• LEPEN VS MACRON 3 MAI 2017: CONSTERNANT

    Je n’attendais pas grand-chose du débat entre Marine LE PEN et Emmanuel MACRON puisque j’avais déjà décortiqué les programmes de l’une et l’autre pour me prononcer au premier tour pour aucun des deux.

    Le moins qu’on puisse dire est que cette « rencontre » fut, comme toute cette campagne, hors normes et a bouleversé les lignes habituelles du débat traditionnel de l’entre deux tours.

    J'ai connu 7 présidents de la République, de De Gaulle à Hollande, et j'ai eu l'occasion d'assister à au moins cinq des débats du deuxième tour de l'élection présidentielle. Il y eut toujours pour tous ce que j'appellerai le sentiment d'une certaine qualité des échanges, projet contre projet, une certaine tenue des débats à la hauteur de la fonction à laquelle chacun des candidats (ou candidate) postulait avec des échanges parfois  vifs mais pas vulgaires.

    Hier soir, j'ai assisté à quelque chose de peu définissable, sans hauteur, médiocre voire vulgaire de la part d'une des protagonistes et en tout cas pas digne de la fonction pour laquelle les deux candidats sont en compétition.

    Consternant...

    LEPEN  VS MACRON 3 MAI 2017

    (auteur SEVENHEADS, CC0 domaine public)

    Je ne sais si les électeurs ont pu à partir de cet échange brouillé et tumultueux se faire une opinion sur les programmes.

    Ça les regarde.

    Pour ma part j’ai assisté à un échange confus. Je ne sais même pas si on peut parler de débat et les journalistes qui devaient animer ont eu bien du mal à faire respecter les règles d’un échange qui aurait dû être contradictoire et informatif.

    LES IMAGES

    D’un côté, j’ai vu une candidate qui a été incapable de maîtriser sa parole pour expliquer son programme, se montrant la plupart du temps agressive ou ricanant pour parler plus du projet du candidat qui était en face d’elle que du sien.

    Cette attitude a gâché immédiatement et de manière fréquente un « débat » qui n’a pas été serein et qui n’a pas abordé avec les précisions nécessaires les sujets évoqués qui ont souvent été brouillés par des paroles coupées, des élévations de ton et une violence qu’on n'attend pas quand on a en face de soi deux prétendants à la présidence de la République. La représentante du Front National a une grande responsabilité dans le manque de tenue et de hauteur d'un exercice dont elle n'a pas mesuré la portée et le sérieux auquel il fallait se prêter pour avoir un débat de qualité compatible avec le niveau de la fonction que l'un ou l'autre devra assumer. En cela les citoyens n'ont pas été respectés.

    Marine LE PEN a oublié qu’elle n’était pas dans un meeting où on lance des invectives à l’adversaire mais dans un débat à trois jours du scrutin de l’élection présidentielle au cours duquel on défend son programme face à celui du concurrent.

    Elle a oublié qu’elle n’était pas devant une salle pleine de ses militants et soutiens inconditionnels mais devant les caméras face à 16,5 millions de français dont certains n’ont pas encore fait leur choix.
    Les interruptions, coupes de parole, sourire méprisants et ricanements de la représentante du FN ont failli me faire arrêter de regarder ce qui commençait à devenir plus une séance de pugilat qu’un échange entre personnes civilisées.

    LEPEN  VS MACRON 3 MAI 2017

    (auteur OpenClipart-Vectors, CC0 domaine public)

    Si elle voulait convaincre sur le contenu de son programme d’autres électeurs que ses fans habituels cela me semble raté car je ne vois pas comment elle a pu convaincre par exemple sur sa politique économique liée à l’abandon de l’euro tant c’était confus. Quant au reste, à part ses resucées de slogans sur la sécurité, l’immigration et l’islamisme sans aucune argumentation ... Bref son programme y compris dans ce qu’elle veut faire apparaître de plus social n’a en aucune manière été mis en valeur du fait de son agressivité et sa surenchère continuelle vis à vis de ce que disait son concurrent. Elle a de plus fait d'innombrables erreurs sur les chiffres, l'Europe, l'euro, l'écu et autres. Mais je n’irai pas plus loin dans la citation du programme que ce soit de l’un et de l’autre puisque je ne suis d’accord avec aucun des deux.

    Finalement, elle a auto détruit l’image qu’elle avait essayé de se construire de femme posée, sûre de ses propositions, souriante comme son affiche qui, ce soir, s’est un déchirée.

    Elle a contribué en quelque sorte à re diaboliser son image et celle du Front National par la violence des attaques et des propos peu crédibles.

    De plus, en compulsant parfois de manière peu habile les nombreux dossiers qui l’accompagnaient et dans lesquels elle ne retrouvait pas toujours ce qu’elle avait à dire donnant l’impression qu’elle n’avait pas assimilé certains sujets ou ne se les étaient pas appropriés. Un peu gênant pour une candidate à l’élection présidentielle.

    Son image de présidentiable en a très certainement pris un coup.

    Si elle voulait rassembler cela me semble plutôt raté.

    Face à elle, Emmanuel Macron avec ses deux ou trois fiches avait quand même plus d’aisance pour exposer ses propositions et répondre même si sur certains points il a pu hésiter ou dire quelques inexactitudes.
    Là non plus je n’entrerai pas dans le détail de son programme puisque je ne m’y associe pas. Il est à remarquer quand même qu’il a semblé déstabilisé par les attaques du début de séance de sa concurrente. Il s’est laissé piéger un certain temps en répondant aux attaques et aux invectives. Il s‘est, heureusement pour lui, repris dans la suite du débat pour faire place à un certain self contrôle et tenter malgré les interruptions intempestives de son adversaire d’expliquer quelques points de son programme avec une certaine clarté et une certaine maîtrise de ses dossiers.
     

     

    LEPEN  VS MACRON 3 MAI 2017

    (auteur TaniaPS, CC BY-SA 3.0)

    POUR ESSAYER DE CONCLURE...

    Les journalistes n’ont pas eu assez d’autorité - mais je n’étais pas à leur place et je conçois la difficulté - pour obliger la candidate à respecter les règles de la parole alternative sans qu’elle soit coupée ce qui a nuit grandement à la compréhension.

    Mais de la part de Marine LE PEN peut-être était-ce une tactique pour brouiller les messages de son adversaire, faire passer ses slogans et éventuellement tenter de le sortir de ses gongs. Elle n’y pas réussi.

    Ou alors ce fut un moyen de ne pas approfondir des points sur lesquels elle n’avait pas d’arguments de fond. Sans doute en partie mais pas que car Marine LE PEN, par ses hésitations, ses erreurs et son mal être n’était pas à la hauteur de ce qu’aurait dû être l’attitude d’une candidate à la présidence de la République.

    A mes yeux, cela confirme qu’elle n’ a pas la crédibilité nécessaire ni la personnalité et le sang froid que l’on est en droit d’exiger de quelqu’un qui veut diriger la France, être le Chef des armées et le garant de la constitution. Sur ce dernier point j’ai déjà dit pourquoi.

    Mais  ce débat n’était pas nécessaire pour m’en convaincre.

    Si je peux en tirer quelque chose de positif c'est la décrédibilisation qu'elle s'est faite par elle-même d'être en capacité d'endosser la fonction de Présidente de la République.

     

    Alea jacta est* !

     

    * locution latine que Jules César aurait prononcée le 10 janvier 49 av. J.-C. avant le passage du fleuve Rubicon. Elle se traduit habituellement par : « le sort en est jeté » ou « les dés sont jetés », ce qui peut signifier que l'individu s'en remet à la chance, aux événements sur lesquels il n'aurait aucune emprise, n'ayant plus la possibilité de revenir sur ce qui a été commis. (Source Wikipédia)

    « PRESIDENTIELLE DEUXIEME TOUR: MACRON, ABSTENTION, BLANC?7 MAI 2017: POURQUOI JE NE VOTERAI PAS MARINE LE PEN 1 sur 2 »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter