• PRESIDENTIELLE : POINT DE SITUATION POUR VOTER AU DEUXIEME TOUR 2 sur 4

    Je poursuis donc l’analyse de la situation qui motive le choix de mon futur bulletin de vote.

    Depuis jeudi, trois déclarations ajoutent des éléments qu’il faut examiner et prendre en compte dans la réflexion.

    Mais cela ne change rien à ce que sera mon vote du 7 mai 2017.

    PRESIDENTIELLE : POINT DE SITUATION POUR VOTER AU DEUXIEME TOUR 2 sur 3

    MARINE LE PEN LANCE UN APPEL AUX INSOUMIS DE JEAN-LUC MÉLENCHON, POUR FAIRE BARRAGE À EMMANUEL MACRON

    Croire que ceux qui ont voté Jean-Luc Mélenchon au premier tour pourraient en masse voter Marine Le Pen, candidate de l’extrême droite au deuxième tour est une injure faite à l’intelligence de ceux qui savent très bien qui est Marine Le Pen à savoir la candidate du Front National, parti d’extrême droite et de ses non valeurs nauséabondes et du repli sur soi de la France. Tout le contraire du mouvement des Insoumis.

    L’argument avancé que son programme ressemble sur de nombreux points à celui de Jean- Luc Mélenchon est une imposture de plus.

    J’y reviendrai bien sûr pour le démontrer ce qui ne sera pas difficile.

    Je ne pouvais laisser passer cet appel sans le dire.

    Comme je le disais dons mon article précédent en guise de conclusion:

    « Faudrait pas nous prendre pour des cons! »

    PRESIDENTIELLE : POINT DE SITUATION POUR VOTER AU DEUXIEME TOUR 2 sur 3

    (auteur lounisais, CC0 domaine public)

    L’APPEL D’EMMANUEL MACRON A UN VOTE D’ADHÉSION

    C’est une erreur politique tactique grave qui pourrait le faire chuter.

    Je ne sais qui conseille Emmanuel Macron quant à sa tactique électorale pour le second tour. Ou ses conseillers n’ont pas le sens de la réalité de la situation et donnent de mauvaises analyses et de mauvais conseils à leur candidat ou ce dernier n’écoute personne et surfe sur la croyance d’un deuxième tour qu’il aurait déjà gagné parce qu’un Front républicain se mettrait en œuvre pour ce faire.
    C’est pour cela qu’appeler uniquement à un vote d’adhésion est une erreur grave.
    Adhérer c’est être d’accord.
    Si je prends mon cas, j’ai nombre de points de désaccord avec le programme d’Emmanuel Macron qui font que je ne pourrai émettre un vote d’adhésion au deuxième tour. J’en ai livré quelques uns déjà dans mes articles d’avant le premier tour.

    Si Emmanuel Macron veut de l’adhésion, il doit tenir compte de la nouvelle situation électorale et modifier son programme. Sinon, il ne pourra avoir, de la part de ceux qui n'ont pas voté pour lui au premier tour, qu’un vote MACRON pour en grande partie  rejeter  Marine Le Pen.

    Rappelons donc quelques faits.

    Et d’abord les résultats du premier tour.
    Il est indiscutable qu’Emmanuel MACRON est arrivé en tête avec

    8 433 346 suffrages soit 18,21% des inscrits et 23,75% des suffrages exprimés.

    Marine Le Pen arrive derrière avec 7 643 276 suffrages soit des 16,50% des inscrits et 21,53% des suffrages exprimés.

    La différence est de 800 070 voix soit 1, 71% des inscrits ou 2,22% des suffrages exprimés.   Il n’a donc pas une confortable avance sur Marine Le Pen ce qui devrait peut-être le ramener à un peu plus d’humilité.

    Différents instituts de sondages ont analysé le vote MACRON du premier tour :

    Les électeurs français, dans leur ensemble, ont voté à 73 % pour un candidat proche de leurs «convictions».

    Pour Emmanuel Macron ils ne sont que 58 % à avoir voté pour son projet.  41 % ont voté pour lui «par défaut». 30 % de son électorat l’ont choisi pour faire avant tout «barrage à un autre candidat».

    Toujours selon les analyses, « Il a récupéré les électeurs de droite qui ne voulaient pas de Fillon et ceux de gauche qui n'ont jamais cru à une victoire de Hamon ou de Mélenchon ».

    Bien sûr Emmanuel Macron doit continuer d’expliquer son programme et ses différences d’avec celui de Marine Le Pen mais il ne peut se contenter uniquement de dire qu’il faut voter pour lui par adhésion à son projet.

    Il doit dire publiquement qu’il comprend que certains électeurs n’y adhèrent pas et montrer qu’il admet que des électeurs qui mettront un bulletin MACRON dans l’urne le feront non pour son projet mais CONTRE l’arrivée de Marine le Pen au pouvoir.

    Il doit aussi dire tout de suite qu’il tiendra compte des résultats et qu’il apportera à son projet des modifications nécessaires.

    Il doit avec force, montrer sa différence d’avec Marine Le Pen sur le plan des libertés, de sa conception de la démocratie, du respect des instances syndicales, ...
    En bref, il doit par son comportement et ses réactions dénoncer tout ce qui fait de Marine Le Pen la candidate de l'extrème droite et des idéologies et comportements qui vont avec.

    Sinon il risque qu’il y ait une abstention importante qui peut être en faveur de la candidate du FN.

    Pour les élections législatives, si Emmanuel Macron est élu, ce ne sera pas facile d’avoir une véritable majorité de députés élus sous sa bannière. Cela veut dire que s’il l’emporte, il faudra qu’il tienne compte de tous les électeurs qui peuvent adhérer à un projet de véritable progrès pour les législatives. Sinon, il ne pourra gouverner. J’y reviendrai au moment nécessaire.

    PRESIDENTIELLE : POINT DE SITUATION POUR VOTER AU DEUXIEME TOUR 2 sur 3

    (CC0 domaine public)

    EMMANUEL MACRON ET  LA POSITION DE JEAN-LUC MÉLENCHON

    Jean- Luc Mélenchon a confirmé dans sa déclaration de ce vendredi 28 avril 2017 qu’il n’avait pas à donner de consignes de vote pour le second tour faisant confiance aux électeurs qui ont voté pour lui pour prendre leur responsabilité et bien sûr ne pas mettre de bulletin Marine Le Pen dans l’urne.

    La France insoumise, a lancé sur son site une «consultation» pour que chacun de ses militants fasse son choix : voter Emmanuel Macron, voter blanc ou nul, s'abstenir.

    Emmanuel Macron n’approuve pas la stratégie du leader de la France insoumise.

    A Châtellerault, lors d’une réunion publique, Emmanuel Macron a parlé de «deux fautes profondes» de l'ex-candidat à la présidentielle :

    «La première c'est de ne pas avoir l'esprit de distinction. Nous avons de nombreux désaccords que j'ai toujours assumés. (...) Mais nous partageons une chose, c'est d'être attachés (à) pouvoir débattre de ces désaccords dans un cadre républicain». «C'est une différence avec le Front national et il l'a oublié ! C'est une faute grave, lourde !»

     «Sa deuxième faute, c'est de trahir les siens. (...) La plupart d'entre eux se sont battus, ont payé, pour lutter contre les extrémismes, pour se rappeler cette vertu morale qu'il est en train d'oublier».

    Pour quelqu’un qui veut rassembler, cela me semble pour le moins agressif et injuste.

    Jean-Luc Mélenchon mérite mieux que des invectives de ce type tant de la part d’Emmanuel Macron que d’autres donneurs de leçons.

    Je veux juste dire que l’engagement du leader de la France insoumise doit être respecté. Pour rappel, il a permis de faire un score très important pour la gauche en regagnant des électeurs parmi les jeunes de 18/24 ans (30% des voix contre 21% à Marine Le Pen et 18% à Emmanuel Macron selon une étude Ipsos d’avril). Même si Marine Le Pen reste haute chez les 18-24 ans elle a perdu du terrain sur un électorat chez lequel elle était en première position. De même du côté des catégories dites « populaires » même si Marine Le Pen est encore en tête (30,1% des employés et 39,7% des ouvriers), Jean –Luc Mélenchon a su attirer une partie importante de cet électorat par ses propositions (23,1 % chez les employés et 22,4 % auprès des ouvriers). De même pour les chômeurs : Marine Le Pen en attire 29,9 %, Jean-Luc Mélenchon 27,5 % alors qu'Emmanuel Macron est loin à 17,9 %.

    En bref, Emmanuel MACRON devrait se féliciter de ne pas voir Marine Le Pen avec un score à 30% comme elle l’espérait pour le premier tour. Et cela c’est en partie grâce l’action de Jean-Luc Mélenchon et des militants de la France Insoumise qui ont su faire rassembler près de 20% des électeurs sur un projet respectable.

    J’estime pour ma part que la faute lourde c’est Emmanuel MACRON qui est en train de la commettre car d’une part il montre qu’il n’a rien compris ce pour quoi ont voté les électeurs de Jean-Luc Mélenchon à savoir plus de démocratie par exemple . D’autre part, ses propos pourraient ne pas inciter ces électeurs pour nombre d’entre eux à glisser un bulletin MACRON dans l’urne par défaut contre Marine Le Pen.

    Alors du respect pour celles et ceux qui vont voter en leur âme et conscience... Ce ne sont ni des imbéciles ni des extrémistes mais des citoyens responsables. Comme je le disais dans mon article précédent :

    « En tant qu’électeur, pour ma part, je n’ai pas besoin d’appel. (...)

    Je saurai au moment voulu ce que j’aurai à faire, consigne de vote ou pas. »

    Faudrait là aussi pas nous prendre pour des cons!

     

    A suivre...

    « PRESIDENTIELLE : POINT DE SITUATION POUR VOTER AU DEUXIEME TOUR 1 sur 4PRESIDENTIELLE : POINT DE SITUATION POUR VOTER AU DEUXIEME TOUR 3 sur 4 »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter