• LA LAÏCITÉ N'EST PAS NÉGOCIABLE!!!

    « Il faut développer les établissements scolaires privés sous contrat".

    C’est une des mesures préconisées par le groupe de travail " cohésion sociale" du parti socialiste dans un rapport, publié le 15 janvier 2015, à propos de l'organisation de la place de l'Islam en France.

    J’y reviens car cette mesure semble vouloir être reprise par le ministre de l'intérieur.

    Ce serait particulièrement grave pour la laïcité et la cohésion sociale.

    VA-T- ON CONTINUER  DE TRAHIR LES CITOYENS ET LA LAÏCITÉ ?

    (Constitution de la Ve République (4 octobre 1958) la page de signatures - Archives Nationales - AE-I-29 bis n ° 19, domaine public)

    PREMIER RAPPEL CITOYEN 

    C’est d’abord celui du contenu des deux premiers articles de la loi de 1905 :

    Article 1

    La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.

     Article 2

    La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.

    Ce premier rappel est à mettre en concordance avec les engagements de François hollande candidat à la présidence de la république française lors de son discours du Bourget le 22 janvier 2012 :

    « Présider la République, c’est se dévouer à l’intérêt général, dont toute décision doit procéder. (...)

    Présider la République, c’est préserver l’Etat, sa neutralité, son intégrité, face aux puissances d’argent, face aux clientèles, face au communautarisme. Présider la République, c’est être viscéralement attaché à la laïcité, car c’est une valeur qui libère et qui protège. Et c’est pourquoi j’inscrirai la loi de 1905, celle qui sépare les Eglises de l’Etat, dans la Constitution. »(...) « Je crois que le meilleur est possible, qu’un peuple réuni autour d’un projet commun construit sa propre histoire. Je suis convaincu que les Français attendent aujourd’hui une direction forte, un rassemblement sur l’essentiel, et surtout de la part de celui qui doit les conduire, une considération, un apaisement, un respect, une confiance. »(...)

    Confiance est un terme fondamental.

    Si François Hollande laisse faire cette trahison qui vise à favoriser une fois encore le développement l’école privée, il se placera lui même en position d’être jugé comme le président qui aura porté le coup fatal à l’école publique, pilier de la laïcité de la république. Cela voudra dire qu’il préfère agir pour gagner un électorat, celui des musulmans, pour la prochaine élection présidentielle, ceci sous le prétexte fallacieux d’une « fausse cohésion sociale » sous couvert d’une laïcité dénaturée qualifiée « d’ouverte ou d’inclusion » qui est la porte ouverte au communautarisme.

    La confiance sera définitivement perdue.

    Je rappelle que la liberté de conscience ne semble pas être garantie aux citoyens des départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle puisque des cultes y sont reconnus par l’Etat dans le cadre du Concordat de 1801 qui n’a plus lieu d’être depuis des décennies. L’Etat finance chaque année à hauteur de 58 millions d’euros sur fond public la rémunération de religieux sans compter les investissements pour des lieux de culte. L’unité et l’indivisibilité de la République s’en trouvent atteintes.

    Je rappelle que les citoyens ne sont pas tous, loin de là des croyants, y compris en Alsace Moselle, mais qu’un grand nombre d’entre eux sont agnostiques et athées.

    Cela aurait dû être un devoir pour un Président de la République qui dit défendre la Laïcité que d‘abroger le concordat - en prenant les précautions nécessaires par un étalement dans le temps du règlement des problèmes humains et sociaux que cela aurait occasionnés - et d’inscrire comme il l’a promis, la loi de 1905 dans la constitution.

    Il a encore deux années pour le faire.

    VA-T- ON CONTINUER  DE TRAHIR LES CITOYENS ET LA LAÏCITÉ ?

    (image François Gérard - Signature du Concordat entre la France et le Saint-Siège, le 15 juillet 1801, Domaine Public)

    MAIS PEUT-ETRE LE PARTI « SOCIALISTE » VEUT-IL PLUTOT ETENDRE LE CONCORDAT A TOUTE LA FRANCE ? APRÈS 1801... 2015, 2016 ou 2017?

    Je rappelle que la seule communauté que la République doit reconnaitre est politique: ses citoyens doivent être tous égaux devant la loi. Avec le maintien de ce concordat la laïcité continue d’être trahie. L'UMP, le PS et le Front national défendent chacun l'existence du concordat et ne veulent pas le remettre en cause en se basant sur une argumentation fallacieuse où se mêlent respect culturel et dialogue inter religieux régulier avec l'état...et autres fariboles.  L’école de la république doit être au contraire être renforcée mais ça ne semble â être dans leurs préoccupations actuelles qui sont d'ordre électoralistes pour les départementales et les prochaines présidentielles. 

    L’Etat n’a pas à augmenter le financement des écoles confessionnelles privées, qu’elles soient catholiques, juives ou musulmanes pour qu’elles soient, comme semble le vouloir le parti socialiste, à parité avec l’école publique et entrer en concurrence avec elle.

    Accroître le financement avec des fonds publics pour favoriser l’expansion des écoles confessionnelles qu’elles soient catholiques, juives, musulmanes ou autre c’est encourager à vivre séparés par et dans des écoles séparées. Comme le disait Emmanuel Kant « On n’enseigne pas la FRATERNITE du vivre ensemble quand l’enseignement est fondé et organisé sur un entre soi communautaire. »

    C’est ce que veulent faire les anti-laïques du Partis Socialiste et qui semblent être suivis par le gouvernement.

    L'Etat n'a pas à encourager la création ni le développement d'un enseignement privé confessionnel sous contrat ou non, musulman, catholique, juif , bouddhiste ou tout autre. Son rôle est de permettre que l’enseignement public laïque soit ouvert à tous les enfants et il doit y mettre le maximum de moyens et pas les détourner au profit d’écoles confessionnelles ou privées.

    Continuer dans cette direction serait une atteinte grave et inadmissible à la laïcité et une trahison de nos principes républicains.

    Certains répondront que cela est fait pour une meilleure cohésion sociale et qu’il faut mettre en place une laïcité d'« ouverte », d« d’inclusion »...

    DEUXIEME RAPPEL CITOYEN

    Il semble donc opportun de citer aussi un extrait du préambule de notre constitution :

    Article premier.

    La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances.

    Je rappelle donc que la République connaît les religions en tant que faisant partie de la société civile et qu’elles sont soumises aux lois de la république. Et selon la constitution et la loi de 1905, la république n'a pas à les reconnaître.

    En ce sens, le parti socialiste, s’il suit les propositions de sa commission, se place en faveur du contournement de la loi.

    Le parti socialiste veut- il continuer de dévoyer la laïcité comme cela se fait depuis des décennies? On ne luttera pas contre l’intégrisme religieux en étant laxiste sur les principes de la laïcité et en permettant ainsi que le communautarisme larvé se mette en place sous prétexte d’ouverture.

    Cela n’est déjà que trop avancé.

    La république a ses règles et ses lois. Elles doivent être respectées car elles permettent d’empêcher l’influence des religions et mouvements politico-religieux qui veulent s’affirmer dans l’exercice du pouvoir politique et administratif.

    Pour ces derniers on peut citer le parti chrétien démocrate et l’Union des démocrates musulmans de France dont on pourrait discuter de l’existence même dans la mesure où cela semble peu cohérent de se réclamer d’une idéologie et de dogmes religieux tout en voulant accéder au pouvoir dans une république laïque... Un débat à ouvrir.

    N’oublions pas non plus qu’aux intégrismes religieux il faut ajouter l’intégrisme « politique » du Front National et sa «préférence nationale» qui attise le rejet d’une partie de la population par une autre. 

    Pour qu’il y ait cohésion sociale, il faut mettre en oeuvre des mesures dans le cadre strict de la république et de la laïcité qu’il faut défendre au lieu de croire que ce sont les compromissions avec les religions ou les religieux ...qui vont permettre d’avancer.

    Je reprendrai ce que j’ai dit dans un de mes précédents écrits : « Nombre de faits se sont en effet passés après la loi de 1905 pour déroger à celle-ci ou la contourner.  

    Je ne reviendrai pas sur la loi elle-même, acte majeur d’une république qui s’était enfin séparée d’un culte officiel dont l’existence même était équivoque comme le disait Aristide Briand, et un non sens démocratique.

    Cette loi, il faut continuer de la défendre et surtout ne pas continuer de la contourner comme d’aucuns l’ont fait ou comme d’autres voudraient le faire sous prétexte que la « dame » est vieille et qu’il faut la mettre au goût du jour. »

    Parler de laïcité « ouverte ou d’inclusion » et un non sens et une insulte à l’esprit même de la laïcité et à ceux qui en ont fait le pilier de notre cohésion républicaine.

    Mettre de tels qualificatifs c’est édulcorer le sens de la laïcité et ne pas la défendre mais au contraire la manipuler soit par manque de courage politique pour faire de l’électoralisme soit par manque de conviction parce qu’on y croit pas et qu’on préfère choisir un autre camp comme celui d’être en phase avec ses convictions religieuses personnelles.

    J’y reviendrai.

    VA-T- ON CONTINUER  DE TRAHIR LES CITOYENS ET LA LAÏCITÉ ?

    ( image créée par P. Patte à partir de l'image symbole de la république française créée par TaniaPS , CC BY-SA 3.0)

     

    « GRIGNOTAGE DE LA LOI 1905 : LE PS TRAHIT L'ECOLE PUBLIQUE ET LA LAICITE.ELECTIONS DEPARTEMENTALES DU 22 MARS 2015. »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter