• Traité d’Erreurs européennes

    TITRE I * : ERREUR DE LA RATIFICATION

     Traité d’Erreurs européennes Les socialistes  ont voté en majorité  le traité européen ce   9 octobre  à l’assemblée nationale.

    477 voix pour, 70 contre et 21 abstentions,               9 députés n'ont pas pris part au  vote .

    Groupe des socialistes et apparentés : 264 ont voté pour, 20 contre   et 9 se sont abstenus.

    A l'UMP, 167 députés ont voté pour, 17 contre et 6 se sont abstenus.

    Au Front de gauche : 8 contre, 1 pour, 1  abstention.  Chez Europe Ecologie les Verts : 12  contre,  3 pour,2 abstentions . Les 12 radicaux de gauche ont voté pour.         (Photo auteurMbzt  licence: créativecommons2.0  )  

    TITRE II *  : ERREUR DE STRATEGIE, ERREUR DE PERCEPTION DEMOCRATIQUE

    Le président de la république a beau dire « que la gauche s'est réunie pour voter ce traité et qu'elle n'aurait pas eu besoin des voix de la droite pour le faire adopter», il n’y a vraiment pas de quoi en être fier pour les raisons que j’ai exprimées dans mon article précédent. Je n’y reviendrai pas.   ( http://quaiducitoyen.eklablog.fr/non-au-futur-traite-budgetaire-europeen-a57451641

    Il a même ajouté «il est bon et bien que la droite, l'opposition, une large partie d'entre elle, ait également voté ce traité».

    Ce vote de la droite confirme bien, hélas,  que c’est le même traité que celui proposé par Nicolas Sarkozy dans les derniers mois de sa présidence.

    La vigilance  sera donc de mise pour la suite des évènements et François Hollande devra vite prouver que l’Europe va changer  et qu’il n’a pas fait l’erreur du siècle en ne résistant pas à l’Allemagne.

     Je ne pense pas comme le dit François Hollande que «Cette majorité ample donnera à la France une capacité supplémentaire de faire entendre sa voix» mais que ce vote au contraire indiquera que nous nous rallions à ce qui se fait actuellement, que l’on accepte la prédominance d’une idéologie  économique qui non seulement condamne le progrès social mais l’amène vers une régression.

    Le traité eut dû faire l’objet d’un référendum qui aurait permis au peuple de donner son avis, d’ouvrir le débat plutôt que de le confiner aux « élites » politiques , experts et « experts soi-disant ». Qu’elle qu’en eût été le résultat, le président aurait eu avec lui le poids de l’avis du peuple pour agir dans le bon sens.  

     TITRE III * : ERREUR DE CROISSANCE

     Pour l’instant l’Europe est une Europe de l’argent, des  intérêts financiers. Aucune mesure n’est prise pour l’amélioration du sort des peuples bien au contraire: la santé, le logement, les  services sociaux, l’éducation…  régressent. La pauvreté s’installe et augmente. Ce ne sont  pas les 120 milliards du pacte de croissance qui permettront, d’avancer vers celle-ci.  120 milliards, c’est  ridicule. Ça ne représente même pas 1% du produit  Intérieur européen !    

     Les français n’accepteront pas une austérité rampante qui pourrait s’installer et qui ne va pas relancer la croissance. 

     TITRE IV * : ERREUR DE REMEDES

    Selon l'organisme Eurostat, en juillet, il y avait 18 millions de chômeurs dans la zone euro et le taux de chômage atteignait 11,3% de la population active.

    Quelles mesures prend l’Europe pour lutter contre ce chômage ?  

    On continue simplement  à imposer aux pays touché par la crise un dictat de la finance « reine »,   des politiques d'austérité drastiques qui ne sont pas des remèdes mais de mauvais médicaments inutiles et dangereux pour les pays qui au contraire ont besoin de se relever et de relever leur emploi : on voudrait tuer les malades qu’on ne s’y prendrait pas autrement !

    Qu’on arrête de laisser les technocrates faire ce qu’ils veulent sans contrôle. La signature du traité va leur donner encore plus de poids (notamment la commission européenne) pour mettre en place des mesures coercitives, stériles et inadaptées pour les pays en difficulté alors que les vraies mesures notamment celles pour une union européenne digne de ce nom, ne sont pas prises.

    Mais peut - être est-ce comme cela qu’on veut contrôler les peuples : par la peur de l’avenir… A creuser aussi…Ça peut être explosif !

     TITRE V * : DISPOSITIONS GÉNÉRALES ET FINALES

     Il est donc urgent   de rassembler l’Europe pour  mettre en place les outils pour casser la prédominance des marchés financiers et spéculatifs, mettre de l’ordre dans le fonctionnement démocratique de la communauté européenne, revoir  nos taxes aux frontières pour l’importation de certains produits, lancer les grands travaux porteurs d’emplois dont on a besoin.  Il faut tout de suite changer le statut de la Banque centrale européenne et casser la spéculation sur la dette des états.

     Je souhaite sincèrement que de tout ce que j’ai énoncé précédemment dans les titres II, III et IV , le président  François Hollande nous en apporte la contradiction et réussisse à faire changer l’EUROPE et sa gouvernance.

     Ça urge depuis le temps qu’on nous mène en bateau -  radeau - « libéralo financier »!  

      Traité d’Erreurs européennes

      (Le Radeau de la Méduse  de Théodore Géricault, auteur: Musée critique de la Sorbonne, domaine public)   

        Ecrit , lu et adopté  par moi-même

    Patrick PATTE, citoyen français mais européen.

     

    *Le Traité européen est composé de cinq parties appelées TITRES.   D’où l’utilisation de cette forme  peu ordinaire. Un simple clin d’œil.

    « François Hollande a lancé la refondation de l’EcoleVincent PEILLON devant le Conseil supérieur de l’Education »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter