• Refondation de l'Ecole : une affaire de détermination et de changement en profondeur.

     Refondation de l'Ecole : une affaire de détermination et de changement en profondeur.Pour faire suite à mes  propos précédents sur les RYTHMES à l’école et notamment les propositions qui sont actuellement  en discussion, il convenait que je fasse quelques suggestions pratiques, à discuter, et qui essayent de se situer dans la cohérence  d’une véritable refondation.

    Il suffit de  se référer  à tout ce qui est prouvé positif pour l’enfant et le jeune et qui a été largement démontré et à l’expérience du terrain. (Ici c’est la mienne). Il faut penser aussi à l’articulation qu’il faut faire entre des mesures organisationnelles de transition  et celles finales.

    (image John Carmichael, domaine public)

     Il ne faut pas « figer » de nouveaux  carcans mais  permettre l’évolution dans le temps pour ne pas instaurer de nouvelles résistances dues à des « habitudes » comme celles créées par l’instauration de la nuisible semaine de 4 jours.

    Il est donc nécessaire de fixer au plus tôt les caps, les objectifs à long terme et d’en déterminer  et annoncer  les étapes concrètes dans le temps pour arriver à une mise en place de la refondation de l’école qui ne soit pas une réformette qui conduira à l’échec.

     (Voir mes articles précédents de ce mois dans la rubrique Education)

     Je n’aborderai, ci-après, que ce qui concerne, en pratique, les rythmes et  l’école primaire (des adaptations peuvent se faire en fonction de l’âge des enfants). Je n’invente rien et me contente de reprendre - de ce que je connais - ce que j’estime prioritaire dans l’intérêt de l’enfant.

     CONCRETEMENT QUELLE JOURNEE POSSIBLE POUR L’ENFANT ? (ce n’est qu’un exemple qu’on peut adapter)

     9h/12h Classe  (En pensant aussi qu’on peut réfléchir aux créneaux d’accueil, de mise en route…)

     Refondation de l'Ecole : une affaire de détermination et de changement en profondeur.12h/13h30, pause méridienne. L’élève entre chez lui ou est pris en charge par un service de restauration scolaire dont  les conditions d’accueil doivent être définies de manière à ce que le temps hors restauration soit un temps de calme, de repos pour que les élèves entrent en classe ensuite, détendus et reposés. Cela n’est pas toujours le cas, loin de là, actuellement, car l’encadrement municipal n’est pas toujours à la hauteur et bien formé. Encadrer les enfants hors temps scolaire est un métier  et ne doit pas être le fait de personnel recruté sans compétences.  

                                                                                                                       (image Pierre Petit -1832.1909- domaine public)

    13h30/15h30 : classe . Ce  n’est pas  le créneau le plus favorable du point de vue des capacités à apprendre des élèves .Il faudrait donc choisir avec soin les enseignements dispensés lors de ce moment. Cela peut être le moyen d’une transition pour aller plus loin dans l’avenir si, enfin, on prend on compte les résultats des études sérieuses faites, depuis de nombreuses années, par les médecins, spécialistes, chronos biologistes. Les références sont nombreuses.

    15h30 : Sortie de classe.  Fin de service des enseignants devant les élèves.

    Les parents qui le souhaitent devraient pouvoir reprendre leurs enfants. 

    ( image auteur FGJF-Montfleury - Domaine public) 

     Refondation de l'Ecole : une affaire de détermination et de changement en profondeur.Les autres doivent être pris en charge par la structure péri scolaire pour faire tout autre chose que du travail scolaire ou de l’aide aux devoirs qui ne doit plus exister : musique, danse, arts plastiques, football, basket … en bref des activités de saine détente physique et intellectuelle  encadrées par du personnel compétent qui peut d’ailleurs être en partie  celui de l’encadrement du midi . Tout cela peut créer des emplois utiles et permettre à des enfants de toucher à des activités culturelles de qualité. Cela donnerait  son vrai  sens à l’accueil périscolaire, celui d’être un des domaines d'activité  de l’animation socioculturelle. Il serait temps de travailler avec les organismes de formation d’éducation populaire.

     A la collectivité locale  de déterminer si cela peut dépasser 16h30 en fonction de ses moyens et de l’activité proposée. L’état doit impulser une vraie politique à ce niveau tant il est vrai qu’il ne faut pas se cantonner aux seuls rythmes scolaires mais bien à l’ensemble des rythmes des enfants et des jeunes.

    LE PROBLEME DE LA DEMI-JOURNEE DU MERCREDI ET DU SAMEDI N'EN EST PAS UN.

    Le ministre ne devrait pas laisser à la collectivité locale le choix du mercredi ou du samedi et décider nationalement de la solution la moins nocive pour les élèves en l’’attente  d’une véritable mise en place des rythmes. Pour aller au fond de la réforme, il faudra aussi tenir compte de l’attention des élèves et des plages horaires durant lesquelles il est apte à faire tel ou tel apprentissage.

    Je me réfère aux  études faites sur le sujet depuis de nombreuses années et qui sont rappelées par des chronos biologistes et des médecins

     Refondation de l'Ecole : une affaire de détermination et de changement en profondeur.Tous les travaux le montrent : deux jours d'interruption de rythme le weekend amènent une désynchronisation  plus importante pour l’enfant.  En général,  il se couche et s’endort  plus tard deux jours de suite. La répercussion de cette désynchronisation fait qu’il  arrive fatigué à l'école le lundi matin voire le mardi.

    Les études sur le sommeil montrent que si la quantité de sommeil est importante, la régularité est fondamentale ce qui veut dire que l’enfant a le besoin de s’endormir à des heures fixes tout au long de la semaine. 

    Travailler le samedi matin est donc mieux pour atténuer les effets de la désynchronisation.  

                                                                                                            (image Emile Bernard - 1868/1941 - domaine public)

    A chacun d’y réfléchir : le sujet n’est pas de faire plaisir aux adultes (parents et enseignants notamment ou élus des collectivités locales) mais bien de préserver l’intérêt de l’enfant.

    Il faudra aussi lancer un vaste programme d’information publique au plus près des parents sur l’importance du SOMMEIL et ses clés  pour l’enfant.

    Cela peut être fait tout de suite.

     QUE RESTE-T-IL A PRENDRE EN COMPTE POUR ALLER PLUS LOIN ?

    Les  moments d’efficacité  des élèves  lors de la journée à l’école varient en fonction du moment et de l’âge: vulnérabilité, fatigue, capacité de vigilance, mémoire.   

    Quand les enfants sont-ils le plus apte à faire des efforts, à apprendre, à se concentrer ?   On le sait et cela fait l’objet de résultats  de travaux qu’il faut prendre en compte pour avancer.

     Le rythme de la semaine scolaire : les meilleurs jours de la semaine, on les connait. Les effets de la désynchronisation du week-end  on les connait... De nombreuses études concordantes doivent permettre de trancher sans équivoque sur l’organisation de la semaine scolaire. 

     

    ET LES VACANCES ? 

    (Les trois zones de vacances scolaires en France licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée) )

     Refondation de l'Ecole : une affaire de détermination et de changement en profondeur.En ce qui concerne l’année scolaire: les vacances sont des ruptures de rythme. Il est prouvé qu’une semaine de vacances c’est insuffisant car les rythmes commencent à se stabiliser après une semaine. Deux semaines sont donc un minimum pour tirer un bénéfice des vacances. La période de travail ne doit pas excéder sept semaines.  

    De plus il faut considérer les mois ou périodes de moindres ou de bonnes capacités biologiques et les ruptures de rythme importantes causées par  les jours fériés à certaine période comme par exemple le mois de mai.

     Enfin, en lien avec les programmes et la refondation de la pédagogie, il convient de fixer le nombre d’heures nécessaires au travail annuel pour bien le répartir sur l’année. Ce n’est pas le nombre d’heures qu’il faut en premier lieu considérer. En France il est bien plus important que dans d’autres pays qui ont de meilleurs résultats.

    Il faut plutôt s’attacher au contenu de ces heures de travail : permettre de faire acquérir les priorités nationales d’instruction définies par des programmes cohérents  qui doivent être enseignés aux élèves en fonction de leur âge et les  pédagogies pratiquées. Là est le cœur de la rénovation. Tout le reste suivra.

    Ce qui est dit précédemment pour les vacances est valable non seulement pour l'école primaire mais ausi pour le collège et le lycée.

     POUR CONCLURE PROVISOIREMENT.

    La refondation de l’Ecole doit considérer de nombreux paramètres qu’il reste encore à intégrer pour avancer et ne pas se limiter aux mesures qui font actuellement l’objet de l’attention des médias.

    Il faut voir tout de suite  plus loin et de manière cohérente et fixer les étapes concrètes  et dans le temps qui amèneront progressivement à des objectifs finaux clairs qu’il faut immédiatement déterminer.
    Si Vincent PEILLON veut une vraie refondation, il ne doit pas céder sur nombre de points fondamentaux cités- ci avant et dans mes articles précédents  et résister aux « lobbies ».

     Refondation de l'Ecole : une affaire de détermination et de changement en profondeur.C’est une œuvre de longue haleine qui peut aboutir dans la mesure où on en prendra les moyens et qu’on sortira de certains vieux schémas désuets et inefficaces sur lesquels notre Ecole est fortement fondée depuis des décennies.

    A défaut la refondation n’aura pas lieu et on se retrouvera une fois de plus dans un système superficiel avec des béquilles et qui n’aura aucune chance de relever le defi d’une meilleure réussite pour tous des enfants et les jeunes.

    Courage et détermination.

    Patrick PATTE

     

                            ("L'homme aux béquilles" d'Édouard Manet (1832–18)83) , domaine public)

    « Non à l'aide aux devoirs après la classe!Cannabis, dopage, pesticides et tutti quanti* »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter