• MESURES MACRON : DES MIETTES POUR LES « GUEUX » - 1 sur 2

    ...qui vont nous conduire tôt ou tard dans le mur de la révolte.

    A la suite des annonces d’Emmanuel MACRON pour tenter de faire baisser la pression du mouvement des Gilets Jaunes, quand j’entends nombre de journalistes de certains médias se gargariser de la formule « Macron a amorcé un tournant social » et de défendre les mesures annoncées comme si elles étaient à même de résoudre la crise des français dans « la gêne » économique, je me pose nombre de questions quant à la capacité d’analyse de ces médias et de leurs experts ou journalistes. Et si ce n’est pas leur capacité d’analyse qui est en cause alors ils n’ont rien analysé et sont de toute évidence de parti pris quand ils clament qu’Emmanuel Macron a fait des propositions qu’ils qualifient de « fortes ».

    LES BUZZ QUI GACHENT L’INFO...

    UN MANQUE FLAGRANT DE VRAIES ÉCHANGES DANS CERTAINS MÉDIAS

    Je parle bien ici de certains journalistes et de certains médias, pas tous donc. Et cela n’a rien à voir avec l’expression des opinions qui heureusement divergent et se confrontent. Il ne me gêne pas de les entendre et de les confronter. Ce qui me gêne c’est l’approximation, les affirmations sans autre critère qu’un parti pris systématique , les tribunaux médiatiques qui rassemblent une majorité d’experts ou de journalistes voire de représentants de la majorité autour d’un gilet jaune qui doit affronter le feu roulant de questions orientées à la place d'’un échange équilibré de points de vue.

    En tout cas c’est mon impression.

    Peut-être est-elle partisane mais il n’est pas difficile de contrôler...ou pas... mes dires en reprenant quelques émissions diffusées sur les écrans et les ondes. Cela s’appelle le miracle du « replay ».

    Car, par exemple, pourquoi, quant au financement des mesures, on n’entend de la part des mêmes médias aucune analyse contradictoire sur les moyens pour ce faire et que l’on met toujours en avant qu’il faudra faire des économies sur les dépenses publiques...en écho aux propos des ministres et des députés LREM ? Cela ne me semble pas normal quel que soit l’opinion qu’on peut avoir sur le sujet.

    Il existe pourtant d’autres multiples solutions qu’on effleure à peine et qu’on abandonne très vite face à l’argument majeur de la dette ou du dépassement des 3% européens...

    Si ces mesures étaient si « fortes » pourquoi il y a t-il eu, ce samedi, un acte 5 du mouvement qui même s’il semble faire une pause pour reprendre du souffle, peut déjà augurer qu’il y aura d’autres actes.

    En aucun cas les annonces d’Emmanuel MACRON ne sont le signe d’un tournant social mais bien plutôt une continuation de la politique qu’il a menée jusqu’ici, faisant juste quelques aménagements pour tenter de calmer la bronca populaire à son encontre. Ses ministres disent même que le rythme des réformes va s’accélérer... C’est tout dire.

    Cela va mener la France... droit dans le mur.

    MESURES MACRON : DES MIETTES POUR LES « GUEUX » - 1 sur 2


    Et je pense qu’on peut craindre le pire pour l’avenir quand, après les fêtes, se fera le réveil de tous les malmenés de cette politique et de ces réformes .

    LES CLASSES MOYENNES, les RETRAITES ET LES FONCTIONNAIRES

    Ils continueront à subir les injustices fiscales d’Emmanuel Macron.

    Ceux des RETRAITÉS qui ont une pension supérieure à 2000 euros continueront de payer plein pot la hausse de la CSG, ceux en dessous de 200O euros n’auront rien de plus que l’année 2018 ou 2017 et subiront avec les autres la baisse DU POUVOIR D’ACHAT générée par le blocage de la hausse des pensions à 0,3% alors que l’inflation sera de l’ordre du 1,8 à 2%.

    PERTE POUR TOUS  EN 2019 : 1,7% jusque 2000 euros, au moins 4% pour les autres.

    Quant aux retraités les plus pauvres ( 1 216 000 ) aucun geste : la réponse est donc de se contenter de sa maigre pension ou pour 500 000 d’entre eux du minimum vieillesse  un revenu de 777 euros par mois (en 2012) pour une personne seule, et 1207 euros pour un couple. (Mes propos sur http://quaiducitoyen.eklablog.fr/haro-sur-les-retraites-suite-a154756642 )

    Le racket entamé depuis plusieurs années s’amplifie.

    Pour les fonctionnaires : Rien. Le sénat vient de repousser la compensation de la hausse de la CSG, pas de prime défiscalisée,...

    Pas sûr que tous ces gens soient satisfaits des soi-disant annonces d’un soi-disant « tournant » ou « virage social  ».

    On les laisse plutôt tourner en rond ou à l’arrêt dans le virage...

    Quant aux autres citoyens qui auraient pu se laisser abuser par les annonces sur le SMIC par exemple, on apprend dans le journal le « Parisien » que la fausse hausse du SMIC promise par Emmanuel Macron ( qui n’est en réalité qu’une manipulation http://quaiducitoyen.eklablog.fr/10-decembre-2018-intervention-decevante-d-emmanuel-macron-2-sur-2-a155228670 ) serait donc repoussée de janvier à juin... Rien d’étonnant pour une mesure qui semble improvisée et dont la mise en œuvre sera complexe...

    Ça ferait beaucoup de monde bloqué dans le virage qu’on retrouvera peut-être en renfort sur les ROND POINTS...

    Les aumônes pour les "GUEUX" pourraient bien avoir l'effet contraire de ce qui était escompté par le pouvoir.

    MESURES MACRON : DES MIETTES POUR LES « GUEUX » - 1 sur 2

    (auteur Christopher Smart  - 1771, Domaine public)

     

    « 10 DÉCEMBRE 2018 : INTERVENTION DÉCEVANTE D’EMMANUEL MACRON - 2 sur 2MESURES MACRON : DES MIETTES POUR LES « GUEUX » - 2 sur 2 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter