• COVID : HALTE A L’ANGOISSE DU LENDEMAIN

    Le premier ministre, Jean CASTEX, a donc fait une très courte déclaration   vendredi  de la semaine dernière pour annoncer qu’il n’y aurait pas de confinement…pour l’instant. Apparemment cela ne devrait pas se produire pour les vacances  de la première zone, tout au moins il faut l’espérer pour les français qui ont  peut-être osé  réserver une location et pour les bailleurs qui, si confinement brutal il devait y avoir, devront rembourser leurs clients qui devront  retourner chez eux. Et ça recommencera… ou pas pour les deux autres zones qui suivent… Mais là n'est pas l'essentiel.

    COVID : HALTE A L’ANGOISSE DU LENDEMAIN

    Image par chenspec de Pixabay

    LA THÉÂTRALITÉ DES ANNONCES  

    J’ai déjà exprimé mon ressenti sur la manière théâtrale dont on traitait les annonces qu’elles soient gouvernementales ou présidentielles.

    Comme je le disais dans un de mes derniers billets : «Le président  doit, à mon sens,  baser ses décisions sur des faits, des chiffres et des situations indiscutables, les expliquer avec transparence et donner des précisions sur  l’utilité des mesures qui seront prises  tant sur le plan de l’anticipation face au développement de la contagion que sur les perspectives que ces mesures que nous devrons appliquer (…) 

    Ce que les gens attendent c’est que les efforts qu’ils feront servent à quelque chose de positif et qu’ils puissent au moins entrevoir le bout du tunnel avec un cap clair, des échéances et des étapes  crédibles qui auront été déterminés et clairement explicitées . Il faudra être inventif et transparent sur les objectifs à atteindre et éviter le brouillard habituel qui empêche la confiance. »

    Tout cela a été complètement oublié au profit d’une énième nouvelle phase d’incertitudes.

     C’est à mon sens une erreur.

    COVID : HALTE A L’ANGOISSE DU LENDEMAIN

    Image par Guillermo Estrada de Pixabay

     

    FAIRE APERCEVOIR LE BOUT DU TUNNEL

    Je n’ai pas les informations qu'a le président de la République.  Il a été choisi de ne pas confiner de nouveau donc acte.

    C’est de la responsabilité de ceux qui gouvernent et en premier chef du président de la République qui a pris ses responsabilités et je conçois que ce ne doit pas être des plus faciles. C’est un choix qui a été fait. J’entends beaucoup de commentateurs dire qu’Emmanuel Macron a fait un pari en ne confinant pas.
    Ce n’est pas mon avis. Le chef de l‘état n’a pas à faire de pari mais à prendre les décisions les meilleures, selon lui, en toute connaissance de cause pour permettre que les français soient protégés au mieux de la montée de la contagion. Si pari il y avait ce serait irresponsable et je ne veux pas lui en faire injure.

    A mon sens , il n’ a pas fait de pari mais étudié une situation dont il peut supposer l’évolution dans les semaines à venir même s’il n’a pas toutes les certitudes que les mesures qu’il prend permettront de faire face à la contagion. Il décide et c’est son rôle.

    Il faut juste espérer que celles et ceux qui lui ont amené les éléments de sa réflexion aient bien fait leur boulot et que les études qui ont été réalisées montrent tous les aspects du problème y compris les divergences d’analyse. Dans cette affaire on ne  saurait se contenter d’impression de tel ou tel scientifique, épidémiologiste ou conseiller politique mais s’appuyer sur l’analyse qu’ils font de l’évolution possible de la contamination au vu des indices et des connaissances actuelles. Le président a donc engagé des décisions qui lui permettent de   croire que ne pas confiner et mettre en place telle ou telle mesure, sont les meilleures possibles.
    Pour ce faire, il devrait néanmoins être complètement transparent quant aux motifs qui l’ont animé et donner des perspectives claires et une route au bout de laquelle il y a l’espoir de voir la fin du tunnel. Il est aisé de dire quelles mesures on pourrait être amenés à prendre si… au lieu de nous laisser dans l’expectative.
    A-t-il eu toutes les informations nécessaires ? Toutes les études possibles ont –elles été menées pour échapper aux chiffres généraux qu’on nous donne chaque jour ? Au vu de certaines décisions antérieures j'ai le droit d'avoir des doutes.  A –t-on examiné les résultats que l’on pourrait avoir en adaptant, par exemple, les mesures en fonction des territoires qui ne sont pas touchés de la même façon par le virus, variant ou pas ?

    Ce dernier mardi soir, 2 février,  lors de son interview surprise sur TF1 et LCI, le président  Macron a certes apporté des éléments sur la stratégie  vaccinale et fait le point en affirmant : « Notre stratégie de vaccination ne permettra pas de gérer la situation de l'épidémie" à court terme (…) ». Cela a le mérite d’être clair.

    Pour ce qui concerne l’épidémie, on n’en reste aux mêmes incertitudes : « Aujourd'hui, nous sommes sur un plateau. Nous avons pris des décisions plus tôt que d'autres et nos concitoyens ont fait beaucoup d'efforts. Chaque jour, nous vérifions les chiffres. Une part de la réponse est dans nos mains. J'essaierai de prendre les décisions les plus adaptées. »  « Ce n'est pas notre stratégie de vaccination qui permettra d'éviter à court terme un reconfinement ou non. C'est notre mobilisation à tous, c'est-à-dire notre capacité à tenir les gestes barrières et notre capacité à bien respecter le triptyque tester-accompagner-protéger ».

    Cette communication « surprise » montre à l’évidence que la situation est fragile et qu’elle est peut-être la prémisse de la justification d’un reconfinement qui pourrait être annoncé du jour au lendemain.  Rien de plus donc à ce sujet que ce qu’a annoncé le premier ministre.

    COVID : HALTE A L’ANGOISSE DU LENDEMAIN

    Image par Gerd Altmann de Pixabay

    Les mesures actuelles sont-elles les bonnes? Pourquoi sont-elles les mêmes pour tout le territoire? On ne nous l'a pas dit et pourtant c'est important. A croire que seules des mesures générales expliquées par des chiffres généraux sur toute la France est la meilleure doctrine à appliquer. Cela demande des explications qui ne sont pas données.

     Au lieu de montrer une route qui permet de voir le bout du tunnel, on phagocyte l’attention sur des mesures générales qui pour la plupart existent déjà et sont renforcées en disant que l’on espère que cela suffira pour freiner la contagion ou tenir mais que si on y arrive pas peut-être nous devrons aller plus loin… sous entendu confiner toute la France  de nouveau ?  En bref, avec cette manière de communiquer on a rallongé l’angoisse de tout le monde.

    Pour faire apercevoir le bout du tunnel, il fallait montrer le côté positif des mesures et  mieux les  expliciter  en en montrant l’impact et ne pas se contenter seulement de demander à chacune et chacun d’être les artisans de la réussite du freinage de la contamination en mettant les masques, en respectant mieux les gestes barrières dont la distanciation qui passe de un mètre à deux mètres…

    S’il est vrai que nombre de citoyens ont fait des efforts durant les fêtes, cela ne veut pas dire que même si certains, nombreux sans doute,  poursuivent  ces efforts, il n’en reste pas moins vrai de que d’autres ne le feront pas.  La preuve en est que la peur du gendarme est renforcée et que les contrôles du couvre feu seront plus nombreux et que l’on sanctionnera plus les contrevenants qui organisent des fêtes. Combien de ces fêtards sont repartis sans qu’on ait le suivi de ceux qui aurait pu avoir le COVID se qui sont partis dans la nature ? On ne sait pas.

    Le problème n’est donc pas dans le choix de confiner ou ne pas confiner mais dans la manière de ne pas donner les explications précises et détaillées induisant ce choix et les autres mesures laissant planer un doute sur l’éventualité d’un confinement au cas où… ce qui nous remet dans une  position d’attente  anxiogène sur beaucoup de plans. Peut-on l’éviter ?

    Point par point on peut rechercher ce qu’il aurait été possible de dire ou faire pour donner des perspectives… qui permette de réduire une anxiété créée par le flou.  Ce sera mon essai dans le prochain billet.

    « NON ESSENTIEL…CONFINEMENT VS COUVRE-FEU ET MESURETTES - 1 sur 4 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :