• RETOUR A L'ÉCOLE LE 11 MAI : LA BOULE AU VENTRE... 1 sur 2

    Dans mon dernier article, je disais qu'un protocole sanitaire serait publié vendredi (1er mai)à l'intention des représentants des acteurs de terrain à savoir les organisations syndicales et les représentants des collectivités" consultés" mercredi et jeudi derniers!  Ils ont plutôt été informés par visioconférence des décisions du ministre.

    PLAN MACRON DE DE-CONFINEMENT : PRECIPITE ET HORS SOL

    Image par congerdesign de Pixabay

    LE PROTOCOLE SANITAIRE POUR LE RETOUR A L’ÉCOLE

     Le texte définitif est  donc publié ce premier mai.  

    Sans nul doute les enseignants pourront le lire attentivement ce jour là, étant  revenus pour la plupart  de leur cueillette des fraises puisque  qu’ils ne travaillaient pas selon Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement… Humour ! Elle s’est excusée…

    Le texte du protocole est ici : http://www.portailpe.com/wp-content/uploads/2020/04/projet-de-protocole-sanitaire-men-29-04-20-.pdf

    Ensuite, il ne leur  restera plus « tout simplement » dès la semaine prochaine que d'y réfléchir en confinement à l'aide de la visioconférence   pour préparer et organiser les  aménagements dans les écoles qui doivent être faits en concertation avec les communes  sur le terrain.  C'est une plaisanterie...On se demande où sera la concertation…

    Et tout ça ,   après réunion dans les écoles le 11 mai …pour être opérationnel le 12 date à laquelle arriveraient les élèves.

     RETOUR A L'ÉCOLE LE 11 MAI : LA BOULE AU VENTRE... 1 sur 2

    DE QUI SE MOQUE-TON ?

    La date d’accueil le 12 est  une ineptie impossible à tenir sauf à faire n’importe quoi n’importe comment ou en mettant la pression sur les directeurs d’école et les enseignants pour faire du zèle en amont, sans réelle concertation entre les enseignants et les collectivités locales.  Cette pression vient pour beaucoup de certains maires qui jouent le jeu pervers du ministre de l’éducation nationale qui n’a de cesse par ses déclarations publiques de mettre la pression sur les dites collectivités et les enseignants vis-à-vis de l’opinion publique. Heureusement cela ne prend pas : plus de 75 % des parents n’ont pour l’instant pas l’intention d’envoyer leurs enfants à l’école et des maires ont déjà exprimé qu’ils ne rouvriront pas les écoles de leur commune.

    De tout manière, comme je le montrerai ci-après, il est impossible, sauf à faire n’importe quoi, d’informer les parents des conditions matérielles d’une reprise le 12 mai sur la base d’un protocole sanitaire qu’il faut respecter pour ce faire et que d'ici là il faut travailler, concerter, aménager, traduire dans les faits, vérifier...

    Avant le 11,

    -      - les enseignants et les collectivités ne peuvent se concerter correctement par le biais de la visioconférence  sur les dispositifs matériels à mettre en place sauf à prendre les enseignants qui seront en première ligne face aux élèves, pour des pions qui n’ont pas leur mot à dire et que les communes décideront à leur place avec le directeur. Pas de quoi rassurer les enseignants qui seront envoyés au front sans avoir pu donner leur avis. C'est pourtant ce qui est en train de se dessiner.

    - les parents, par consultation, ne peuvent décider ni dire si leurs enfants iront à l’école puisqu’ils ne seront pas informés le 11 mai des conditions sanitaires mises en place et de tout ce qui est de leur responsabilité de faire pour limiter la propagation du virus..
    Or à ce sujet le « protocole sanitaire est clair : « La direction des écoles et des établissements scolaires, avec l’appui des services académiques, doit avoir un plan de communication détaillée à destination des cibles ci-après. Il est nécessaire de sensibiliser et impliquer les élèves, leurs parents et les membres du personnel à la responsabilité de chacun dans la limitation de propagation du virus. »

    La véritable concertation ne peut donc que commencer que le 11. après il reste tout le travail logistique à préparer et à communiquer au parents ce qui sera le cadre détaillé de l'accueil de leurs enfants.

     Le 12 mai les écoles ne pourront donc accueillir les 15 élèves par classe prévus, chiffre qui est aussi tout à fait contestable si on le confronte à la réalité.

     RETOUR A L'ÉCOLE LE 11 MAI : LA BOULE AU VENTRE... 1 sur 2

    15 ÉLÈVES PAR CLASSE : CE N’EST PAS CRÉDIBLE

    Le nombre 15 n’est en lui-même pas crédible. Comme le dit un syndicat (le SNUIPP/FSU) : 

    « Alors que les regroupements ne seront autorisés que jusqu’à 10 personnes dans l’espace public, il y aura 15 élèves par classe et donc 16 à 18 personnes selon le nombre d’adultes présents dans chaque classe. Tout cela dans des salles de classe de 50 m2…(). »  

    Même pas 4 mètres carrés par personne mobilier compris ! Ayant été enseignant , je peux dire que dans une classe, il y a les élèves  mais aussi, hors les pupitres ou tables des élèves, des armoires, des étagères et un tas d’autres matériels pédagogiques qui prend de la place. Avant que de mettre de telles normes destinées à faire respecter les bonnes distances de circulation des élèves dans la classe, les distances entre les tables, il aurait peut-être  fallu  en visiter une au lieu de pondre des inepties. Et cinquante mètres carrés c’est une grande classe. Il y en a des plus petites…

    Je ne parle pas bien sûr des circulations à prévoir,les récréations, les poubelles, les masques, les sanitaires, le lavage des mains, le repas du midi...

    C’est à l’image même d’une date d’accueil des élèves le 12 mai alors qu’on a une foule de choses à préparer au niveau matériel tant pour les communes que pour les enseignants afin que les élèves et le personnel soient dans des conditions   qui puissent correspondre aux obligations du protocole.  

    PETIT TOUR DE PROTOCOLE

    Je dis « petit » car il fait quand même 63 pages le dit protocole…et en ne reprenant que quelques points on s’aperçoit tout de suite de l’absurdité de cette reprise précipitée qui ne peut permettre d’organiser les écoles pour que les élèves y soient accueillis en toute sécurité sanitaire si on veut respecter les préconisations à savoir mettre en place les moyens nécessaires et qu’on y fasse vraiment « classe » et pas garderie pour que des parents puissent reprendre leur travail.

    Je cite :

    « Il repose sur cinq principes généraux :

       -Le maintien de la distanciation physique

       -L’application des gestes barrière

       -La limitation du brassage des élèves

       -L’assurance d’un nettoyage et d’une désinfection des locaux et matériels

      -L’information,  la communication et la formation »

    Sur ces principes on peut être d’accord. Comme on peut l’être sur le reste des préconisations.

    Je  note néanmoins dans le préalable ce que j’estime être une préconisation plutôt hasardeuse à savoir :  «Les parents sont notamment invités à prendre la température de leur enfant avant le départ pour l’école ».  De bonnes recommandations sont données pour éviter qu’un enfant qui a de la température ne soit envoyé à l’école.  Même si je suis sûr que des parents le feront, il n’est guère certain que tous les parents le feront.  Je crois qu’il eut été utile de dire que chaque élève et membre du personnel se soumette à l’entrée de l’école à une prise de température, le matin en arrivant.  . Ce n’est pas compliqué, il suffit d’avoir le type de thermomètre utilisé dans les aéroports qui en quelques secondes détectent la température.  Mais peut être comme les masques ne sommes pas capables d’en avoir en nombre ?

    Mais, passons… Les consignes du protocole  sont à suivre pour assurer la sécurité sanitaire.
    Comme je le disais précédemment pour appliquer ce protocole, le nombre d’élèves par classe pose problème et il est clair qu’il sera à moduler en fonction des contingences locales.

     Et tout cela demandera du temps.

    Ce que j'aborderai dans mon prochain chapitre car je ne veux pas me contenter d'affirmer... ce qu'on peut quand même déjà percevoir dans les propos que je tiens précédemment.

     

     RETOUR A L'ÉCOLE LE 11 MAI : LA BOULE AU VENTRE... 1 sur 2

    Image par Myriam Zilles de Pixabay

     

     

    « UN PLAN DE DÉ-CONFINEMENT SANS CONSENSUS - Chapitre 1: L'ÉCOLE RETOUR A L'ÉCOLE LE 11 MAI : LA BOULE AU VENTRE... 2 sur 2 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :