• TOUS CHARLIE...TOUS CITOYENS DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE.

    Les marches républicaines des citoyens de ce week-end ont sans contexte montré par le nombre de participants (plus de 4 millions sur les deux jours) que les français étaient plus que jamais debout face au terrorisme. Ils ont aussi symboliquement montré qu’ils étaient capables de rendre hommage, unis,  à celles et ceux qui ont été tués. Même s’ils n’avaient jamais lus, pour certains, CHARLIE –HEBDO ou approuvé ses propos ou caricatures, ils étaient là comme les représentants d’un Peuple pour défendre la liberté d’expression et contre le fascisme des idéologies de la terreur.

    TOUS CHARLIE...TOUS CITOYENS

      PLUS DE QUATRE MILLIONS A MARCHER POUR LES LIBERTES

    On ne sait pas si nous étions 4 millions ou plus en France hier ou comme moi même, à Dunkerque, je ne savais pas si samedi nous étions 3 000 ou 7 000. L’important est que nous étions extrêmement nombreux et plus que cela. L’important est ce que nous avons vu ou vécu de ces marches à savoir un calme impressionnant, une détermination à ne pas avoir peur et à refuser tout amalgame ou ségrégation. L’important est que ceux qui ont défilé l’ont fait, unis en tant que citoyens pour défendre les valeurs de notre liberté et aussi pour rendre hommage aux citoyens qui sont morts soit pour l’expression de leurs idées, soit parce qu’ils étaient juifs ou musulmans ou athées ou représentant de l’autorité de l’Etat comme les policiers. C’était donc pour rendre hommage sans distinction à des citoyens tués par des assassins au service d’un fascisme islamique. L’Islamisme est en effet une déformation intégriste de l’Islam par des fascistes d’un nouvel ordre qu’il faut combattre parce qu’ils veulent imposer la dictature et la suppression de nos libertés. Ce n’est donc pas l’Islam.

     J’ai entendu des critiques envers ceux qui n’ont pas marché sous la forme : « Et les autres des 66 millions de français ? » Sous forme de boutade, je réponds qu’il y en a qui ne peuvent pas ou plus marcher, il y a des bébés qui ne savent pas encore marcher... En plus, à Paris, par exemple, on a eu déjà du mal à caser tous ceux qui étaient là...(Lol)

    Pour redevenir sérieux, il faut être clair : ceux qui ont marché ont représenté symboliquement la France debout et solidaire. Cela ne veut pas dire que nombre des autres qui pour diverses raisons qui leur appartiennent n’ont pu ou pas pu marcher n’étaient pas là avec la même force de pensée solidaire.   Ils sont des millions qui ont ainsi communié – si je peux me permettre cette expression - toute la journée en s’informant minute par minute sur ce qui se déroulait de manière extraordinaire et qui était relayé par les médias.

    Quand je défilais, samedi, je savais que nombre d’entre-eux étaient avec moi.

    Hier ou samedi, nous étions donc bien plus de 4 millions à être debout et à rendre hommage aux citoyens tués et à être déterminés contre le terrorisme mais surtout pour affirmer notre attachement indestructible à nos libertés !

    Les détracteurs qui parlent « d’hypocrisie » à propos de ces marches n’y étaient probablement pas. C’est leur avis. En tout cas, moi, je dis que celles et ceux des citoyens que j’ai vus et rencontrés étaient émus et sincères et s’ils étaient là, ce n’était qu’à l’appel de leur humanité.

    Enfin, il faut penser aux familles et aux proches des 17 morts et à ceux qui ont été blessés lors des diverses attaques, à ceux qui ont été pris en otage. Les traumatismes perdureront encore longtemps. Courage à elles et eux.

    Le quotidien ne doit pas effacer de notre mémoire ces évènements.

     ET APRES ?

     "Après" c’est à partir de maintenant et savoir ce qu’on fait de cet élan sincère d’unité nationale du peuple mais aussi celui de la quasi totalité des politiques.

    Là aussi c’est clair. Le peuple doit continuer de se mobiliser partout comme citoyen, là où il est, pour faire reculer les idées de l’intégrisme, dénoncer les amalgames et essayer, ce qui n’est pas forcément facile, de considérer les autres sans a priori.

    Il faut cependant être conscient des réalités et que les méfiances des uns envers les autres sont nombreuses pour diverses raisons à mieux analyser et qu’il y a des problèmes que nous ne pouvons résoudre seuls. Chacun, dans son quartier, doit faire ce qu’il peut. S’il est directeur d’école ou enseignant, il a son rôle à jouer dans son environnement et sa mission, de même les parents ou ceux qui sont responsables religieux ou autres.

    Il ne faut pas se laisser diviser.

    TOUS CHARLIE...TOUS CITOYENS

    (Loi de séparation des églises et de l’État. Page 1 - Archives Nationales - AE-II-2991 -Ce document a été placé sur Wikimedia Commons par les Archives Nationales dans le cadre d’un partenariat avec Wikimédia France. Cette œuvre est également dans le domaine public dans tous les pays pour lesquels le copyright a une durée de vie de 100 ans ou moins après la mort de l'auteur.) 

    Ce qui compte c’est cet esprit de laïcité et de tolérance qui doit régner ce qui est loin d‘être facile car sur ce point, il faut échanger. Etre tolérant ce n’est pas être faible et laxiste mais essayer de comprendre. Etre laïque c’est permettre l’expression, le débat, la réflexion et la tolérance.

    Les citoyens doivent refuser les amalgames, les sectarismes, les extrémismes, les communautarismes et les discours islamophobes, antisémites et anti laïques.

    Chacun, là où il est, peut y contribuer en s’informant, en dialoguant dans la fraternité et en ne restant pas sur les a priori que chacun peut avoir en ayant à l’esprit ce que signifie vraiment la LAICITE de notre République qui doit permettre à tous et chacun de vivre en sécurité et libre dans son pays comme citoyen de France.

    Mais, le citoyen seul ne peut résoudre les problèmes actuels sans que celles et ceux qui sont les élus de la République ne prennent en main la résolution des problèmes.

    Les mesures qu’ils doivent décider, la manière dont ils doivent se comporter et agir sera déterminante pour l’avenir.

     QUEL COMPORTEMENTS ?

    Le chef de l’Etat et le gouvernement ont su réagir avec sang froid et détermination lors de cette attaque des terroristes islamistes et ce, durant trois jours consécutifs.

    Le président de la République, le Chef du gouvernement et les ministres ont une nouvelle donne entre les mains, celle qui s’est manifestée ce week-end : la détermination des citoyens de ne pas laisser leurs libertés s’effriter.

    Il en est de même des parlementaires quelles que soient leurs carte politiques.

    Il en est de même de la quasi totalité des responsables des partis qui doivent montrer l’exemple.

    Pour le moment, tous se sont comportés comme il le fallait, sauf exception qui ne mérite même pas d’être citée et que chacun connaît.

    Cela nécessite un changement des attitudes et des manières habituelles de faire de la politique comme l’électoralisme car ce n’est pas ce que demande la population.

    Ceux qui se saisiront sérieusement des problèmes pour étudier des solutions pour lutter contre le terrorisme, permettront que des solutions concrètes sortent du débat et soient appliquées rapidement pour faire face aux menaces terroristes qui pèsent sur tous les citoyens. 

    L’élan citoyen et l’unité de ce week-end l’exigent.

    TOUS CHARLIE...TOUS CITOYENS

    (Le Palais Bourbon éclairé de nuit, auteur Christophe Eyquem- L'Assemblée Nationale de nuit,CC BY 3.0)

    QUELLES MESURES ?

    Je ne veux pas prétendre faire un catalogue des mesures à prendre, ce serait très présomptueux de ma part.

    Et d’abord, la sécurité des citoyens, il faut en parler de suite. Ce n’est pas être sécuritaire que de le faire. C’est la première chose que le citoyen est en droit de réclamer quand on est en guerre contre la barbarie les bandits intégristes qui utilisent l’Islam comme drapeau pour satisfaire leurs idées fascistes. Nous n’en sommes qu’au début des évènements, il faut en être conscient. Nous serons encore attaqués. Et il n'y a pas de libertés sans sécurité.

    On a vu les capacités de nos forces de police à réagir aux évènements tant pour traquer les assassins que pour assurer la sécurité des citoyens qui ont défilé ce week-end.

    On peut remercier les femmes et les  hommes des différents composants du bouclier de la République pour leur remarquable travail et leur courage.

    Mais on sait aussi qu’il faut améliorer, par exemple, la capacité de nos services de renseignements à anticiper les attaques même si on peut dire qu’ils font ce qu’ils peuvent avec les moyens qu’ils ont.

    Au président de la République et au premier ministre de mettre en place les conditions de l’unité nationale pour réfléchir d’abord et échanger sur les mesures qui doivent consolider la sécurité des citoyens dans le cadre cette guerre : renseignements et prévention, moyens pour démanteler les trafics d’armes et les réseaux fournisseurs, moyens pour amélioration de la détection des foyers djihadistes en France, moyens de détecter et suivre les tueurs potentiels formés à l’étranger....

    Aux élus et responsables de l'opposition de jouer le jeu de l'unité ce qui a été fait jusqu'à présent.

    IL NE FAUT PAS ETRE ANGELIQUE, SECURITAIRE ET LIBERTICIDE  MAIS REALISTE.

    Il faut donc très vite appliquer les dernières lois votées qui vont dans le bon sens pour lutter contre les attaques, peut-être en faire de nouvelles, efficaces, mais qui soient respectueuses de nos libertés et qui ne doivent en aucun cas être une copie du « Patriot Act » américain auquel certains politiques font à tort référence car liberticide et prouvé sans grande efficacité. Nous sommes en France et n’avons pas les mêmes valeurs que les américains en ce qui concerne les libertés individuelles.

    De même, il faut tout de suite dire que nous ne sommes pas pour le rétablissement de la peine de mort comme certains  l’ont déjà avancé. Ce serait une régression de nos valeurs.

    Il faut aussi faire la chasse à tous les extrémismes radicaux et être impitoyables envers ceux qui répandent la haine, la discrimination, le racisme et qui font l’apologie d’actes comme ceux de ces derniers jours.

    Il faut refuser les réactions de ceux qui ne condamnent pas les assassinats de ceux qui sont morts parce qu’ils avaient dessinés ou parce qu’ils étaient juifs ou policiers de la République.

    Il faut aussi que les ministres et élus de la République tiennent compte, pour une fois, du terrain en consultant les acteurs de celui-ci qui seuls peuvent apporter la connaissance des détails à prendre en compte pour mettre en place des mesures qui soient adaptées aux réalités : enseignants, gardiens de prisons, médecins, personnels soignants, personnels des services sociaux, animateurs,...

    Les mesures immédiates de sécurité sont bien sûr à prendre et cela a commencé à se faire pour sécuriser les points sensibles, cibles potentielles des tueurs : mosquées, synagogues, églises, médias, écoles et pas seulement les confessionnelles, ...mais aussi tous les citoyens quelles que soient leurs convictions. 

    Une mobilisation de 10 000 militaires a déjà été mise en oeuvre pour consolider les dispositifs de protection.

    Tout cela doit être doublé par une action d’informations fortes et de grande écoute sur la laïcité. Les médias peuvent être un outil puissant pour ce faire.

    L’Ecole et ses enseignants auront une part très importante pour que la laïcité vécue prenne toute son importance dans cette lutte pour le respect des libertés de chacun et que l’instruction sur le respect des valeurs de la république se conforte. Il est important que les démarches de construction de la citoyenneté s’enracinent et que le vivre ensemble dans l’école de la république continue d’être effectif malgré les difficultés.

    TOUS CHARLIE...TOUS CITOYENS

    ( Utilisateur: Saroumane- Travail, licence libre , domaine public)

    POUR CONCLURE PROVISOIREMENT

    Je viens d’entendre la déclaration du premier ministre à l’assemblée nationale.

    Ses propos vont dans le bon sens tant sur le plan des valeurs que la République doit défendre que des premières mesures annoncées pour lutter contre le fascisme des islamistes dont les préceptes n’ont rien à voir avec l’Islam et assurer la sécurité des français pour que les citoyens qu’ils soient athées, agnostiques, chrétiens, juifs, musulmans... n’aient pas peur de vivre dans notre pays.

    Il a fait preuve d’autorité, de détermination et de réalisme.

    L’unanimité acclamative faite à son discours de fond par tous les députés fait plaisir à voir.
    Que cela se continue dans les actes.

    Je suis raisonnablement optimiste mais réaliste en espérant fortement que nos politiques continueront d’être à la hauteur des espoirs suscités pour lutter contre la barbarie et l’obscurantisme.

    VIVE LA LAÏCITÉ, VIVENT NOS LIBERTÉS !

    TOUS CHARLIE...TOUS CITOYENS

    (« À chaque fois qu'on défend la laïcité en France et dans le monde, on progresse.» - JLB »   auteur TaniaPS- propre travail, CC BY-SA 3.0")

    « HONTE ET COLÈRE !!!L’UNIFORME A L’ECOLE : LE FUTUR CONJUGUE AU PASSE »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter