• EMMANUEL MACRON ET SON MIROIR AUX ALOUETTES

    Il n’y a pas que les politiques qui sont des girouettes. Une partie des français le sont aussi.

    Ou alors comment expliquer ces sondages qu’on voit fleurir comme celui-ci :

    « 60% des Français espèrent une majorité à l'Assemblée nationale pour LREM. »

    Si cela s’avère vrai, c’est à désespérer de ce qu’est la conviction de certains électeurs quand Emmanuel MACRON est porté au deuxième tour avec un vote d’adhésion qui ne lui été acquis qu'avec au maximum 23,75 % des suffrages exprimés soit 8 433 346 voix qui représentent 18,21% des électeurs inscrits.

    Mais laissons à chacun ses responsabilités...

    EMMANUEL MACRON ET SON MIROIR AUX ALOUETTES

     (auteur tpsdave, CC0 domaine public)

    La question que je me pose : Qu’a fait Emmanuel Macron depuis qu’il a été élu président pour ainsi faire changer une partie les votes de la présidentielle en sa faveur si ces sondages s’avèrent retranscrire éventuellement la réalité?

    A mon sens rien de bien essentiel si ce n’est de poursuivre dans la continuité de sa politique de communication, par ailleurs excellente, le soir de son élection.

    Pour le reste son programme est le même. Il n’a pas voulu le modifier pour tenir compte des électeurs qui ont voté contre Marine Le Pen au deuxième tour mais n’ont pas adhéré à son projet.

    Ses annonces de premières mesures ou celles de ses ministres sont incomplètes ou floues et sont bien faites pour essayer de séduire l’électeur quitte à faire oublier l’ensemble de son projet et ses détails, campagne électorale oblige.

    Avoir la connaissance de ces détails permet de voir ce qui se cache derrière l’opération séduction et le vernis éclatant bien appliqué des « mesures phares » relayés par nombre de médias et destiné à éblouir l’électeur.

    EMMANUEL MACRON ET SON MIROIR AUX ALOUETTES

    (auteur kai Stachowiak, CC0 domaine public)

    L’INSTALLATION DANS LA FONCTION

    L’installation d’Emmanuel Macron dans ses fonctions présidentielles fut un spectacle politique.

    Comme je le disais récemment, ce fut « une vaste opération de communication appuyée par une « belle cérémonie » de prise de pouvoirs du nouveau Président qui a mis avec habilité, force et conviction tous les habits de la Vème république y compris pour se déplacer dans un command-car de l’armée à défaut d’un uniforme de général des armées comme pouvait le porter de Gaulle.  

    Il faut dire qu’il est bien aidé par certains médias qui en font la pub en continu n’ayant de cesse que de vanter les mérites du nouveau président qui apparaît chaque jour sur tous les fronts.

    La macron mania ?

    LE GOUVERNEMENT « DE DROITE ET DE GAUCHE »

    La nomination bien orchestrée du premier ministre et de son gouvernement : « Il complète le show avec la nomination d’un gouvernement dont la première mission est de gagner les législatives aidé en cela par une composition ajustée voulant faire croire à un équilibre politique Gauche, centre, droite destiné à semer le trouble parmi les électeurs et à créer dans le même temps un certain désarroi dans la classe politique de droite dont une partie essaye de se resituer.

    En réalité il n’y a pas d’équilibre puisque que la gauche des électeurs n’est pas représentée dans son gouvernement. » : http://quaiducitoyen.eklablog.fr/gouvernement-edouard-philippe-ni-moule-ni-poisson-a130218990

    Je l’ai déjà dit, c’est une imposture ou une mystification, au choix.

    EMMANUEL MACRON ET SON MIROIR AUX ALOUETTES

    (auteur geralt,CC0 domaine public)

    LE PRÉSIDENT DE LA FRANCE A L’EXTÉRIEUR

    Une communication bien organisée sur ses déplacements extérieurs pour servir son image auprès des français en cette période de campagne pour les législatives :

    - La visite à Angela MERKEL, la rencontre avec la première ministre britannique pour l’Europe. Rien de nouveau ni de concret pour le moment. Une prise de contact comme l’ont fait avant lui Sarkozy et Hollande.

    - LE G7 : la poignée de mains avec Trump qui n’a pas empêché celui -ci quelques jours après de dénoncer la signature des Etats Unis vis à vis des accords de Paris sur le Climat. Le « pragmatisme » du Président des Etats Unis comme le disait le Président français n’ pas empêché le chef de la Maison Blanche de faire un pied de nez à Macron et aux européens.

    - La Réception de Vladimir Poutine à Versailles est peut-être la seule avancée que je retiendrai de notable dans l’ensemble de ce qu’a fait le Président MACRON.

    Pour le reste...

    LES CANDIDATS «NOUVEAUX » ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE

    Résolu à constituer une majorité législative qui ne s’opposera pas à ses décisions, il a des « candidats partout », « ... des femmes et des hommes qui viennent de la société civile et qui seront des primo-accédants à la vie politique».

    Une belle promesse qui peut sembler alléchante mais qui n’est pas tout à fait conforme à la PUB !

    Selon LREM, plus 50% des candidats seraient issus de la société civile.

    Un certain nombre de sources convergent pour contredire ces affirmations.

    Aujourd’hui, La République en marche présente 528 candidats, et le mouvement réserve 49 circonscriptions aux candidats Macron-compatibles issus du Parti Socialiste, des Républicains et de leurs alliés.

    Sur les 528 candidats directement investis par La République en marche, il y a en réalité

    39.69% candidats issus de la société civile et non 52% comme annoncé selon le site « tambouille électorale » :

    « Nous obtenons ce chiffre si, contrairement à La République en marche, nous n’incluons pas dans nos calculs les conseillers ministériels, les collaborateurs d’élus et les élus locaux. »

    (Site https://tambouille-electorale.fr/categories/7)

    Pour en revenir aux 39.69% de candidats issus de la société civile il est constaté qu’il y a 51,97% de cadres, 24,89 % de chefs d’entreprise, 10,04% d’avocats ou médecins, 3% d’employés, aucun ouvrier et 1 demandeur d’emploi.

    Le magazine Marianne a identifié 17 personnalités qualifiées de lobbyistes qui pourraient être élus comme députés et le site montre qu’il y a nombre de candidats LREM dont le rattachement au plus haut sommet des entreprises est absolument flagrant. (https://quisontlescandidatsmacron.wordpress.com/category/les-affaires-en-marche/)

    Cela est confirmé par le magazine Marianne qui s’est attaché à regarder de près les CV des candidats : « Dans la "dream team" macroniste, on retrouve pas moins de 67 cadres d'entreprise, comme Amélie de Montchalin, responsable de la prospective chez Axa, dans

    l'Essonne, ou Philippe Latombe, responsable du contentieux au Crédit Agricole Vendée. 43 d'entre eux sont entrepreneurs, tel David Simmonet, PDG du groupe chimique Axyntis, dans le Loiret ou Adrien Taquet, fondateur de l'agence publicitaire Jésus et Gabriel, dans les Hauts-de-Seine. » (https://www.marianne.net/politique/portrait-robot-epluche-les-profils-de-la-france-linkedin-promue-par-macron-aux)

    EMMANUEL MACRON ET SON MIROIR AUX ALOUETTES

    (auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

    Les autres sont des recyclés de divers partis :

    « Ils ont déjà un mandat, élus sous une étiquette de parti traditionnel : PS, LR, Modem, UDI, PRG. Ou alors ils gravitent dans les milieux politiques : dans les mairies, les communautés d’agglomération, les conseils régionaux, départementaux, les assemblées nationale et sénatoriale, les cabinets ministériels et la Présidence de la République. Certains depuis de longues années puisqu’ils ont connu Chirac, ont travaillé avec Strauss Kahn... »

    https://quisontlescandidatsmacron.wordpress.com/category/les-recycles/page/4/

    Le site des « décodeurs » du Monde analyse aussi la composition des candidats d’ « En marche » : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/06/06/qui-sont-les-candidats-de-la-republique-en-marche-l-enquete-du-monde_5139646_4355770.html

    A chacun d’apprécier le contenu des informations de ces sites qui rapportent nombre de faits et situations troublantes.

    Il est sûr que tous ces candidats seront les « godillots » d’un régime présidentiel renforcé s’il a la majorité puisque chacune et chacun s’est engagé à «soutenir le plan de transformation et à signer le contrat avec la nation».

    Il entend ainsi rassembler les «progressistes», qu'ils soient de droite ou de gauche.

    Il veut faire « neuf ».

    En réalité, il se situe en droite ligne de ce qu’a fait Hollande dont il a lancé la politique économique. Rappelons simplement qu’il a été secrétaire général adjoint de la présidence de la République (en 2012-2014), puis ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique (en 2014-2016). Il continue l’œuvre commencée notamment avec la loi El Khomri qu’il va développer, le CICE qu’il va pérenniser...

    Ce n’est pas le candidat de la nouveauté mais bien de la continuation d’une politique du « progressisme » à la sauce libérale comme celles de ses mentors Alain Minc, Jacques Attali   ou autres conseillers économistes comme Jean Pisani-Ferry qui a été un des maîtres d’œuvre de son programme.

    Pour le renouveau donc il repassera...

    Son rassemblement de «celles et ceux qui croient au progrès, à la transformation radicale» pour s’opposer à «celles et ceux qui ne veulent pas ces changements ou prônent le repli » est un leurre destiné à illusionner le « bon peuple » sur le fait qu’il va ainsi faire disparaître le clivage gauche –droite, source de tous les mots de la France.

    En réalité tout cela n’est que fadaise comme je l’explique au moment de la nomination du premier ministre : http://quaiducitoyen.eklablog.fr/edouard-philippe-premier-ministre-a-droite-droite-a130172020 .

    C’est pourquoi, il m’apparaît essentiel de passer en revue les annonces et mesures faites durant cette campagne électorale pour démontrer que ce ne sont que les reflets brillants et attirants d’un miroir aux alouettes* pour électeur en mal d’espoirs pour son pays et lui-même.

    A chacun de regarder ou non les détails...

    A suivre donc... pour passer en revue les éclats de ce miroir...

    EMMANUEL MACRON ET SON MIROIR AUX ALOUETTES

    (auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

     

    * Miroir aux alouettes : Expression qui désigne une technique de chasse. Cette technique est expliquée dans le Dictionnaire de Furetière (1690) « Miroir. Terme d’Oiselier. Morceau de bois taillé en arc avec plusieurs entailles où sont de petits miroirs collés. Ce morceau de bois est soutenu d’une cheville, au milieu de laquelle il y a un trou pour mettre une ficelle afin de faire tourner ce miroir qu’on fiche en terre, au milieu de deux rets qu’on lève, & qu’on fait tomber sur l’autre quand les alouettes qui viennent le mirer volent assez bas pour y être enveloppées. Prendre des alouettes au miroir. (Source Wiktionnaire)

    « LES ORDONNANCES MACRON... HARO SUR LES TRAVAILLEURS?EMMANUEL MACRON ET SON MIROIR AUX ALOUETTES - 2 sur 3 »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter