• C'est la semaine du goût!

    C'est la semaine du goût!S’il y a bien un héritage qu’il faut laisser à nos enfants et qui ne coûte rien et dont ils pourront profiter toute leur vie, c’est celui  que j’appelle "le goût des bonnes choses". Il en restera toujours quelque chose de …bon.

    Je n’entrerai pas dans le débat du « tous les goûts sont dans la nature ». Ce n’est pas de celui-là dont il est question.

    Permettre d’avoir goûté à de multiples aliments, de trouver son plaisir à manger des choses simples mais goûteuses est un objectif éducatif important dans notre actuelle société en mal de repères.

                                (Aliments locaux, auteur Rodget , domaine public)

    Du 15 au 19 octobre, la semaine du goût est donc de retour. « Elle réunit et fédère nombre d’initiatives individuelles et collectives au service du bien et du mieux manger »

    C'est la semaine du goût!

    Pour plus d’information, le programme et même des recettes allez sur

    http://www.legout.com/la-semaine-du-gout

    Le fait de renouveler chaque année la semaine du goût à l’école ou même à l’université, avec le concours de chefs de cuisine notamment, n’est pas une opération gadget.

    J’ai eu l’occasion de la pratiquer à l’école. Les heures exceptionnelles qui ont permis avec les élèves de goûter, comprendre, élaborer, préparer un repas puis le manger, n’ont pas été perdues , tout au contraire. La réussite a été pour tous de partager un repas dans la bonne humeur avec les échecs puis les réussites.  Je me souviens aussi d’un samedi où chacune et chacun avait amené à l’école un plat maison, un dessert… Sur la table toutes les cultures étaient rassemblées et les échanges de saveurs ont été inoubliables. Un vrai et simple festin !

    Le fait de permettre à des étudiants de « se poser »  à l’Université  pour faire le point sur ce qu’ils mangent, les aider à trouver à faire des bons plats avec des ingrédients pas cher mérite que cela soit dit. On connait les difficultés qui sont souvent les leurs de manger avec un budget souvent réduit ou parce qu’il faut aller vite. Au moins une fois par an, on peut montrer que c’est possible.                                      

    C'est la semaine du goût!Dans notre société où on mange  à la maison des plats industriels tout prêts parce que c’est rapide, on oublie de montrer qu’un repas ça peut se préparer avec des produits frais. Bien sûr, il faut un peu de temps mais cela n’en vaut-il pas la peine ? Un bon pot au feu, un jarret, une poule au pot et ses légumes…faut goûter !

    On arrive à glisser vers une société où de moins en moins de transmission de « l’art culinaire » se fait, où l’on glisse vers la « malbouffe » rapide.On cite beaucoup la gastronomie française. C'est bien.  La France ne doit pas devenir le pays de la gastronomie des seuls restaurants pour les touristes. 

    Oui, ceux qui ont initié la semaine du goût ont eu raison de le faire (23 ème édition !). Il faut au moins la perpétuer à l’école et ailleurs pour qu’on n' oublie pas que la cuisine c’est dans les possibilités et …les goûts de chacun.   Ne perdons pas notre héritage gustatif et ne devenons pas les esclaves de la bouffe "américanisée".

     Rien n’est encore perdu pourvu que chacun s’y mette …et transmette le goût de cuisiner.

    C'est la semaine du goût!Vive le camembert au lait cru moulé à la louche ! 

    Question de goût, bien sûr...

     

     

    (Camembert de Normandie, au lait cru, auteur NJGJ  ,Creative Commons paternité – partage à l’identique 3.0 (non transposée))

    « La crise comme prétexte de gouvernance non démocratique?Semaine de quatre jours et demi: OUI MAIS... »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter