• INTERVIEWS TELEVISÉES DU PRESIDENT MACRON - 3 sur 3

    Pour changer de sujet-  mais je ne vais pas prétendre faire le tour des interviews que, comme je l'ai dit au début de ces propos, je n'ai vu qu'en partie - il convient quand même d'aborder les points qu'Emmanuel MACRON range dans la catégorie des revendications qui n'ont pas lieu d'être car injustifiées, dit-il, comme le blocage des Universités. Dans un autre domaine, les licenciements dans certaines entreprises qu'il range dans la catégorie "ce n'est pas mon problème". Je ne parle pas de la SNCF puisque de toute façon il n'y a pas à discuter, la réforme se fera... Et puis il y a ce qui est à son sens une bonne idée: la journée de travail supplémentaire de solidarité non rémunérée...

    LA VÉRITÉ TRAVESTIE

    Il montre sa suffisance et son mépris vis à vis des étudiants en affirmant de manière mensongère qu’il y a une minorité d’étudiants dans les actuelles AG des "facs". Les faits montrent qu'il faut largement nuancer ses propos. Il doit être mal informé ou alors il minimise pour réduire la réalité de la contestation de "PARCOURS SUP" et du reste des problèmes.

    Ainsi par exemple à RENNES 2 ce lundi  : Assemblée Générale avec plus de 3000 personnes. Des étudiants minoritaires, c’est bien ce que disait Emmanuel Macron ?

    Hier à l'AG de la Fac de Nanterre, AG des étudiants rejointe par cette des profs...
    "Souhaitez vous la reconduction du blocage jusqu'à jeudi ?" Résultats : - 40 abstentions - 326 contre - 1240 pour.

    Sur le site de France INFO on peut aussi trouver  des informations : https://www.francetvinfo.fr/societe/education/parcoursup/carte-quelles-sont-les-universites-bloquees_2692806.html

    Site du syndicat étudiant UNEF : http://unef.fr/

    Photo 1 Nanterre - photo 2 Rennes 2 lundi midi en plein air... (communiquées sur le net)
    Minoritaire vous disiez?

    INTERVIEWS TÉLÉVISÉES DU PRÉSIDENT MACRON - 2 SUR 2

    INTERVIEWS TÉLÉVISÉES DU PRÉSIDENT MACRON - 2 SUR 2

     

    A propos de Carrefour le président dit qu'il ne peut rien faire contre les licenciements. Ces derniers sont pourtant facilités par la mise en place des ordonnances sur le code du travail.

    Pour l’Éducation, pas grand chose à tirer des réponses sur un sujet qui n’a pas été vraiment abordé. A part un vague : "J'ai décidé d'investir massivement dans l'éducation !", on peut douter de cet investissement qui pour l’instant n’a mis que peu de moyens pour les CP et CE1 à 12 élèves en déshabillant Paul pour habiller Jacques. Il va investir bientôt en maternelle...on se demande avec quels moyens. Peut-être un nouveau tour de passe passe de postes en vue, la spécialité de son ministre Jean-Michel Blanquer?

    J’ y reviendrai.

    EN VOILÀ UNE IDÉE QU'ELLE EST BONNE... DIXIT EMMANUEL MACRON

    Emmanuel MACRON déclare qu’une journée de solidarité de plus pour financer l’aide aux personnes âgées et le handicap est une bonne idée. Encore faudrait-il que l’on soit sûr déjà que les reversements de la première journée sont bien utilisés pour cela. Admettons...  Mais va-t-on continuer à pallier au manque de financement de ce qui était prévisible notamment l’augmentation au fil des ans des personnes âgées dépendantes qui n’a pas été véritablement pris en charge sérieusement par l’État depuis des lustres et qui fait que nous avons un retard considérable par rapport à certains autres pays européens ? En bref, une taxation déguisée de plus pour les actifs et une participation supplémentaire des retraités qu’Emmanuel Macron vient de ponctionner.

    La réforme de la répartition des richesses reste à faire dans notre pays pour remplacer les cataplasmes sur une jambe de bois du système macronien qui devrait cesser d'utiliser l’argent qu’il trouve pour des priorités qui n’en sont pas comme le CICE et la suppression de l’ISF et l’injecter vers les vraies priorités sociales qui concernent les plus fragiles : personnes âgées, handicapés...qui à l’évidence ne sont pas les siennes. 

    Capturée au hasard de mes pérégrinations informatives et que je reformule sur cette ardoise à présenter à qui de droit:

    INTERVIEWS TÉLÉVISÉES DU PRÉSIDENT MACRON - 2 SUR 2

    Voilà une idée qu'elle est bonne!

    POUR CONCLURE
    Emmanuel Macron a assumé ses choix en matière de communication télévisuelle pour s’essayer à expliquer sa politique au travers de deux émissions différentes. Il a voulu montrer qu’il avait la capacité d’affronter deux journalistes dont la particularité est de ne pas mâcher leurs mots. S’il a fait montre d’une vraie capacité à relever le défi qu’il s’est donné à lui-même ce qu’on ne peut lui retirer, il n’en reste pas moins vrai que cela était du spectacle pour les deux interviews où il s’est mis en scène mais qui sur le fond n’a pas apporté grand chose de neuf sur la politique menée. Mais cela n’était sans doute pas le but.

    Pas sûr que ces deux communications aient été utiles pour convaincre que ses politiques étaient les bonnes. Il est sûr qu’il applique son programme. Mais en un an, il n’est pas sûr qu’il ait augmenté son potentiel de soutiens, les réformes mises en place commençant à découvrir les dessous des cartes notamment en matière de droit du travail, de fiscalité et d’éducation.

    Pour mémoire, je disais avant le deuxième tour des élections présidentielles :

    « L’APPEL D’EMMANUEL MACRON A UN VOTE D’ADHÉSION est une erreur politique tactique grave (...)

    Si Emmanuel Macron veut de l’adhésion, il doit tenir compte de la nouvelle situation électorale et modifier son programme. Sinon, il ne pourra avoir, de la part de ceux qui n'ont pas voté pour lui au premier tour, qu’un vote MACRON pour en grande partie  rejeter  Marine Le Pen. »

    Il n’a pas tenu compte de la situation. La République en Marche qui a donc obtenu 308 députés sur la base de 16,55 % des électeurs inscrits soit 7 826 432 ne représente pas les français mais une minorité de français.

    Ce sont les représentants d’un sixième des électeurs qui font la politique de la France pour ces 5 années. Il n’est guère besoin d’aller plus loin pour montrer que cette assemblée n’a pas de vraie légitimité pour appuyer la politique d’un président dont le programme n’a recueilli au mieux au premier tour de l’élection présidentielle l’approbation que de 18,19% des inscrits.

    Certains électeurs ont appliqué le slogan de mai 68:

    INTERVIEWS TELEVISÉES DU PRESIDENT MACRON - 3 sur 3

    La prochaine fois ce pourrait être pire encore...

    Car certes, Emmanuel MACRON a été élu et nul ne peut le contester mais un peu de modestie dans son attitude et ses propos, plus d'écoute des autres avec humilité  ferait le plus grand bien et pour lui et surtout pour l'avenir de notre pays et de ses concitoyens.

    Qu'il se le dise! 

    Je l'ai dit.

     

    INTERVIEWS TELEVISÉES DU PRESIDENT MACRON - 3 sur 3  INTERVIEWS TELEVISÉES DU PRESIDENT MACRON - 3 sur 3

     

      

     

     

    INTERVIEWS TELEVISÉES DU PRESIDENT MACRON - 3 sur 3

    « INTERVIEWS TÉLÉVISÉES DU PRÉSIDENT MACRON - 2 SUR 3MACRON: LOI ORE, LE BLOCAGE DANS LES UNIVERSITÉS C'EST LUI... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter