et pratiques de gouvernance obsolètes.

    Sagesse et bon conseil que le dit président devrait prendre en compte pour modifier son   comportement technocratique hors sol et «redescendre vraiment sur terre » et pas comme il l’a faussement fait croire ces derniers jours dans son périple mémoriel en rencontrant des français (et pas les français) qu’il a écoutés...C'est lui qui le dit.

    Pour ma part, je résume l'action gouvernementale en matière de mise en place de la transition énergétique et écologique en quelques mots: FLOUE, HORS SOL, INJUSTE, INCOHÉRENTE, INADAPTÉE et BRUTALE.

    Je m'en explique.

    REVENONS À LA COULEUR JAUNE DU GILET

    Ceci pour le plaisir...

    Wikipédia nous dit aussi que « dans la théorie des humeurs galénique* », la bile jaune est celle de la colère... » ce qui pourrait aussi correspondre comme symbole de l’action qui va être menée d’autant que cette couleur a son origine dans le foie, dont les maladies donnent un teint jaunâtre. Et je pourrai même dire que la maladie ici diagnostiquée comme vecteur de la mauvaise humeur citoyenne est bien la « macronite aigüe » dont j’ai abondamment décrit les symptômes sur ce blog.( http://quaiducitoyen.eklablog.fr/humeur-de-debut-septembre-2018-la-macronite-poursuit-ses-ravages-a148455466

    Et puis, de toutes les couleurs, « le jaune est celle qui apporte à la vision la plus grande part de luminosité et porte en elle une telle brillance qu'elle est capable de frapper l'œil avec grande intensité » . Cela pourrait être le cas samedi prochain pour éclairer ceux qui nous gouvernent.

    Enfin, je relève que dans la psychologie des couleurs « le jaune représente en termes de besoins essentiels, le besoin de lumière et de clarté, le besoin d'avoir une individualité propre et une identité tout comme le besoin de réfléchir de pouvoir comprendre et d'analyser. »
    C’est sans doute la définition que je préfère.

    Revenons sur terre : Au delà des symboles, le gilet JAUNE a été choisi sans doute parce que chacune ou chacun en a un dans sa voiture.

    GILETS JAUNES:

    UN MOUVEMENT CITOYEN QUE CERTAINS VEULENT RÉCUPÉRER

    En tête de gondole, les partis de Dupond-Aignan et Marine Le Pen  qui ont fait des pieds et des mains pour être dans l’organisation après l’appel. Mais pas que...D'autres en profitent pour soutenir ce qu'hier ils contestaient... Je laisse à chacune et chacun le soin d'apprécier leurs commentaires.

    Une fin de non recevoir aux partis politiques a été clairement exprimé de la part notamment de celle qui est à l’origine de la pétition qui a recueilli au moment de la publication 853 890 signatures, Priscillia Ludosky,( https://www.change.org/p/pour-une-baisse-des-prix-%C3%A0-la-pompe-essence-diesel?fbclid=IwAR15P-qK9KEruJprJXLZ9cXQaY3OZMMcxs8v9XmUErwXQV4JcZllJQFFQBQ ) et Jacline Mouraud qui s’est exprimée dans une vidéo sur facebook qui a été vue plus de 6 millions de fois ! (https://www.facebook.com/jacline.H/videos/10218147874947841/ )

    Et c’est bien ainsi. Ce mouvement doit rester ce qu’il est.

    Cela n’empêchera pas  certains de mener des actions de récupérations mais il suffit de ne pas être dupe...

    DES MESSAGES CLAIRS MÊME SI DIVERSIFIÉS

    Les messages sont clairs :

    Il s’agit de contester la hausse des prix des carburants à la pompe en interpellant le gouvernement afin de comprendre à quoi sert l'argent collecté par les différentes taxes. En une année, le prix du diesel a augmenté de 23% et celui de l'essence de 14%. 

    EN BREF, LE GOUVERNEMENT DOIT RENDRE DES COMPTES...CLAIRS.

    GILETS JAUNES:

    (Pompe essence Azur, carburant de la société Desmarais frères, publicité de 1934, domaine public)

    Si on ajoute à cela l’augmentation du prix du gaz , des contrôles techniques renforcés, ... j il est clair que ça passe mal pour une grande partie de la population.

    Bien sûr, les motivations de ceux qui ont signé la pétition et participeront ou soutiennent le mouvement du samedi 17 novembre sont multiples.

    Il y a une multitude de raisons pour les citoyens de montrer qu’ils ne sont pas contents. Les prises de conscience sur la transition écologique et énergétique sont plus ou moins avancées. C’est normal car la situation et la réflexion de l’un n’est pas celle de l’autre.

    Le point commun est que cela révèle un profond malaise jusque là mal exprimé,  un ras le bol des décisions du président qui semble naviguer à vue dans la mélasse fiscale et les taxations qu’il met en place. Ceci ne veut pas dire qu'il ne sait pas où il veut aller et je suis sûr qu'il est convaincu du bien fondé de ce qu'il fait pour y arriver. Il a choisi son camp.

    Emmanuel Macron a aussi donné l’impression de mépriser un mouvement mêlant, selon ses propos, « un peu de tout et n’importe quoi »,  ce en quoi il se trompe.

    Je pense qu’il commence à s’en apercevoir puisqu’il tente aujourd’hui, à la va vite,  par le biais de son premier ministre d’annoncer des mesures soi disant compensatoires. 

    Mais cela est bien trop tard face à un mouvement qui s’exprimera dans trois jours.

    Le ras le bol est général que ce soit toujours les mêmes qui soient des "vaches à lait". Le ras bol est aussi celui des citoyens face aux brutalités dans le temps des mesures inadaptées à leurs vécus et annoncées par le gouvernement.

    GILETS JAUNES:

    (auteur OpenCliparts-Vectors, CC0 domaine public)

    BRUTALITÉ et MANQUE DE CLARTÉ

    La brutalité avec laquelle s’applique et s’appliquera une hausse inconsidérée des taxes sur le pétrole, que ce soit à la pompe ou dans les citernes des maisons est la marque de ce gouvernement : les ordonnances sur le droit du travail, les classes à 12 élèves sans consulter les professionnels qui balaient le travail en cours des enseignants, la suppression de postes dans le secondaire à la rentrée prochaine, la suppression doctrinaire des cotisations sociales au profit d’une fumeuse fiscalité basée sur la seule CGS, la baisse brutale du pouvoir d’achat sans compensation des retraités alors que l’on fait des cadeaux fiscaux aux plus nantis.... J’en passe et je ne mélange pas tout car pour Emmanuel Macron et son gouvernement tout cela est cohérent dans sa vision ultra libérale de la société française qu’il veut changer y compris en en détruisant les piliers essentiels actuels. ( Voir mes propos justifiés sur http://quaiducitoyen.eklablog.fr/la-casse-a-macron-sur-fond-de-jeu-de-bonneteau-2-sur-a148888860

    Emmanuel Macron continue de jouer au despote éclairé. La brutalité des mesures qu’ils assènent aux français, lui et son gouvernement, relève de la pure technocratie parisienne qui n’a pas de voiture à conduire pour se déplacer dans Paris ou utilise des véhicules que nous contribuables payons et qu’elle n’aura pas de mal à changer pour les rendre moins polluantes, n’ayant pas à les financer.

    Dans le même esprit d'ailleurs sont certains de ceux des plus aisés qui ne s'associent pas au mouvement des "gilets jaunes".

    LE DISCOURS SUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EST INAUDIBLE

    Ce qui est bien dommage. La majorité des Français n’ont pas le choix de leur mode de transport. Passer du diesel à l’essence ou à l’électrique voire l’hybride est hors de portée de leur budget.

    Le premier ministre vient d’annoncer des « gestes » pour un montant de 500 millions d’euros alors que l’augmentation les taxes va rapporter près 4 milliards. Que fait-on du reste ?

    On taxe avant de mettre en place des solutions.

    Si encore, le gouvernement avait un plan clair pour la transition écologique et l’énergie et présentait des arguments fiables qui montrent clairement à quoi va servir l’argent ponctionné et des solutions adaptées dans le temps pour que les citoyens puissent avoir le temps matériel de faire les efforts nécessaires...seulement il n’en est rien.

    GILETS JAUNES:

    (auteur kalhh, CC0 domaine public)

    UN PRÉSIDENT QUI RESTE ANCRÉ DANS SES CERTITUDES ERRONÉES

    Dans son interview télévisée du 14 novembre sur le porte-avions Charles de Gaulle le président de la république dit :

    « J’entends la colère, c’est un droit fondamental de notre société de pouvoir l’exprimer (…) Il faut le respecter et l’entendre... » Il entend mais ne change pas de position pour se mettre à la portée des problèmes concrets posés.

    « ...Ensuite je dis méfiance parce qu’il y a beaucoup de gens qui veulent récupérer ce mouvement, beaucoup de partis politiques. » C’est vrai. Et ceux-ci devraient se méfier d’une récupération qui ne les honorerait pas.

    « ...Il y a beaucoup de gens qui sont dans l’addition des colères et des blocages, cela ne fait pas un projet pour le pays. » Sans doute mais c’est l’expression que le projet d’Emmanuel Macron n’est pas à la hauteur de ce qu’il devrait être pour plus de justice sociale, une meilleure éducation, une baisse du chômage et un vrai plan pour une transition écologique digne de ce nom. Les cadeaux divers faits aux plus aisés et aux entreprises, une fiscalité en forme de jeu de bonneteau, tout cela ne fait pas un projet équilibré que les français attendent pour notre pays.

    LA CASSE À MACRON : SUR FOND DE JEU DE BONNETEAU - 1 SUR 2

    (Jérôme Bosch, L'Escamoteur. Domaine public)

    Le flou artistique continue donc de régner dans les perspectives comme si pouvoir avait la vérité et qu’il fallait le suivre les yeux fermés.

    Les mesurettes qui viennent d’être annoncées par le premier ministre relèvent de cet esprit et sont plus qu’insuffisantes et ne changeront rien à la brutalité des mesures financières que subiront les français comme l’augmentation des taxes au 1er janvier prochain mais pas que... car il faut y ajouter le reste comme l’augmentation des péages, des assurances, du prix du gaz, des contrôles techniques renforcés pour éliminer les véhicules....

    J’y reviendrai dans le détail.

    Les mesures sont ciblées sur les revenus les plus faibles ce qui est insuffisant car les taxes touchent aussi les autres ceux qui ne font pas partie des nantis: les classes moyennes par exemple...

    Quelle différence entre 2 500 euros ou même 4 000 euros de prime à l’achat d’un véhicule pour un ménage ou un célibataire qui a un faible revenu quand on connait le prix des voitures neuves ou même d’occasion ? Qui peut comme cela du jour au lendemain faire un crédit pour acheter un autre véhicule quand on aura déclaré au contrôle technique renforcé que l’auto ne peut plus rouler ? Veut-on encourager le surendettement ?

    GILETS JAUNES:

    (auteur geralt, domaine public)

    Le gouvernement est à côté de la plaque. Il le prouve, hélas, une fois de plus!

    Les mesures du gouvernement sont donc des « queues de cerises » en réponse à des préoccupations financières importantes pour les français  se chauffer, se déplacer, travailler et se nourrir , se loger...

    Ras le bol il y a, ras le bol restera.

    QUE SE PASSERA-T-IL LE 17 NOVEMBRE ?

    Nul ne peut le dire et c’est bien ce qui inquiète le gouvernement et le président de la République quoiqu’ils puissent affirmer.

    Ils verront peut-être que leurs décisions technocratiques ne sont pas à la hauteur de la situation réelle de ce que vivent les français et que la torpeur dans lequel ont été plongé certains n’est plus à l’ordre du jour. Peut-être se réveillent-ils ?
    Sans doute comme le font savoir les autorités gouvernementales il faut que des « autorisations » soient demandées pour manifester. Pas sûr que cela se fasse partout. Il semble que ce mouvement prendra des formes diverses ici et là en fonction de celles et ceux qui manifesteront. C’est bien ce qui fait peur au gouvernement car le contrôle sera difficile...

    Les manifestations ne seront pas encadrées cette fois ci par les organisations syndicales et politiques.

    Il y a sans doute des risques de dérives.

    Elles ne sont pas souhaitables.

    Personne ne peut dire ce qui sera décidé le soir du samedi 17 par les participants : poursuivre ou pas. Dans quelles conditions ?

    Le ministre de l’intérieur met en garde.

    Je crois que, comme moi, nombre de nos concitoyens sont conscients que nous devons toutes et tous faire des efforts accompagner la transition écologique pour l’avenir de nos enfants et la sauvegarde de la planète mais pas dans les conditions dictées par un président et un gouvernement dont le seul projet qui apparaît est celui de la brutalité des taxes, des injustices fiscales diverses, le manque total de transparence sur les produits des augmentations, un plan de transition confus qui ne prend pas en compte la situation financière des français, des mesures injustement inadaptées... j’en passe. ( Voir en détail http://quaiducitoyen.eklablog.fr/comme-hollande-macron-joue-au-poker-avec-l-argent-public-1-sur-2-a144741706   )

    Ce sont eux responsables de la grogne.

    LA CASSE A MACRON : LES AIDES SOCIALES

    Il faut espérer qu’il n’y aura pas de déraillements ou débordements... En tout cas, s’il y a des dérives, j’estime que le pouvoir en aura la responsabilité pour une très grande part...

    La suite après le 17... pour savoir si le mouvement a réussi et quelle sera l'attitude de ceux qui essayent de nous gouverner.

     

    * de Claude Galien, considéré comme le dernier des grands médecins créateurs de l'Antiquité gréco-romaine et avec Hippocrate, un des principaux fondateurs des grands principes de base sur lesquels repose la médecine européenne.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_humeurs   et   https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Galien

    GILETS JAUNES:

    (Claude Galien Gravure par Georg Paul Busch, domaine public)

    « BALADE DANS LE LOIR ET CHER (4) : MONTRESOR (dans l'Indre et Loire)GILETS JAUNES : UN MOUVEMENT EN QUÊTE DE COHÉRENCE »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter