• Balade en Flandre vers Cassel

    Le Nord ou Nord-Pas-de-Calais n’est pas la terre du ciel de grisaille que certains se plaisent à caricaturer. La preuve en est en ces journées de fin octobre où le ciel fut serein et bleu tout à fait propice pour une balade, cette fois du côté de la Flandre intérieure après avoir déjeuné des crabes achetés la veille à Audresselles.

    Rien à voir ici avec les paysages d’hier de la Côte d’Opale avec ses vallons, ses falaises et ses horizons de mer agitée.

    Balade en Flandre vers Cassel

    Mais les dénivellations ne manquèrent pas puisque nous eûmes l’envie de nous retrouver à Cassel, sur son mont du même nom. Classique mais toujours charmante, une balade à faire pour monter au jardin public d’où l’on peut voir, par temps bien dégagé, le village d’abord et une grande partie des plaines et monts de Flandres avec l’aide des deux tables d’orientation qui vous indiquent les directions des villes principales alentours ou plus loin vers le littoral ou l’intérieur jusqu’à 80 km à la ronde. Cette commune est en effet un carrefour de voies romaines partant en ligne droite depuis celle ci vers les villes alentours.

    Balade en Flandre vers Cassel

    Balade en Flandre vers Cassel On ne peut pas ne pas voir la statue à cheval du maréchal Foch . Cassel, carrefour de voies, fut fortifié par les Romains. Point stratégique important puisque le plus élevé des monts de Flandre, il fut le siège de grandes batailles qui décidèrent du destin de la Flandre et de la France. Il a servi de quartier général au Général Foch pendant la 1ère guerre mondiale.

     

    Une vingtaine de moulins dont certains dataient du XVIème siècle se trouvaient sur le Mont Cassel. Ils étaient construits en bois sur pivot. On y écrasait le blé et les céréales avec des meules ou avec des pilons on extrayait l’huile des oléagineux comme le colza ou le lin. Certains réduisaient en poudre les écorces de chêne pour produire le « tan » utilisé par les tanneurs.. Ils ont tous disparu peu à peu, au fur et à mesure des guerres , en étant le plus souvent brûlés. En 1911, le dernier datant du XVIème siècle s’envola en fumée. Ce ne fut qu’en 1947 que le Syndicat d'Initiative de Cassel racheta le Moulin Ruytoor d'Arneke, dans un état très délabré, parce qu'abandonné. Il fut alors restauré et placé dans le jardin public du Mont. Il fut nommé Kasteel Meulen ou « moulin du château » et ouvert au public. J’ai pu le visiter quand j’allais en vacances à Cassel avec mes parents dans les années 60. Aujourd'hui, les visites sont guidées: on assiste à la mouture et au tamisage. On peut acheter de la farine produite sur place.

    Balade en Flandre vers Cassel

    Avant de redescendre nous prîmes des billets à l’estaminet du jardin, , le T’ Kasteelhof, « le plus haut de FLANDRE » (176m), pour en visiter un autre de jardin, celui « paysager » du Mont des Récollets situé plus bas en quittant le mont en allant vers Steenvoorde.

    Balade en Flandre vers Cassel

    (L'estaminet t'kasteelhof à Cassel (Nord), auteur Velours,  Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported licence.)

    Balade en Flandre vers CasselT’Kasteelhof signifie « l’auberge du château ». Il a été construit sur les fondations de l’ancien château en face du célèbre Moulin de Cassel. Nous n’avons pas encore eu le loisir de goûter à la cuisine de l‘estaminet. Nous y reviendrons sans doute un jour pour tester la devise qui est inscrite sur la carte : « Un estaminet, ce n’est pas un restaurant et pourtant on y mange… Ce n’est pas un café et pourtant on y boit… C’est tout simplement comme à la maison. » Nous avons pu déjà en apprécier le joli cadre typique, rustique et flamand et la petite boutique de ventes de produits locaux et du temps passé. J’y ai d’ailleurs trouvé les « babas au rhum » d’Eugène Blond*, que j’avais appréciés en d’autres temps et que, depuis, je ne retrouvai plus. Une bonne occasion d’en emporter pour y re goûter.

    Nous redescendîmes du Jardin public par la vers la place centrale du village pour regagner le parking en passant devant le Musée départemental de Flandre qui est le seul musée à se consacrer uniquement à la mise ne lumière de l’identité culturelle flamande. L’Hôtel de la Noble Cour qui abrite le musée date du xvie siècle. Siège de l'ancienne châtellenie de Cassel et de la Cour de Justice de Cassel jusqu'à la révolution, il a été classé monument historique en 1910. En 1914, l’état-major des armées alliées réquisitionne l’Hôtel. Le général  Foch y installe son bureau d'octobre 1914 à juin 1915 pour y suivre la bataille des Flandres. La surface d'exposition couvre environ 1 000 m2.

    Plus d’infos sur http://museedeflandre.lenord.fr/fr/Accueil.aspx  .

    Balade en Flandre vers Cassel

     

    Balade en Flandre vers Cassel

    La grande Place de Cassel et le musée départemental de Flandre.

     

     

    En route vers le Jardin des Récollets à quelques minutes de là en redescendant le mont en voiture en direction de la route de Steenvoorde.

    Malgré le beau temps ce n’était peut- être pas la période la meilleure pour apprécier le jardin du mont des Récollets. Manquaient notamment les fleurs mais nous eûmes néanmoins, après un circuit parmi diverses « chambres » , un aperçu du travail important réalisé pour construire cet ouvrage de nature qui n’existait pas il y a vingt ans. Les quelques photos suivantes en témoignent. Cela nous fut confirmé par les propriétaires et inventeurs de ce jardin qui nous montrèrent, à l’aide d’un album de photos, l’évolution du site depuis 1990, année où à partir de la ferme dans un état de délabrement total fut créée à force de travaux et de grande patience, le Wouwenberghof « Ferme du mont des Récollets», un Jardin de 1,5ha inspiré des peintures de la Renaissance flamande. Un estaminet « au jardin » ouvert l’ après-midi nous a permis, avant de reprendre la route, de déguster une bonne bière ou un thé dans un cadre rustique foisonnant de meubles et objets variés du « temps passé »...

    Balade en Flandre vers CasselBalade en Flandre vers Cassel

     

     

     

     

     

     

     

    Ce jardin fait maintenant partie des Parcs et jardins Nord - Pas de Calais, label "Jardin remarquable"et nul doute que les amateurs de plantes et fleurs variées et diverses peuvent y trouver matière à apprécier. .. mais à une période plus propice aux floraisons

    On trouvera des informations plus détaillées sur le site du comité des Parcs et Jardins de France

    http://www.parcsetjardins.fr/nord_pas_de_calais/nord/jardins_du_mont_des_recollets-626.html

    ou sur le site You tube : https://www.youtube.com/ en inscrivant en recherche « jardin du mont des Récollets ».

    Balade en Flandre vers Cassel

    Il n’est de bonne balade en Flandre qui ne se termine par un bon repas que nous avons essayé de trouver à l’auberge du Snouk à BROUCKERQUE, le long de la Colme. Bien nous en a pris d’y pousser la porte pour découvrir un endroit charmant, très typique de style estaminet dans une ancienne grange rénovée.

    On peut y trouver une description fidèle sur http://www.estaminets.fr/  

    Une belle terrasse côtoie un grand jardin avec une aire de jeux pour les enfants. L’Intérieur est convivial avec une décoration dans les tons bleus comme à l’extérieur et une note champêtre et des poutres en bois. La cuisine est faite « maison » avec des produits locaux et régionaux.

    Les prix sont raisonnables avec des menus de 20 à 26 euros sans les boissons. On peut manger à la carte.

    Comme on y a goûté, on peut conseiller en entrée les os à moelle tout à fait bien préparés ou la salade de gésier et magret de canard fumé. Pour les plats, le jarret d’agneau au thym dans son jus est à essayer ainsi que le potje vleesch traditionnel maison qui est de bonne facture avec une gelée authentique et goûteuse. Les frites qui vont avec sont bonnes. On peut aussi trouver son bonheur dans la carte des boissons notamment pour les vins et les bières à des prix non prohibitifs. A chacun de les consommer avec sa modération.

    Bref une auberge accueillante avec simplicité et cordialité.

    Le patron nous a gentiment offert le digestif tout en devisant avec nous. 

    Une belle journée de détente qui s’est donc fort bien terminée.

     

    * Eugène Blond : fondateur de la célèbre gaufrette   et père de Pierre l’inventeur de la gaufrette amusante. Les ateliers du Comptoir des Flandres ont continué à produire avec succès des biscuits et autres gâteaux selon les recettes d’origine et entre autres : Les gaufres fourrés d’Eugène et Pierre Blond de 1894 qui ne s’effritent pas quand on les casse en deux, les gaufres dunkerquoises inventées par le pâtissier Preneel de Malo-Les Bains et qu’on fabrique encore notamment à Bergues depuis 1904 , ...le baba au Rhum de je ne sais quelle époque mais qui, s’il ne vaut pas un vrai baba « maison » n’en est pas moins savoureux. Ils produisent aussi les Bêtises de Cambrai inscrites au patrimoine national.

    Plus d’infos sans vouloir faire de « pub » et de toute façon elle est gratuite: http://www.comptoirdesflandres.com/atelierseugeneblond

    Balade en Flandre vers Cassel

    (Vue panoramique de Cassel, fin du XVII ème siècle, auteur anonyme, domaine public)

    « Balade sur la Côte d'OpaleLES BARBARES* ETAIENT DANS LA RUE A NANTES... »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter