• Refondation de l’école


    Refonder l'Ecole
     : ce devrait être le résultat de la concertation lancée ce 5 juillet 2012. 

    Tant mieux : l’école en a besoin et il faut tout mettre à plat.  Je dis bien tout car on entend ici et là, par exemple, qu’on "expérimente" la semaine de quatre jours et demi. Je rappelle que cette semaine était la règle majoritaire avant la décision, sans consultation, en 2010, de monsieur DARCOS de mettre en place la semaine de 4 jours dont on connait maintenant les dégâts …qui avaient été annoncés.

    Refonder l'Ecole : ce devrait être le résultat de la concertation lancée ce 5 juillet 2012. 

    Refondation de  l’école   Merci d’aller plus loin que    la notion de neuf demi-journées car on ne voit pas ce qui changera véritablement de ce qui était pratiqué depuis des décennies avant Darcos.   Il faut faire  une école adaptée véritablement aux rythmes des enfants  et des jeunes ce qui demande de reconsidérer tout : la journée, la semaine, l'année,  l'âge des élèves, le temps global de travail, les transports, le temps de travail personnel, la santé, la pédagogie... Des rythmes des enfants et des jeunes pour un équilibre global de leur vie: ce  sera la base essentielle de la refondation de l’école. Selon les décisions qui seront prises en la matière, il sera jugé de la vraie volonté de refonder ou non l’école.

    Le  comité de pilotage pour la concertation  qui est mise en place doit rendre sa copie en octobre. Cela me semble rapide mais si les moyens véritables sont mis pour que la concertation soit vraie... tant mieux !

    Pour ma part, je participerai au débat sur le site ouvert pour l’occasion :

                            http://www.refondonslecole.gouv.fr./

    Refondation de  l’école Je l’ai déjà fait au niveau du département du Nord : je fus animateur et  rapporteur du Comité départemental de l’Education nationale  alternatif  … 17 fiches ont été rédigées avec les partenaires et ont été envoyées au ministre de l‘Education nationale Vincent Peillon qui n’en a pas encore accusé réception. Mais sans doute que ses services sont débordés.  

    J’espère que le comité de pilotage national verra les choses avec les yeux du terrain car on n’y voit guère de membres   qui en sont issus. Cela apporterait de la fraicheur et une hauteur de vue que n’ont pas toujours les représentants nationaux   des diverses organisations ou ceux qui « bardés de titres » sont nommés par le ministre pour faire partie de ce comité - ceci dit sans remettre en cause bien entendu leurs compétences reconnues qui seront utiles.   Mais il est toujours possible d’élargir pour mieux travailler.

    Mais va donc pour l’école à refonder, avec optimisme et bonne humeur, sérieux et vigilance.

    Refondation de  l’écoleEn passant, je fais une observation complémentaire: il faudra aussi songerà refonder l’université et changer les pratiques de certaines d’entre elles envers les étudiants. Sans vouloir  généraliser, je peux donner « moults »  exemples de dysfonctionnements  de certains pans universitaires  : la considération qu’on n’a pas des étudiants qu’on prend pour des élèves de collège, l’impossibilité pour des étudiants de dénoncer des anomalies sauf à se faire mal « voir » par certains professeurs  et ce qui peut s’ensuivre , les annonces à grand renfort de publicité  de formation  abandonnée fin juin laissant les étudiants dans l’expectative, la non considération de l’avis d’étudiants par certaines «  castes » de professeurs "installés" qui bloquent les suggestions ou n’en tiennent pas compte…   Les exemples sont légions même s’il ne faut surtout pas généraliser car dans nombre  de «  vraies universités » l’étudiant participe vraiment à sa formation et on tient compte de son avis. Il devrait  peut -être y avoir un peu plus de contrôle  et il faudrait humaniser certaines structures universitaires.

    Le défenseur des droits de l’enfant annonce une atteinte aux droits des enfants en hausse. Il y a en effet une hausse sensible des réclamations dont « 60% connaissent une issue favorable ».

    Je propose qu’on nomme un défenseur des droit des étudiants. Il aurait du travail, c’est sûr. Je sais, je sais, il existe des syndicats d’étudiants mais ça n’est pas une proposition contradictoire bien au contraire car dans nombre de « facs », les syndicats d’étudiants ont du mal à se faire entendre.  Allons plus loin…aidons les à ce qu'on les considère comme des jeunes majeurs qu'ils sont. 

    Patrick PATTE *

    (* Ancien secrétaire général de la FCPE Nord , jusqu’au 9 juin 2012

        Ex  Coordinateur et animateur du CDEN alternatif du Nord)

    « Boson de Higgs, qu’est-ce ?La déclaration de politique générale du premier ministre Jean – Marc EYRAULT »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter