• PRESIDENTIELLE 2017: DEMANDEZ LES MENUS...

    Comme je le concluais dans mon dernier article à propos des excuses Bidons de François Fillon, « Puisque monsieur Fillon relance sa campagne, je continuerai donc d’analyser son programme comme celui des autres candidats, non pour me convaincre que ce programme peut, comme il le dit, redresser la France ce qui ne veut rien dire, mais pour montrer justement qu’il est empreint d’injustices pour les français et qu’il est inadapté pour leur permettre de voir l’avenir avec optimisme et espoir pour eux, leurs enfants et petits enfants. »

    Compulsons, compulsons... enfin pour ma part, j’ai déjà commencé ceci pour me faire une première idée de ce qu’on se propose de nous servir.

    PRESIDENTIELLE 2017: DEMANDEZ LES MENUS...

    (composition personnelle à partir image auteur Prawny, CC0 domaine public)

    Comme au restaurant, j’aime une assiette suffisamment pleine constituée d’une cuisine faite de bons produits, sans triche et non réchauffés au micro onde. Il faut certes une belle présentation mais surtout pas de pseudos portions ridicules et frimeuses sans saveur. Et pourquoi pas des goûts nouveaux qui ne soient pas illusions frelatées mais qui donnent envie de poursuivre les découvertes ? 

    ALORS QUEL MENU CHOISIR ?

    C’est un peu tôt pour faire son choix. On a le temps puisqu’on se met à table fin avril. On devrait même être réinvité début mai.

    D’ici là, les menus peuvent changer et nous présenter peut-être des mixtures étranges, insipides ou indigestes qui sous de beaux atours espèrent nous attirer.

    PRESIDENTIELLE 2017: DEMANDEZ LES MENUS...

    (auteur geralt, CC0 domaine public)

    On a vu qu’à peine désigné, François Fillon faisait disparaître de la carte ce qui ne semblait pas du goût de beaucoup quant aux retraites et à la sécurité sociale... Potion amère et les digestifs ne seront pas remboursés. Il change l’assiette, la présentation tout en gardant le contenu rance ou crâmé. Pour l’instant, il attend de savoir à quelle sauce il va être mangé pour essayer de reconquérir sa clientèle ou peut-être fermer boutique. En attendant il essaie de faire la tambouille nécessaire pour rendre digestible sa situation à défaut d’un menu brouillé qu’il n’arrive pas à mettre sur la table. Il va même jusqu’à manger, aujourd’hui même, à la cantine de Nicolas Sarkozy sans doute pour prendre conseil auprès du « maître » qu’il a tant dénigré pour ses casseroles...

     

    PRESIDENTIELLE 2017: DEMANDEZ LES MENUS...

    (auteur Jana, CC0 domaine public)

    Jean-Luc Mélenchon ne change pas le menu solidement charpenté qu’il a élaboré depuis plusieurs mois avec nombre de produits de la mer mais pas que et ne veut pas mélanger les torchons et les serviettes. Un chef qui n’a pas l’intention de changer de carte ou de laisser sa place aux fourneaux.

    Benoit Hamon fait dans l’innovation avec son « menu universel » (pardon revenu) que d’aucuns pensent un peu cher mais qui selon lui pourrait permettre à tous d’aller au resto face à la pénurie d’emplois qui nous menace. Ce que je dis est un peu caricatural certes mais mérite d’être approfondi et expérimenté. Un peu de créativité est nécessaire pour mettre en valeur les produits des terroirs. A suivre...

    Yannick Jadot essaie de nous faire goûter du « vert » mais peut-être fera –t-il cuisine commune avec Benoit...

    Les trois "frères" de gauche feront-ils table commune? 

     

    PRESIDENTIELLE 2017: DEMANDEZ LES MENUS...

    (auteur buffetcrush, CC0 domaine public)

    Marine Le Pen veut faire croire que ses produits frelatés, réchauffés voire brûlés seront au goût du peuple qu’elle dit être la seule à « représenter », elle l’héritière, au propre comme au figuré, de papa Jean-Marie dont elle a pris la place au piano de l’extrême droite. Elle a changé les noms des plats tout en en conservant les fonds de sauce. Elle essaye de recruter quelques commis comme Henri Guaino ou Nicolas Dupont-Aignan qui continuent leur quête d’une étoile dans le firmament parfois éteint des tables de la « droite dite patriote » sans convaincre plus que cela.

     

    PRESIDENTIELLE 2017: DEMANDEZ LES MENUS...

    (auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

    Quant à Emmanuel Macron, on ne sait pas encore si ce sera moule ou poisson à moins que ce ne soit de la cuisine moléculaire...Va savoir.

    PRESIDENTIELLE 2017: DEMANDEZ LES MENUS...

    (auteur lounisais, CC0 domaine public)

    Je pourrai poursuivre avec la multitude des autres qui s’accrochent entre celles et ceux qui ont quelques choses pas inintéressantes à présenter comme Philippe Poutou, Nathalie Artaud, Rama Yade ou Charlotte Marchandise voire Jean Lassalle et les autres comme Michèle Alliot-Marie et Jacques Cheminade dont on se demande ce qu’ils font là. Mais ce serait lassant et pour celles et ceux qui lisent et pour moi. J’en oublie sans doute involontairement...

    Ah si, je me devais de citer François Bayrou, chef toujours pas étoilé, rompu au jeu de la compétition qui ne sait pas encore s’il retournera aux fourneaux. Il faut dire qu’il s’y est maintes fois brûlé et notamment la dernière quand il avait contribué à ce que le Chef désigné, un certain Hollande, puisse investir les cuisines de l’Elysée, lequel ensuite n’ a pas daigné une seule fois prendre de ses nouvelles. Une faute de mauvais goût de plus dans le gloubi-boulga* du quinquennat.

    PRESIDENTIELLE 2017: DEMANDEZ LES MENUS...

    (Casimir, un grand amateur de gloubi-boulga, auteurGeorges Seguin (Okki),Travail personnel-CC BY-SA 3.0)

    Pour l’instant, je crois que je vais me contenter de la cuisine maison, la vraie, celle qui n’a rien a voir avec ce que je viens de décrire et qui se contente de procurer le plaisir à nos sens souvent abusés. Je sais au moins ce qu’il y a dans l’assiette.

    En l'attente, l'apéro peut être servi avec un pur malt d'un âge raisonnable et pas français. Faut être ouvert au monde...

    Bon appétit.

     

    * Le gloubi-boulga: plat imaginaire et nourriture préférée du dinosaure Casimir, personnage principal de L'Île aux enfants une émission pour enfants diffusée en France à la fin des années 1970 et au début des années 1980. Le gloubi-boulga est plus précisément un gâteau, réputé immangeable, et dont seule l'espèce des Casimirus est friande.

    « EXCUSES FILLON, EXCUSES "BIDONS"...GAUCHE: JE NE VEUX PAS VOTER POUR CONNAITRE CELUI QUI PERDRA LE MIEUX... »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 17 Février à 09:16

     

    Devinette: personnage politique dans la galerie de nos présidentiables?

     

    Carrière d'affairiste qui le place en tête des hommes politiques les plus rémunérés...

    Avantages comme ancien premier ministre et député...

    Epouse qui a bénéficié d'un gros salaire d'assistante...

    Enfants compromis dans le même système...

    Légion d'honneur échangée pour des avantages...

     

    Ministre de l'intérieur , il arrondie son salaire...

    Bon travail de pleine emploi en commençant par sa famille...

     

    Ses derniers fidèles de sa famille politique clament leur confiance comme l'orchestre du Titanic...

     

     

     

    Il s 'agit de...

     

     

     

    Merci aux organismes journalistiques indépendants qui débusquent ce genre de dérive, alors que nous payons cher des structures fiscales et juridiques qui poursuivent avec opiniâtreté les petits contribuables récalcitrants "selon que vous serez puissant ou misérable...

     

    Un parcours rayonnant l'avidité et le passe droit.....

     

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter