• Humeurs diverses et variées de novembre 2013

    Comme je le disais récemment, j’ai quelques mots à dire à propos d’immigration, de racisme, d’enfumages politiques, de rythmes dits « scolaires », d’inepties médiatiques et autres blablas destinés à nous endormir intellectuellement.  Je prends donc mon temps pour le faire puisque, de toute façon, ces thèmes sont à l’ordre de chaque jour… quelle que soit l’actualité.

    SANS BLAGUE ? NOUS SOMMES SUR ECOUTE !

    (auteur Ernst Haeckel -(1834–1919) Domaine public)

    Humeurs diverses et variées de novembre 2013L'agence américaine de renseignements a, paraît –il, intercepté des millions de communications téléphoniques de citoyens français et d’autres de divers pays du monde.

    Comme si on ne le savait pas. Et ce ne sont pas seulement les américains je suppose, qui joue à ce petit jeu de l’espionnage. Une seule différence : la débauche de moyens pour le faire ce qui en fait effectivement un problème pour la vie privée de chacun.
    Sans entrer dans le jeu du complot international du grand contrôle de nos vies, l’échelle est quand même immense.

    La comédie des indignations de nos politiques français de tous bords a été parfaite d’hypocrisie.  Ou alors s’ils ne savent pas que ça existe depuis longtemps ce serait inquiétant. Si eux –mêmes, responsables politiques des pays européens, sont écoutés, ça l’est encore plus. Cela veut dire que les protections sont nulles...

    Je crois plutôt que la transparence a dû, de force,  se  faire puisque quelqu’un a pu prouver  ces écoutes  sans limites et le dire au monde entier. Les états sont obligés de réagir. Mais pour eux, je pense que  c’est du tout courant…

    Comme si on ne savait pas …

    Et nous, comme si nous ne savions pas que nous livrons notre vie privée pour être espionnés par le biais des « face de bouc » et autres « gogol plus»  ou la navigation sur le net.  Nous avons tous une responsabilité... et il faut dans ce domaine être vigilant et savoir où on met les pieds.

     LE RACISME QUI DEVIENT ORDINAIRE

     Car c’est bien de cela dont il s’agit, hélas, quand on « traite » Christiane Taubira, ministre de la justice, de « Guenon ».  C’est peu de dire que la dite ministre rassemble tous les « critères » qui met en lumière que le racisme est bien ancré chez certains : elle est noire, c’est une femme, elle est parfaitement intégrée, parle français de manière impeccable et de plus est ministre. De quoi faire peur (peut-être même de manière inconsciente) à celles et ceux qui portent en eux le germe du racisme ordinaire quelle que soit d’ailleurs la couleur de leur peau : Ils vont prendre notre place, notre travail, … on connaît la chanson de ceux qui mettent en exergue ces propos débiles !  

    Humeurs diverses et variées de novembre 2013

    ( Le défilé de la Marche pour l'Egalité et contre le Racisme, 25 février 1983,auteurDjida Tazdait ou ses amis/collègues au Parlement Européen, autorisation par copyright)

    Les français sont ils racistes ? C’est mal poser le problème que de généraliser. Je dirai plutôt : une frange des français est raciste  et cela tient à leurs éducation, à leur inconscient ou aux doctrines que certains inculquent ou popularisent pour de basses raisons d’existence politicienne  y compris au prix de mensonges irrationnels, …

    Il est donc important d’informer sur le sujet et de tenir bon contre la « connerie » ou l’ignoble  méchanceté.

     Triste et dangereux !

     BONNETS ROUGES

     Il faut bien parler de l’écotaxe. Le mouvement des "bonnets rouges" contre cet impôt direct est plus complexe que ce qu’on nous montre de sensationnel dans la destruction des portiques. Quand je dis « bonnet rouge », je parle de ces travailleurs qui se font mener le bout du nez par certains « rouges bonnets » de patrons qui les utilisent et veulent leur faire croire que l’écotaxe est la mère de tous les maux.  Cela leur permet de cacher la manière dont certains (pas tous) nourrissent grassement leurs actionnaires depuis des décennies sur le dos des travailleurs. Ils veulent faire oublier  leur incompétence dans leurs pratiques pour faire évoluer leurs entreprises face à la mondialisation.  Un cochon de batterie est toujours un cochon de batterie. Tout cela révèle les faiblesses du modèle industriel breton de l’agro-alimentaire. C’est là que le bât blesse que de s’être engagé dans ce système de la « malbouffe » au profit des industriels du même nom. Il y avait d’autres voies qui  n‘ont pas été choisies pour cause de facilité notamment la manne des subventions européennes…

    Humeurs diverses et variées de novembre 2013

    (Truie avec porcelet, auteur Scott Bauer, USDA, Domaine Public)

    Malgré la suspension de la taxe pour étude- ce qui est sage pour une fois de la part du gouvernement- les « rouges bonnets » font casser les portiques par les « bonnets rouges »,  portiques  qui ont coûté des millions et dont la mise en place par le précédent gouvernement a été conclue par une PPP : un accord de Partenariat Public Privé qui dispense des appels d’offres. La  facture de la casse va être à la charge du contribuable. Je propose qu’elle soit adressée à certains des patrons qui manipulent les « bonnets rouges ». 

    Ceci étant affirmé, je ne dis pas qu’il ne faut pas résoudre les problèmes qui ne sont pas seulement ceux de la Bretagne mais qui touchent toute la France : l’éco taxe doit et peut-être modulée en fonction du tonnage par exemple. Comme d’habitude, on assiste à une mesure prise sans nuance qui ne tient pas compte de la réalité. Des avancées sont en cours... Il faut que la négociation facilitée par la suspension de la taxe permette, là aussi, de travailler avec finesse pour des solutions adaptées qui ne soient pas issues de la technocratie généralisatrice.

    Humeurs diverses et variées de novembre 2013

    (portique de prélevement de l'écotaxe à hauteur de Bignan dans le Morbihan, auteur XIIfromTOKYO, licence Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée))

     

    OUI, il faut tout remettre à plat : ECOTAXES  JUSTES et TARIFS DES AUTOROUTES JUSTES car pour le moment le système est plus favorable aux grandes entreprises qui utilisent les autoroutes plutôt qu’aux très petites qui utilisent les routes. Le manque de finesse est évident dans les mesures prises. Mais ce n’est pas nouveau !

     Et attention à la récupération politique ! Elle se fait de plus en plus nettement  sentir et là ce n’est pas l’intérêt des travailleurs qui prime !

     Sur la gestion des équipements de perception de l’écotaxe  rappelons que celle-ci a été privatisée...comme celle des autoroutes en leur temps.

     Ce nouveau partenariat public –Privé est-il un bon plan pour l’état ?  Les dernières informations que j’ai pu avoir sur les résultats de la privatisation des autoroutes m’en font douter.  

    Il suffit de lire les conclusions récentes de la cour des comptes pour avoir des doutes sur la nécessité de privatiser un certain nombre de services qui devraient être gérés par l’état :

     http://www.ccomptes.fr/Actualites/A-la-une/Les-relations-entre-l-Etat-et-les-societes-concessionnaires-d-autoroutes

    -       «augmentations tarifaires supérieures à l'inflation» (alors que Vinci Autoroutes, APRR et Sanef ont touché 7,6 milliards d'euros de péages en 2011)

    -       la cherté des péages autoroutiers et le manque de poids de l'Etat dans la fixation des tarifs négociés avec les sociétés autoroutières depuis leur privatisation en 2006.

    -       Les payages augmentent pour les usagers sans aucune compensation au niveau de l’entretien ou de la modernisation du réseau car «Les bénéfices (des sociétés autoroutières) n'ont pas vocation à être réinvestis ou à conduire à une baisse des tarifs» (dixit  le Premier président de la Cour des Comptes, Didier Migaud)

     A propos, à  quand le ferroutage pour les longs déplacements et désengorger nos routes et autoroutes ? Voilà un moyen de lutter contre la pollution et la destruction de nos équipements routiers par les camions. Sans parler de la sécurité...

     SANS BONNET ROUGE, les CEREALIERS BLOQUENT PARIS

     Oui, je dis cela car quelques mouvements ont choisi de copier ou de s’inspirer du mouvement des « bonnets rouges » en arborant d’autres bonnets de couleur : bleu pour  les « poulets » - pardon les « policiers »-, jaune pour ceux qui veulent choisir leur complémentaire santé, vert  pour les usagers des transports publics, orange contre la hausse des taxes des centres équestres, rose pour ceux qui persistent à être contre le mariage pour tous, blanc pour ceux qui sont contre la réforme des rythmes scolaires...

     En tout cas les français sont parés de  bonnets pour la saison : le mien est gris non pas par morosité ou déprime mais parce que c’est seul qui me va à peu près bien : je l’ai  d’ailleurs acheté du côté de la  Bretagne et je le garde pour l’hiver qui arrive : il va faire froid ! 

    Humeurs diverses et variées de novembre 2013

    (culture intensive , auteur inconnu, domaine public)

     Pour en revenir aux « céréaliers », là encore, même phénomène que pour les « bonnets rouges » : les « grands groupes »  qui ont profité à tort des primes de l’APAC au détriment des « petits » des « autres branches de l’agriculture » qui n’ont eu que les miettes pour survivre, tentent de faire monter la température et d’entraîner ceux-ci dans une contestation des nouvelles mesures agricoles. Ils auraient peut-être dû anticiper et  réfléchir à une autre politique de développement  et agir dans le sens d’une agriculture respectueuse de de l’humain, des animaux et de l’environnement. Les politiques ont, eux aussi, une énorme responsabilité de ce gâchis de notre patrimoine de savoirs faire de nos territoires ruraux et des agriculteurs qui souhaitent exercer leur métier plutôt que de vivoter avec des aides.  Tout cela pour privilégier, la culture intensive, la malbouffe des animaux et des hommes génératrice de profits éhontés. 


    Ce n’est pas un bonnet rouge qu’il faut leur mettre mais un BONNET D’ANE !

    Humeurs diverses et variées de novembre 2013

     

    C’est tout pour aujourd’hui...

    « FOOT A GOGO !!!Où est amarré François Hollande ? »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter