• ALLOCUTION PRESIDENTIELLE DU 14 JUIN 2020 : AFFIRMATIONS et PROMESSES...

    Dimanche, Emmanuel Macron, président de la république s’est exprimé dans une allocution d’une vingtaine de minutes dans laquelle il a annoncé beaucoup de choses, les unes partiellement concrètes  par rapport à l’épidémie et le déconfinement, d’autres que je résume d’une part à des positions assez claires sur le « racisme » et le soutien aux forces de police d’autre part à un programme général  pour les deux années à venir en vue de préparer les futures présidentielles puisqu’il se situe dans « la décennie », espérant sans doute être élu de nouveau en 2022. J’y reviendrai comme sur la déclaration d’autosatisfaction un peu facile quant au traitement de la « crise sanitaire » car il y a beaucoup à nuancer.

    LE CORONAVIRUS ET LES VACANCES D'ÉTÉ...

    Image par Vesna Harni de Pixabay

    UNE LISTE D’ANNONCES

    Il accélère donc les autorisations d’ouvertures des salles de restaurants et des bars dans la région parisienne qui était encore classée en orange et ne pouvaient se contenter que des terrasses.

     En quelques mots il annonce l’ouverture complète des écoles et collèges (sauf les lycées) pour tous les élèves de manière obligatoire : «Dès demain, en hexagone comme en Outre-mer, les crèches, les écoles, les collèges se prépareront à accueillir à partir du 22 juin tous les élèves, de manière obligatoire et selon les règles de présence normale. »

     Les visites en Ehpad redeviennent autorisées.

    Le deuxième tour des élections municipales « pourra se dérouler dans les communes concernées le 28 juin ».

    Si comme il dit « Nous allons donc pouvoir retrouver le plaisir d’être ensemble, de reprendre pleinement le travail mais aussi de nous divertir, de nous cultiver. Nous allons retrouver pour partie notre art de vivre, notre goût de la liberté. En somme, nous allons retrouver pleinement la France. » Il avertit néanmoins et avec raison que «  Cela ne signifie pas que le virus a disparu et que nous pouvons baisser totalement la garde. Il nous faudra pour longtemps encore vivre avec lui, respecter les règles de distance physique, l’été 2020 ne sera pas un été comme les autres, et il nous faudra veiller à l’évolution de l’épidémie pour nous préparer au cas où elle reviendrait avec plus de force. »

    Sur cette annonce de préparation je reviendrai aussi.

     RETOUR A L'ÉCOLE LE 11 MAI : LA BOULE AU VENTRE... 2 sur 2

     Image par Med Ahabchane de Pixabay

    ACCUEILLIR TOUS LES ÉLÈVES: UN NOUVEAU PROTOCOLE...EN COURS D’ÉCRITURE

    "Les crèches, les écoles et les collèges se prépareront à accueillir, à partir du 22 juin, tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale. » C’est avec cette formule lapidaire que le président règle le sort de la nouvelle rentrée des écoliers, des collégiens et des enseignants, laissant le soin à son ministre Jean-Michel  Blanquer, de détailler les mesures de la reprise…

    Une promesse qui à mon sens n' a pas dû être bien examinée par ses conseillers notamment quant aux conditions pratiques et techniques.

    Le dit ministre de l’éducation s’est donc empressé ce lundi d’annoncer « la mesure »qui selon lui sans doute allait permettre à tous les élèves de reprendre l’école :  la règle des 4m2 par élève ne sera plus appliquée. (En effet, depuis la réouverture des écoles, les tables de classe doivent être espacées d'un mètre  entre chaque élève (sur les côtés, à l'avant et à l'arrière). A partir du 22 juin, les écoles devront uniquement respecter un espacement d'un mètre latéral, a précisé le ministre .

    Le ministre déclare : « "On passe ainsi de 4m² autour de chaque élève à un système plus souple. Ceci nous permet d'accueillir tous les élèves". La formule magique...d'un nouveau protocole  qui en ce mercredi n'était toujours pas arrivé dans les écoles, trois jours après l’intervention du président Macron.

     Des journalistes  de France info qui ont contacté le ministère de l'Education nationale pour en savoir plus sur la version finale du protocole ont eu  une réponse disant  que  Le ministère appelle à prendre avec du recul « le document déjà en circulation » et faisant office de représentation du nouveau protocole, soulignant même qu'il s'agit d'"une version très provisoire" que les écoles n’ont d’ailleurs pas eu. Le ministère laisse ainsi entendre que la version définitive pourrait différer et "que certains éléments pourraient changer d'ici quelques heures". NOUS SOMMES MERCREDI. Au mieux , les écoles pourront découvrir le protocole...jeudi!

    En bref,  IL RESTERA 2 JOURS POUR PRÉPARER LA RENTRÉE DE LUNDI. Une fois encore, le ministre  ne se préoccupe pas  des difficultés  qu’on pourrait avoir sur le terrain pour appliquer cette nouvelle promesse présidentielle du retour  à l’école pour « tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale »  ce qui à l’évidence est impossible et il faut être sur le terrain pour s’en rendre compte immédiatement contrairement au ministre et à ses conseillers (s’il en a )  qui restent sur leur nuage technocratique.  J’estime que c’est du mépris envers  des acteurs de terrain que de faire paraître ce protocole si tardivement. Une belle improvisation donc  d'un protocole qui aurait dû être dans toutes les écoles dès lundi dernier 8h30 mais qui ce dimanche n’était sans doute pas encore rédigé clairement.  Les acteurs de terrain sont pris pour des pions... Espérons que les parents ne seront pas dupes et ne feront pas porter la responsabilité de l'échec de cette nouvelle rentrée ridicule . Car échec il y aura puisque tous les élèves ne pourront être accueillis.    

    J’y reviens

    COD-19 ET LES ENFANTS A L'ÉCOLE: LES INCERTITUDES QUANT A LA CONTAGION

    Image par Gerd Altmann de Pixabay

    « DÉCONFINEMENT: ACCÉLÉRER POUR RECULER ENSUITE?22 JUIN 2020 :LES MESURES SANITAIRES IMPROVISÉES DU RETOUR A L'ÉCOLE »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :