• LE FUTUR TRAITE BUDGETAIRE EUROPEEN EN QUESTION


    J’apprends comme chacun qu’Europe Ecologie Les Verts (EELV) se prononce contre le traité budgétaire européen.
    Je trouve sain qu’un parti lié au gouvernement de la France et qui fait partie de la majorité s’exprime clairement sur un sujet aussi important qui engage l’avenir de la France et de l’Europe.

    Je trouve aussi normal et sain qu’il y ait des députés du Parti Socialiste qui expriment aussi qu’ils ne sont pas favorables à ce traité.

    Au moins, nous n’avons pas affaire à des « godillots »qui votent sans discuter parce que c’est proposé par le président de la république et le gouvernement.
    Certains politiques notamment de l'opposition s’expriment en disant que les ministres issus d’EELV doivent démissionner du gouvernement parce que la position des Verts entache la solidarité gouvernementale.

    Pourquoi ?

    Cela voudrait dire qu’à chaque fois qu’un ministre dont le parti n’est pas d’accord avec ses collègues doit partir. On va assister à une instabilité gouvernementale sévère. Je rappelle que gouverner c’est agir. Quand on est ministre, on est là pour travailler et pas seulement sur le traité budgétaire européen mais aussi sur les autres problèmes qui concernent les français dans la vie de tous les jours et il y a du travail vu l’état dans lequel  le gouvernement précédent  de monsieur Fillon a laissé la France. 

                                                          (auteur image San José, 18 juin 2006,GNU Free Documentation License, Version 1.2 )

    LE FUTUR TRAITE BUDGETAIRE EUROPEEN EN QUESTION La solidarité gouvernementale n’a toujours été qu’un prétexte pour étouffer les divergences de points de vue. De toute façon le débat doit avoir lieu et c’est le parlement qui tranchera puisque telle est la procédure choisie. Alors connaître l’avis des uns et des autres ne fait que renforcer la démocratie. Et dans ce cas, pourquoi ne pas demander aux ministres PS qui ne sont pas d’accord avec le traité de démissionner ? …

    J’espère que les médias participeront aux explications et arrêteront de donner  la priorité aux « buzz » du style « les verts doivent  ou non démissionner ».  Personnellement,  je n’en ai rien à faire. C’est très superficiel et stérile du point de vue de l’information.
    Ce qui compte c’est le sujet même des désaccords.  Il est sûr que ce qui renforcerait la démocratie ce serait de faire un effort supplémentaire pour informer les français sur ce fameux traité et qu’il puisse y avoir un référendum sur le sujet. Ce n’est hélas pas la voie qui a été choisie.

    Je poursuis donc ma quête de l’information sur les conséquences de ce traité qui en première lecture ne me convient pas.

    J’y reviendrai…

    « Et on remet deux thunes dans le bastringue...Je m'en bats l'oeil... »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter