• FLUX SÉMANTIQUE MIGRATOIRE...

    Beaucoup de déclarations après la photo du cadavre d’un jeune enfant sur une plage...

    Beaucoup de buzz...

    ...« image insoutenable »...

    Oui, ... mais le plus insoutenable c’est la mascarade des mots et la précipitation avec laquelle nombre de responsables politiques du plus haut niveau européen clament leur indignation et « vont faire » quelque chose...

     Il y en a eu d'autres des enfants morts. Ceux-ci n'ont pas eu le temps de fuir. Il n'ont pas eu le temps de devenir des réfugiés. Leur vie a été arrêtée par les gaz, entre autres, chez eux en Syrie...

    FLUX SÉMANTIQUE MIGRATOIRE...

    (Victimes de l'attaque chimique de Goutha, Syrie, CC BY 3.0)

    Depuis le temps que les cadavres d’enfants mais aussi d’hommes et de femmes s’accumulent, ils vont - peut-être - enfin prendre les mesures adaptées à la situation de milliers de gens qui fuient leur pays parce que stagnent les guerres que les instances  mondiales dites responsables n’ont pas pu - ou pas voulu ?- faire cesser.

    PRISE DE CONSCIENCE ? POUR QUI ?

    Je salue ceux des médias – pas tous notamment en Europe et en France - qui ont  publié cette image et d’autres bien avant.

    Peut-être qu’enfin les populations ouvrent leurs yeux et oublient un peu leurs égoïsmes. Car, hélas,  il me semble néanmoins que l’égoïsme terré de certains de nos concitoyens montre encore bien sa tête. Mais ce n’est pas une découverte. Ça se constate chaque jour à tout propos.

    Je ne louerai pas les dispositions que veulent prendre François Hollande et Angela Merkel pour que les humains qui fuient de chez eux soient accueillis comme des réfugiés et non plus comme des envahisseurs que l’on repousse à coup de gaz lacrymogène ou qu’on parque dans des conditions indignes. 

    Ce n’est que normal et pas extraordinaire !...en tout cas de mon point de vue.

    Il était plus que temps de prendre position faute d’avoir agi depuis le temps que ça dure.

    Il n’est qu’à prendre l’exemple de Calais pour se rendre compte de l’hypocrisie des décisions prises : on construit - comme en Hongrie d’ailleurs - un « mur » pour  contenir l’accès des « migrants » vers le Royaume Uni tout en laissant dans le plus complet dénuement dans des "jungles" insalubres où des des femmes, des enfants et des hommes  qui n’ont pour recours pour à peine survivre que la bonne volonté des bénévoles qui se mobilisent depuis de nombreuses années.

    Et la France collabore ...  Il y a des années, on s’est contenté de détruire le centre de Sangatte sans mettre aucuns moyens véritables pour tenter de solutionner les problèmes. Des bulldozers pour détruire des camps précaires, des policiers qu’on laisse se débrouiller avec les migrants...on attend que ça se passe et que les migrants se découragent ce qui, bien sûr, n’arrive pas bien au contraire...

    (Voir mon article "A propos du mur de honte à Calais" du 31 décembre 2014 --->

    http://quaiducitoyen.eklablog.fr/a-propos-du-mur-de-la-honte-au-port-de-calais-a114055448 )

    FLUX SEMANTIQUE

    ( Zone portuaire de Calais vu du phare., auteur,Romainberth - Travail personnel, Multi-licence avec GFDL et Creative Commons CC-BY-SA-3.0 et versions antérieures (2,5, 2,0 et 1,0)

    Mais, tout à coup,  avec la pression des médias et de l’opinion publique, les vestes se retournent ou la prise de conscience se fait... va savoir...

    Ainsi, le 20 août 2015, la France et la Grande-Bretagne signent un accord pour « sécuriser le tunnel sous la Manche et lutter contre les passeurs ». Mais aucune mesure n’est décidée pour faire face de manière humanitaire à la situation des milliers de réfugiés et demandeurs d'asile qui survivent dans des conditions plus que précaires et indignes à Calais... On  oublie aussi d'ailleurs les autres camps de passage comme à Téteghem et Grande-Synthe pour ne citer que ceux-là où les maires ont essayé d’améliorer l’accueil sans aide autres que celles des bénévoles d’association.  Et ça déborde, bien sûr...

    Le 31 août, La Commission européenne promet une aide de 5 millions d'euros à la France pour aider  à la construction d'un village de tentes à Calais pour 1500 migrants alors qu’ils sont 3000 au moins, sans parler des autres sites.

    Ces derniers jours, le premier ministre Valls annonce que l’on va mettre en place des conditions d’accueil plus dignes...il est, en effet,  plus que temps de le faire.   

    Les grands discours des « autorités » continuent sous la pression de l’opinion publique, montrant d’ailleurs une Europe divisée dont certains pays dont le nôtre feignent de découvrir que nous ne sommes plus devant un flux migratoire ordinaire mais bien face à un flux majoritaire de réfugiés qui quittent leurs pays pour ne pas mourir ou être réduits à l’état d’esclave...  

    DE L’UTILISATION DU VOCABULAIRE...

    On change peu à peu le vocabulaire pour utiliser plus le terme «  réfugié » que celui de « migrant » pour avoir bonne image ...alors que ce qui importe ce sont les hommes, les femmes et les enfants qui fuient la terreur du quotidien de leur patrie, la misère...

    La sémantique donne lieu de la part de certains de nos politiques  à des échanges de point de vue complètement hors situation concrète pour être à la hauteur et accueillir dignement tous ces réfugiés qui sont de toute façon des migrants, on pourrait même dire des exilés... 
    Ceux qui sont dans les bateaux au péril de leur vie – des milliers sont morts – ne le font pas par calcul : Ils fuient.

    Quand ils arrivent à gagner une autre terre qu’ils pensent salvatrice, ils voient s’ériger ders murs comme en Hongrie ou en France à Calais pour la Grande –Bretagne et ne sont pas accueillis dignement comme les pays européens ont la capacité de le faire.

    FLUX SEMANTIQUE

    (Migrants traversent en Hongrie sous la clôture inachevée de la frontière Hongrie-Serbie, le 25 Août 2015 Photo: Gémes Sándor/SzomSzed - CC BY-SA 3.0)

    Ces pays n’ont qu’à s’organiser : c’est leur devoir. Il y a longtemps qu’ils auraient dû le faire plutôt que de laisser pourrir les situations et faire de la sémantique pour tenter de justifier leur incapacité à agir et à prendre des décisions humanitaires.

    Une Europe qui s’est construite après tous les morts des deux dernières guerres n’est –elle donc plus capable d’accueillir  tout simplement et justement ?

    Cette Europe est complètement divisée et stagne.

    La lutte contre les horreurs de El Hassad,  Daech et ceux des milices qui se réclament d’un Islam frelaté commence par la mise en place des moyens nécessaires pour affronter une « crise humanitaire ». L’Europe en a les moyens: elle doit assumer puisqu'elle n'a rien su faire d'autres pour arrêter la destruction humaine.

    56 % des Français refusent que la France accueille ces « migrants ». Veulent-ils qu’on les renvoie vers la misère des camps de transit ou vers la mort ?

    Ne serait-ce point l’effet actuel d’une « Lepénisation des esprits » auquel travaille ferme le Front national  et auquel contribuent , par leurs positions électoralistes certains politiciens de droite ? Ils  prônent des solutions aussi trompeuses que leurs argumentaires fallacieux et leurs chiffres tronqués.

    Mais il ne suffit pas de dire cela. Il faut argumenter sérieusement pour opposer la vérité au mensonge. Cela ne se fait pas assez...de la part des autres partis politiques qui ont été ou sont au pouvoir.

    J’y reviendrai.

    Qu’ils se souviennent, ces concitoyens, de tous les français et les Belges qui ont du subir l’exode vers le Sud de la France  face à la brutalité de l’Allemagne nazie. Parmi eux, il y a peut-être eu leurs grands parents ou leurs parents.  Qu’ils se souviennent des camps de travail obligatoire et des camps de concentration...

    Oui, il faut faire de l’histoire et continuer de l’apprendre dans les écoles.

    FLUX SEMANTIQUE

    (L'évacuation des Rémois par les CBR, en 1915. Scanné par Claude_villetaneuse — Collection personnelle Carte postale ancienne éditée par CCCC, n°325 : CROQUIS DE GUERRE 1915 : Les Rémois quittant la Ville pendant le bombardement, domaine public)

     UNE HONTE : L’ACCUEIL DES REFUGIES SUR CRITERES RELIGIEUX

    Bravo à tous ces élus qui veulent mettre en  place dans leur commune un accueil des réfugiés  en fonction de leurs moyens.  

    Oui à la décision de l’état d’enfin les aider.

    Honte à  ces maires qui osent dire qu’ils veulent bien accueillir des réfugiés s’ils sont chrétiens.

    Aucun argument n’est tenable pour justifier un tel tri...qui s’apparente à de la ségrégation.

    Un homme, une femme, un enfant réfugié sont tout simplement des humains en détresse et en danger. On ne voit pas ce que la religion vient faire en tant que critère d’accueil!

    Entendre cela dans le pays des droits de l’homme et de la laïcité ça fait frémir !

    Il faudrait suggérer à ces personnes de démissionner ou d’émigrer en Slovaquie qui a annoncé qu’elle ne voulait elle aussi accueillir que des chrétiens.

    Le fantasme des terroristes qui seraient parmi ces réfugiés ne repose sur rien d’autre qu’un manque de réflexion. Les terroristes sont déjà sur notre territoire ou y arrivent  ou arriveront par bien d’autres filières.

    A suivre...

    « BALADE EN SOMMELES RÉFUGIÉS ET L'EUROPE »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter