• CORONAVIRUS : MASQUES OU PAS MASQUES POUR TOUS ? 1 sur 2

    C’est parait-il une grande interrogation parmi la population. Le port du masque est-elle la solution pour cesser le confinement ? Est-ce que le port du masque peut actuellement nous protéger ?

    Pas si simple d’y répondre. Surtout quand tout le monde s’emballe et mélange tout avec parfois un certain manque de réalisme… Je dirai peut-être des inepties tout en essayant de les éviter mais au moins ça me permet de réfléchir et d'avancer dans l'appréhension et la réalité présente et future de la situation qui est pour le moins angoissante et dont on a du mal à appréhender le solutionnement pour en sortir... Il est difficile de ne pas se projeter sans doute pour avoir de l'espoir. On pourra toujours me corriger...

    Je le disais dans mon article précédent : Je vais tenter de faire un point sur les questions que cela me pose pour aborder la situation actuelle et à venir avec plus de sérénité peut-être… N’étant ni médecin ni épidémiologiste, il faut  avant tout réfléchir, se poser et s’informer le plus complètement possible ce qui n’est pas si facile et ne pas céder aux coups de communications comme celles de ces maires qui veulent donner des masques à tous leurs administrés alors qu’ils n’en ont pas  ou les obliger à sortir y compris avec un foulard « pour protéger les autres »…

    En réalité , dans la tête de nombre de gens, mettre un masque c'est se protéger de l'autre. Mais n'est-ce pas illusoire si on n'a pas le bon masque  et dans ce cas dangereux? (On trouvera ici une information sur les différents masques possibles :

    https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Masques.pdf  et https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2609189-masque-coronavirus-lavable-ffp2-chirurgical-alternatives-fait-maison-achat-prix/)

    Le ministre de l’intérieur vient de faire annuler tous les arrêtés des maires qui obligeaient tous les habitants de leur ville à porter un masque. Je ne suis pas souvent en accord avec Christophe Castaner mais j’estime que cette fois il a raison. Il faut arrêter de faire n’importe quoi dans n’importe quelles conditions.   

    Tout cela me donne l’impression d’un grand bazar auquel il serait temps de mettre fin notamment par des informations correctes et précises comme celles qui ont commencé récemment à se diffuser pour les précautions à prendre quand on fait ses courses.  

    Il faut donc essayer d'être réaliste et pratique.

     Actuellement,   nous n’avons pas les masques pour en généraliser le port à toute la population et ceci devrait durer un bout de temps. Ce n'est pas un mystère. Et même si nous en avions il se pose, à mon avis,  plusieurs questions à régler  avant que d’en lancer une éventuelle généralisation :

    • Combien faudrait-il de masques et de quels types pour une population de près de 67 millions d’habitants de telle manière que chacun puisse l’utiliser quand nécessaire pour notamment sortir voire rester chez lui en contact avec les autres du foyer ?
    • Quels sont les risques et les bénéfices du port d’un masque actuellement puis dans la période qui viendra quand on devra sortir du confinement ?

     

    LE PRESIDENT MACRON  DOIT CHANGER DE BRAQUET !!!

    Image par Alexandra_Koch de Pixabay

    LE PORT DU MASQUE PAR TOUS EN LA PÉRIODE ACTUELLE DE CONFINEMENT EST-IL POSSIBLE?

    La question d’une généralisation du port d’un masque à toute la population est actuellement réglée puisque nous en avons qu’à peine suffisamment en ce qui concerne les chirurgicaux et les FFP2  pour les soignants. J’inclus dans soignants ceux qui œuvrent à l’hôpital et dans les structures socio-médicales ou d’aides à la personne, les EHPAD bien sûr, les cabinets médicaux, les pharmaciens et tous les catégories des personnels qui , de par leurs fonctions,  sont en contact avec  un public tout venant, commerces compris. Sans compter ceux à donner de manière temporaire à des malades lors des consultations ou dans les EHPAD mais aussi à celles ou ceux qui, dans une famille, sont touchés par le virus alors que d’autres ne le sont pas ce qui doit être utile pour ne pas développer  la contamination. (Quoique je pense que dès le début, ces personnes déclarés auraient dû être mis en quarantaine avant de regagner leur foyer ce qui n’est pas si simple vu les périodes d’incubation avant les symptômes de la maladie).
    Cela fait déjà beaucoup de monde et beaucoup de masques tant en FFP2 qu’en FFP1 ou chirurgicaux. Et l’on voit bien qu’à l’heure actuelle la pénurie, même si elle régresse est encore présente et que l’approvisionnement est difficile.
    Réglons d’abord les urgences face à la pénurie cela avant de songer à généraliser le port du masque à tous. C’est la priorité des priorités et au vu des informations que l’on peut avoir ce ne sera pas avant plusieurs semaines qu’on arrivera peut-être à l’équilibre des dotations qu’il faudra continuer de maintenir après la cessation progressive du confinement qui n’est pas pour demain.

    Dans l’idéal, il aurait fallu que tous les français qui sortaient portent un masque dès le début de la vague de contamination ou on aurait dû appliquer le confinement dans sa forme actuelle plus tôt... début, courant février, quand la menace se précisait avec le cluster des Contamines-Montjoie. Le 3 mars on disait encore qu'on ne fermerait pas les écoles( porte parole du gouvernement), le 15 mars on organisait le municipales..., on autorisait le match de football contre l'Italie...  

    Avec les masques , chacune et chacun aurait ainsi pu éviter de contaminer le voisin et postillonner ici ou là. Il aurait fallu pour cela deux conditions :

    • Qu’il y ait assez de masques mais il n’y en avait pas. Il en aurait fallu des dizaines de millions par jour… Pas sûr que même une réserve d’un milliard de masques aurait suffit : dans l’hypothèse où plus de soixante millions de français aurait été dotés d’un masque par jour…faites les comptes…La réserve aurait très vite été épuisée…et le renouvellement de 60 millions de masques journaliers aurait été impossible.
    • Que les gestes pour mettre et retirer les masques soient bien connus. Pas si simple. Il eut fallu faire preuve de beaucoup de pédagogie. Nous ne sommes pas coutumier du port du masque comme les asiatiques.

    Mais avec des si…

    CORONAVIRUS : MASQUES OU PAS MASQUES POUR TOUS ?   1 sur 2

    Alors si le débat sur l’imprévoyance des autorités ( actuelles et passées : http://quaiducitoyen.eklablog.fr/coro-confinement-le-point-apres-deux-semaines-1-sur-3-a184367448)  quant au manque de masques pour le personnel soignant et les autres intervenants publics est tout à fait fondé et là un milliard de masques aurait évité l’exposition de nos soignants au virus,  celui qui concerne la dotation de la population ne me semble pas l’être dans la mesure où il était peu possible de doter en continu cette population même avec un milliard de masques en stock. On voit très bien actuellement la difficulté à s’en procurer sur un marché international tendu puisque nous sommes incapables , pour le moment, d’en produire suffisamment  en France . Et cela c’est le résultat de l’abandon de notre souveraineté industrielle en la matière comme d’ailleurs dans d’autres. Il faudra y revenir pour en tirer les leçons.

    Le confinement strict plus tôt aurait donc été la meilleure solution pour mieux maîtriser la propagation du virus. J'y reviendrai plus tard car l'heure n'est pas à la polémique.

    Bien sûr il eût pu y avoir des masques alternatifs lavables mais encore aurait –il fallu les fabriquer…Même problème. Comment le faire en si peu de temps ? Impossible.

    Par contre commencer à fabriquer actuellement de tels masques est une bonne initiative quand on abordera la fin du confinement qui n’est pas pour demain. Ça nous laisse le temps de produire… le complément aux gestes barrières et à la distanciation.

    CORONAVIRUS : MASQUES OU PAS MASQUES POUR TOUS ?   1 sur 2

    (Image Ameli)

     

    PEUT-ON DONC GENERALISER LE PORT DU MASQUE A TOUTE LA POPULATION?

    En la période actuelle de confinement, je ne le pense pas. Elle est impossible dans de bonnes conditions pour qu’elle serve puisque tout le monde ne peut en porter.

    Le CONFINEMENT EST DONC LA MEILLEURE DÉFENSE avec les GESTES BARRIÈRES et LA DISTANCIATION ENTRE INDIVIDUS. Les sorties pour le nécessaire doivent être les plus rares possibles. On ne va pas chercher sa baguette tous les matins mais on fait un achat pour plusieurs jours. Faire une ballade avec son chien auprès de la maison est bien sûr normal. Attention aux « joggers » qui courent, éructent et crachent pouvant disséminer éventuellement le virus. S’en tenir très écartés. Avec le vent qui souffle en plus, pas sûr que la distance d'un mètre soit suffisante...   Quand la vague sera passée, on verra…

    Il faudra sans doute adapter les règles du confinement actuel pour en rendre certaines plus strictes mais aussi plus d'efficacité pour d'autres et dans ce cas différencier celles-ci en fonction de la situation sociale et locale. Un confinement dans un appartement avec 3 enfants n'est pas le même que celui dans une maison avec jardin... de même pour la personne âgée isolée...En disant cela je ne résous rien mais je pense que nous avons les moyens et les spécialistes pour penser à des solutions adaptées et les mettre en œuvre ce qui pourrait éviter les réactions  négatives mais parfois compréhensibles de certains habitants. Mais il faut continuer d'être intransigeant avec celles et ceux qui trichent et détournent les autorisations de déplacement.

    Mais sans doute, pour en revenir strictement au sujet,  faudra-t-il  utiliser le masque lors de la période de sortie du confinement de la manière adaptée qui reste  à réfléchir. Les masques devant être changé fréquemment durant une période qu’on ne peut pas encore, loin de là, définir et donc être produit en grande quantité (comment?) si on veut en faire les compléments aux gestes barrières et à la distanciation. Pour lors , c'est difficile de se projeter vers cette sortie car c'est très complexe:

    • On ne sait pas quand le système hospitalier sera en retour d’une prise en charge normale, condition indispensable pour songer à sortir du confinement
    • On ne sait pas si des traitements sont fiables mais c'est en cours d'étude. Faudrait peut-être cesser les guerres d'avis contradictoires nuisibles à l'information de la population qu'on déboussole, population qu'on sonde sur le sujet faisant croire à chacun qu'il a la connaissance nécessaire pour donner un avis médical.
    • On ne sait pas quand la population sera testée pour connaitre qui a été contaminé et est protégé, qui est encore contaminé et qui ne l’est pas. Il faudra pourtant le savoir si on veut sortir du confinement sans risquer une nouvelle vague de contamination. Tout cela n’est pas pour demain matin, les tests sérologiques n’étant pour le moment pas encore sûrs ni produits donc en quantité.

    Et puis, je reviens à ce que j’ai dit dans le chapitre précédent et qui m’est confirmé par un docteur en médecine de ma connaissance qui est face à l’utilisation quotidienne du masque pour lui et les soignants  : « Le port du masque généralisé risque au contraire d’augmenter le nombre de cas à cause d’erreurs de manipulation et donc risque de manuportage. Il faut une hygiène des mains avant chaque manipulation , encore faut t’il savoir faire correctement un lavage des mains au savon ou au SHA (Solution hydro alcoolique). Et on risque d’être faussement rassuré par le port du masque et donc que l’on diminue le lavage des mains et donc la transmission par manuportage.(…)  En intra-hospitalier nous sensibilisons le personnel non habitué au port du masque. A l’échelle de toute la population il va y avoir un risque de pic épidémique important. Les mesures barrières doivent déjà être appliquées correctement… »

    Si on n’a un masque on peut le mettre pour protéger les autres …si on sait le mettre et le retirer… et le désinfecter si c’est un masque alternatif réutilisable…

    Tout un apprentissage pas si simple...

    Là aussi avec des si...

    Pour l'instant donc, le RESPECT STRICT DES CONSIGNES DE CONFINEMENT, les GESTES BARRIÈRES et la DISTANCIATION sont nos armes les plus sûres pour se protéger et protéger les autres du fléau.

     En l'attente...

    Le président de la République doit parler ce soir. Son rôle n'est pas des plus simples. Je n'attend pour ma part que les confirmations de ce que je pressens quant au confinement dont on ne peut connaître la sortie. Dire le contraire est impossible. Peut-être apportera-t-il des précisions sur l'avancée de nos moyens pour avancer...J'espère qu'il confortera la priorité de l'action sanitaire et sociale et qu'il ne la mettra pas en parallèle avec les problèmes économiques qui même s'ils sont graves ne peuvent être placés sur le même plan. La SANTÉ d'abord! Le reste se résoudra avec le temps et sans doute avec de nouvelles conceptions  du fonctionnement de la société et de l'économie qu'il reste à débattre et à construire.

     

    CORONAVIRUS : MASQUES OU PAS MASQUES POUR TOUS ?   1 sur 2

     Image par felixdelaurentis de Pixabay

     

    « CORO CONFINEMENT: LE POINT A DEUX SEMAINES - 3 sur 3CORONAVIRUS : UN PLAN DE DECONFINEMENT QUI POSE DES QUESTIONS VITALES »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :