• MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    J’ai exprimé dans mon précédent billet la nécessité qu’il y avait de porter un masque pour contribuer à nous protéger les uns et les autres sans oublier les gestes barrières. Je ne suis pourtant pas pro gouvernemental.  Mes critiques sur l’action politique sur ce blog le montre aisément.  J’ai estimé que ne pas porter le masque de la part de certaines et certains montraient qu’ils avaient perdu le sens   de ce qu’est « la liberté » quand on vit en société.  Le problème n'est pas ceux qui portent le masque mais ceux qui ne le portent pas quand nécessaire.

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    Image par leo2014 de Pixabay

     

    L'astrophysicien Aurélien Barrau à Grenoble en 2019, Quantum poetry,  Travail personnel CC BY-SA 4.0

     

    J’ai lu avec plaisir un post d’Aurélien Barrau - astrophysicien qu’on ne présente plus- qui remettait les choses à leur place vis-à-vis de l’attitude de ceux qui refusent de porter le masque par « résistance ». On ne peut pas non plus taxer Aurélien Barrau  comme un fan inconditionnel du « pouvoir » actuel. Il sait de quoi il parle en matière de « résistance ».  Je le cite afin de ne pas déformer ses propos auxquels j’adhère. Dans un post daté du 20 juillet 2020, il exprime mieux que je ne pourrai le faire ce qu’il pense de ces attitudes des récalcitrants à porter le masque :

    « La désobéissance civile est un geste fort. Il y a peu, des milliers de scientifiques ont appelé à y recourir face à la catastrophe écologique en cours. C'est, à ma connaissance, sans précédent. D'autres causes immenses méritent sans doute que soit envisagée cette forme radicale de résistance. Il y a là matière à penser et à agir. Avec solennité.

    Mais comment n'être pas triste de constater que le refus des gestes sanitaires de base - qui ne sont qu'un infime effort d'intelligence collective élémentaire - soit aujourd'hui revendiqué comme une telle résistance ? Il me semble que cette obstination à mettre en danger la vie d'autrui relève en réalité plutôt de la bouderie presque obscène d'un enfant gâté paranoïaque qui ne veut rien, jamais, sacrifier de son confort. Fût-ce au prix de la mise en danger délibérée de la vie d'autrui. »

    Pour moi tout est dit et remis à sa place. (pour  le post en entier avec un rappel ,à mon avis,  limpide de la situation : https://positivr.fr/aurelien-barrau-refus-porter-masque-coronavirus/  )

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    Image par Marek Studzinski de Pixabay

    LE MASQUE PARTOUT OU CELA EST NÉCESSAIRE Y COMPRIS A L’EXTÉRIEUR

    Pour en revenir donc à la décision du gouvernement : Rendre le masque obligatoire dans tous les lieux clos était nécessaire. Il reste à le rendre obligatoire dans les lieux extérieurs où l’on ne peut respecter la distanciation physique. Cela devrait être inscrit dans le décret. On se demande bien pourquoi une fois de plus on s’arrête en route pour prendre des décisions. Il est clair qu’un marché  extérieur, une brocante par exemple avec une circulation importante de personnes doit appeler à une obligation. La Belgique vient de prendre cette mesure de bon sens... Pourquoi pas nous?

    Une fois rendu obligatoire et pour que la mesure ait de l’effet, il faut que le masque puisse être accessible à toutes et tous. Il se pose le problème du coût de cet équipement qui peut varier selon que l’on porte un masque à usage unique ou lavable.Être accessible c'est donc faire qu'il soit d'un coût qui est peu important pour le budget familial ou gratuit pour ceux qui sont les plus pauvres de notre pays.

    Car si tout le monde ne peut en porter, cela réduit la portée de la prévoyance et de la sécurité sanitaire pour tous . Le coût du masque pour toutes celles et ceux qui ne pourraient le supporter dans leur maigre budget est donc un obstacle important pour que l’objectif de protection  de tous soit assuré.

    LE COÛT DU PORT DU MASQUE

    Le masque obligatoire doit-il être gratuit pour tous ? C’est ce que réclament certains. Je me situerai hors du champ de ce débat qui n’est pas le bon et relève de la politique politicienne habituelle de chasse à l’électeur. La vraie question est celle de l’accessibilité pour tous, quels que soient ses revenus, au masque pour se protéger et protéger les autres.

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    Les prix des masques notamment jetables  appelés encore « chirurgicaux » ont explosé. Un lot de 50 masques qui coûtait avant la crise sanitaire 3 à 4 euros la boîte  soit environ 6 à 8 centimes le masque ne peut plus se trouver qu’à un prix prohibitif dû au marché de l’offre et la demande pendant l’épidémie. Il faut compter actuellement entre 50 centimes à 95 centimes le masque chirurgical   : La manière mondiale des producteurs de masques de faire du profit sur le dos de la santé des gens. Honteux ! On n’aurait presque pas à se poser la question du coût si le prix était resté dans les normes d’avant la crise.
    Car il est clair que cela va entraîner pour nombre de gens  la tentation d’utiliser un masque jetable qu’on n’aura pas jeté afin de limiter le coût…avec tous les risques que cela comporte pour l’utilisateur. Pour les lavables la  condition est qu’ils soient lavés. Sur l’utilisation correcte des masques l’info doit aussi être massive vu les « âneries » qui sévissent sur les réseaux sociaux. J’y reviendrai.

    Le président de la République a été clair sur le sujet en déclarant dernièrement sur TF1 : « L'État, et le contribuable français, n'a pas vocation à payer des masques gratuitement pour tout le monde tout le temps. Donc je pense que ça doit rester une politique sociale», « Ceux qui n'ont pas les moyens d'en acheter seront «aidés» «Par contre, notre rôle, nous Françaises, Français et avec les Européens, c'est de sécuriser dans la période qui vient les stocks, la production, qu'il s'agisse des masques grand public, des masques pour nos soignants, mais également des respirateurs, des produits pharmaceutiques dont nous avons besoin et de notre capacité à produire un vaccin»

    Une politique sociale oui à condition de n'oublier personne et que ce ne soit pas au rabais. Pour la sécurisation des stocks, très bien mais il faut que cela ne soit pas que des paroles. La confiance peut renaître si les actes suivent...

    Il me semble qu’il faut   rendre le masque gratuit pour toutes les personnes en situation de précarité, les familles qui ont des difficultés financières. Un travail avec les CCAS des communes et les associations caritatives permettraient de cibler une partie du public concerné. De même les familles aux petits revenus pourraient être aidées en ayant la possibilité d’avoir un quota de masques à disposition. Le tout c’est de bien savoir quels sont ceux qui « n’ont pas les moyens d’en acheter ». Parmi eux , il y a, par exemple de nombreux jeunes qui n'ont pas les moyens qu'ils soient étudiants ou chez leurs parents. Au vu des constats réalisés nombre de ces jeunes qui font "la fête"  peuvent ne pas s'apercevoir qu'ils sont contaminés.  Pourtant quand ils rencontrent les plus âgés, cela pourrait provoquer des contaminations qui, elles, auraient des répercutions sur la santé des plus fragiles...

    Sur France 2 le 22 juillet, Olivier Véran, a fait savoir que l'Etat mettait "40 millions de masques grand public lavables, utilisables 30 fois" à la disposition de "7 millions de Français qui sont au niveau du seuil de pauvreté - bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire", par la Poste,"de manière à ne leur demander aucune démarche". C’est une première avancée qui est pourtant insuffisante pour les autres personnes n’ayant que peu de revenus.  Pour mémoire, le 15 octobre 2019,  l’INSEE a publié une étude provisoire ( qui ne sera définitive qu’en septembre 2020)qui indique qu’il y aurait 9,3 millions de pauvres en France.  (Cette étude portant sur l’année 2018, le taux de pauvreté, dans l’Hexagone, avoisine les 14,7 % de la population selon l’Institut national de la statistique et des études économiques. Ce chiffre ne cesse de grimper puisqu’en 2017, la France comptait 8,9 millions de personnes en situation de précarité (14,1 % de la population), soit 0,4 % de plus par rapport à l’année 2016.)   Le chiffre du ministre de la santé demande donc à être revu en fonction de la réalité sinon ce sera une politique sociale au rabais qui m'aura pas l'efficacité qu'elle doit obligatoirement avoir.

    Ne pas oublier non plus que cela doit se pérenniser sur plusieurs mois...

    Personne ne doit avoir à hésiter pour porter le masque pour un motif de prix.

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    Image par romanakr de Pixabay

    A l’évidence il faudra aussi aider les SDF, tous ces sans abris qui n’ont aucun moyen et ce ne sera pas avec des masques grands publics qu’ils ne peuvent laver mais avec des masques jetables...qu'il ne faudra pas jeter n'importe où. De même toutes ces personnes qu’on rassemble dans des foyers et qui travaillent qui dans les abattoirs, qui dans les vignes ou dans l’industrie du bâtiment… Et puis, je le répète, il y aura l’information indispensable à marteler et à cibler pour les publics particuliers.

    Au travail, il me semble juste que ce soit l’employeur qui fournit les masques pour les heures de travail et dans le transport quand il est collectif : autobus, car, RER, métro,… Il y a quand même près de 30% des foyers épidémiques actuels qui se déclarent au travail.

    Quand aux rassemblements familiaux, c'est 20 % des clusters... C'est pas parce que c'est la famille ou les copains qu'ils ne sont pas porteurs du virus... une grande vigilance s'impose car c'est là que ça se relâche le plus même si c'est compréhensible et humain.

    Pour le reste, chacune et chacun devrait pouvoir trouver des masques à des prix réduits qu’ils soient grand public ou chirurgicaux. Il est anormal que des bénéfices soient réalisés sur ce type de produit et il conviendrait que l’état français fasse baisser les prix au lieu de se résoudre à laisser faire le "marché" et mette en œuvre la production de masques chirurgicaux en France pour se passer des prix du marché actuel qui sont outranciers. Il est déjà anormal de constater que dans certaines pharmacies (pas toutes heureusement) un lot de 50 masques coûte le maximum autorisé. Dans les grandes surfaces il y a actuellement des promos… à 50 centimes le masque !

    L’état doit aider les communes à faire face à une situation de distribution qui va durer. Et il faut espérer que nous retomberons pas dans la pénurie… ce qui après tout est toujours possible si nous n’avons pas la vigilance nécessaire et une production nationale adaptée. N’oublions pas que l’épidémie est mondiale et qu’elle enfle…

    Le masque et les gestes barrières sont actuellement nos seules protections qui peuvent être efficace si chacun y met du sien en l’attente de progrès dans les traitements pour combattre le virus et d’un vaccin qui ne sera pas prêt tout de suite…si tout au moins il peut en exister un. Mais soyons optimiste.

    Il est clair que nous devons apprendre à vivre avec le virus et les contraintes donc qu’il génère dans notre vie de tous les jours.
    Ce n’est pas insurmontable et n’a rien  à voir avec la liberté  sauf celle de pouvoir vivre en s’adaptant avec un peu d'efforts.

    MASQUE OBLIGATOIRE : TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES

    Comme je le disais précédemment,   il ne suffit pas d’avoir un masque encore faut-il qu’il soit porté correctement pour qu’il soit efficace et ne pas créer des risques d’infection. Et puis le port du masque sans les gestes barrières ne suffit pas.  Tout cela est à rappeler. Il n’est qu’à voir comment certaines personnes par ailleurs de bonne foi portent mal le masque dans les magasins ou grandes surface près de chez soi, confirmé s’il le fallait par les micros-trottoirs à la télé pour se convaincre qu’il est nécessaire d’informer et de bien informer. ÇA URGE !

    Ce sera l’objet de mon prochain billet.

    « CODVID 19 : ENFIN LE PORT OBLIGATOIRE DU MASQUE…GESTES BARRIERES ET MASQUE : POUR UNE VRAIE CAMPAGNE DE COMMUNICATION - 1 sur 3 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :