• GILETS JAUNES : UN SYMPTÔME FORT D’UNE GRAVE CRISE SOCIALE 1 sur 2

    Il était donc difficile de prévoir l’ampleur de la présence à Paris. Bien malin qui pouvait dire comment cela se passerait.

    Quelques remarques sont à faire.

    Quand on voit les chiffres avancées par le ministre de l’intérieur, on se demande si lui ou ses services sont bien sérieux. La semaine dernière, il annonçait déjà un chiffre d’une extrême précision : 287 710 personnes sur près de 2 040 lieux !!!

    Christophe Castaner annonce pour ce samedi 24 novembre 106.301 manifestants en France à 17h00 ! Quelle précision! Les a-t-il comptés un par un? Peut-être pense-t-il que la précision à un près rend l’annonce plus crédible. Pour ma part je trouve que ça sonne très faux, encore plus faux que la semaine dernière.

    Ceci pour la petite histoire...de chiffres. La petite "guéguerre" habituelle...

    GILETS JAUNES : UN SYMPTÔME FORT D’UNE GRAVE CRISE SOCIALE 1 sur 2

    (auteur GDJ, CC0 domaine public)

    L’IMAGE DE LA MANIFESTATION PARISIENNE

    Les « Gilets Jaunes » ont été attendus de pied ferme pas un ministre de ‘Intérieur qui a autorisé un lieu de rassemblement (Le Champ de Mars non loin de la Tour Eiffel) qui ne puisse pas permettre d’accéder au quartier du Palais de l’Elysée et déployé nombre de forces de l’ordre pour protéger le site et d’autres dits « sensibles ».

    Il semble aussi qu’il y ait plusieurs points de vue quant à la manifestation : des gilets jaunes voulait respecter le lieu de la demande de manifestation, d’autres voulait occuper aussi les Champs Élysées et la Concorde.

    Une représentante d’un syndicat de police disait la veille qu’il était possible de maîtriser les arrivées de casseurs par des contrôles préalables à l’entrée de la capitale. Encore fallait-il que les ordres soient donnés.
    Apparemment, je constate

    1. que les Champs Élysées, lieu possible de rassemblements ont été envahis
    2. que des exactions ont été commises par des casseurs jusque tard dans la soirée
    3. que sur certains médias, toute la journée les images des exactions, feux et autres manifestations brutales ont tourné en boucle.

    Il me semble donc que toutes les précautions n’ont pas été prises par les hauts responsables des forces de l’ordre pour empêcher l’arrivée des casseurs sur les lieux qui ont noyauté d'une certaine manière la manifestation. Peut-être n’ont ils pas pu le faire ou était ce volontaire pour discréditer un mouvement populaire et faire peur... Va savoir.

    Tout cela en disant qu’il n’y avait que 8000 manifestants sur Paris...
    On est en droit de se poser ces questions auxquelles nous n’aurons sans doute jamais les réponses. N’étant pas sur place et ne pouvant bien sûr ni compter ni apprécier de visu la situation si ce n’est par l’intermédiaire du poste de télé...

    Cela laisse le doute s’installer... comme pour beaucoup de français.

    Je trouve donc tout cela curieux et peu crédible l’action des forces de l’ordre, la retransmission des infos par certains médias sur la réalité de la situation.

    Enfin, l'important c'est qu'il n'y ait pas eu de blessés graves.

    Il n’empêche que la situation était unique et qu’à mon sens, la manifestation a été un succès pour le mouvement « Gilets jaunes » que ce soit à Paris ou dans toute la France dans la mesure où la détermination était claire : celle de continuer.

    C’est d’ailleurs ce qui est annoncé pour la fin de la semaine prochaine. Les annonces à répétition de l’exécutif n’y ont rien fait: les « gilets jaunes »ont mené ce samedi « l’acte 2 » de leur mobilisation. Ils annoncent maintenant l’acte 3 pour la semaine prochaine...si les réponses du président , mardi, ne sont pas satisfaisantes.

     

    LA CASSE A MACRON: INVENTAIRE - 1 sur 3

    LA RÉPONSE DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

    Elle se fera mardi prochain. Pourquoi si tard ? Sans doute parce qu’il n’était pas prêt à répondre et qu’il ne sait pas par quel bout prendre les choses sauf à remettre en cause toute sa politique ce qu’il ne veut pas faire pour ne pas  donner l’impression de reculer. Il a donc sans doute fait travailler ses équipes pour, comme le disent certains médias, « reprendre la main » avec des propositions censées répondre aux inquiétudes des « gilets jaunes » qu’il dit a voir entendu.

    Mais qu’il ne se trompe pas, ce n’est pas seulement les gilets jaunes qu’il faudra convaincre car derrière eux c’est aussi des millions de français qui attendent sa « nouvelle feuille de route ». Il joue gros et il a intérêt à être concret pour être compris et ne pas se lancer dans du verbiage approximatif pour « rendre acceptable et plus juste » ses actions futures.

    Vu le handicap de confiance qu’il a, les erreurs qu’il a commise à mon sens par rapport à la fiscalité dans son ensemble qui a privilégié les plus nantis avec sa fumeuse théorie du ruissellement à laquelle personne ne croit, la CSG et ce qui a été annoncé récemment sur l’école, l’université et surtout la situation de précarité quotidienne dans laquelle se trouve des millions de françaises et de français, la poudre aux yeux ne fonctionnera pas ni les tours de passe-passe fiscaux auxquels il nous a habitués...

    Je ne ferai pas plus de commentaires.

    Nous verrons vite, mardi, si Emmanuel Macron a compris et répond à l’ampleur de la crise.

    QUESTIONS A FRANCOIS HOLLANDE ET MANUEL VALLS

    LE MOUVEMENT DES GILETS JAUNES, SYMPTÔME D’UNE CRISE SOCIALE

    Ce n’est pas le premier symptôme bien entendu mais il semble ici que ce soit celui qui indique une URGENCE dans la demande qui est faite par nombre de nos concitoyens de rétablir dans le pays une justice sociale mise à mal depuis de nombreuses années et pas seulement sous le « règne » d’Emmanuel Macron. D’autres avant lui ont creusé aussi le fossé des inégalités sociales.

    C’est pourquoi, je pense que le LR qui y a pris sa part avec Chirac et Sarlozy feraient bien de se montrer un peu plus discret au lieu de critiquer aujourd’hui ce qu’ils ont approuvé hier. Pour qui a de la mémoire, il n’est nul besoin de grandes démonstrations. Les faits parlent.

    J’attribue une mention spéciale à François Hollande qui a engagé nombre de processus comme l’inepte loi travail, le CICE à perte et sa trahison de l’électorat qui l’avait porté au pouvoir, et raté la refondation de l’Ecole par manque de courage politique. Quant au PS qui l’a soutenu ce n’est pas un hasard s’il a été discrédité et qu’aujourd’hui il n’est plus audible. Quand on voit comment il a agi encore à Neuilly, ce dernier dimanche, en soutenant la candidature du remplaçant de Valls, membre de la République en Marche contre une candidate de la France Insoumise, il perd toute crédibilité quant aux critiques qu’il adresse au gouvernement actuel et à Macron en particulier.

    HOLLANDE 3ANS :  LE BILAN - INTRODUCTION

     

    (Domaine public, loki*, mythologie nordique du 8è s)

     

    C’est donc la cristallisation des multiples rancœurs qui se fait au travers d’un mouvement dont on ne sait pas encore quelle sera sa trajectoire mais qui n’a pas l’air de reculer même si on annonce des participations moins fortes.

    C’est donc bien un mouvement symptôme d’une crise sociale qui se déclare ici parce que pour nombre de français la coupe est pleine des injustices qui s’accumulent depuis des années et qui ont été mises en pleine lumière par les décisions du gouvernement, des députés d’ « En Marche » et Emmanuel Macron qui apparaissent comme agissant pour les plus aisés, laissant aux autres des miettes.

    En bref, la vie de tous les jours est perturbée par l’impression que le pouvoir d’achat stagne ou baisse.

    C’est vrai pour les classes dites moyennes et bien entendu pour les retraités et ceux qui même s’ils travaillent arrivent de moins en moins à joindre les deux bouts qu’on soit célibataire ou en famille.

    Et cela n’est pas fini. Car Emmanuel Macron avec ses réformes est en train de casser les piliers de nos systèmes de solidarité qui ont jusqu’ici permis d’atténuer la crise économique : cotisations de la sécurité sociale, cotisations chômage, retraite par répartition, santé, université, éducation, ... (http://quaiducitoyen.eklablog.fr/macronite-alerte-aux-mirages-fiscaux-a144695010 )

     

    A suivre....

    « GILETS JAUNES : UN MOUVEMENT EN QUÊTE DE COHÉRENCEGILETS JAUNES : UN SYMPTÔME FORT D’UNE GRAVE CRISE SOCIALE 2 sur 2 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter